One man band surgissant de nulle part, ABSQUE COR, qui semble signifier "sans coeur" en latin, se créé en 2015 dans la tête de Vos qui fait absolument tout ici jusqu'à l'enregistrement. Alors, cela semble courant dit comme ça mais lorsque l'on voit apparaître ce genre de projet on tend le dos soit le chant est à côté de la plaque, soit la batterie est une boite à rythme mal programmée, soit les guitares sont inaudibles, bref, il y a toujours un domaine qui pêche. Et bien là, ce Vos montre des capacités plus qu'intéressantes au chant, comme à la batterie, aux guitares, à la basse, à la production, la première surprise de l'album, le premier de la jeune carrière du groupe, est de taille et bien agréable.

Avec une mélancolie en toile de fond, Vos nous tisse là une ambiance bien sombre où les guitares s'entremêlent, alternant leads plus mélodiques avec des blasts au rendu mid-tempo et des passages que l'on pourrait croire sortis d'un album de Post-Black Metal ("To co w człowieku nieuniknione") et son introduction très acoustique, ce son de batterie très vivant qui déboule sur un blast Black Metal tout ce qu'il y a de plus traditionnel, la voix clamée nous rappelle beaucoup ce qu'ACHERONTAS peut faire, un mélange de chant de voix clamée et de chant hurlé qui renvoie l'impression que le gars derrière le micro crache sa haine à votre face, une sensation auditive qui trouve écho dans ce son de guitare assez naturel, en mode plug & play, on notera quelques légers effets sur les parties de guitares claires, un peu de reverb' pour embellir tout cela mais c'est surtout le travail de riffing qui fait tout le boulot.

Avec 31 minutes en 4 titres, on pourrait penser que notre ami Vos a joué la carte de la sécurité et tire sur la quantité, chose qu'on ne peut qu'apprécier car ici, rien n'est de trop et puis à la fin de "Do niezbawienia" on a cette sensation que tout a été dit, pas de sensation de manque, juste l'envie de relancer la galette car disons le clairement, ce premier album est une petite réussite qui ne manque pas de parties plus mosh à l'image de ce "Zdecyduj więc sam, którą wybierzesz drogę" où le travail à la caisse claire donne une dynamique particulière bien mise en valeur par les toms et ces parties assez aériennes et si les riffs sont frénétiques, on est là sur une frange Melodic Black Metal relevée par des parties rythmiques bien rentre dedans pour bien secouer l'auditeur. Des premiers albums de cette trempe, on en rencontre rarement, ABSQUE COR réussit là une entrée en matière avec un Wędrówkę haniebnie zakończyć dont il faut retenir le nom ;-)

Track-listing :

  1. Jeden księżyc wciąż wskazuje
  2. To co w człowieku nieuniknione
  3. Zdecyduj więc sam, którą wybierzesz drogę
  4. Do niezbawienia 

Bandcamp


par Simony le 16/03/2018 à 07:00
83 %    204

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Heresy

Blasphemia

Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !