01 - Pour commencer, Raph , peux-tu te présenter ainsi que Great Dane Records ?

Je suis passionné de Metal extrême depuis le milieu des années 80, j'ai fait pas mal de choses mais j'ai surtout été disquaire pendant une quinzaine d'années dans la célèbre librairie du Nord, le FURET DU NORD. En ce qui concerne GREAT DANE, c'est un label associatif de Death Metal créé sur le modèle des labels du début des années 90, ayant pour intérêt de promouvoir le Death Metal dans tous aspects.

02 - Le milieu de la scène Underground vit notamment grâce à des labels comme le tien, fait de passionnés (merci à toi). Pourrais-tu expliquer ton parcours et comment tu en es venu à créer un label ?

Comme je le disais, c'est la passion pour le Metal extrême qui m'a donné envie de me lancer et je connaissais parfaitement le milieu du disque de par mon métier. J'ai eu aussi l'opportunité de produire un split avec deux groupes de la scène nordiste, DISGUST et SCARVENGER. L'occasion était toute trouvée pour démarrer GREAT DANE RECORDS.

03 - Quels sont les labels qui t'ont influencé quand tu as voulu te lancer ? Et ceux que tu suis actuellement ?

Des labels comme NUCLEAR BLAST, RELAPSE, CENTURY MEDIA, ROADRACER/ROADRUNNER m'ont fortement influencé. En ce moment, je suis des labels comme les polonais de SELFMADE GOD RECORDS, MEMENTO MORI et XTREEM en Espagne, FDA RECORDS en Allemagne et DARK DESCENT RECORDS aux Etats Unis.

04 - Comment se porte le label depuis sa création ? Aujourd'hui, comment a t'il évolué ? Est ce que les résultats sont à la hauteur de tes espérances ?

Le label se porte plutôt bien. Il évolue doucement mais sûrement. Il bénéficie d'une bonne distribution. Car au delà du territoire national, nous sommes présents aux Etats-Unis via MVD, au Royaume-Uni via CODE 7 et le reste du monde via de nombreux trades. Nous avons commencé par signer des groupes de notre région et petit à petit, des groupes d'ampleur nationale tels que CARCARIASS, NO RETURN et même MERCYLESS nous ont fait confiance pour leur projets. Aujourd'hui, l'intérêt pour le label dépasse les frontières puisque ce sont des groupes étrangers, venant d'Espagne, Finlande, Norvège, Danemark, Irlande, Canada, Suisse, Belgique, qui viennent réjoindre les rangs de GREAT DANE. Plutôt fiers car nous sommes simplement une asso à but non lucratif et tout ce qui nous importe est d'arriver à financer les sorties suivantes.



05 - Combien de sorties te fixes-tu pour cette année ? Et quelles sont tes projets pour les années à venir ?

Nous avons prévu dix sorties pour cette année et plus ou moins la même chose pour les années à venir. C'est important pour nous que chaque projet sorte dans de bonnes conditions en leur donnant la même importance donc nous limitons les sorties.

06 - Quand on regarde tes sorties, on constate que tout tourne autour du Death (Brutal/technique). Pourquoi ce choix radical ? Comment choisis-tu tes artistes et comment tu fonctionnes avec les groupes ?

Ce n'est pas un choix radical mais plutôt un choix de passion ! Étant fan de Death depuis toujours, il était impensable de produire autre chose que du Death Metal ! Comment je choisis ? C'est assez simple. La plupart du temps, les groupes m'envoient un ou plusieurs titres. J'écoute, si ça me plait, je signe. Je propose un contrat standard mais je peux m'adapter au groupe.

07 - Souvent les gens l'ignorent mais parfois il peut se passer plusieurs mois entre l'enregistrement de l'album et sa sortie dans les bacs. Pourrais-tu nous expliquer ce qui se passe durant ce temps là ? Comment tu prépares une sortie et la mise en place de la promotion ?

En fait, nous établissons un planning de sortie en accord avec le groupe et puisque comme chaque sortie finance la suivante, nous avons besoin d'un laps de temps nécessaire pour financer le pressage. En tous cas, en ce qui nous concerne, pour d'autres labels, cela se passe différemment. Il se trouve aussi que par moments, les groupes nous confient le layout de l'album donc tout ceci prends du temps. La promotion se fait presque exclusivement sur le net via les réseaux sociaux ce qui nous permet de toucher un maximum de personnes contrairement aux magazines papiers qui hélas tendent à disparaître à l'image de HARD ROCK MAG par exemple.

08 - Est ce que tu interviens à certains moment dans l'artistique ? Pour valider les morceaux ou pour la pochette d'album par exemple ?

Je n'interviens en aucun cas dans l'artistique. Le groupe a une totale liberté même si je me réserve un droit de regard au moins pour la pochette. Car il y a certaines choses que je ne cautionne pas et je ne veux pas que GREAT DANE soit associé de fait à des valeurs qui ne sont pas les nôtres.


09 - Peut-être que dans nos lecteurs, certains rêvent de monter leur label afin de produire les groupes qu’ils aiment. Qu’aurais-tu comme conseils à leur donner ? Est-ce concrètement réalisable aujourd’hui ?

Je leur dirais : foncez ! mais c'est valable dans n'importe quel domaine je crois. Lorsque l'on a un rêve ou une passion, il faut aller au bout. En ce qui me concerne, ce qui m'a aidé aussi c'est mon métier de disquaire car je connais tous les rouages du milieu. De l'extérieur, on ignore bien souvent comment tout ça fonctionne même pour un passionné de musique. C'est bien plus complexe qu'il n'y paraît. La chose importante également est que nous sommes simplement une asso. et donc bénévoles. L'argent est réinvesti pour la sortie d'après et ainsi de suite. Il ne faut pas penser gagner de l'argent en montant son label, surtout vu l'état du marché du disque aujourd'hui. Par contre, si on est passionné et que l'on ne compte pas ses heures, alors il faut foncer sans hésiter ! C'est une belle aventure !

10 - Ce qui fait peur souvent c’est la paperasse, les déclarations, etc... en réalité qu'en est-il ? Est-ce surmontable ? Comment ton activité est déclarée ? Signes-tu des contrats avec les groupes ?

En fait, ce n'est pas si insurmontable que ça. Il nous a juste fallu déclarer l'asso. et c'était parti. Pour le reste, nous faisons signer un contrat standard au groupe et nous devons faire une déclaration à la SDRM pour chaque album que nous sortons.

11 - Est-ce que tu as eu peur au moment de lancer le label, ou à certaines périodes difficiles ? Des paris risqués par exemple ?

J'étais assez confiant au moment de lancer le label car j'ai bénéficié de conseils d'autres labels. Cela m'a beaucoup aidé et rassuré. Il n'a pas eu vraiment de paris risqués. Il suffit de faire les bons choix au bon moment.  



12 - Est-ce compliqué au quotidien de s’occuper de la gestion de ce label ? Ça te prend combien de temps par jour/semaine ? Le but pour toi est-il d’en vivre à un moment ?

Ce n'est pas compliqué mais cela prend énormément de temps ! Car au-delà de signer les groupes, il faut mettre à jour le site internet, penser la communication sur les réseaux sociaux, préparer les commandes, trouver toujours plus de distributions, faire de l'administratif aussi (factures etc..), mais c'est hyper passionnant ! Je ne pense pas en vivre à un moment, le marché du disque n'est pas forcément en très grande forme et ne le sera sans doute plus, ça ne serait pas raisonnable. Il vaut mieux pérenniser l'asso. et ne pas perdre de vue notre passion.

13 - A l’heure du numérique, on est tenté de se demander si les labels ont encore un rôle à jouer notamment pour les petits groupes. Pour toi qu’est-ce qu’un bon label ? Quelles missions doit-il pouvoir réaliser ?

Selon moi, un bon label doit toujours être à l'affût de nouveaux groupes, repérer le potentiel et les développer dans les meilleurs conditions pour les faire connaître du grand public. C'est ce que nous essayons de faire avec GREAT DANE.

14 - Toi qui es un acteur actif de cette scène « underground », est ce que tu trouves qu’il y a des dérives dans cette scène, ou des choses qui t’agacent ?

Non, je ne crois pas qu'il y ait de dérives. La scène underground française est plutôt cool.

15 - Est ce que tu joues aussi dans un groupe ou as-tu une autre activité en lien avec le Metal ?

Entre mon travail et le label, ça laisse peu de temps pour une autre activité. Je compose un peu, du Death Metal bien sûr ! Mais simplement pour moi, pas de vrai projet d'écriture d'album, ni de groupe.

16 - Et bien c’était tout pour moi, je te laisse le mot de la fin !

Les métalleux, continuez d'acheter nos prods et nous pourrons continuer à vous faire découvrir de bons groupes.

Stay brutal ! \m/



https://greatdanerecords.bandcamp.com/

https://www.greatdanerecs.com/eshop/web/

par youpimatin le 27/11/2019 à 09:13
   229

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Hate couture
@2.5.215.195
27/11/2019 à 21:02:43
On apprend pas tellement de choses...

Ajouter un commentaire


Hellsodomy

Morbid Cult

Anal Slave Of Satan

Anal Slave of Satan

Detherous

Hacked to Death

Grand Slam

Hit The Ground

Lindemann

F & M

The Dead Daisies

Locked and Loaded (The Cover Album)

Sun

Brutal Pop

Sleep Token

Sundowning

Pretty Maids

Undress Your Madness

Morbid Cross

Disciples Of The Goat

Blood Incantation

Hidden History Of The Human Race

3rd From The Sun

3rd From The Sun

Agnostic Front

Get Loud!

Spoil Engine

Renaissance Noire

Lightning Born

Lightning Born

Sapiens

Sapiens Project

Nitrate

Open Wide

(echo)

Below The Cover Of Clouds

Exylle

Exylle

Goodbye June

Community Inn

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

Concerts à 7 jours

+ Verdun + Nornes

13/12 : Circus, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Excellente chronique !


Old school cette pochette ???
La thématique oui, mais la réalisation pas du tout. On dirait un comic Marvel récent...


On dirait du Pestilence la pochette.


Cet artwork très "old-school death metal" !


La musique me replonge directement dans les années 90' cassage de nuques et headbanging, mais j'ai plus de mal avec le chant.


L'intro de "Hell Awaits" sur Decade... M. A marqué à vie !


Gros respect pour Slayer même si j'ai seulement 2 mauvais souvenirs de concert (sur plus d'une quinzaine) Pour moi aussi decade reste le meilleur live , ne serait ce que pour l'intro de hell awaits qui plante le décor pour tout le reste de l'album.


Ah bon, pas le dimanche ?!


Qu'il revienne en 2021 pour les 40 ans et des dates en France et on en parle plus.


@Jus de cadavre ;

oui pour Decade of Aggression auquel je juxtapose Dance of the Dead, bootleg enregistré au Zénith le 22/11/1991.

Ca tombe bien, j'y étais :p


Ach !
Vous n'êtes peut-être pas assez trve pour brûler leur stock, mais dénoncez nous ce groupe si dégueulasse...
On veut un nom et le pourquoi du comment bordel !

(#Closer #Public #Voici)


@king : nan, le meilleur live de l'histoire c'est Decade Of Aggression !!! ;)
Concernant la violence de ce groupe, je me suis toujours demandé d’où venais leur colère et même cette haine palpable. Surtout à leur débuts : King est un premier de la classe à l'école, aucun dans le grou(...)


Je me retape le Still Reigning en ce moment.

LE MEILLEUR LIVE DE L'HISTOIRE.


+ 1000.

Le plus grand groupe de Metal de l'histoire tout simplement...


@JDC : j'aurai pas dit mieux ! J'ai eu la chance de les voir pour la tournée Divine Intervention en 94 au Zénith de Paris (Machine Head en 1ère partie). Effectivement, le concert le plus brutal que j'ai jamais fait. Les morceaux sur scène et sur album sont d'une intensité rare. Est-ce du aux ry(...)


J'aurais vraiment aimé les voir une dernière fois. Mais on connaît l'histoire, Hellfest tout ça ....

Jusqu'à maintenant je pensais aussi qu'un jour ils seraient de retour, mais maintenant je suis moins convaincu.

Dommage que Lombardo n'ai pas participé à la fête, m(...)


@Humungus :
Araya, ça m'étonnerait tout de même.

Veut profiter de sa retraite durement gagnée :p

Pis sans déconner, tune ou pas tune, le genre de zique pratiquée par Slayer + la vie en tournée + loin de chez soi au bout d'un moment, ça doit vraiment peser lour(...)


Arf, un pincement au cœur, pour un Label que nous avons crée il y a fort longtemps, et que d'autres ont repris par la suite. Merci à vous de votre dévouement et votre professionnalisme. Un estie de bon Label en Tabarnak, je ne pourrais en dire moins ... Bonne route.


Je plussoie tout les coms ici. Un groupe à part, d'une intensité rare sur scène comme sur album. Le Metal extrême ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui sans Slayer. Reign In Blood sera à jamais un des albums les plus extrême, violent et intense jamais sorti. Slayer aura marqué au fer rouge n(...)


@ Arioch91 :
La tune mon brave… La tune...