Après une excellente première journée, malgré la pluie, me voici de retour à Courtrai pour cette deuxième journée de l'ALCATRAZ!

Arrivant sur le site plus tardivement que prévu, je file au pas de course vers la "Prison Stage" pour ne rien louper du concert de MR. BIG et j'ai visiblement bien fait de me hâter! C'est sous un soleil de plomb que le groupe entame son set et la claque attendue est bel et bien au rendez-vous! Quand on vous balance le brûlot qu'est Daddy, Brother, Lover, Little Boy d'entrée de jeu ça augure d'un grand concert, surtout quand le groupe compte dans ses rangs des virtuoses tels que Billy Sheehan et Paul Gilbert! Eric Martin semble en grande forme lui aussi et l'âge ne semble pas avoir d'emprise sur lui à tel point qu'on a l'impression de l'entendre comme au début des années 90! Le groupe enchaîne ainsi des titres issus de leur répertoire le plus ancien pour notre plus grand plaisir avec comme point d'orgue l'extraordinaire Addicted To That Rush avant de finir évidemment avec To Be With You. Le set sera dédié à la mémoire du regretté Pat Torpey disparu en février dernier...

Retour sous la "Swamp Stage" avec le Crossover des fous furieux de MUNICIPAL WASTE et on peut dire que c'est la folie sur scène et également dans la fosse! Le groupe semble déchaîné et le public le lui rend bien! Les titres sont exécutés à une vitesse folle et le niveau d'interprétation est plus qu'à la hauteur! Malgré un son quelque peu brouillon on arrive malgré tout à distinguer les mosh-part qui font mal et cela suffit au bonheur du public présent sous la tente!

Au vu du monde devant la "Prison Stage", on comprend que c'est au tour des "voisins" d'EPICA d'investir la scène principale du festival! La grosse production est de sortie et l'introduction fait son petit effet en attendant l'arrivée sur scène du groupe. Edge Of The Blade, tiré de Holographic Principle, sera la première cartouche tirée par le groupe et malheureusement le son ne sera pas à la hauteur. Simone Simons est impeccable mais sa sublime voix surnage au dessus d'une mixture indigeste de guitares et de basse/batterie difficilement audible. Les titres suivants auront raison de mon enthousiasme et je quitterai le concert au son des growls poussifs d'un Mark Jansen (guitare) à coté de la plaque.











Après une pause bien méritée je retourne vers la scène principale afin d'assister au concert de DIMMU BORGIR. Absents discographiquement (pas sur de l'existence de ce mot, Mr Pivot un avis?) depuis 8 ans, les norvégiens sont de retour depuis quelques mois maintenant avec Eonian. Avec un album d'une telle qualité, il faut dire que j'attends beaucoup de leur prestation! C'est donc au son de The Unveiling que le groupe entame sa prestation et montre clairement qu'il est venu défendre son dernier bébé. La mise en scène est soignée, à base de pentagrammes et autres signes ostentatoires et les musiciens ont leur attirail habituel. Interdimensional Summit arrive logiquement après ce premier titre et la foule semble réagir mais cela reste timide. Il faut dire que le son, bien que puissant, n'est pas des plus cristallin et empêche quelque peu de s'immerger totalement dans l'univers du groupe. Néanmoins Shagrath (chant) met du cœur à l'ouvrage et reste impeccable vocalement, tout comme ses collègues qui font le job malgré la qualité de son indiqué plus haut. A défaut de prendre une claque, DIMMU BORGIR nous proposera un show correct avec les classiques attendus mais il manque clairement un petit quelque chose pour faire de ce concert un grand moment!

Setlist : The Unveiling/ Intedimensional Summit/ The Chosen Legacy/ The Serpentine Offering/ Gateways/ Dimmu Borgir/ Puritania/ Indoctrination/ Council Of Wolves & Snakes/ Archaic Correspondence/ Progenies Of The Great Apocalypse/ Mourning Palace

Ainsi se termine ce deuxième live-report sur une note un peu plus négative que la précédente mais il reste un troisième jour et croyez-moi, ça valait le coup d'y être! 

Rendez-vous demain pour la dernière partie!

par JérémBVL le 15/08/2018 à 08:00
   160

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


White Coven

Overseas

Exxxekutioner

Death Sentence

Peacemaker

Concrete and Terror

Maligner

Attraction To Annihilation

Black Bart

Casnewydd-Bach

Obszön Geschöpf

Master Of Giallo

Azusa

Heavy Yoke

Soulfly

Ritual

The Struts

Young & Dangerous

Northward

Northward

Malm

Kollaps

Bonehunter

Children Of The Atom

Amaranthe

Helix

Gaslarm

Dusk Mothers Children

Tourniquet

Gazing At Medusa

W.m.d.

Lethal Revenge

Daeria

Fenix

Antagonism

Thrashocalypse

Newbreed

Law

Khandra

There is no Division Outside Existence

Sick of It All + Black Knives

RBD / 16/11/2018
Hardcore

Interview AZUSA (Eleni Zafiriadou)

mortne2001 / 11/11/2018
Azusa

Cortez + Stuntman

RBD / 10/11/2018
Hardcore

The Studio Experience #3

grinder92 / 08/11/2018
Benighted

Photo Report - Garmonbozia 20 ans !

Simony / 06/11/2018
Anniversaire

Concerts à 7 jours

Watain + Rotting Christ + Profanatica

17/11 : Le Trabendo, Paris (75)

Omnium Gatherum + Wolfheart + Nothgard

19/11 : Le Petit Bain, Paris (75)

+ Sick Of It All + The Worst Doubt

19/11 : Espace Icare, Issy-les-moulineaux (92)

Photo Stream

Derniers coms

Bah putain !
SUNN O))) à Nancy !?!?
Incroyable et génial ça !!! !!! !!!


Le genre d'affiche qui me vend du rêve à plein tube...


Bravo Metalnews...
Par votre faute, sans même avoir écouté l'album, je me suis déjà précommandé le coffret.
C'est malin !


Ça va peut-être (enfin) ouvrir l'esprit à bon nombre d'entre vous (enfin j'espère). L'initiative de vous l'imposer tout cuit dans le bec vous aidera au mieux à entendre de nouvelles sonorités, ça changera à vos oreilles.


A noter que des pass promo sont d'ores et déjà en vente pour les 4 jours.
Concernant l'affiche, j'étais à la conférence de presse, et Yann a précisé que du coup le site en serait modifié (ils attendent entre 10 et 13 000 personnes le jeudi) avec notamment une Dave Mustage dont l'ouver(...)


Mouais...
Cela ne me surprend guère en fait.
Les Bretons (comme beaucoup d'autres) aimant encore bien en faire des tonnes sur l'identité régionaliste...
Quoi qu'il en soit, musicalement, je trouve l'idée de l'ajouter à l'affiche géniale en soit.


C'est un truc de fou là... étrange mais taré ! Alan Stivell au Motoc !


Comme LeMoustre, fort agréablement surpris par cet album.


Hé hé hé !
On se croirait au bon vieux temps de VS bon dieu de dieu...
Rien que pour ce merveilleux retour dans le passé, merci Meloman.


Excellent mec, merci !


Depuis le temps que j'entends parler de New noise (et très souvent en bien) va falloir y jeter un coup d'oeil quand même... merci pour les coms !


Pas totalement metal, mais New noise est pour moi le seul bon mag aujourd'hui. De part sa ligne éditoriale ( même si on retrouve toujours un peu les mêmes groupes avec le temps) et dans lequel on retrouve souvent des dossiers ou interviews ( d'anciens de la scène, boss de label...) vraiment int(...)


Impeccable papier qui, avec un avis sur un autre site couplé à l'écoute de cet extrait, a dévié très vite vers une commande sur le site du label.
Au passage, bien vu les différences entre thrash/death et l'inverse. ici, c'est bien du thrash/death, et l'affiliation avec Scott LaTour (In(...)


C'est ça, ou faut aller sur les fanzines qui arrivent à subsister, fait par des fans pour des fans, chacun pourra trouver chaussure à son pied sur les différentes distros disponibles. Snakepit et ses ersatz (dont le Français Metal Titans au passage) dans plein de genres sont là pour ça. A un (...)


Totalement d'accord avec toi LeMoustre pour le coup. La seule chose qui m'intéresse encore dans les magazines c'est les itw pour la raison que tu donnes. Aujourd'hui y a plus vraiment de mag (metal) qui propose de bonnes chroniques... ou du moins des chroniques un peu développées. Parce qu'en 10 (...)


Sur les chroniques, et leurs vérités assénées comme étant la divine parole. ce qui est intéressant en itw avec ce type de mag, c'est qu'ils ont souvent l'artiste en face, ou au tél, alors que les fanzines/webzines c'est plus par mail, empêchant tout rebond intéressant à un propos précéde(...)


Ca c'est la bonne nouvelle du jour. Le dernier triple album était excellent.
A noter que le label finlandais Svart Records va rééditer tous les album de Swallow the sun en vinyl et ça c'est cool ;)


Pauvre Abbath... lui qui a dû se sentir comme un couillon après l'écoute du dernier Immortal. "Personne n'est irremplaçable" est une phrase qui lui sied à la perfection désormais !


Un nouvel album, donc ensuite une tournée... Ça promet donc encore de grands moments de solitudes pour les musiciens qui l'accompagneront sur scène ! :D


Don't feed the troll.