On avait laissé nos petits frenchies de FACE DOWN en 2013 avec leur premier album The Long Lost Future qui mélangeait habilement le Groove Metal d'un PANTERA à un Stoner Metal hérité d'un CORROSION OF CONFORMITY ou de DOWN. Tout, jusqu'à l'artwork montrait cette volonté de pratiqué un Southern Groove Metal alors lorsque arrive ce deuxième album, Soylent Green, l'artwork nous suggère que le groupe a viré vers un revival Thrash Metal, un style sous-jacent dans l'univers du groupe et qui ne serait donc pas totalement hors sujet.

L'ouverture de l'album confirme cette première impression, "My Suit And My Gun" donne clairement dans un Groove Metal aux racines Thrash bien ancrées. Mais "Live On" vient rebattre les cartes avec un titre clairement inspiré d'un CORROSION OF CONFORMITY (ce refrain ne masque pas du tout l'influence), pourtant l'esprit Groove Thrash Metal est toujours là, en toile de fond avec cette impression récurrente que le groupe se retrouve dans la même configuration que METALLICA (et certaines lignes de chant de Byron s'en inspire assez largement également), le cul entre la période Load et les racines Thrash Metal, mais FACE DOWN sait gérer ses deux facettes mais aussi la dynamique d'un album. C'est ainsi que "Lost Paths" déboule après 3 titres assez intenses, un titre qui respire un Blues plutôt moderne et qui montre un chant où l'accent franchouillard que l'on entend sur "My Suit And My Gun" disparait quelque peu, un beau moment qui voit les guitares à la fête, les arrangements et les idées sont assez fins.

Ce Soylent Green oscille donc habilement entre Groove Thrash Metal et Stoner Metal piochant autant dans DOWN, PANTERA que CORROSION OF CONFORMITY avec un petit soupçon, très légers, de Thrash Metal à la HAVOK toutefois il manque quelques petites choses à FACE DOWN pour définitivement confirmer tout le bien que l'on pensait de ce groupe suite à ce premier album, et le premier EP de bonne tenue également. La production, pour commencer, notamment cette batterie qui manque un peu de relief, c'est mat, ça claque mais ça manque un peu de vie dans sa dynamique, de même sur les guitares, avec ce son assez neutre, là aussi c'est propre mais cela renvoie à n'importe quel groupe lambda. On remarque que le groupe a travaillé à une production propre, équilibrée, il reste maintenant à travailler sur la personnalité de ce son. Le chant ensuite, alors pas sur les lignes de chant car si celles-ci sont assez attendues, elles sont spontanées et collent parfaitement à l'univers du groupe et puis les titres comme "Lost Paths" et "No One" montrent là que Byron sait sortir des sentiers battus quand il le faut, non il s'agit plutôt de cet accent que l'on ressent parfois, sur les parties Groove surtout, une prononciation qui mériterait un peu plus d'attention mais rien de rédhibitoire là non plus. Enfin, le fait qu'à la longue, l'album s'essoufle un peu sur la fin, pas tant par les titres qui la compose même si "My Own Worst Enemy" ou "Fading" n'offrent rien de bien de plus que le reste, mais comme si la galette était un peu trop remplie, clairement il manque deux ou trois titres vraiment marquant un peu comme "No One" peut le laisser entrevoir, des titres qui brisent les codes établis sur ce qui les entourent, mais certainement qu'avec une autre production, cet effet se ferait bien moins sentir.

Alors, si FACE DOWN laisse remonter des racines Groove Thrash de manière plus direct, ses influences Stoner Metal sont là bien mieux digérées que sur The Long Lost Future  et ce nouvel opus permet à ce groupe de continuer sa progression, de l'affirmer !

  1. My Suit And My Gun
  2. Live On
  3. Give Me Your Bra
  4. Lost Paths
  5. Moleville
  6. The Hindrance
  7. No One
  8. Void
  9. Fading
  10. My Own Worst Enemy
  11. Paths Lust
  12. My Own Worst Enemy (demo version) - bonus track

Facebook


par Simony le 09/05/2017 à 06:54
74 %    283

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Musmahhu

Reign of the Odious

Cold Colours

Northernmost

Destiny Ocean

Peace Love & Heavy Metal

Endless Disease

The End of All Life

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Interview HATRED DUSK

JérémBVL / 11/03/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Meshiaak + Overkill

20/03 : Le Trabendo, Paris (75)

Meshiaak + Overkill + Flotsam And Jetsam

20/03 : Le Trabendo, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)


Aaaaaahhh !!!
A PALE HORSE NAMED DEATH !!!
Un des rares groupes actuels dont j'attends les sorties et tournées avec toujours la même réelle impatience.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu par leur dernier ouvrage.
Comme le dit très justement Simony, il faut toujours u(...)


Un album juste incroyable. Une ambiance de fou, des riffs guerriers et mélodiques, une production très claire (limite trop "bonne", ce serait mon seul "reproche"). Le premier morceau est pour moi une leçon de Black épique. Juste excellent !
Un grand bravo au groupe et merci mortne pour ce(...)


Ah oui, bizarre, c'était 18h la semaine dernière.
Comme y'a "que" 3 groupes au lieu de 4, ceci explique cela. Cool, tant mieux !


Sur le site du Trabendo, il est annoncé une ouverture des portes à 19h00...
http://www.letrabendo.net/overkill-2/


Meshiakk a jeté l'éponge, remplacé par Chronosphere sur la tournée mais pas sur la date de Paris, ni en suivant. Dommage, c'était un choix plus cohérent. Du coup, pas de groupe local avant Flotsam n'est annoncé. Quelqu'un sait-il si le premier show démarre juste à l'ouverture des portes, pr(...)


"De Kristian Vikernes ou d’ Øystein Aarseth, qui est le vrai coupable ? On ne le saura sans doute jamais, et c’est tant mieux."

Le vrai coupable ça reste celui qui a tué l'autre.


Hmmm... le nouvel Abnormality n'a pas l'air de dévier et c'est bien ce qu'on demande !


plutot death que thrash. definitivement


mème chose on est loin du 1er album (ah jeunesse)....


Un côté très old school, et autant proche du thrash que du Death.

Morceau sympa, j'attend un peut mieux du reste.


Ah ah ah !
Ouais merde... Putain, je pensais pourtant avoir fait "le tour de la question"...

PS : Il me semble même qu'il escompte adopter avec son compagnon du moment.


Va falloir que je l'écoute en entier cet album, j'ai ignoré quasiment tout le mouvement black de ces années, mis a part ugra karma et ceremony of the opposites.


TU as oublié de préciser qu'il était homo également


Une pierre angulaire du black, un album essentiel, un manifeste à le fois séminal et terminal. J'ai dû l'écouter des centaines de fois depuis mes débuts de metalhead il y a près de 25 ans, et je ne m'en lasse toujours pas...


D'après mes sources, Emory Cohen (Varg Vikernes dans le film) est effectivement juif.
Mais également éthiopien par sa mère, gitan du côté de son père, encarté au Parti Communiste et d'obédience maçonnique.


"Le plus drôle, c'est que l'acteur qui joue Vikernes s'appelle Cohen"

Et encore, il aurait pu être noir !!!


1) "Je ne jurais que par Darkthrone en BM Norvégien"
Rassures-toi, il y a pire comme référentiel hein.
2) "A l'occasion d'un concert (en salle) où le groupe jouait "De mysteriis (...)" en intégralité y a eu le déclic"
J'avais forcément vu le groupe avant en live (claquasse (...)


Oui il est juif, le réal avait vraiment une dent contre Varg je crois, ou alors de l'humour :D ! Ça lui reste en travers de la gorge ce film je pense à Varg, il fait des vidéos ou il commente le film, énumère toutes les erreurs et mensonges (selon lui bien sur)... Je comprends qu'il veuille se(...)


J'ai vu le film est il est super captivant, je retiens pleins de bons point donc je vais dire le peut de "décevant".

1-Certains membre de Mayhem trop en retrait, Necrobutcher viré comme ça en quelques seconde, Hellhammer trop discret, pas une seul fois le nom de Maniac.

(...)