Cleptocracia

A.r.i.e.t.e

05/03/2020

Autoproduction

Petite nouveauté en provenance du Chili, avec ce premier album des locaux d’A.R.I.E.T.E (Almas Rotas Infectas en Tierras Enfermas), qui intervient quand même plus de quinze ans après la création du groupe. Formé en 2004 du côté de Coronel, ce quintet (Gabriel Medina - guitare, Oscar Olivera - chant, Boris Riveros - guitare, Mauricio Bello - batterie et Ramón Arrué - basse) propose donc sa version d’un Groove Metal à légère tendance Death, un truc bien méchant mais pas trop quand même, et qui ne s’éloigne guerre des canons du cru. Le parcours même de la formation est assez erratique, et son CV accuse de méchantes périodes de creux, puisque après un premier EP l’année même de sa formation (Catarsis) et une démo l’année suivante (Demo), le groupe s’est muré dans un silence inquiétant jusqu’en 2016 et la publication d’un nouveau single mp3. S’ensuivirent deux autres morceaux, en 2018 et 2019, avant que la formation ne parvienne enfin à proposer un véritable premier album, ce Cleptocracia que je recommande plus ou moins aux amateurs du style. Musicalement, on retrouve évidemment ces riffs gras et systématiques, emblématiques du créneau, cette voix grave et rauque, ces cassures rythmiques, et cette précision héritée des mathématiques appliquées de MESHUGGAH, à un niveau moindre évidemment, soit beaucoup de puissance pour un minimum d’originalité. Mais tel n’est pas le but, et les chiliens ne prétendent pas révolutionner quoi que ce soit, ce qu’ils prouvent assez vite avec le tonitruant premier « vrai » morceau, « Vence al Miedo ». On retrouve sur ce LP les trois singles parus sur leur Bandcamp, et surtout, des thèmes d’actualité décrivant avec acuité la situation au Chili. Les textes, très réalistes témoignent d’une vie difficile, de l’injustice, de la corruption des élites politiques et militaires, soit des concepts assez récurrents dans l’extrême d’Amérique du Sud.

En résumé, Cleptocracia est ce qu’on pourrait appeler un classique qui le revendique, et qui ne s’éloigne que très rarement des sentiers battus. N’étant pas vraiment un adepte du genre, je reconnais aux chiliens un certain flair dans l’agencement rythmique, et une efficacité assez notable. Evidemment, les reproches formulés d’usage à l’encontre des groupes se complaisant dans la facilité violente seront toujours aussi pertinents dans le cas d’A.R.I.E.T.E, avec en exergue ces plans que l’on reconnaît avant même de les avoir entendus, une certaine linéarité de ton et de fond, mais avec une production grave et bondissante, une énergie Hardcore incontestable, et quelques morceaux plus denses que la moyenne (« Depredador »), Cleptocracia s’en sort avec les honneurs, s’arrêtant juste avant que la lassitude ne sonne l’alarme. L’utilisation d’un tempo lourd est assez insistante, et ce sont finalement les morceaux les plus enlevés qui emportent l’adhésion, à l’image de « Tortura », musclé et vindicatif, qui laisse augurer de possibilités plus larges. Difficile de rejeter ce quintet sympathique, mais difficile aussi de l’adopter, puisque la musique proposée par ce premier longue-durée reste très prévisible, malgré quelques arrangements épars qui tentent de varier un peu le propos (« Grito de Guerra »). Un batteur très capable, une paire de guitaristes aux saccades permanentes, un chanteur qui ne varie pas d’un iota ses grognements, un parti-pris de tempo un peu limité, le tout s’écoute sans déplaisir, mais sans déchaîner les passions. En restant calés sur une ligne un peu trop bien tracée, les chiliens ne décollent jamais vraiment, et restent à ras de terre pour appliquer une formule classique.

Alors, on pioche un morceau par ici, un autre par-là, et on attend en vain l’étincelle qui fera tout exploser, ce qu’on est en droit d’espérer d’un bon album de Groove Metal qui ne prend pas de risques. « Cleptocracia » ose des syncopes plus marquées, et s’aventure en terrain plus Thrash et Hardcore, les guitares osant enfin des plans moins marqués. « Ciego » en final se rapprochant même d’une version actuelle de COAL CHAMBER, moins exubérante évidemment, mais faisant un bien fou arrivé en fin de métrage. Pas de quoi avoir honte, au contraire puisque le tout est exécuté avec énergie et envie, mais pas de quoi s’attirer un following qui connaît déjà les astuces du genre par cœur. Un peu trop timoré, A.R.I.E.T.E se satisfait très bien de formules éprouvées depuis longtemps, et doit-vous en donner pour votre argent live. Mais en studio, la donne n’est pas la même, et à moins de faire preuve de beaucoup plus d’audace à l’avenir, je vois mal les chiliens devenir une référence incontournable de la scène.             

              

Titres de l’album :

                         01. A.R.I.E.T.E

                         02. Vence al Miedo

                         03. Tortura

                         04. Sentencia

                         05. Grito de Guerra

                         06. Depredador

                         07. Aberrante

                         08. Fuerza y Razón

                         09. Cleptocracia

                         10. Ciego

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 29/07/2022 à 18:22
70 %    51

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30