Après une excellente première journée, malgré la pluie, me voici de retour à Courtrai pour cette deuxième journée de l'ALCATRAZ!

Arrivant sur le site plus tardivement que prévu, je file au pas de course vers la "Prison Stage" pour ne rien louper du concert de MR. BIG et j'ai visiblement bien fait de me hâter! C'est sous un soleil de plomb que le groupe entame son set et la claque attendue est bel et bien au rendez-vous! Quand on vous balance le brûlot qu'est Daddy, Brother, Lover, Little Boy d'entrée de jeu ça augure d'un grand concert, surtout quand le groupe compte dans ses rangs des virtuoses tels que Billy Sheehan et Paul Gilbert! Eric Martin semble en grande forme lui aussi et l'âge ne semble pas avoir d'emprise sur lui à tel point qu'on a l'impression de l'entendre comme au début des années 90! Le groupe enchaîne ainsi des titres issus de leur répertoire le plus ancien pour notre plus grand plaisir avec comme point d'orgue l'extraordinaire Addicted To That Rush avant de finir évidemment avec To Be With You. Le set sera dédié à la mémoire du regretté Pat Torpey disparu en février dernier...

Retour sous la "Swamp Stage" avec le Crossover des fous furieux de MUNICIPAL WASTE et on peut dire que c'est la folie sur scène et également dans la fosse! Le groupe semble déchaîné et le public le lui rend bien! Les titres sont exécutés à une vitesse folle et le niveau d'interprétation est plus qu'à la hauteur! Malgré un son quelque peu brouillon on arrive malgré tout à distinguer les mosh-part qui font mal et cela suffit au bonheur du public présent sous la tente!

Au vu du monde devant la "Prison Stage", on comprend que c'est au tour des "voisins" d'EPICA d'investir la scène principale du festival! La grosse production est de sortie et l'introduction fait son petit effet en attendant l'arrivée sur scène du groupe. Edge Of The Blade, tiré de Holographic Principle, sera la première cartouche tirée par le groupe et malheureusement le son ne sera pas à la hauteur. Simone Simons est impeccable mais sa sublime voix surnage au dessus d'une mixture indigeste de guitares et de basse/batterie difficilement audible. Les titres suivants auront raison de mon enthousiasme et je quitterai le concert au son des growls poussifs d'un Mark Jansen (guitare) à coté de la plaque.











Après une pause bien méritée je retourne vers la scène principale afin d'assister au concert de DIMMU BORGIR. Absents discographiquement (pas sur de l'existence de ce mot, Mr Pivot un avis?) depuis 8 ans, les norvégiens sont de retour depuis quelques mois maintenant avec Eonian. Avec un album d'une telle qualité, il faut dire que j'attends beaucoup de leur prestation! C'est donc au son de The Unveiling que le groupe entame sa prestation et montre clairement qu'il est venu défendre son dernier bébé. La mise en scène est soignée, à base de pentagrammes et autres signes ostentatoires et les musiciens ont leur attirail habituel. Interdimensional Summit arrive logiquement après ce premier titre et la foule semble réagir mais cela reste timide. Il faut dire que le son, bien que puissant, n'est pas des plus cristallin et empêche quelque peu de s'immerger totalement dans l'univers du groupe. Néanmoins Shagrath (chant) met du cœur à l'ouvrage et reste impeccable vocalement, tout comme ses collègues qui font le job malgré la qualité de son indiqué plus haut. A défaut de prendre une claque, DIMMU BORGIR nous proposera un show correct avec les classiques attendus mais il manque clairement un petit quelque chose pour faire de ce concert un grand moment!

Setlist : The Unveiling/ Intedimensional Summit/ The Chosen Legacy/ The Serpentine Offering/ Gateways/ Dimmu Borgir/ Puritania/ Indoctrination/ Council Of Wolves & Snakes/ Archaic Correspondence/ Progenies Of The Great Apocalypse/ Mourning Palace

Ainsi se termine ce deuxième live-report sur une note un peu plus négative que la précédente mais il reste un troisième jour et croyez-moi, ça valait le coup d'y être! 

Rendez-vous demain pour la dernière partie!

par JérémBVL le 15/08/2018 à 08:00
   193

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Orthostat

Monolith Of Time

Obscenity

Summoning the Circle

Psy-no-ark

Nodvs Gordivs

Stranguliatorius

Rope Soap Tabouret

Nebula Orionis

Starthrone

Valiant Bastards

Harbingers of Chaos

Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Concerts à 7 jours

Father Merrin + Dragunov + Daerrwin

02/03 : Black Baron, Nancy (54)

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

Merci pour ce petit clin d’œil à Heavy Sound et content de t'avoir eu au sein de l'équipe dès les tout débuts de l'aventure... et longue vie à Sleeping Church Records et Metalnews !


Rien qu'avec ces deux noms ça promet d'être très poétique en effet !


Allons allons, j'ai des gens qui m'aident bien autour de moi, tu sais de quoi je parle Jus de cadavre... c'est aussi grâce à des personnes comme toi que tout cela est possible.


Cool oui l'interview ;) Un groupe, un label et le zine... Je sais pas comment tu fais Simo ! :D


Merde, mais c'est mortel RITUALS ! J'étais complètement passé à côté... Chouette interview encore une fois et bonne continuation à Sleeping Church Records ;-)


@Kerry King : Si tu aimes Gus Van Sant, tu aimeras...


J'ai jamais regardé le "Last Days" je me demande si il vaut le coup ?

Lords of Chaos je me demande quand il sera dispo ça fait longtemps qu'on annonce le film.


Ca sent mauvais tout ca...


Tout pareil Simo ! Bienvenue Acid, ça fait plaisir une nouvelle plume ! :)


Et voilà c'est corrigé...


Parce que dans la com' du label, c'est le pays qui est indiqué... j'avoue que je n'ai pas vérifié mais effectivement en voyant Vindsval, j'aurais du corriger de moi-même, désolé c'est bien Français...


Avec cette chronique, nous accueillons dans notre équipe Acid
Vous retrouverez d'autres articles de sa part prochainement mais toute l'équipe de Metalnews.fr lui souhaite la bienvenue, en espérant que sa plume vous séduise et qu'elle vous fasse découvrir de nouveaux groupes ou vous confor(...)


Pas mal, rien d'extraordinaire et ça reste du black Telerama-compatible (ça m'empêche pas de beaucoup aimé BaN) mais il y a 2 choses que j'apprécie :

1) Ils avaient fait une itw du gars de Throane et je m'étais dit, c'est bien mais ils pourraient quand même s'intéresser à BaN q(...)


les Vegan et auters Veggie nous les cassent sévère


Ouais le "Rock" c'est la grande mode, c'est hype. Faut profiter du filon avant que ça s’essouffle !
Et si Nirvana a eu son "Last Days" de Gus Van Sant, fin c'est sur Cobain plutôt. Plus une palanquée de docu plus ou moins bon.


J'avais adoré le premier album... celui-là ne m'a pas déçu. Un groupe qui mériterait d'être plus connu.


C'est entraînant


Débat intéressant.
Autant la gars de Tyr assume complètement son truc, et c'est son droit, du moins tant que le pays d'où il vient maintient la légalité de cette pratique. Autant une asso qui se veut vegan, moi je trouve ça étrange qu'elle cautionne ça en étant partie prenante de l'(...)


Avec tout ça, TYR ne fera jamais la 1ere partie de GOJIRA . Je ne suis pas vegan je n'ai jamais écouté TYR, mais on peut aussi boycotter les concerts dont les groupes sont chasseurs ou bossent dans des abattoirs. Pour les chasseurs , il y a de tout du saoulot, du viandar mais aussi du responsabl(...)


Cette année ça y va les films qui retracent l'histoire d'un groupe...

Queen, Mayhem, Motley Crue les trois a la fois, a qui le tour ? Limp Bizkit lol

Nirvana ils ont jamais rien fait ? Je me demande.