Gateways To annihilation

Morbid Angel

 Arrivé l'an 2000 certains avaient prévu le plus grand bug informatique mondiale ou encore Paco Rabanne, couturier de base prévoyait tel un Nostradamus l'arrivée de l'apocalypse avec le crash de la station spatiale Mir sur Paris... Résultat aucune de ces situations grotesques s'est produite et le monde a continué son chemin du quotidien comme MORBID ANGEL annonçant ainsi l'arrivé de son septième album "Gateways To Annihilation".
Depuis le départ de David Vincent, MORBID ANGEL a su maintenir son aventure, prouvant avec l'arrivée de Steve Tucker qu'il était possible à l'ange morbide d'être en capacité à offrir des suites remarquables comme "Formulas Fatal To The Flesh" (1997) du coup la suite continue toujours avec Steve Tucker participant entièrement à la composition de ce nouvel album mais aussi au retour de Erik Rutan (HATE ETERNAL) revenu mettre son grain sel au coté de Trey Azagthoth. Avec tel un line-up (en comptant Pete Sandoval), le groupe a de quoi assurer son avenir.

   Le groupe de Tampa est bien connu pour faire dans le Death Metal rapide et brutal, hors sur ce Gateways To Annihilation, Trey et sa bande ont voulu changer la formule optant ce coup là pour un tempo beaucoup plus monolithique. Ce nouveau disque serait une évolution de "Blessed Are The Sick" revenant aux sources pour mieux se concentrer sur une ambiance dérangeante ou respire une certaine magie noire avec des tempos plus pesants et oppressants, véritable descente aux enfers pas à pas.
Une fois l'intro "Kawazu"(signifiant croassement de grenouille en Japonais) passé donnant une atmosphère particulière, c'est avec "Summoning Redemption" que le bal des monstres commence, on s'aperçoit vite de ce changement de tempos, la ou dans les précédents albums MORBID ANGEL avait prit habitude d'envoyer directement la charge, cette nouvelle composition pachydermique se laisse traîner comme un sac de ciment, attention cela n'empêche en rien de se montrer efficace par ses riffs lourds répétitifs et d'un Pete Sandoval qui s'adapte au rythme tout en gardant son impressionnant jeu de batterie qu'on connait bien.
Ce changement radical le groupe va l'aimer exploiter exemple même sur "He Who Sleeps" laissant un étendu de douleur. Du coup MORBID ANGEL ferait-il dans le Death-Doom ? Non je vous rassure afin de garder une base de fan le groupe retrouve sa vélocité sur "To The Victor The Spoils" ou la fabuleuse marque du groupe resurgit, gros coup d'accélération avec Trey et Erik qui ont accordé leurs guitares au plus bas, ça bombarde sans relâche ne laissant à aucun moment le temps de répit auquel s'ajoute les fabuleux solos chaotiques que MORBID ANGEL aime produire. Steve Tucker reste  en forme et prouve qu'il a bien sa place arrivant à succéder David Vincent derrière le micro haut la main,  son growl venu des cavernes apporte quelque chose de plus malfaisant aux titres.

"Gateways To Annihilation" est une véritable montagne Russe, MORBID ANGEL joue ici sur deux tableaux pouvant prendre une facette de longue agonie (Summoning Redemption, He Who Sleep, I) tout en restant fidèle à leur origine (To The Victor The Spoils, Opening Of The Gates, Secured Limitations) faisant un disque dans son ensemble réussit, certes il est lent comparé aux précédents mais se veut tout aussi bien rude à son écoute.

 OK dans l'ensemble "Gateways To Annihilation" n'a rien de transcendant, MORBID ANGEL propose simplement ce qui c'est faire de mieux. Loin d'être un album à s'inscrire dans les grands, il faut avouer qu'il est un des plus crédibles et intéressant à la discographie ou par la suite la bande de Tampa a su montrer faiblesse sur "Heretic" (2003), d'un retour honteux voir foireux avec "Illud Divinum Insanus" (2011) bon avec "Kingdoms Disdained" en 2017 MORBID ANGEL a pu revenir plus ou moins d'entre les morts afin de se redonner une légère crédibilité je trouve autre que laver son linge sale avec le père David Vincent.
Il est sage je pense que pour des groupes phares de l'époque de stopper à temps afin de cultiver une image glorieuse à leur âge d'or que de se salir avec des dernières nouveautés bien souvent ratés.

Track-List :

1. Kawazu
2. Summoning Redemption
3. Ageless, Still I Am
4. He Who Sleeps
5. To The Victor The Spoils
6. At One With Nothing
7. Opening Of The Gates
8. Secured Limitations
9. Awakening
10. I
11. God Of The Forsaken


MORBID ANGEL BANDCAMP
MORBID ANGEL FACEBOOK 




par Baxter le 00/00/0000 à 00:00
80 %    208

Commentaires (8) | Ajouter un commentaire


Buck Dancer
@191.85.185.141
29/05/2020, 16:19:02
L'album le plus inquiétant de Morbid avec "Blessed are the sick" et un chef d'œuvre de plus dans leur discographie. Album magistral de puissance, de lourdeur et à l'ambiance unique, qui donne envie de croire que les Grands Anciens ont vraiment existés.

MorbidOM
@78.246.0.128
30/05/2020, 06:28:09
Premier album de MA qui m'ait un peu déçu, non pas qu'il soit mauvais mais il manque un peu de personnalité. À la limite je préfère presque H qui malgré tous ses défauts n'aurait clairement pu être pondu par aucun autre groupe en ce monde.
(il faudrait faire un peu attention à l'orthographe des choses comme "MORBID ANGEL propose simplement ce qui c'est faire de mieux" ça pique quand même un peu)

RBD
membre enregistré
30/05/2020, 13:10:41
Il n'a pas attendu les contestés "H" et "I" pour être assez apprécié, cet album. Parce qu'il reste bien au-dessus de la production lambda de toute la scène. Tucker est un bon growleur et en revenant aux bases, ils ne pouvaient pas se planter.

steelvore666
@88.122.224.169
30/05/2020, 14:25:56
Pfiou c'est intéressant soit, mais pas évident à lire !

Riffing Curiosity
@83.155.204.94
30/05/2020, 15:27:01
Premier Morbid qui m'ait déçu aussi. UNe moiteur et ds ambiances lourdes, un gros travail sur le son mais j'ai jamais accroché, CD revendu bien vite. Aujourd'hui je regrette et lui donnerais bien une seconde chance.
Et malgré moi, j'y peux rien, Morbid Angel c'est avec David Vincent ou rien.
Je manque de souplesse quand un groupe aussi installé et caractéristique change soudain de carosserie. Non, ce n'est plus jamais la même chose. :-(((
Ca porte un nom je crois : Syndrôme de Derek Greene.

stench
@88.121.208.239
31/05/2020, 09:34:16
Je n'ai jamais pu me faire à cet album qui m'a déçu à sa sortie. Il a probablement ses qualités mais rien à faire, ma première impression n'a jamais changé (et je perds sans doute quelque chose)... Pour le coup, je vais encore me le passer aujourd'hui pour voir !
Par ailleurs, je suis très content de ne pas avoir découvert ce webzine, que j'estime beaucoup et lis quotidiennement, avec cette chronique : certaines phrases sont difficiles à comprendre quand d'autres n'ont carrément aucun sens... On va dire que c'est fait dans l'urgence sans relecture ?

Buck Dancer
@191.85.138.137
31/05/2020, 14:51:24
Je n'ai pas parlé de la chronique dans mon premier commentaire pour ne pas être désobligeant envers l'auteur, mais c'est vrai que, on dirait une... traduction Google.

Humungus
membre enregistré
31/05/2020, 22:41:12
Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas écouté celui-ci, du coup je me le retape dans les esgourdes en ce moment.
Et c'est vrai que c'est, une fois de plus, une putain de tuerie merde !
Rien que pour ce rappel à l'ordre, merci Baxter.

PS : Les Grands Anciens existent !!!

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42

Gargan

...Quand tu découvres les effets lumineux de ton logiciel de montage.

10/07/2020, 10:37

steelvore666

Bien d'accord avec vous messieurs.
J'écoute encore les "vieux" albums, ceux qui montrait un groupe sur de lui et assez puissant pour convaincre sans en faire des tonnes et devenir pathétique.
Un constat : la qualité de ses albums est inversement proportionnelle à son implication dans(...)

10/07/2020, 09:41

Speeding Velocity

Eh ben.... vraiment pas bandante cette affiche.
Je suis quand même curieux de voir le prix des places pour "ça".
(et le taux de remplissage, mouarf !)

10/07/2020, 09:00

NecroKosmos

Même opinion. Groupe de clowns. Après, cette polémique montre bien l'ouverture d'esprit du gouvernement polonais.

10/07/2020, 06:40

NecroKosmos

Je ne connaissais que de nom. Voilà qui me plaît beaucoup !!

10/07/2020, 06:28

aeas

Guignol à la tête d'un groupe de guignols. Sacré Nergal et son cirque...

09/07/2020, 22:13

Jus de cadavre

@gerard : petite phrase importante dans l'article que tu as peut-être zappée "N'oubliez pas que ces sélections sont totalement personnelles et subjectives et n'ont pas pour but de présenter tout ce que la Bretagne a pu produire (on n'en aurait pour des journées entières !)"

Sans c(...)

09/07/2020, 22:02

gerard menvuça

Et les groupes de Speed metal / heavy metal / hard rock / Glam rock ?, apparemment il n'y en a pas en BRETAGNE dans l'article ! C'est pas mon impression ! je tombe sur des video sur you tube de groupes Bretons ( Nantes inclus)

09/07/2020, 20:07