L'Allemagne envahit la France ce soir ! Ahem... Pardonnez-moi ce calembour douteux, qui par les temps qui courent ne manquerait pas de déclencher une nouvelle hystérie collective très à la mode en ce moment... Donc je vais reformuler ça : la scène metallique allemande envahit la France ce soir. Voilà qui est mieux. Me revoilà donc à Rennes, à l'Ubu plus précisément, pour couvrir une date Extrême ma foi forte attirante.



Pour commencer et pour être honnête, je ne suis pas un incollable des groupes à l'affiche ce soir, mais je peux tout de même dire que je les connais plus ou moins tous les 3. Au moins de noms / réputation, mais trêve de bavardages et de justifications inutiles, c'est avec grand plaisir que je me jette dans le bain en ce mercredi soir pluvieux, dans une salle que je connais par contre très bien...

Une salle quasiment vide quand j'arrive vers 20h. Mais les concerts n'ont pas commencé, et je suis arrivé un peu en avance. Quelques minutes avant le premier groupe toute la faune chevelue débarque d'un coup de je ne sais où, et la fosse est au final bien remplie ! Tant mieux !

Alors que je m'attendais à voir VENENUM ouvrir la soirée, c'est en fait ASCENSION qui chauffe la scène ce soir. Je connais déjà un peu le groupe pour les avoir vu dans cette même salle il y a quelques années. Mais ils ne m'avaient clairement pas laissé un souvenir impérissable. En même temps ils ouvraient pour BÖLZER... Difficile de tirer son épingle du jeu quand tu joues le même soir que la machine de guerre Suisse. ASCENSION propose un Black Metal parfois qualifié d'Orthodox. Les lyrics qui parlent de magie et de Satan, une déco scénique ésotérique et des symboles religieux étranges, présents partout, peuvent en effet nous rapprocher de cette niche stylistique que certains qualifieront de poudre de perlimpinpin... Musicalement les allemands ont en tout cas beaucoup, beaucoup dû écouter WATAIN. Même le chanteur dans sa gestuel nous rappelle Danielsson (le lutin chanteur des suédois). Et ils ont le même goût pour les petites croix inversées et autres os d'animaux aussi (qui ornent le pied de micro). Et surtout le même timbre de voix. ASCENSION présente tout de même une version "adoucie" du BM de WATAIN, il y a par exemple plus d'arpèges posés (même si toujours malsain et sombre). Autre petite différence, on trouve une petite facette Death Metal old-school par moment. Toujours est-il que j'apprécie bien ce concert, assez maitrisé et très bien mis en son ce soir. Tous les instruments sont parfaitement audibles et c'est un bon avantage pour bien discerner les excellents et nombreux soli d'un des gratteux. Un point fort pour les allemands selon moi. Bon, après soyons clair, je ne suis pas du tout venu pour eux et je ne deviendrai pas non plus fan du groupe après ce concert. C'est que dans le style, pour être crédible, il faut vraiment y aller à fond et y croire à 100%, comme les quelques géants du genre, ce qui n'est pas le cas des allemands (pas encore du moins, restons courtois), selon moi.

ASCENSION

C'est maintenant au tour de leurs compatriotes de VENENUM de monter sur les planches. J'étais pressé de découvrir leur Death Metal, sombre et old-school dans l'esprit, sur scène. L'écoute de leur premier album Trance Of Death sorti en 2017 a retenu mon attention. Ça démarre fort avec 1 ou 2 titres (difficile de savoir quand un morceau s'arrête et quand un autre commence, le groupe ne communicant que très peu) bien percutants, mais très rapidement l'ambiance change au fil du concert, des morceaux beaucoup moins frontaux et bien plus "ambiancés" nous amènent vers des territoires plus... occultes ! Même au niveau stylistique, sur certains titres le groupe se défait d'un Death Metal relativement bestial pour envoyer des riffs quasi Classic Rock ! Alors oui, toujours avec le son bien costaud tout de même, mais il faut avouer que les allemands ont une identité propre et ne font pas dans le banal ! On sent qu'entre 2 albums de Death Metal bien putrides, les 4 gars de Bavière ont dû s'envoyer les vinyles Hard Rock / Rock Prog de papa dans les esgourdes... Un des titres joué ce soir est même agrémenté de sons de synthétiseurs carrément psychédéliques. En fait oui, c'est ça, VENENUM c'est une base Death Metal traditionnel à l'ancienne où viennent se greffer des éléments progressifs et psychédéliques (toute proportion gardée bien entendu), mais toujours entouré d'une aura maléfique de vieille grotte humide et flippante abritant on ne sait quelle créature. Je ne connais pas bien TRIBULATION mais pour le peu que j'ai écouté de ce groupe dont on entend pas mal parler en ce moment, il m'a semblé trouver des éléments concordants entre les deux groupes. Pour tout vous dire ce n'est pas le type de Death Metal que je préfère, mais les mecs sont tellement à fond et les ambiances vraiment bien travaillées et envoutantes que je me suis totalement laissé prendre au jeu !

VENENUM

On passe à la tête d'affiche maintenant. NECROS CHRISTOS ! Je m'attendais à voir une scène remplie de déco diverses et variées, de bougies et de backdrop occultes, il n'en sera rien. Les Berlinois débarquent sur scène comme des jeunots qui ont les crocs et balancent d'entrée leur Death Metal ultra puissant ! Le son est absolument énorme et parfaitement équilibré. Les guitares sont groovy as fuck et la batterie sonne d'enfer. Excellent ! Donc en gros avec NECROS CHRISTOS tu te fais passer dessus par un char d'assaut lancé à pleine vitesse, mais en plus, après ça le tankiste sort de sa tourelle et fini de bousiller les restes fumants de ton cadavre à grands coups de rangers. Là. Sans blague, j'étais sur le cul ! Je voyais NECROS beaucoup plus dans les ambiances et lorgnant limite vers le Death Doom, mais en fait sur scène on est juste face à une machine de guerre Death Metal mid-tempo qui écrase tout sur son passage. J'ai pensé à ASPHYX parfois à BOLT THROWER aussi, fin vous voyez le genre : MASSIF quoi. Parfois le Death mid-tempo peut être un peu pataud, voir ennuyant chez certains groupes, mais chez les allemands c'est juste la guerre. Et ce n'est pas le physique de barbare de l'utra charismatique chanteur / guitariste Mors Dalos Ra qui me fera dire le contraire. Les mecs sont de plus à fond dans le trip et ça remue sur scène, tout comme dans le public qui se ruine littéralement les cervicales sur les rythmiques de bûcherons qui ne s'arrêtent jamais. Et qui acclame le groupe comme il se doit avant même que les morceaux ne soient totalement terminés ! Moi qui baillais durant VENENUM (pas d'ennui mais de fatigue) me voilà de nouveau frais comme un gardon ! Un énorme concert de Death Metal comme je les aime, brutal, bas du front et lourd. Pour le coup ça me fais chier de savoir que le groupe compte mettre un terme à sa carrière après cette tournée (qui promeut leur dernier album sorti l'année dernière), car je ne pourrai pas reprendre l'énorme volée que j'ai prise ce soir ! Je file vers le stand de merch à la dernière note pour me prendre un t-shirt, et je ne suis pas le seul, certains claquent des fortunes et se prennent toute la disco du groupe ! Signe que je ne suis pas le seul à avoir apprécier. Le groupe revient pour un rappel non prévu que je regarderai du coup du merch en faisant la queue. Et devinez quoi, ce dernier morceau était lui aussi MASSIF ! C'est ce qui s'appelle quitter la scène (celle de l'Ubu et la scène Death) avec panache ! Hail NECROS CHRISTOS !

NECROS FUCKING CHRISTOS

Merci à Garmonbozia pour cette soirée !


par Jus de cadavre le 11/02/2019 à 16:17
   256

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Nefarious
@109.218.120.219
28/02/2019 à 21:41:35
Euh, j'y étais. Et la salle était désespérément vide. VENENUM fut au top. Les deux autres groupes honorables.

Jus de cadavre
membre enregistré
28/02/2019 à 23:04:40
Vide ? N'exagérons rien tout de même ;) Je n'ai pas eu les chiffres d'entrées de l'orga, mais il y avait au bas mot 80 personnes. Oui j'ai "compté", ça m'occupe en attendant les groupes ! Donc si par "vide" tu entends pas assez de monde, je plussoie. Mais il n'y avait pas que 20 péquins non plus quoi...

Ajouter un commentaire


Acid Reign

The Age Of Entitlement

Babymetal

Metal Galaxy

Numen

Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Mister Misery

Unalive

Goatess

Blood And Wine

Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

The Neptune Power Federation

Memoirs of a Rat Queen

Hatriot

From Days Unto Darkness

Throes

In The Hands Of An Angry God

Enforced

At The Walls

Exhumed

Horror

Sekkusu

Satyromania

Soren Andersen

Guilty Pleasures

Violent Instinct

Simony / 15/10/2019
Roman

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

Concerts à 7 jours

Chaos E.t. Sexual + Moonskin + Barabbas

19/10 : Le Klub, Paris (75)

+ Gutalax + Spasm

21/10 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Des réponses sans langue de bois, comme on pouvait s'y attendre avec Shaxul. Un personnage !
En tout cas chapeau pour le travail accompli. La scène underground c'est uniquement grâce à des mecs comme lui qu'elle vit (même si c'est difficile aujourd'hui oui...). Le constat est sombre cert(...)


Oui, superbe album. Surtout que c'est le vieux fan que je suis qui parle. Certes, c'est moderne et différent mais la réussite est totale !!


Sur les extraits clippés présentés, je leur trouve un (gros) côté AVATAR aussi, non ? En tout cas, c'est efficace, aussi bien visuellement que musicalement !


Pareil que Kerry King, je reste sur Burn My Eyes (vus pour ma part avec Emtombed début années 90) et The Blackening qui reste un excellent disque. Pour le reste, je passe mon tour, mais live, ça sonne différemment en fonction de l'orientation de l'album en promotion. La tournée Locust fut bien (...)


Pareil vinyle d'époque et compile d'Agressor sortie il y a peu pour la version CD. Bon, les morceaux inédits, ce sont les démos ?


Ils ont pas dû aimé Secondé B...


C'est parce que j'ai loupé cette tournée à l'époque que j'ai la motivation dès que le Flynn Band passe dans mon périmètre.

Machine Head est en pleine refondation. C'est un moment très ressemblant, en plus important, à la période de gestation de "Through the Ashes...". Ce titre(...)


Morceau pas terrible voire assez ridicule, mais je serai à Lyon et pourtant j'ai bien plus de 25 ans. Ça me rappellera leur tournée avec meshuggah et mary beats jane.


J'aime et j'aime pas Machine Head suivant les albums, mais en live c'est très bon.


Très belle pochette.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Excellente nouvelle


Arrêtez, merde, je me prends un sale coup de vieux à cause de vous ! ^^


Il était meilleur dans VIO-LENCE, c'est clair...


Achat obligatoire !! Même si je l'ai en vinyle d'époque, hé, hé...


AH AH AH !!!
Superbe vanne de quarantenaires effectivement...


Buck Dancer + 1.


J'ai jamais aimé, ni même en encadrer Machine Head et j'ai pourtant essayé. En plus Robb Flynn me paraît insupportable sur scène.... Mais 3h30 de concert et ça sur quasiment toute les tournées c'est RESPECT.


Merci pour la piqûre de rappel sur la sortie de ce nouvel album, dont j'étais passé à côté. A l'écoute du titre sorti il y a quelques semaines, Chritus manquait, mais le côté un peu plus direct du morceau n'était pas fait pour me déplaire. J'espère, en tout cas, un aussi bon album que le(...)