J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Alice In Chains, Pearl Jam, Nirvana

J’ai longtemps hésité avant de me lancer dans la rédaction de ce nouvel épisode de J’irai Mosher chez vous. Les trois épisodes précédents (Californie / Québec, Indonésie et Thaïlande) étaient le fruit de « voyages au long cours », de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois, dans les pays et régions visités. Alors qu’à Seattle, dont il est question ici, je ne suis resté que quelques jours en ce mois de juillet 2022. Je ne trouvais donc pas forcément légitime d’écrire un papier - forcément incomplet - sur ces quelques jours dans cette immense ville de la côte ouest des États-Unis. Et puis en y réfléchissant je me suis dit que le but premier de cette rubrique était de donner quelques conseils pour les touristes et voyageurs fans de Metal qui iront dans ces contrés. Et même si mes conseils seront ici très limités (et pas toujours "Metal"), n’ayant pas du tout eu le temps de tout voir, il y en aura quelques-uns. Et si ça n’aide, un jour, ne serait-ce qu’une seule personne parmi vous, ce sera déjà largement suffisant pour moi. Voici donc un nouvel – tout petit – épisode du guide du routard pour Metalleux en vadrouille : J’irai Mosher chez vous : Seattle !

Seattle, immense cité américaine bordée par l’océan Pacifique, n’est pas forcément le genre de ville que j’affectionne. Trop grande, trop à la mode en ce moment, trop chère aussi, elle a de quoi me faire fuir. Mais c’est aussi un endroit très culturel, avec de magnifiques musées, et ses alentours s’avèrent extrêmement jolis et intéressants (notamment les îles en face la ville). Et puis c’est dans la zone de chalandise de ce nouveau voyage en Amérique du nord pour moi, il aurait été dommage de passer à côté.


Darrington Bluegrass Festival

Avant de faire notre entrée dans la plus grande ville de l’État de Washington, nous faisons un détour pour aller dans un festival de… bluegrass ! Je suis fan de country music (chacun ses défauts) depuis des années et l’occasion était trop belle. Pour ceux qui n’y connaissent rien dans ce genre musical typiquement américain, le bluegrass c’est de la country acoustique (en gros) avec comme instrument de prédilection le banjo. Bref, de la musique de bouseux. Mais j’aime ça. Le Darrington Bluegrass Festival se déroule donc en pleine campagne dans une vallée entourée de superbes et majestueuses montagnes couronnées de neige. Nous sommes bien évidemment les seuls français dans le coin et cela amusera bien nos amis américains de voir des étrangers ici. Le festival se déroule sur trois jours mais nous n’y passerons qu’une journée et qu’une nuit. Mais quelle nuit ! Après les concerts (qui se terminent assez tôt : à 23h) nous nous retrouvons au milieu des cowboys dans le camping pour un after qui restera gravé dans ma mémoire. Musique (encore) autour du feu, gnôle faite maison bu à même les bocaux (comme dans les films de contrebande d’alcool !), et grandes rigolades avec tout ce beau monde. Un grand moment. Tout ça pour vous dire que si vous passez un jour dans l’État de Washington, en juillet, n’hésitez surtout pas à y faire un tour. Musicalement pour les plus ouvert d’esprit d’entre vous bien sûr : il n’y a pas l’ombre d’une guitare électrique dans ces montagnes. Mais c’est l’endroit idéal pour voir de près l’Amérique profonde, la vraie, celle où les mecs (même certains jeunes) portent encore des chapeaux de cowboys. (Facebook)

After au camping du Darrington Bluegrass Festival


The Black Market

A peine installé dans notre motel à Seattle, nous nous rendons vite compte que nous sommes tombé dans un quartier pour le moins mal-famé. Putes mexicaines qui traînassent nonchalamment sur les trottoirs, commerces avec des barreaux aux portes et fenêtres, sirènes de police quasi permanente, rues chelous pleines de "crackheads" qui passent leur temps à remonter leur pantalon tombant en attendant leur prochain shoot, etc. Le premier soir il y aura même quatre coups de feu tirés juste devant notre motel ! Vous voyez le tableau. Mais c’est aussi ça (hélas) l’Amérique. C’est pourtant dans ce quartier que je tombe sur un premier lieu intéressant nous concernant : The Black Market. Le logo du magasin en typo « Metal » tagué sur le mur n’a pas manqué d’attirer mon attention. J’y rentre d’un pas décidé. The Black Market, c’est un disquaire Punk / Hardcore et un magasin de skate. A l’étage, skate donc, mais aussi fringues et accessoires en tout genre. Je ne suis pas du tout skateur, mais sincèrement pour un passionné, ce lieu doit être un véritable paradis. De mon côté je furète plus volontiers en bas dans les quelques rayons vinyles. Malgré la petite taille des bacs on y trouve un beau choix de LP Punk et Hardcore (et un peu de Metal dont le Magma de Gojira un peu paumé la dedans) bien pointu. Le tout est classé chronologiquement. A côté on trouve un autre bac entièrement consacré aux fanzines du style. Je n’ai jamais vu un tel choix en un seul endroit ! Certains ouvrages sont magnifiques et ce n’est que le manque de place dans mon sac de voyage qui me convainc de ne rien acheter. The Black Market est donc, vous l’aurez compris, un must pour tout fan de Punk et de Hardcore et un incontournable à Seattle dans le genre. Le lieu organise de plus quelques concerts Metal extrême underground de temps en temps, ce qui rajoute un peu plus d’intérêt, encore, à cette petite bicoque de guingois dans ce quartier. « A place to see » pour tout fan qui se respecte. (Official website / Facebook)

The Black Market


MoPop

Seattle a vu beaucoup d'entreprises (Starbucks, Amazon...) et de personnalités (Jimi Hendrix...) importantes naître ou grandir en son sein. Mais s'il y a bien une chose qui est totalement indissociable de la ville, c'est évidemment le grunge. Ce genre, qui va secouer la musique et révolutionner le monde du rock, au sens large, en particulier entre 91 et 94, est né à Seattle. La cité en est de fait devenue la capitale mondiale et aujourd'hui, même un non-aficonados, saura vous dire d'où vient Nirvana. Mais Nirvana n'est que la partie émergée de l'iceberg grunge. Alice In Chains, Soundgarden, Pearl Jam, Mudhoney, Mad Season, Foo Fighters, Green River, Temple Of The Dog... La liste des groupes nés à Seattle semble sans fin ! Bien entendu, la ville ne pouvait pas ne pas rendre hommage à ce genre qui l'a fait rayonner dans le monde entier. C'est une des missions que s'est donnée le Museum of Pop Culture, ou MoPop pour les intimes. Ouvert en 2004 en plein centre de Seattle, designé par Frank Owen Gehry (considéré comme l'un des plus importants architectes actuels), le MoPop est aujourd'hui un incontournable pour les visiteurs du monde entier, fan de grunge ou non d'ailleurs. Le musée ne propose, bien sûr, pas seulement qu'un voyage dans le style musical du cru. Une importante partie est réservée à la pop culture (cinéma de genre, musique au sens large) mais le cœur du musée est dédié au grunge et en particulier à Pearl Jam et Nirvana. On remonte l'histoire de ces groupes en image et en son. Des écrans géants diffusent différents concerts et interviews, de nombreuses photos et accessoires (des guitares démolies de Cobain, etc.) sont exposés au public. C'est tout simplement un temple érigé à la gloire du grunge et évidemment un immanquable pour tout fan du genre. Il y a aussi une petite partie dédiée à l'enfant prodige de la guitare, Jimi Hendrix, né à Seattle en 1942. Vous l'aurez compris, ce musée est tout simplement un incontournable.


Easy Street Records

On termine cette visite de Seattle par un passage chez le plus grand disquaire indépendant de la ville. Easy Street Records est tout bonnement un immanquable pour tout fan de musique. Ouvert à West Seattle en 1988 ce magasin est une mine d'or pour n'importe quel passionné. Vous y trouverez bien sûr un petit rayon cd et même cassettes, mais le cœur du magasin ce sont les vinyles. On y trouve tous les genres, le lieu n'est pas réservé au rock / Metal, mais chaque rayon est un travail d'orfèvre et même dans un genre pointu (disons le Black Metal, ou le Grindcore) vous pourrez y dénicher des perles rares. Les rayons Metal ne sont pas les plus grands de la boutique mais ils valent largement ceux de certains magasins pourtant plus spécialisés rock et Metal. Pour ma part j'ai bavé devant des LP collectors de Sleep ou de Kyuss ou encore devant des bootlegs de Metallica et de Slayer... Pendant que d'autres bloquaient devant des vinyles dédicacés de Lana Del Rey ou de Madonna à 1000 dollars pièce...

Le magasin sert aussi parfois à l'organisation de concerts de groupes dont les propriétaires sont fans. Certains y ont même enregistré un live, comme Pearl Jam, Gov't Mule et Brandi Carlile. Une vraie politique militante, des disquaires pointus et à l'écoute, un fond gigantesque, bref ce lieu est une antre toute entière dévouée à la musique. Un endroit rare et magnifique où j'aurais pu passer des heures. Un endroit qui a une histoire et une âme.

Easy Street Records propose en plus de tout ça un petit bar où boire une bière, du vin ou un café selon l'humeur. (Official website / Facebook)

Easy Street Records


Bonus : Vancouver

Rock Shop Vancouver

Puisque je vous tiens et que j'y suis aussi passé durant mon voyage, je signale cette adresse à Vancouver : The Rock Shop. Un magasin tout entier dédié aux t-shirts et accessoires (patchs, casquettes, etc.) rock et Metal. Pas de disque ici mais un immense choix pour se fringuer (à pas trop cher en plus). On y trouve les classiques bien sûr, mais aussi des choses assez pointues et extrêmes ainsi que des t-shirts rares. Le magasin est gigantesque et propose vraiment un grand choix, de quoi faire tourner la tête ! (Official website)

C'est donc maintenant terminé pour cette courte visite, j'espère que ça vous a plu. A bientôt (ou pas) pour un nouveau J'irai Mosher chez vous !


"Dans vingt ans, tu seras plus déçu par les choses que tu n'auras pas faites que par celles que tu auras faites. Alors largue les amarres, mets les voiles. Explore. Rêve. Découvre." 

Mark Twain

par Jus de cadavre le 12/08/2022 à 10:00
   222

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
12/08/2022, 13:08:36

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.

Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une région.


PS : Pour le fest de Bluegrass, tu portais ta veste patchée ?

(sic)


Jus de cadavre
membre enregistré
12/08/2022, 13:44:13

Merci ! Et non pour la veste à patch ha ha ! On était déjà bien grillés en tant que frenchies (avec notre accent et... nos bouteilles de rouge !) je voulais pas en rajouter pour se faire remarquer   


Humungus
membre enregistré
12/08/2022, 23:02:21

Hé hé hé...

Dans ce genre d'attroupement, le back patch DISSECTION méritant le haut et court et pour le mieux le goudron et les plumes... ... ...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16