Pamphlet

Saturnus Terrorism

13/05/2019

Autoproduction

C’est plus fort que moi, dès que je vois les termes « Black Metal » et « français », j’accours, je vole, je m’empare de mon clavier après avoir fait chauffer mon casque, puisque je sais pertinemment que je ne serai que très rarement déçu. Incroyable de constater à quel point la scène BM française est quasiment devenue l’égale de la norvégienne des années 90 en termes de rayonnement et d’influence, des Légions Noires jusqu’aux groupes les plus récents…Mais pas si étonnant que ça au vu de la créativité manifestée par nos musiciens nationaux, et à tous les efforts promotionnels et de soutien consentis par des labels comme Les Acteurs de l’Ombre…Aujourd’hui, à la très longue liste des groupes de premier plan de notre beau pays s’ajoute le nom de SATURNUS TERRORISM, qui risque lui aussi de rayonner bien au-delà de nos frontières eu égard à la qualité incroyable de sa musique. Et pour en savoir un peu plus, je me permettrai une fois n’est pas coutume de reproduire la bio du groupe telle quelle, puisqu’elle est suffisamment explicite ;

« SATURNUS TERRORISM s'est formé au cours de l'année 2015 sous l'impulsion de Païard le Ferré, sous forme de groupe. Après plusieurs changements de line-up et constatant que le projet était trop instable SATURNUS TERRORISM a continué en tant que one man band. Très vite une collaboration avec Dies (ARBAAL – MALEVOLENTIA) a été envisagée et est rapidement devenu un membre éminent de SATURNUS T. Partageant une vision complémentaire et des aspirations communes, ils ont repris le projet de A à Z pour délivrer une musique plus efficace et cohérente. »

Plus simplement, SATURNUS TERRORISM est donc l’association de deux figures de l’underground national, Païard le Ferré ayant lui-même fait partie de GRISÂTRE, groupe actif de 2006 à 2016 et ayant publié pas moins de trois longue-durée. On retrouve donc les obsessions de Païard sur ce premier effort, Pamphlet, qui semble en effet en être un adressé à tous les timorés de la cause qui pensent encore que le BM est agonisant, et qu’il a tout dit depuis longtemps. Les deux instrumentistes prouvent le contraire tout en s’ancrant dans une tradition qu’ils dévient à loisir, multipliant les allusions au BM des origines norvégiennes, tout en l’enrichissant de prétentions artistiques bien plus concrètes et tangibles. Parfois à la limite du BM progressif et Ambient, avec quelques touches Dark qui ne sombrent pas dans le glauque électronique ou Industriel (bien que l’ambiance terriblement glaciale s’en rapproche), ce premier album témoigne du long parcours du duo, et fait preuve d’une maîtrise absolue dans la composition, n’hésitant jamais à dépasser des durées raisonnables pour imposer ses idées, qui sont fort nombreuses. Ce qui choque au prime abord, c’est cette voix, gravissime au possible et bien loin du raclage habituel de gorge tendant vers le loup agonisant dans sa forêt, et qui permet aux morceaux d’atteindre une dureté exceptionnelle dans le rendu. Les riffs quant à eux, tergiversent entre motifs massifs et puissants et envolées concentriques habituelles, créant un décalage assez fascinant et révélateur de l’optique philosophique du groupe. Quelle philosophie ? La suivante :

« La volonté du projet s'inscrit dans une démarche esthétique, mystique et philosophique, sous l'égide de Saturne qui exerce sa terreur sur le corps et l'esprit asservissant volontiers l'homme dans la mélancolie, le trouble, la destruction intérieure, les longues solitudes.. Mais invitant à détruire le nihilisme, par la froide pratique de la patience, de la recherche, de la volonté, du durcissement, la culture, le combat contre soi, son environnement, et aux vieillards stériles que sont les sociétés actuelles »

Nous sommes donc loin des turpitudes habituelles du BM plus habitué à la déconstruction des dogmes judéo-chrétiens ou à la fascination pour la guerre et ses conséquences. Lettré, Païard avoue volontiers avoir subi l’influence de Nietzsche, Evola, Marc Aurele, Julien l'Apostat, Celse, Vincenot, Jünger, et en profite pour signer ses lyrics de sa langue natale, chantés d’une voix très caverneuse, mais qui témoignent d’un attachement à une culture très personnelle. Musicalement, l’affaire est complexe, mais source de plaisir pour qui le BM est un genre en constant décalage et évolution. Choisissant de ne pas choisir entre ultraviolence et nuance, le duo oppose donc deux visions, l’une assez rétrograde mais lucide, et l’autre plus contemporaine, en choisissant des trames classiques dont il décuple la force de sa rage incroyable, rappelant parfois un mélange entre le MARDUK le plus impitoyable et le MAYHEM des années Hellhammer, tout en sublimant cette combinaison d’une ampleur assourdissante. Jamais avare d’arrangements très intelligents, le groupe casse parfois les avancées de rythmes plus martiaux (« La Rhétorique de la Terre - Part I »), mais a pris le risque d’entamer son premier chapitre avec les segments les plus longs. Ainsi, après une longue intro plaçant l’atmosphère sous des auspices froids, « Division Mysticisme » déboule comme une jacquerie paysanne avec ses huit minutes de gravité emphatique, blasts en avant, densité opaque et hurlements sombres au premier plan. Bon choix d’ailleurs de ne pas avoir noyé les lignes vocales dans le mix, mais de leur avoir appliqué une très roublarde réverb’, cette option accentuant l’effet inquiétant de l’entreprise.

Huit morceaux, donc une intro et un épilogue, et deux qui se présentent sous la forme de longues évolutions, triturant un motif pour mieux le déformer et partir sur d’autres pistes. On apprécie particulièrement l’incrustation d’arpèges acides qui font la révérence à Euronymous, le spécialiste du genre (« Il faut Obéir à la Nuit »), mais on aime aussi cette traduction du vocable EMPEROR dans un discours encore plus dense et riche. Pamphlet propose donc une progression logique et implacable, faite de BM cru et dur mais aussi de digressions plus fines, parfois très accrocheuses (« La Rhétorique de la Terre - Part I » encore, son entame catchy et ses breaks écrasants). Un premier jet qui frôle la perfection dans un style hybride, et la confirmation que la scène française se porte mieux que jamais.                   

   

Titres de l’album :

                            1.Aube & Tocsin

                            2.Division Mysticisme

                            3.Il faut Obéir à la Nuit

                            4.Le Philosophe aux Poignards

                            5.La Garde D'acier

                            6.La Rhétorique de la Terre - Part I

                            7.La Rhétorique de la Terre - Part II

                            8.Outro

Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 24/09/2019 à 17:24
85 %    1149

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
26/09/2019, 04:46:04
"C’est plus fort que moi, dès que je vois les termes « Black Metal » et « français », j’accours, je vole, je m’empare de mon clavier après avoir fait chauffer mon casque, puisque je sais pertinemment que je ne serai que très rarement déçu. Incroyable de constater à quel point la scène BM française est quasiment devenue l’égale de la norvégienne des années 90 en termes de rayonnement et d’influence, des Légions Noires jusqu’aux groupes les plus récents…"

Tout pareil... Je plussoie à 100% !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
fallwarden

Fred :  pourquoi devrait il avoir l'honnêteté de parler de ses convictions politiques ça n'a rien à voir avec le sujet de l'interview. Si ce type était d'extrême gauche, tu lui reprocherais de ne pas en parler?

16/08/2022, 06:43

Fakino

Excellent ! J'adore leur style musical Faaitoito Aroma et TE RUKI

15/08/2022, 20:50

David ghetto

Manque de rythm sur le montage mais le son est lourd !

15/08/2022, 13:46

Steelvore666

Excellent titre pour un putain d'album, que je ne saurais que trop conseiller à ceux qui sont passés à coté jusqu'à présent.

15/08/2022, 10:11

Simony

Extraordinaire album ! En tout point d'accord avec cette chronique. De mon côté l'influence de CHRISTIAN DEATH est plus que perceptible en effet.

15/08/2022, 10:00

Humungus

Pourquoi pas De Villiers avec un t-shirt DISRUPT ?

15/08/2022, 09:10

Stench

Musicalement c'est plutôt bon mais qu'est-ce que le chant manque de puissance ! 

14/08/2022, 07:43

Humungus

Fan de l'Action Française avec un t-shirt DROPDEAD...J'approuve.

12/08/2022, 23:08

Humungus

Hé hé hé...Dans ce genre d'attroupement, le back patch DISSECTION méritant le haut et court et pour le mieux le goudron et les plumes... ... ...

12/08/2022, 23:02

pierre2

Je préfère mon Nick bougon dans Paradise Lost....   

12/08/2022, 19:58

FaFa

Fred, sale petite pute de balance, lâche de gauchiste. Fallait lui dire en face. Et ses convictions n'ont rien à voir avec la musique. Pauvre tocard.

12/08/2022, 15:40

Jus de cadavre

Merci ! Et non pour la veste à patch ha ha ! On était déjà bien grillés en tant que frenchies (avec notre accent et... nos bouteilles de rouge !) je voulais pas en rajouter pour se faire remarquer

12/08/2022, 13:44

Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20