Aujourd'hui dans BEHIND THE DEVIL, nous avons décidé de vous emmener dans les tréfonds de la scène underground avec un label spécialisé dans le "Old School", nous avons nommé INFERNÖ Records. A une époque où la scène underground du metal "Old School" peine un peu à se faire remarquer, Fabien, fidèle à ses convictions continue de nous véhiculer cette passion pour ces groupes qui ont choisi de rester fidèles aux racines du metal.

Pour commencer peux-tu nous présenter ton label Infernö Records ?

Bien sûr, INFERNÖ Records est un label underground résolument axé Hard-Rock/Heavy-Metal généraliste "old-school", on y inclut les sous-genres speed-thrash-doom aussi.. en parallèle, il y a maintenant depuis un an et demi un sous-label du nom de BLEED Records plus axé Death-Metal/Grind-Core mais toujours tendance "old-school".. comprendre par là, tout ce qui se faisait dans les 80's, débuts 90's..

Le milieu de la scène underground vit notamment grâce à des petits labels comme le tien, fait de passionnés (merci à toi) pourrais-tu expliquer ton parcours, comment tu en êtes venu à créer ce Label ? 

Et bien j'ai commencé à écouter de la vraie musique début des années 80 à l'âge de 12 ans, le véritable point de départ de tout ça ayant été "The Number Of The Beast" qui m'a scotché pour toujours à sa sortie.. S'en est suivie l'envie de découvrir tout un tas de groupes - anciens et nouveaux - approfondir au maximum mes connaissances et en 1988, j'ai décidé de commencer avec un fanzine (INITIUM de 1988 à 1996), avec en parallèle des compilation-cassettes et aussi un peu de distribution plus tard... j'ai eu très vite l'envie de me lancer dans un label, mais pour des raisons financières, personnelles aussi, tout ça n'a pu commencer que beaucoup plus tard. Le label me paraissait être la suite logique de l'aventure.. fanzine, distribution.. puis production...


Si je me trompe pas Infernö Records est né en 2007 , comment se porte le label après tout ce temps ? Qu'est ce qui a changé depuis sa création, comment a t'il évolué ?

Oui c'est bien ça. Officiellement INFERNO a vu le jour en 2007.. ça a existé un an avant en tant que distro, quelques temps avant j'avais tenté d'autres labels, mais peut-être à l'époque n'avais-je pas la motivation et l'expérience nécessaires... du coup, ça a véritablement commencé en 2007.

12 ans après le label existe toujours, on sort toujours des productions régulièrement, donc je pense pouvoir dire que malgré tout, il ne se porte pas trop mal vu la conjoncture actuelle avec les ventes qui chutent, les changements de comportements par rapport aux formats physiques..

Depuis sa création, pas grand chose a changé en fait.. le fonctionnement est toujours le même, l'idée est toujours de sortir des groupes "old-school" qui nous bottent... disons qu'on a plus d'expérience et que l'on sait mieux faire notre job..


Quels sont les fers de lance Infernö Records ?

Il n'y a pas à proprement parler de fers de lance, je pense.. J'essaie de traiter tous les groupes de façon égale... après il y a effectivement des groupes qui ont reçu de bien meilleurs accueils, comme LADY BEAST, JENNER, MANDRAGORA, TENTATION, RAZÖRWYRE... mais cela n'est pas de mon ressort, j'aime les groupes du label tout autant les uns que les autres, sinon à quoi bon les signer. En fin de compte, c'est le public qui fait la différence mais je ne regrette pas les groupes que j'ai signés. Ah si... un ou deux parce qu'au final, humainement c'était loin d'être génial... mais musicalement, c'était ok pour moi.



Est ce que les résultats sont à la hauteur de tes espérances ?

N'ayant jamais des espérances démesurées, hormis celles de pouvoir aider les groupes qui nous bottent, je peux dire que OUI, les résultats sont à la hauteur.. Disons que lorsque tout a commencé, je n'aurai jamais pensé être encore aux commandes du label 12 ans après.. c'est déjà énorme pour une petite structure comme INFERNÖ Records je pense..


Quels objectifs vous fixez-vous  pour cette année ? Combien de sorties, quelles ambitions ? Et quelles sont vos projets pour les années à venir ?

Pour cette année comme les années précédentes, on essaie de sortir régulièrement des productions.. à l'heure actuelle, on essaie de sortir les productions en version vinyl aussi, ce qui est plus cher, du coup, le nombre de productions diminue... Mais pour cette année, même si il y a des deals avec des groupes, vu que rien n'est encore vraiment finalisé, je ne peux pas t'annoncer grand-chose, hormis le nouvel album de VIOLENTOR "Putrid Stench" qui sortira en Mai 2019.

Pour les années à venir, continuer tant que possible l'aventure en proposant toujours des groupes qui nous tiennent à cœur et aussi essayer d'en faire tourner quelques uns en France.. je suis en train d'étudier la question avec les différents contacts que j'ai...


Combien sortez-vous d'albums par an ? De quoi dépend votre rythme de sortie ? Le temps, les finances, ou le temps trouver un bon groupe ?

Le nombre d'albums par an reste aléatoire... ça dépend de plein de choses.. comme tu le mentionnes, le temps (parce que le label n'est pas mon job non plus, je ne fais pas ça H24), les finances qui dépendent des ventes de la distribution aussi.. Il y a des années où nous avons sorti 4 ou 5 productions, d'autres juste une ou deux... ça dépend...


Quand on regarde les artistes qui travaillent avec vous, on voit pas mal de noms sympas de la scène underground. Comment choisissez vous vos artistes ?

D'abord merci pour ta remarque ! le choix des groupes est beaucoup basé sur le coup de cœur je dirai... il faut que musicalement, ça me botte à 100% et que ce soit dans l'optique musicale fixée à savoir le "old-school".. je reçois par exemple des tonnes de demandes de groupes divers et variés, autant atmo/goth, black, métal-moderne, certains sont objectivement très bons, mais ça ne correspond pas à ce que je recherche pour le label... donc non merci.. Après le facteur HUMAIN est très important..  le groupe doit bien comprendre la démarche du label et ne pas vouloir précipiter les choses ou imposer une façon de faire... sinon, ils se débrouillent tout seuls... j'ai toujours été clair avec les groupes sur la façon de travailler, les conditions des deals.. à eux de voir si ils sont ok.. ils sont libres bien sûr de refuser et je comprends tout à fait que cela puisse arriver, mais à partir du moment où on est d'accord sur tout, en général, ça se passe plutôt bien :-)


Certains de ces groupes commencent à bien tourner, est ce que vous les aidez pour le booking ? Ou est ce que vous regardez avant de travailler avec eux si ils sont capables de se débrouiller tout seuls ?

J'essaie de leur refiler des contacts pour les concerts, mais c'est un peu la loterie je dois dire.. je ne suis pas responsable de tout, dès fois, ça marche, d'autres fois, non.. ... Que les groupes soient capables de se débrouiller seuls pour tourner et faire des dates est vraiment un plus, mais ce n'est pas non plus ce que je regarde en premier.. C'est aussi pour ça, comme je le disais avant, que j'essaie de voir pour mettre des dates sur pieds avec différents contacts que j'ai de mon côté.. les concerts sont un plus indéniable... c'est à ne pas négliger..


Est ce qu'un artiste qui ne tourne pas assez, peut être une raison de refuser une prod' malgré que sa musique soit cool ?

Pas pour INFERNO Records.. non je ne pense pas... c'est forcément mieux si le groupe tourne beaucoup, mais je n'en fais pas une obligation pour un deal.. Après j'évite les "one-man-bands", car là en général, les gars ne font PAS du tout de concerts... mais on est dans le cas extrême.. même si un groupe fait 3 ou 4 concerts dans l'année, ok, ça me va..


Souvent les gens l'ignorent mais parfois il peut se passer plusieurs mois entre l'enregistrement de l'album et sa sortie dans les bacs. Pourrais-tu nous expliquer ce qui se passe durant ce temps là ?Comment préparez-vous une sortie ? Quelle est votre stratégie de promotion ?

Bien, une production ne se fait pas du jour au lendemain.. déjà, il est possible que les enregistrements prennent plus de temps que prévu, pas toujours facile pour booker un bon studio... ensuite, une fois le "produit fini", mixé, masterisé.. il faut aussi que les finances du label suivent et permettent la sortie rapide.. il se peut qu'il puisse y avoir un peu de retard aussi.. après, on s'occupe d'annoncer la sortie auprès des médias spécialisés, on prévoit aussi quelques temps après la mise en ligne d'un titre en streaming ou d'une vidéo, pendant ce temps, il y a aussi les délais de fabrication qui varient aussi beaucoup suivant les formats... rien que pour ça, je prévois en général 2 mois .. j'évite aussi de sortir des albums avant l'été, donc si un groupe enregistre en Mai, là je prévois ça pour Septembre directement..

Pour ce qui est de la promotion de l'album, on envoie aux médias les albums pour les chroniques en général un mois avant la sortie..


Pourrais-tu nous expliquer comment vous vous fonctionnez avec les groupes ?

J'essaie de fonctionner de la manière la plus simple possible pour les 2 parties.. une fois que le groupe est ok avec les conditions du deal proposé, alors à eux de bosser lol .. je leur laisse le temps d'enregistrer l'album, ensuite on voit pour les mises en page des livrets, booklets, covers.. une fois l'album prêt, là je prends le relai, j'envoie aux boites de pressage pour la fabrication et la sortie de l'album... 


Est ce que vous intervenez à certains moment dans l'artistique ? Pour valider les morceaux ou pour la pochette d'album par exemple ?

Pour la musique, non, cela ne n'est jamais arrivé de dire à un groupe "tel ou tel titre est mauvais, je ne le veux pas sur l'album".. pour l'artwork, en général c'est pareil, je laisse la liberté au groupe de faire ce qu'ils veulent.. Il m'est cependant arrivé 2 fois je crois de dire à un groupe que je n'étais pas satisfait de l'artwork proposé, car ceux-ci étaient beaucoup trop amateurs.. suite à quoi, ils ont rebossé le truc ou opté pour une autre idée...


Peut-être que dans nos lecteurs, certains rêvent de monter leur label afin de produire les groupes qu’ils aiment. Qu’auriez-vous comme conseils à leur donner vous qui en avez monté un, et qui tient depuis 2008 ? Est-ce réalisable aujourd’hui ?

Oui je pense que c'est toujours réalisable en 2019.. après il ne faut pas non plus penser que ça va grandir vitesse grand V et avoir la stature d'un Metal Blade, Century Media ou autres GROS en quelques mois.. si tu restes dans un registre undergound, il y a matière à se faire plaisir et sortir quelques belles productions.. le tout est de faire ça avec SERIEUX, de façon RÉGULIÈRE, ça demande beaucoup de temps, c'est sûr, mais il y a de belles satisfactions à la clé...


Ce qui fait peur souvent c’est la paperasse, les déclarations et compagnies, en réalité qu'en est-il ? Signez-vous des contrats avec tous les groupes ? Cela nécessite t'il d'avoir des compétences en droit ou en administration, comptabilité ...? Quels sont les risques là-dessus pour vous ?

INFERNO fonctionne en asso à but non lucratif, donc l'avantage est que la paperasse est très réduite en fait.. hormis les status à faire et à déclarer en préfecture, le reste se résume à pas grand chose.. Il y a les déclarations SDRM à faire pour chaque sortie.. mais ce n'est pas très contraignant... La comptabilité .. on garde toutes les factures, et pour le reste, c'est du niveau CE1.. débit/crédit/solde.. voilà, pas besoin d'avoir fait des études de comptabilité..

Après les contrats avec les groupes.. Ça dépend des groupes, certains le demandent, en même temps, je propose toujours en premier.. et d'autres s'en foutent complètement.. nous sommes encore dans un milieu où la Parole donnée reste très importante.. c'est assez cool j'avoue !


Est-ce que vous avez eu peur au moment de lancer le label, ou à certaines périodes difficiles ? Des paris risqués par exemple ?

Peur ? non... l'envie était tellement forte et présente depuis de nombreuses années, que j'ai eu le temps aussi d'étudier un peu la chose sous toutes les coutures.. je savais un minimum où j'allais en commençant cette aventure.. Des périodes difficiles.. ? Les seules difficiles sont lorsque j'ai des productions prévues et que ça ne suit pas financièrement.. il faut alors prendre son mal en patience, essayer de booster les ventes pour rassembler le budget... Quant aux paris risqués.. non, je n'en vois pas, je reste très terre-à-terre avec ce que je peux réaliser.. je ne rêve pas trop grand ;-)


Est-ce compliqué au quotidien de s’occuper de la gestion de ce Label ? Combien de temps par jour/semaines ?

Comme le label n'est pas mon job, il est clair que ce n'est pas toujours simple de pouvoir être aux commandes de manière constante et continue.. j'ai mon taf et lorsque celui-ci est terminé, je rentre à la maison, et je me mets à répondre aux mails, préparer les commandes, m'occuper des productions quand il y en a en cours, faire la promo aussi.. ça peut prendre 2, 3, 4 heures par jour.. tout dépend de ton actualité en fait.. et c'est quasiment tous les jours... pas de repos pour les braves :-)


Le but pour vous est-il d’en vivre à un moment ?

Non, et ça n'a jamais été le but.. Si c'était le but premier, je pense que j'aurai arrêté depuis bien longtemps... tout est fait par passion pour la musique, rien d'autre. Certains jouent au foot, au tennis, moi mon hobby,  c'est de faire un label héhé !


A l’heure du numérique, on est tenté de se demander si les labels ont encore un rôle à jouer notamment pour les petits groupes. Pour vous qu’est-ce qu’un bon Label ? Quelles missions doit-il pouvoir réaliser ?

Je dirai qu'un label est là pour apporter un soutien en matière de promotion, distribution aux groupes. Un label a forcément plus de contacts qu'un groupe pour diffuser son nom et sa musique... pouvoir aider aussi à trouver des dates quand c'est possible.. je ne pense pas que cela soit si évident pour un groupe seul qui met sa musique sur Bandcamp par exemple..


Vous qui êtes des acteurs actifs de cette scène « underground » via votre label, est ce que vous trouvez qu’il y a de dérive dans cette scène, ou des choses qui vous agacent ?

Ouh là.. BEAUCOUP de choses, je dois dire, mais je me limiterai au fait que beaucoup ont perdu le goût de découvrir des jeunes groupes par exemple.. beaucoup se contentent des gros groupes actuellement.. ou ne font que les gros concerts/festivals.. ça ne laisse pas trop de chances aux jeunes groupes qui commencent ou qui restent underground... l'underground reste pourtant la base de cette scène.. les plus gros groupes actuels sont tous passés par là.. et sans cette étape nécessaire et les labels, assos, public underground, ils ne seraient sans doute pas là où ils sont aujourd'hui..

Et autre chose qui m'exaspère à un point que tu n'imagines pas.. le fait de trouver en ligne les albums en entier sur Youtube, dès fois même avant que ceux-ci soient officiellement sortis.. Réaliser un album peut dès fois prendre un an, dès fois, plus aussi.... et en 5 minutes, un gusse sorti de je ne sais où, trouve que c'est cool de le balancer en patûre sur le net.. sans autorisation/accord préalable.. je trouve ça lamentable.. Sous couvert d'aider les groupes... non.. si tu veux aider les groupes, reposte un ou deux titres, mais ne spolie pas l'album entier.. laisse l'envie au public de le découvrir, de faire la démarche nécessaire.. on est malheureusement dans une ère de consommation à outrance.. on prend, on goûte, on jette.. la musique a tout à y perdre.. la musique est un Art, pas un bien de consommation..


Pour pas mal de gens, de label et de groupe c'est un outil pour la promo du groupe. En écoutant l'album sur youtube les gens peuvent se faire un avis dessus et si ils le kiff ils l'achèterons, ce qui permet de faire le tri aussi, car avec toutes les sorties qu'il y a de nos jours on peut vite acheter un truc merdique si on ne l'écoute pas avant ! Qu'en penses-tu ? (bien sûr il faut que cela soit fait dans les règles de l'art, en parler au groupe et qu'il soit d'accord, peut être même faire un contrat etc...)

Bien sûr que c'est un plus pour les labels.. mais qu'on laisse les labels mettre en ligne ce qu'ils veulent pour promouvoir un album.. de quel droit peut-on dire "c'est pour aider que je balance l'album entier en ligne" alors qu'on a participé en RIEN à sa conception et qu'on a aucune affiliation avec le groupe ou le label ? Si tu veux faire ça bien, alors repartage les vidéos initialement postées par les groupes ou les labels.. là c'est cool pour moi.. mais balancer un album entier sans même demander l'autorisation ni au groupe ni au label, je trouve ça malhonnête, ne serait-ce que par respect du nombre d'heures passées à réaliser ces projets.. Avant l'internet, la promotion se faisait par les radios ou les mags et leurs samplers... tu pouvais entendre 3 ou 4 titres différents, ça te suffisait bien pour te faire une idée du style ou de la qualité de l'album.. Qu'on laisse aussi la surprise de la découverte à la personne qui va faire l'effort d'acheter l'album.. Le fait d'acheter l'album si celui-ci dans son intégralité plait, est "théorique".. en pratique beaucoup de personnes se contentent de les écouter sur youtube, bandcamp.. au pire les téléchargent pour les avoir chez eux.. mais je ne crois pas que la grande majorité les achètent réellement au final.. enfin, c'est mon avis, j'ai peut-être tort...


En continuité avec la question précédente, tu penses quoi des chaînes youtubes spécialisées dans la mise en ligne d'albums, comme Black Metal Promotion, Worldwilde Slam etc... ? Cela a permis à certains groupes d'émerger et de gagner en auditeurs ?

Tu vas rire, je ne connais aucune de ces chaines citées... mais là encore... je ne suis pas convaincu du soutien effectif.. OK, beaucoup de personnes peuvent écouter en ligne et se faire une idée, mais si tu réfléchis bien, tu vas sur les sites des groupes ou labels concernés, tu en sauras autant ! Leur boulot se résume à ripper un album (et encore, certains les reçoivent pour la promo des labels, ils ne les achètent même pas) et les uploader. J'ai vu pas mal d'albums sortis sur INFERNÖ sur des chaines diverses et personne ne te demande si c'est ok ou pas de les mettre en ligne.. la démarche me dérange quelque part... de quel droit peux-tu faire ça ? As-tu participé activement à la réalisation de ces albums ? NON... rien de tout ça... Si tu veux réellement aider, alors bouges-toi aux concerts (et pas que les gros concerts) ou organises-en, participe activement à la scène en faisant des chroniques/interviews pour des zines, papier ou online, fais une émission radio... mais fais quelque chose par TOI-même.. ce sera beaucoup plus bénéfique à mon avis ! Le vrai underground est encore dans la rue, dans les petites salles, les bars, tout ça avec l'appui de structures DIY, autant labels que orgas de concerts.. l'internet ne fait pas tout, loin de là.


Est ce que vous jouez aussi dans un groupe ou une autre activité en lien avec le metal ?

Non, je ne fais plus de musique, j'en ai fait, j'ai joué dans des groupes pas forcément les meilleurs du monde, mais au moins, on a connu quelques bons moments.. c'est le point positif que je retiens.. Autrement actuellement, en marge d'INFERNO Records, il y a BLEED Records (www.bleed-records.net) encore un label, mais plus axé Death-Metal.. et aussi je gère le blog HAMMERED (www.hammered.rocks) où je mets en ligne des chroniques sur des albums/groupes que j'aime vraiment.. selon mes coups de cœurs - pas selon l'actualité musicale.. et je compte reprendre mon vieux zine papier INITIUM dès que possible, car je reste très attaché au format papier, qui m'est plus agréable que les magazines "online".. Sinon, à part ça, j'essaie quand je peux d'aider des potes qui font dans l'orga de concerts..


Et bien c’était tout pour moi, je vous laisse le mot de la fin !

Et bien, un GRAND MERCI à toi pour cette interview intéressante, ça fait d'autant plus plaisir qu'on a pas forcément un réel soutien de la part des webzines en France qui à mon sens ont tendance à négliger le coté underground de la scène ... MERCI aussi aux personnes qui prendront le temps de lire cette interview et MERCI aussi à toutes celles et ceux qui soutiennent le label - c'est très apprécié !

Infernö-Records.com
Discogs
Facebook

par L'Apache le 16/03/2019 à 15:46
   125

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


KaneIsBack
membre enregistré
20/03/2019 à 21:32:05
Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !

Ajouter un commentaire


Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Musmahhu

Reign of the Odious

Cold Colours

Northernmost

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Concerts à 7 jours

+ Kryzees + Manigance

22/03 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms

(Quel naze ! Le nom exact de l'album est "Twilight Of The Thunder God", bien sûr...)


@humungus : C'est vrai, héhé ! A ta décharge, on ne peut pas nier que le groupe connait un certain polissage depuis quelques années, avec une tournure beaucoup plus Heavy (apparu avec "Thunder Of The God" je dirais, que j'adore pourtant, les ayant découvert avec cet album). Mais leur début de (...)


Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".


C'est génial! Merci pour cet itw ! ;-)


Bien sympa ce truc. Même les interludes acoustiques sont convaincants.

Au passage si je peux me permettre une petite critique, je pense que certaines chroniques gagneraient à être écrites plus simplement.
Pour illustrer mon propos deux petites définitions trouvées sur le Lar(...)


Bô ça va, y'a pire comme groupe "pas trve" ;-)


Putain !
Un groupe connu interviewé par METAL NEWS...
Bravo les gars.
... ... ...
Bon, je vais faire mon chiant : C'est juste dommage que vous débutiez votre success story par AMON AMARTH quoi... ... ...


Nan c'est de la merde quant même. C'est surement devenu culte pour tout ce qui entoure le groupe et le disque, mais clairement c'est de la merde. Album chiant, mou du genou et niveau violence et malsain on a fait mieux avant et après que cette daube.


Va falloir que je lui donne une deuxième chance mais cet album m'a jusque là laissé de marbre...


Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)


Aaaaaahhh !!!
A PALE HORSE NAMED DEATH !!!
Un des rares groupes actuels dont j'attends les sorties et tournées avec toujours la même réelle impatience.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu par leur dernier ouvrage.
Comme le dit très justement Simony, il faut toujours u(...)


Un album juste incroyable. Une ambiance de fou, des riffs guerriers et mélodiques, une production très claire (limite trop "bonne", ce serait mon seul "reproche"). Le premier morceau est pour moi une leçon de Black épique. Juste excellent !
Un grand bravo au groupe et merci mortne pour ce(...)


Ah oui, bizarre, c'était 18h la semaine dernière.
Comme y'a "que" 3 groupes au lieu de 4, ceci explique cela. Cool, tant mieux !


Sur le site du Trabendo, il est annoncé une ouverture des portes à 19h00...
http://www.letrabendo.net/overkill-2/


Meshiakk a jeté l'éponge, remplacé par Chronosphere sur la tournée mais pas sur la date de Paris, ni en suivant. Dommage, c'était un choix plus cohérent. Du coup, pas de groupe local avant Flotsam n'est annoncé. Quelqu'un sait-il si le premier show démarre juste à l'ouverture des portes, pr(...)


"De Kristian Vikernes ou d’ Øystein Aarseth, qui est le vrai coupable ? On ne le saura sans doute jamais, et c’est tant mieux."

Le vrai coupable ça reste celui qui a tué l'autre.


Hmmm... le nouvel Abnormality n'a pas l'air de dévier et c'est bien ce qu'on demande !


plutot death que thrash. definitivement


mème chose on est loin du 1er album (ah jeunesse)....