Auteur d'une démo en 2011 à la naissance du groupe, les Belges de MONADS ont ensuite littéralement disparu, en tout cas sous ce nom, car les membres qui le composent sont bien restés actif. Le groupe est pour une bonne partie le line-up live du one-man band TOORN auquel s'ajoute le guitariste Corvus que l'on a pu voir avec les excellents CULT OF ERINYES. Toutefois, les accointances Black Metal des autres activités de ses membres ne rejaillissent pas vraiment (en tout cas pas de prime abord) sur la musique de MONADS qui œuvre dans un Funeral Doom Metal à la EVOKEN, MOURNFUL CONGREGATION ou ESOTERIC avec cette gestion des temps forts et des temps calmes. Pas de chant clair, que du growl typé Death Metal, on pourra regretter que celui-ci soit un brin monotone sur l'ensemble de l'album mais il reste toujours à propos, jamais placé inutilement, il accompagne parfaitement la musique là où on pourrait parfois attendre qu'il la sublime avec une voix plus hurlée par exemple.

Toutefois, le choix du grain de guitare couplé à une basse bien présente rend l'ensemble plutôt cradingue ce qui donne une couleur particulière au Funeral Doom Metal des Belges alors que dans le style tout est plutôt assez propre et cela débouche sur une partie plus Death Doom sur "Your Wounds Were My Temple", une caisse claire qui résonne dans la boîte crânienne et tout de suite un lead parfaitement mélodique comme pour s'excuser de cette colère manifestée au beau milieu de ce titre très prenant et plutôt réussi. Parce que oui, les titres de MONADS font dans les 10 minutes minimum mais il y a toujours suffisamment d'intérêt pour ne pas tomber dans le monolithique statique, d'ailleurs pour du Funeral Doom Metal, le groupe est plutôt rapide, on est en moyenne dans les 70 bpm. Cela donne des morceaux assez dynamiques, lourds et pesant sans tomber dans le contemplatif. Il faut dire aussi que le groupe n'abuse pas des cassures rythmiques avec les parties claires mais jouent plutôt sur l'intensité d'éxécution, c'est plus subtile et tellement moins répandu dans le style. Au final, MONADS amène une valeur ajoutée à leur Doom Death Metal qui lorgne sans vergogne sur un ESOTERIC ayant copulé avec OFFICIUM TRISTE par exemple, certainement le fait de jouer d'autres styles à côté leur permet de ne pas rester enlisé dans un carcan dont ils se sont si bien sorti sur ce premier album. 

L'album se termine par un "The Despair Of An Aeon" qu'un ESOTERIC ne renierait pas avec quelques edits un peu bruts à la production mais ce titre qui pourrait paraître assez banal voit le chant évoluer vers un mix de Black et de Death, des voix plus caverneuses, R. Polon a choisi le titre le plus typé Doom Death pour introduire un chant moins évident et plus varié, voilà ce qui fait que MONADS n'est pas tombé dans la facilité avec ce premier album alors que dans son ensemble ce IVIIV revêt un peu tous les habits du code stylistique ici pratiqué. Enfin, il y a ce vrai talent pour pondre des mélodies simples, entêtantes, loin d'être niaises sans pour autant leur donner une prépondérance qui desservirait l'ensemble, on reste sur des interventions minimalistes excepté cet ultime titre plutôt basé sur ce lead qui l'introduit d'ailleurs. 

Ce premier album de MONADS s'adresse donc aux amateurs de Funeral Doom Metal qui y trouveront là un style pas forcément original mais pratiqué avec beaucoup d'intelligence pour le rendre intéressant. Une belle découverte venue de Belgique.

Track-listing :

  1. Leviathan as My Lament
  2. Your Wounds Were My Temple
  3. To A Bloodstained Shore
  4. The Despair Of An Aeon

Facebook


par Simony le 31/03/2018 à 08:00
74 %    380

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Neptrecus + Manzer + Nokturn Gorgon

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Ah et puis Sieur Simony, je n'ai pas pu attendre votre fameux crédit à si faible taux...
Ma pré-commande est déjà passée.


Titre plus que prometteur en effet !


Après quelques minutes de recherche sur la toile, voici ce qu'il y a réellement dans cette fameuse box :
"Vinyl Features:
+ Mud-Green / Black Marbled Vinyl
+ Gatefold Jacket
+ A1 Size Poster (~23.4" x 33.1")

Box Set Includes:
----------------------
(...)


@Blind :
Ah ah ah !!! !!! !!!
Ton intervention (très gentille au demeurant...) m'a laissé perplexe quelques secondes avant de me rendre compte que tu avais mal compris mon propos : N'ayant pas vu de descriptif de ladite box et ne m'étant donc fié qu'aux photos de NUCLEAR BLAST, je ne(...)


@Humungus: Les patches ce sont les bon vieux écussons à coudre sur ta veste en jean ou ton cuir (ou comme le faisait le lycéen que j'étais au début des années 2000 sur ton sac à dos Eastpack).


T'as ça aussi sur le label d'origine Metal Blade. Bon morcif, déjà que le EP contient un sacré titre, ils ont gardé leur sens de la composition, les gaziers. Hâte d'avoir ça en mains.


"J'vous ai d'jà dit que j'prêtais d'l'argent à des taux pas dégueulasses ?"


La pochette, c'est un peu ce qui reste sous mon cerisier à une certaine période.


Rooohhhlala !!!
Je viens de voir qu'il y avait actuellement chez NUCLEAR BLAST une preorder pour une box collector de ce futur album avec double vinyles + double CDs + drapeau + slipmat + patchs (autocollants ?)…
Pas bon pour mes finances tout ça bordel !


Dommage que ce soit loin de chez moi...


Miam miam !!!


Si mais il a quitté le groupe entre l'enregistrement et la sortie, d'où son absence dans le clip, même si, je te le concède, si Jean Noel avait été présent dans le clip, ça n'aurait pas été déconnant non plus.


C'est le Ptiot qu'on voit à la basse? C'est pas Jean Noel qui a enregistré l'album?


Et bien moi je prends ça comme une putain de bonne nouvelle !
Deux PRIESTs pour le prix d'un, que demander de plus ?!
Hâte de voir ça en live...


Comme vous je vais me pencher sur cet album. Par contre je n'ai jamais bouder ke groupe lors de ses prestations live. Leur chanteur est un très puissant frontman


C'est très bon


En effet pas mal du tout dans le genre. Même si déjà entendu 1000 fois. Plus Grave que Grave !


Ca sent vraiment la fin du bal, là.


Le pire la dedans, c'est que tout le monde serait d'accord pour qu'il dise stop. Mais malgré son statut de star, ses thunes etc... Il ne sait faire qu'une chose, c'est chanter sur scène. Dans ce sens, la célébrité c'est moche. Ozzy est mort vive ozzy !


Excellente nouvelle ! Hâte de les voir à Toulouse avec Holt.