01 - Pour commencer, Laurent, peux-tu te présenter ainsi que Mystyk Prod ?

Bonjour Geoffroy, bonjour à vous tous qui vous apprêtez à lire mes conneries ! Je suis né le 22/12/1969 en région parisienne. J’ai découvert le Metal à l’âge de 15/16 ans après avoir goûté aux musiques New-wave et Punk. Guitariste autodidacte de 16 à 23 ans j’ai toujours apprécié composer, j’ai chanté avec Art Sonic (démos avant le 1er  album), Kristendom (les 3 premiers albums), No Return (démos pour le 5ème album) et Kozh Dall (2 albums).
J’ai produit la compilation Shiver en 1998 ou 1999 (Septic Flesh, Misanthrope, No Return, etc...). Mystyk Prod est une association qui a environ 2 ans et dont le but est de promouvoir et pousser les groupes de tous les styles - ou presque - du Métal. Gaëlle Moser et Vincent Descarrega sont mes associés. Sans eux, Mystyk n’existerait sans doute pas.



02 - Le milieu de la scène underground vit notamment grâce à des petits labels comme le tien, fait de passionnés (merci à toi). Pourrais-tu expliquer ton parcours et comment tu en es venu à créer un label ? D'ailleurs, quels sont les labels que tu suivais et qui ont motivé ton envie de monter le tien ?

Nous avions envie de donner la chance à des groupes talentueux, motivés et sympathiques. Mystyk est l’effet levier pour accéder aux médias, au pressage et à la distribution via Season Of Mist. J’étais impressionné par Holy Records, Osmose, Listenable, Season Of Mist... Le professionnalisme et la qualité !

03 - Mystyk prod est un label tout jeune, comment se porte-il aujourd'hui ? Comment a t'il évolué depuis sa création?

On a un rythme de croisière assez lent mais sans pression. Sortir 3 à 5 albums par ans nous suffit. Nous n'en sommes qu’au début et pas de but particulier. Juste exister et être assez régulier. Il est trop tôt pour faire un constat ou de voir une réelle évolution.

04 - Est-ce que les résultats sont à la hauteur de tes espérances ?

Oui, largement si on ne parle pas de l’aspect financier. Nous sommes passionnés et ce n’est qu’une association à but non lucratif. Nous sommes fiers de nos groupes ! Et les poussons dès que possible.

05 - Quels objectifs te fixes-tu pour cette année ? Combien de sorties, quelles ambitions ? Et quelles sont tes projets pour les années à venir ?

Comme je disais plus haut, 3 à 5 albums par ans nous convient parfaitement. Nous travaillerons sans doute en 2019/ 2020 avec Geoff Tate pour des projets communs.

06 - Combien sors-tu d'album par an ? De quoi dépend ton rythme de sortie ?

Rythme pépère mais régulier. Nous sommes un tout petit label et ne pouvons signer trop de groupes d’un coup. Nous souhaitons avant tout travailler avec des musiciens qui n’ont pas la grosse tête et qui ont les pieds sur terre.



07 - Quand on regarde les artistes qui sont signés chez toi (FREITOT, CRUSHER, BOOST, NOTHEIST, SCARLEAN, EQUINOX) on voit pas mal de styles différents, aussi comment choisis-tu tes artistes et comment tu fonctionnes avec les groupes ?

Du métal avec des mecs cools et passionnés. La qualité et le talent avant tout. Nous aimons tous les styles de Metal (sauf le Hard Core et le technique branlette)

08 - Quand il s'agit de tournées, est-ce que tu aides les groupes pour le booking ? Ou est-ce que tu
regardes avant de travailler avec eux si ils sont capables de se débrouiller tout seul ?

Le booking n’est pas notre mission mais nous essayons de booster et d’aider les groupes pour qu’ils puissent trouver des bons plans. Nous ferons tout notre possible pour que nos groupes soient mis en avant sur la scène Metal.

09 - Souvent les gens l'ignorent mais parfois il peut se passer plusieurs mois entre l'enregistrement de l'album et sa sortie dans les bacs. Pourrais-tu nous expliquer ce qui se passe durant ce temps là ? Comment prépares-tu une sortie ? Quelle est ta stratégie de promotion ?

La stratégie du compte à rebours. Date de sortie et le reste doit être planifié au mieux pour que tout s’enchaîne correctement. On essaye de ne pas trop rentrer non plus dans une rigueur trop stressante, cela doit rester du plaisir avant tout.

10 - Est ce que tu interviens à certains moment dans l'artistique ? Pour valider les morceaux ou pour la pochette d'album par exemple ?

Non. Juste une vision globale parfois. Mais on laisse faire c’est mieux. L’artiste a ses convictions et à part donner quelques conseils ou avis, nous n’imposons rien du tout artistiquement parlant


11 - Peut-être que dans nos lecteurs, certains rêvent de monter leur label afin de produire les groupes qu’ils aiment. Qu’aurais-tu comme conseils à leur donner ? Est-ce concrètement réalisable aujourd’hui ?

Tout est réalisable, juste être sincère avec les groupes que tu signes et les respecter dans leurs démarches artistiques. Il faut aussi avoir l’âme du patron, le sens des responsabilités mais rester accessible.

12 - Ce qui fait peur souvent c’est la paperasse, les déclarations, etc... en réalité qu'en est-il ? Est-ce surmontable ? Comment ton activité est déclarée ? Signes-tu des contrats avec tous les groupes ? Quels sont les risques là-dessus pour toi ?

Les risques sont nuls quand on ne fait rien... Mystyk est une association à but non lucratif. Nous sommes 3 et heureusement car il y a parfois pas mal de taf.

13 - Est-ce que tu as eu peur au moment de lancer le label, ou à certaines périodes difficiles ? Des paris risqués par exemple ?

Non aucune peur. Je suis patron d’une entreprise qui fait 1,5 million d’euros de Chiffre d’affaires par an et je sais ce que c’est d’avoir peur de se tromper de stratégie, de choix... Je me suis construit tout seul et en suis très fier jusqu’à aujourd’hui, j’ai commencé de zéro.
Faut se lancer et pas trop réfléchir en restant sérieux, de toute façon, comme dirait l’autre: « la peur n’évite pas le danger ».

14 - Est-ce compliqué au quotidien de s’occuper de la gestion de ce label ? Ça te prend combien de temps par jour/semaine ?

Nous partageons les tâches avec Gaelle et Vince. Chacun sa spécialité. Après pour le choix artistique, nous décidons à 3.

15 - Le but pour toi est-il d’en vivre à un moment ?

Non, juste en être fier et marquer un peu l’histoire du Métal français.

16 - A l’heure du numérique, on est tenté de se demander si les labels ont encore un rôle à jouer notamment pour les petits groupes. Pour toi qu’est-ce qu’un bon label ? Quelles missions doit-il pouvoir réaliser ?

Juste respecter les artistes et être droit ! Valoriser au mieux ses groupes.

17 - Toi qui es un acteur actif de cette scène « underground » via Mystyk, est ce que tu trouves qu’il y a des dérives dans cette scène, ou des choses qui t’agacent ?

Sincèrement, je suis éloigné de tout ça et ça m’arrange, je préfère avoir du recul et ne pas trop me mêler des dérives (s’il y en a).

18 - Un petit mot de ton passé au sein de KRISTENDOM et NO RETURN ? Et au niveau de KOZH DALL DIVISION, y a-t-il quelque chose de prévu dans un futur proche ?

Kristendom est le groupe qui me correspond le plus, surtout le mini album. No Return, passage d’un an avec une dizaine de dates et 2 démos. Je n’étais pas très à l’aise musicalement parlant.
Pour Kozh Dall, on attend que l’envie revienne et je sais que ça ira très vite une fois la motivation et le temps retrouvés.

19 - Et bien c’était tout pour moi, je te laisse le mot de la fin !

On continue comme on a commencé et allons essayer de faire un festival Mystyk pour 2020 ou 2021. Pas de compétition avec la passion. Que chacun s’amuse et que le Métal français perdure.
Trop de technique, trop de gros son, trop de notes, trop de déjà entendu.
J’aime les défauts et le feeling !


https://www.youtube.com/channel/UCEEywBo-RUru3cq30m3KkNg


par youpimatin le 09/10/2019 à 12:06
   226

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Cold As Life

The Things We Can't Stop

Sign X

Like a Fire

A New Tomorrow

Universe

Red Death

Sickness Divine

Black Pistol

Sins of the Father

Edge Of Forever

Native Soul

Tom Keifer

Rise

House Of Shakira

Radiocarbon

Crypter

Crypter

Unhold

Here Is The Blood

Lovekillers

Lovekillers feat Tony Harnell

Atomic Cretins

Spiritual Cancer

Maelstrom Vale

Silhouettes

Brain Stroke

Brain Stroke

Hellsodomy

Morbid Cult

Anal Slave Of Satan

Anal Slave of Satan

Detherous

Hacked to Death

Grand Slam

Hit The Ground

Lindemann

F & M

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Attention, étant donné que c'est un titre diffusé via DECIBEL, c'est souvent un titre qui ne paraitra pas sur un album, il faut le considérer comme un petit bonus et non une piste de ce à quoi pourrait ressembler le prochain album.


Le batteur de Bloody Sign avait aussi fait un intérim chez Incantation, je l'avais vu en concert avec le groupe à cette époque.

J'avais vu Brutal Rebirth dans un festival non réédité à l'époque de cet album. C'était bien, alors qu'ils passaient entre Waking the Cadaver, Immola(...)


Sinon moi y a 20 ans j’étais en 1999
C’est bien la vie en 2039?


Tout d'accord avec vous. Mais au delà du côté Swamsong énervé c'est surtout l'impression de " déjà entendu" qui, pour l'instant, me dérange un peu.


Oui, j'ai écrit plusieurs fois un commentaire que je n'ai pas posté, car... bon... en fait perso, je ne sais pas quoi en penser...
Y'a du Swansong dans le groove mais avec un son plus brutal quand même...
La construction du morceaux est originale avec pas mal de changements de rythmes(...)


Bah alors ?! Y a Carcass qui sort un nouveau morceau et y a pas de réaction ici ?! Ça m'étonne xD !
Je lui trouve une petite saveur époque Swansong de mon coté, en plus extrême quand même... Mais c'est pas mal !


COMO MUERTOS aussi c'était excellent. Jamais écouté l'album mais je les ai vus une fois en concert lors d'une des premières éditions du Motocultor et j'en garde un très bon souvenir. Ils avaient vraiment du potentiel.


Dévorée par un gremlin géant, quelle horrible fin ! Plaisanterie à part ce n'est pas mal, et ce n'est pas typé Death latino.


Rubrique très sympa. Je retiens Bloody Sign, notamment. Eh oui, les catalogues Holy Records, souvenirs émus...


Vu aussi sur scène à Chaulnes (le "Killer Fest" si mes souvenirs sont bons !) en... 2005 ! Oh bordel ça nous vieillit ça !
C'était carrément bien sur scène, mais en effet pas très suivi. En tout cas ce fest était génial, de bien bons moments !


J'ai vu deux fois il y a bien longtemps GARWALL en concert. Ca tenait bien la route mais le public n'a pas accroché et a pas mal critiqué le groupe pour des raisons que j'ai oubliées. Dommage...


Mark Evans (ex-AC/DC) à la basse exact.


Avec eb plus Mark Evans de AC/DC à la basse je crois , toujours là ce furieux de Angry


Effectivement, je trouve ça toujours bien trouvé de "cacher" quelques références bien senties.
Perso, je préférais la mouture de Hard N Heavy avec le logo précédant celui-ci...
Aaaahhh les fameuses fiches biographiques de groupes... ... ...


Celui là il prend direct une option pour les tops albums de 2020 (alors que les tops 2019 sont même pas encore bouclés xD) ! Les deux extraits sont juste terribles...
Je l'attend, c'est peu de le dire !
Et artwork excellent au passage ! Vivement !


C'est exactement ça :) c'est un des magazines qui a monté ma culture métallique, je trouvais ça cool de faire un petit clin d'oeil de la sorte en mode extrême ahahaha


Très bonne nouvelle !!! :)


Vivement ! Déjà six ans que nous, ouailles de l'Eglise du Saint-Riff Rédempteur, attendons la venue de ce nouveau Messie sonore... Il était temps !


Pis histoire de me faire encore plus regretter la bazar, cerise sur le milk shake de l'infortune y'a COUNTESS aussi sur l'affiche...
AAAAAAAARRRRRRGGGHHH !!! !!! !!!


!!! !!! !!! Dé-goû-té !!! !!! !!!
Je suis GORGON depuis 1995 et est toujours souhaiter les voir en live...
Là je suis tombé sur cette annonce de fest seulement hier (donc bien trop tard pour moi afin d'organiser mon WE)...
Autrement dit sans moi quoi...
Ca va gâcher ma (...)