Lobotomy

Bloodvale

29/07/2020

Autoproduction

Je sais que le printemps est là, et bien là, que les températures grimpent, que le soleil brille et que les petites bêtes se grimpent aussi, mais restons concentré sur notre sujet de prédilection : le Metal, qui lui ne connaît pas de saison. Cela dit, une des sous-espèces de metalleux possède une tenue d’été, qu’il arbore avec fierté une fois la saison des festivals entamée (RIP). Il s’agit évidemment de notre ami le thrasheur, qui une fois la chaleur inondant son corps renonce à son classique jean pour arborer un short/bermuda du plus bel effet. Chaleur, thrasheur, deux raisons de s’intéresser au premier album de BLOODVALE, sorti certes il y a plus d’un an, mais qui a gardé en 2021 cette fraîcheur qu’il dégageait en 2020. Les BLOODVALE sont originaires de Bünde, ville qui les a vus naître il y a onze ans mais qui n’a eu conscience de leur potentiel de destruction qu’en 2015 à l’occasion de la sortie de leur première démo. Battle for Metal donnait donc le ton, mais préfigurait une fois encore un long silence de cinq ans avant que la bande n’ose enfin se frotter au défi du longue-durée avec ce Lobotomy, qui promet en effet de vous perforer le crâne de ses riffs en vrille.

We are BLOODVALE and we play Technical fuckin' Thrash ! 

 

C’est ainsi que nos amis allemands se présentent, sans morgue ni défiance, et autant admettre qu’ils sont effectivement fuckin’ Thrash ! Le côté technique de leur musique est évidemment présent, mais n’allez pas croire que ces quatre-là (Marc-Philipp Längert - guitare/chant, et seul membre d’origine, Henning Petersmann - basse/chœurs, Stefan "Moses" Feist - batterie et Eugen Post - guitare, respectivement intronisés à leur poste en 2018, 2019 et 2020) se la jouent Techno-Thrash à la DEATHROW/HOLY MOSES/LIVING DEATH/MEKONG DELTA, puisque en dépit de possibilités individuelles notables, leur musique reste puissante, sauvage, et largement assez franche pur convaincre le plus ancien admirateur de KREATOR encore en vie.

Autant donc parler de Thrash à option progressive, puisque les morceaux sont longs, très longs parfois, et bâtis sur des plans conséquents s’enchaînant parfaitement. Le groupe n’hésite d’ailleurs pas à jouer avec l’intensité, en frôlant parfois l’accident Death/Thrash (« Masquerade », qui grogne et blaste méchamment pendant quelques mesures), mais garde la mélodie sous le coude pour ne pas sombrer dans les affres du brutal trop corsé. Totalement à l’aise dans la mouvance nostalgique contemporaine, les quatre potes jouent donc crânement leur carte, sans bomber le torse, et nous livrent parfois des interventions harmoniques d’importance, se rapprochant dans ces moments-là du KREATOR le plus contemporain (« Awake but Asleep »). On pense au FORBIDDEN des années 90, à l’EXODUS du début des années 2000, et donc au versant le plus « récent » du Thrash classique, ce qui a le mérite de nous éloigner de la masse de production actuelle qui confond photocopieuse et copie artistique.

Des arguments à mettre en avant donc, de bonnes ambiances travaillées, l’agencement est esthétique et puissant, et la démonstration sans failles. Bien évidemment, en choisissant le parti-pris de longueur, le quatuor s’expose parfois à une redondance inévitable, mais parvient la plupart du temps à trouver l’arrangement idoine pour dévier de sa trajectoire (les petits soli dissonants et le refrain pur Power Metal de « Inhumankind », surprenants et enthousiasmants). Mais c’est évidemment « Lobotomy » qui nous met le plus clairement au parfum, avec ses huit minutes bien développées, et son entame au tempo échevelé. La rythmique monte alors en puissance, les BPM tombent comme des douilles, alors que les guitares moulinent comme des turbines pour imposer leur griffe. Impossible de ne pas penser au VENDETTA de Brain Damage, pour cette façon de sophistiquer le Thrash sans lui faire perdre en brutalité, et impossible de ne pas craquer pour cette soudaine poussée de rage qui tire l’album vers le haut, et qui le confronte à la réalité d’un Death léger et de mélodies très prononcées. Et c’est justement cet équilibre entre bestialité et finesse qui fait le charme de cet album, les BLOODVALE évitant avec grâce la niaiserie harmonique tout en sinuant entre les différents couloirs extrêmes.

On peut, si l’on est tatillon, formuler quelques reproches quant au timbre assez monocorde de Marc-Philipp Längert, qui a du mal à varier, mais son phrasé incroyablement précis dans les passages les plus saccadés, sa faculté à aller chercher les graves au fond de sa gorge en font un frontman digne et capable, tandis que Stefan "Moses" Feist alterne avec flair les attaques pour mettre ses riffs en valeur.

On regrettera quand même l’absence d’un morceau plus court et plus fou, même si « Who's your God? » s’amuse beaucoup de son côté Speed Punk passé au papier de verre Death, et on savourera le final long et hypnotique de « Obey the Nightmare » qui nous colle les miquettes de ses arpèges sombres et de son atmosphère nocturne. Un tableau exhaustif donc proposé par les BLOODVALE, créatif, personnel à défaut d’être totalement original, mais porté par des musiciens de premier ordre qui n’ont pas non plus oublié les fondamentaux de la composition Thrash. Un premier album épais, conséquent, qui demande un peu de temps avant d’être vraiment apprivoisé, mais qui laisse présager d’une suite de carrière ensoleillée. En short ou bermuda évidemment.                   

       

                                                 

Titres de l’album:

01. Force of Will

02. Masquerade

03. Awake but Asleep

04. The Christ that Failed

05. Inhumankind

06. Lobotomy

07. Who's your God?

08. Obey the Nightmare


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 07/11/2021 à 15:32
82 %    68

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54