Je mentirai en vous disant que le heavy metal est mon style de prédilection. Il m'arrive d'en écouter mais ce sont généralement les grands classiques et ce n'est pas la scène que je suis le plus assidûment. Pourtant quand j'ai découvert THE LOSTS dans l'émission de radio Riffeater pour la sortie de leur EP No God, No Devil en 2013, j'ai légèrement tendu l'oreille tant ce que j'entendais m'était agréable.

Alors quand j'ai su que nos quatre mousquetaires remettaient le couvert mais cette fois-ci en sautant le pas et en sortant un album, je n'ai pas loupé l'occasion de me plonger dans les treize titres de ce ...Of Shades & Deadlands qui flirte avec les 50 minutes.

Pas de grand changement à la première écoute, les THE LOSTS ne se sont pas perdus en chemin et pratique toujours un heavy metal efficace et catchy. Cependant, on se rend vite compte que là où le EP était un peu frileux et se cantonnait dans sa petite case heavy metal, l'album n'hésite pas à prendre un peu de distance et à laisser les influences de chacun s'exprimer ici ou là. ON retrouve donc pêle-mêle du heavy bien sûr, mais aussi du power, du black ()"Venus Kills Mars") et des solos de guitare bien sentis. On y entend aussi des parties qui ne dépareilleraient pas sur un album de THERION ("Lema Sabachthani"), d'autres sur une galette de MEGADETH, ou encore du MERCYFUL FATE, bref tout un tas d'influences des plus recommandables mais ici parfaitement digérées.

Les morceaux sont plus variés que sur l'EP que ce soit en terme de tempo ou de créativité, le groupe a pris de la bouteille et de l'assurance et sait maintenant vraiment où il veut aller.

Niveau production, rien à dire c'est tout à fait correct, surtout quand on sait que, en dehors de la batterie, le groupe a tout enregistré lui-même.  Le mixage et le mastering ont été confié à Clément Decrock, batteur de LYZANXIA et GENERAL LEE mais surtout propriétaire du Studio Boss Hogg (en voilà qui a trop regardé Shérif, fais-moi peur !) où il a déjà travaillé pour quelques groupes des Hauts-de-France ou d'autres régions, notamment DUNGORTHEB. Il a fait ici du plutôt bon boulot, la prod' est claire mais assez old-school.

Ajoutons à cela un artwork plutôt réussi signé Stan Decker qui commence à avoir un book bien rempli avec des pochettes réalisées pour MASTERPLAN, VANDEN PLAS, MICHAEL KISKE et des dizaines d'autres et un bonus track avec trois chanteurs d'autres groupes régionaux invités à pousser la chansonnette et au final on obtient un solide album sur lequel je ne peux que conseiller à tous les amateurs de heavy metal de jeter une oreille.

Titres de l'album:

  • 1.     My Devil's Rising          
  • 2.     Freewings Are Burning          
  • 3.     Synthetic Head (Electrodrama)          
  • 4.     Genesis, Livre III      
  • 5.     Witchcraft      
  • 6.     Motorcry          
  • 7.     Lema Sabachthani          
  • 8.     Never Come, Never Gone          
  • 9.     ...of Shades & Deadlands          
  • 10.     Holy Faces of Conspiracy          
  • 11.     Venus Kills Mars          
  • 12.     Dr Punkelstein "'The Maximator'"          
  • 13.     My Devil's Rising (Support the Underground version)

Page Facebook

Bandcamp

A lire également: l'interview du groupe

par Sheb le 07/11/2016 à 18:30
75 %    341

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


YGC
@82.241.160.161
15/11/2016 à 10:52:33
Merci beaucoup Metalnews pour cette super chronique et votre soutien!
A bientôt!

Ajouter un commentaire


Venom Inc.

Storm The Gates

Vile Apparition

Depravity Ordained

Septic Tank

Sturmpanzer

Devil Worshipper

Music For The Endtimes

Jt Ripper

Gathering of the Insane

Nyu.

Flux

Religious Observance

Utter Discomfort

Visavis

War Machine

Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

VENEFIXION + RITUALIZATION + GOATSLAVE + DEFENESTRATION @ Morlaix

Jus de cadavre / 22/01/2019
Bestial Black Thrash

Powerwolf + Amaranthe + Kissin' Dynamite

JérémBVL / 18/01/2019
Powerwolf

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

John Garcia + Dead Quiet

23/01 : Le Trabendo, Paris (75)

+ Grave Digger + Burning Witches

28/01 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

C'est pas Venom Inc. mais Venom!


Si en effet, titre déjà posté. Mais il va y avoir du nouveau chez SUP prochainement. ;)


Hé hé hé !
Pas totalement faux tout ça...
Musicalement du EXPLOITED plus que gras (et c'est très bon d'ailleurs soit dit en passant) sauf que physiquement ça suit pas trop quoi : Obispo fait plus rebelle à côté... ... ...


Réponse à ma propre question (après vérif') concernant Venefixion : oui il y a bien un premier album en gestation... Cool !


"Police Attack"... Critiquer les violences policières c'est bien mais un peu d'empathie, un peu de compréhension que diable.
Franchement tu es policier, fatigué, à la limite du burn-out depuis des mois, tu as une matraque à la main et tu vois la tête de ce gars, sa grimace autosuffisante(...)


Vous aviez pas déjà posté cette news en Septembre l'année dernière ?


Houlà, c'est plus metalcore/jumpy que HxC à proprement parler.


Vus en effet à Toulouse, les Allemands sont de vrais showmen et enfilent les tubes tout du long. Salle comble et vrai plaisir de jouer, bref, excellente soirée, seul le choix de Amaranthe en première partie, groupe insipide, est à revoir.


@ Humungus, oui lors de leur interview, ils disaient vouloir battre le record de commentaires, et l'objectif était largement atteint !


145 vues.


Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour pouvoir assister à ça...


Si je ne me trompe pas, y'avait eu la même chose sur VS à l'époque pour ULTRA VOMIT non ?
(+1)


Oui moi qui n'aime pas du tout aller à Paris, ça me tente énormément...


Oooh je pense qu'on peut faire mieux.... et +1 com !


Les histoires de meurtre et d'incendie d'église ça c'est vrai on le sait.

Le mystere reste autour du suicide de Dead et de la mort de Euronymous.

Le depart du groupe de Necrobutcher au moment du suicide de Dead est assez étrange aussi.


L’affiche qui fait (très) mal...


Oui mercato réussi.


Ça ressemble à un record de coms ça !


Oui je trouve aussi. Fiable quoi.


Cela semble être une bonne idée...