VALLENFYRE n'est plus, celui-ci a rejoint la tombe mais il aura fallu peu de temps pour revoir son cadavre remonter en surface sous un nouveau nom "STRIGOI", figure même dans les légendes Roumaines qui s'appréhende à un mort-vivant proche du vampire.
Greg Mackintosh (PARADISE LOST) annonce ainsi ce nouveau side-projet en compagnie de Chris Casket (ex-EXTREME NOISE TERROR, EASTERN FRONT...) responsable presque de toutes les paroles liées à ce projet. Bref une chimère prête à deux têtes prêtes à en découdre avec les auditeurs. Si vous pensiez à un VALLENFYRE bis ce n'est (pas) vraiment le cas, on est plus proche d'un CELTIC FROST période Monotheist auquel on greffe du Crust/Death bien gras, un tantinet de Black Metal pour l'ambiance et par moment un peu d'indus qu'on pique au grand pionnier et référence... GODFLESH, donc ça transpire la crasse et la noirceur sous une ambiance bien plombée.
   Place à l'horreur et comme disait Greg dans une interview "Nous voulions que les chansons parlent d’horreur, mais d’horreur de la vraie vie, car ni lui ni moi ne sommes intéressés par les paroles fantastiques, ça ne nous branche pas vraiment, parce que ce n’est pas très effrayant. L’horreur de la vraie vie est bien plus flippante." Rien que l'intro grésillante de "The Rising Horde" vous plonge dans un décor de malaise où la lumière ne brille pas, vous laissant dans le noir le plus total pour suivre avec "Phantoms", rappelant les débuts de PARADISE LOST, où Greg maîtrise très bien le sujet mais en rajoute une belle couche avec quelque chose de plus massif en faisant monter la pression pour rendre tout cela le plus violent possible. Très vite on voit que la promesse et tenue, là où VALLENFYRE explorait des chemins plus rapides avec des passages très rythmiques, STRIGOI revient à la source, le Doom en savourant ce coté viscéral. Exemple encore avec "Carved Into The Skin", si lourd que même Kirk Windstein (CROWBAR, DOWN...) en serait jaloux, ce morceau est l'un des meilleurs du track-list si vous aimez le coté "slow heavy music" avec ce  chant profond et guttural si séduisant. Pour reprendre les mots encore de Greg "Quand j’ai commencé à écrire de la musique de STRIGOI, je ne savais pas que ça allait être le groupe à ce moment-là, je ne savais pas que ça allait s’appeler STRIGOI, et j’ai commencé à écrire une chanson qui s’appelle "Carved Into The Skin", qui est sur l’album et qui est une chanson très Doom Metal. Ensuite, j’ai un petit peu diversifié, et ce n’est pas avant que j’écrive la chanson "Phantoms", qui est le premier clip que nous avons sorti, que j’ai vraiment eu l’idée du thème que je voulais pour le groupe. Même s’il y a plein de variations musicales d’un bout à l’autre de l’album." Alors si le coté Doom ne vous branche pas, notez bien le mot variation car rien qu'avec "Seven Crowns" c'est le retour old-school d'un bon Crust, on balance du riff rapide sans pitié qui martèle non stop avec une bonne batterie limite D-beat (tenue par  Waltteri Väyrynen ex-VALLENFYRE, ex-THE WARGSAM... venu en guest session). Sinon avec les écrasants "Plague Nation", "Enemies Of God" et "Scorn Of Father" cela joue sur la nostalgie rappelant les MORBID ANGEL ou TERRORIZER dans leur grandes périodes,  Greg est un grand amateur de ces genres extrêmes mais ne faisant en aucun cas un vulgaire pompage histoire de surfer sur la vague vintage comme on peut voir chez certains.
  Alors oui ce Abandon All Faith n'a rien de révolutionnaire car cela reste un album bourrin parmi tant d'autres sans trop épiloguer, mais il est bon à se le mettre entre les oreilles, soyez s'en sur.
Là où VALLENFYRE avait ses limites, STRIGOI est partie pour durer, ce premier album est une déclaration pure et dure à la violence exprimant notre monde actuel dans ses penchants les plus obscures et néfastes. Greg et Chris tiennent un choix qui aura toujours à raconter le tout en l'exprimant dans leurs compositions.
Un opus bien lourd (merci encore à Kurt Ballou, CONVERGE, THE SECRET, TRAP THEM... pour la prod) dégageant un stress et une angoisse permanente, voilà une belle preuve que le vétéran Greg Mackintoch reste inépuisable dans sa quête de la musique la plus extrême mais aussi une belle conclusion en cette fin de 2019.    

Track-list :

1.  The Rising Horde
2.  Phantoms
3. Noctural Vermin
4. Seven Crowns
5. Throne Of Disgrace
6. Carved Into The Skin
7. Parasite
8. Iniquitous Rage
9. Plague Nation
10. Enemies Of God
11. Scorn Of Father
12. Abandon All Faith

STRIGOI FACEBOOK 


par Charles Whateley le 30/12/2019 à 13:00
80 %    147

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Depraved

Raped Innoncence

High Command

Beyond the Wall of Desolation

Poppy

I Disagree

7 Weeks

Sisyphus

Engulf

Transcend

Witchgrove

Goetic Songs

Aerodyne

Damnation

Assassin's Blade

Gather Darkness

Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Concerts à 7 jours

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

01/02 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

28/01 : Le Trabendo, Paris (75)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

29/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Father Merrin + Ataraxie

31/01 : Le Klub, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

le renouveau de la merde musicale


Achat obligatoire prochain !


Pas particulièrement convaincu. Peut-être à ré écouter...


J'ai pas tenue plus d'une minute, pourtant comme bien d'autres parmi nous je suis plutôt éclectique et assez bon public, mais là je suis comme les mecs dans le clip, c'est ennuyeux...


"le premier vecteur d’appréciation d’une œuvre, c’est sa capacité à déranger et à bousculer."
Ah bon ?
Si Bach avait su ça il se serait pas fait chier avec ses contrepoints


C'est effectivement très court, mais ça semble bien sonner à mes oreilles de néo-amateur du groupe. J'attends la suite !


Superbe pochette !!


Comme toi Fabrice, et billet en poche.


Trop peut pour ce faire une idée, bon ça ressemble a du Nightwish classique, on va devoir encore attendre.


Initiative à supporter !


J'veux les voir a Avignon.


RIP il rejoint son fils perdu trop tôt.


+1 j'aurai bien fait les deux... du coup ce sera Testament et compagnie pour moi


YOTH IRIA : avec des anciens de ROTTING CHRIST et NECROMANTIA.


Sympa, cette brochette. Bon, un peu déçu par le SDI. Assassin, à ne pas confondre avec l'Allemand. Sympa, vu l'exotisme de la chose.


Le même jour qu'Exodus/Testament/Death Angel à Toulouse. Quel dommage !


Vivement leur prochain album !


Je les avais vus en 2012 sur une affiche anthologique, c'était bien Heavy et mélodique sur les bords.


Pareil, un grand album, comme tous les Heathen ! L'inédit vaut-il l'achat, pour ceux qui ont déjà l'album d'origine ?


'Victims of deception' est excellent !! Un groupe sous-estimé. J'en veux pour preuve la faible affluence devant la scène lors de leur passage au Hellfest. Mais, ayant déjà ce nouvel album (tout de même initialement paru en 2010), j'aimerais savoir ce que vaut l'inédit. Cela dit, ce disque, c'e(...)