Je mentirai en vous disant que le heavy metal est mon style de prédilection. Il m'arrive d'en écouter mais ce sont généralement les grands classiques et ce n'est pas la scène que je suis le plus assidûment. Pourtant quand j'ai découvert THE LOSTS dans l'émission de radio Riffeater pour la sortie de leur EP No God, No Devil en 2013, j'ai légèrement tendu l'oreille tant ce que j'entendais m'était agréable.

Alors quand j'ai su que nos quatre mousquetaires remettaient le couvert mais cette fois-ci en sautant le pas et en sortant un album, je n'ai pas loupé l'occasion de me plonger dans les treize titres de ce ...Of Shades & Deadlands qui flirte avec les 50 minutes.

Pas de grand changement à la première écoute, les THE LOSTS ne se sont pas perdus en chemin et pratique toujours un heavy metal efficace et catchy. Cependant, on se rend vite compte que là où le EP était un peu frileux et se cantonnait dans sa petite case heavy metal, l'album n'hésite pas à prendre un peu de distance et à laisser les influences de chacun s'exprimer ici ou là. ON retrouve donc pêle-mêle du heavy bien sûr, mais aussi du power, du black ()"Venus Kills Mars") et des solos de guitare bien sentis. On y entend aussi des parties qui ne dépareilleraient pas sur un album de THERION ("Lema Sabachthani"), d'autres sur une galette de MEGADETH, ou encore du MERCYFUL FATE, bref tout un tas d'influences des plus recommandables mais ici parfaitement digérées.

Les morceaux sont plus variés que sur l'EP que ce soit en terme de tempo ou de créativité, le groupe a pris de la bouteille et de l'assurance et sait maintenant vraiment où il veut aller.

Niveau production, rien à dire c'est tout à fait correct, surtout quand on sait que, en dehors de la batterie, le groupe a tout enregistré lui-même.  Le mixage et le mastering ont été confié à Clément Decrock, batteur de LYZANXIA et GENERAL LEE mais surtout propriétaire du Studio Boss Hogg (en voilà qui a trop regardé Shérif, fais-moi peur !) où il a déjà travaillé pour quelques groupes des Hauts-de-France ou d'autres régions, notamment DUNGORTHEB. Il a fait ici du plutôt bon boulot, la prod' est claire mais assez old-school.

Ajoutons à cela un artwork plutôt réussi signé Stan Decker qui commence à avoir un book bien rempli avec des pochettes réalisées pour MASTERPLAN, VANDEN PLAS, MICHAEL KISKE et des dizaines d'autres et un bonus track avec trois chanteurs d'autres groupes régionaux invités à pousser la chansonnette et au final on obtient un solide album sur lequel je ne peux que conseiller à tous les amateurs de heavy metal de jeter une oreille.

Titres de l'album:

  • 1.     My Devil's Rising          
  • 2.     Freewings Are Burning          
  • 3.     Synthetic Head (Electrodrama)          
  • 4.     Genesis, Livre III      
  • 5.     Witchcraft      
  • 6.     Motorcry          
  • 7.     Lema Sabachthani          
  • 8.     Never Come, Never Gone          
  • 9.     ...of Shades & Deadlands          
  • 10.     Holy Faces of Conspiracy          
  • 11.     Venus Kills Mars          
  • 12.     Dr Punkelstein "'The Maximator'"          
  • 13.     My Devil's Rising (Support the Underground version)

Page Facebook

Bandcamp

A lire également: l'interview du groupe

par Sheb le 07/11/2016 à 18:30
75 %    449

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


YGC
@82.241.160.161
15/11/2016 à 10:52:33
Merci beaucoup Metalnews pour cette super chronique et votre soutien!
A bientôt!

Ajouter un commentaire


Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

Concerts à 7 jours

Uneven Structure + Mobius

18/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

+ Valley Of The Sun + Dirty Raven

18/09 : Supersonic, Paris (75)

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Photo Stream

Derniers coms

@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...


Mon dieu c'te pochette ?!?!
Le père Joël nous avait pourtant habitué à bien mieux merde…
On se croirait ici en main avec un album de Synthwave bas de gamme bon dieu de dieu.


Attention le site du Bikini annonce la date à Toulouse le 20 mai. C'est un mercredi, veille de l'Ascension.


Le nouveau Korn m'a l'air excellent du coup.

A mince c'est Lacuna Coil.


J’ignore le niveau d’affinité de leclercq avec le heavy speed mélodique, mais à la base c’est un fan d’extreme. Il suffit d'écouter sinsaenum, projet plus personnel et qui n’a vraiment rien a voir avec dragonforce
Perso kreator, jamais accroché, mais c’est un grand groupe et u(...)


Ca promet... Ce groupe va s'enfoncer encore plus dans la melochiasse.


Cela aurait été vraiment la grande classe il y a plus de 15 ans.
Désormais beaucoup (beaucoup !) moins.
Mais bon, cela sera toujours mieux que d'être membre de DRAGONFORCE... Ca c'est certain... ... ...


Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...


Bien vu ! Razor que j'ai découvert honteusement il y a peu seulement. Verdict sans appel : la grosse volée !


On devrait reparler de tout ça prochainement.