Ce vendredi soir de grande chaleur, chez Paulette, un Pub Rock qui attire décidément de plus en plus de grands noms, deux formations sont au menu. La première, BOTTLE NEXT, totalement inconnue pour ma part, je me réserve la surprise de la découverte pour le concert, la deuxième, les Suédois de PAIN OF SALVATION qui sont là pour promouvoir leur dernier album In The Passing Light Of Day sorti en janvier dernier chez Inside Out Music.


Un réflexe désormais, c'est de regarder sur l'évènement Facebook pour voir un peu l'engoument qu'a pu susciter cette affiche et d'après cet outil, l'affluence ne s'annonce pas des plus grande. Une fois sur place, quelques personnes sont déjà là, un quart d'heure avant l'ouverture de la salle, ce qui nous permet d'accéder au bar, en attendant l'ouverture de la salle en elle-même ! L'âge moyen du public ce soir est plus avancé que d'habitude, l'étiquette Progressive Metal des Suédois aidant certainement à celà, mais cela veut également dire que la jauge Facebook n'est pas fiable. Alors si je ne suis pas un assidu auditeur de PAIN OF SALVATION, je dois avouer que One Hour By The Concrete Lake, Road Salt I et Scarsick, les 3 albums que je possède, me suffisent pour avoir ce que j'aime chez ce groupe, le côté Heavy Progressif avec le premier, la simplicité Rock du deuxième et la folie créatrice du troisième, autant de facette différente qu'il va être difficile de retrouver ce soir.

Mais avant cela, c'est donc BOTTLE NEXT qui ouvre les hostilités, le combo vient de Lyon et il a déjà ouvert pour PAIN OF SALVATION dans le sud de la France, à Puget/Argens le 20 juin dernier. C'est un duo batterie guitare électro acoustique mais qui va nous prendre à contre-pieds d'autant que sur l'affiche il est noté un style Hard Folk. Résultat, nous avons là une débauche d'énergie incroyable, un batteur ultra talentueux avec des cassures rythmiques qui paraissent être d'une simplicité mais qui demande une maîtrise pointilleuse et le tout avec une force de frappe percutante. Un côté QUEENS OF THE STONE AGE de l'album Lullabies To Paralyze remonte à la surface mais il y a quelque chose là de tout à fait personnel qui fait qu'il est très difficile de citer des noms pour essayer de situer ce groupe Lyonnais hors normes ! Bad Horses, c'est son album récemment sorti que je vous invite à aller écouter pour ceux qui aime le Rock qui bute avec un esprit rafraîchissant. Une belle découverte qui seront de nouveau chez Paulette le 30 septembre prochain et comme ce sont deux showmen incroyables, nul doute que la soirée sera encore très chaude !


















Après une rapide pause, 15 minutes, tout juste le temps de se rafraîchir, c'est au tour de PAIN OF SALVATION de prendre la scène d'assaut et c'est sur le lourd "Full Throttle Tribe" issu du dernier album en date que les 5 musiciens se présentent à nous. Pour célébrer le Midsummer's Eve, des feuillages ont été mis sur les micro de chant et puisque l'on parle de chant, premier choc pour moi qui voit ce groupe pour la première fois, tous les membres du groupe chantent (ou font des choeurs pour Léo Margarit à la batterie, Daniel Karlsson aux claviers et Gustaf Hielm à la basse) dont Johann Hallgren, de retour dans le groupe depuis le départ de Ragnar Zolberg qui officiait sur le dernier album et qui possédait un chant visiblement extraordinaire. Toutefois, pour supporter Daniel Gildenlöw, Johann n'est pas en reste et envoie une prestation qui lui fait vraiment honneur, sa présence scénique fait également remonter ce brin de folie que l'on connait au groupe. 

Le groupe est tout sourire, Daniel en bon frontman, s'assure de la participation d'un public qui garnit désormais honorablement la salle et avec "Linoleum" les 250 / 300 personnes présentent montrent leur soutient aux Suédois. Mais ce soir, le groupe opte pour des titres excellents mais qui mettent en avant une facette Progressive qui finit par donner quelques longueurs à ce show, "Beyond The Pale", "Ashes" et "Silent God" forment un ventre mou où la délicatesse si appréciable sur disque calme un peu trop ce public qui ne demande qu'à exploser. "The Physics Of Gridlock" extrait de Road Salt II, se charge de remettre un peu de rythme dans tout cela mais déjà le groupe quitte la scène, non sans être revenu pour l'interprétation du titre "The Passing Light Of Day" que Daniel Gildenlöw annonce comme étant très difficile pour lui d'interpreter sur scène et qu'il dédie à sa femme (lisez les paroles vous allez comprendre pourquoi cette dédicace). Toujours est-il que le chanteur se met à nu seul sur scène avec sa guitare tranquillement posée et son chant délicat avant que Daniel Karlsson ne le rejoigne puis l'ensemble du groupe. De nouveau c'est une facette Progressive Metal qui est mise en avant là mais quel titre pour clôturer ce show qui aura montrer de la maîtrise de la part de ce groupe chevronné.

Alors si je n'ai pas été totalement convaincu par la setlist de ce soir, il faut tout de même reconnaitre que ce groupe possède une présence assez unique mais surtout qu'étant donné que je ne possède pas, et que je ne suis pas fan non plus, des albums les plus appréciés des fans du groupe, j'imagine que le fan lambda de  PAIN OF SALVATION présent ce soir, lui, aura trouvé ce qu'il cherchait.





setlist PAIN OF SALVATION : Full Throttle Tribe / Reasons / Meaningless / Linoleum / A Trace Of Blood / Rope Ends / Beyond The Pale / Ashes / Silent Gold / On A Tuesday / The Physics Of Gridlock / The Passing Light Of Day

par Simony le 26/06/2017 à 07:50
   320

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Religious Observance

Utter Discomfort

Visavis

War Machine

Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Powerwolf + Amaranthe + Kissin' Dynamite

JérémBVL / 18/01/2019
Powerwolf

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Venefixion + Defenestration

19/01 : Brasserie Bleizi Du, Morlaix ()

Photo Stream

Derniers coms

Oui mercato réussi.


Ça ressemble à un record de coms ça !


Oui je trouve aussi. Fiable quoi.


Cela semble être une bonne idée...


Je n'ai pas lu le livre de Moynihan qui est, paraît-il, plutôt complaisant avec tout l'ensemble y compris ce qu'il y a de plus inacceptable. Au-delà de ce que je rejette très fermement les meurtres et incendies de lieux de culte, je ne me suis jamais reconnu dans le Black Metal même sous un sim(...)


On a vraiment lu tout et son contraire sur ces histoires, sans compter le mystère entretenu par les protagonistes de l'époque. J'ai beau essayé de faire le blasé, de me dire que c'était que des "petits cons", des abrutis, que le bouquin n'est qu'un torchon un peu trop orienté, il n'empêche qu(...)


Excellente chronique... j'avais découvert avec l'album précédent sans approfondir plus que ça. Tu viens de réanimer ma curiosité Mortne2001 !
C'est d'une saleté indécemment propre au niveau de la production là où la concurrence balance des riffs lambda avec une production crasseuse p(...)


J'espère juste que le film dira clairement que les protagonistes n'étaient que des petits cons paumés... Mais sinon, oui, rien qu'avec l'attention portée aux détails, ça donne envie, clairement.


Trailer bien plus convaincant que les précédents. Et oui le " Based on truth and lies " est bien pensé.
Ça fait envie.


En tout cas beau job de l'ensemble de l'équipe de ce site, avec une chouette ergonomie. Bon, j'ai pas pigé comment on fait pour aller directement suivre un fil de discussions/commentaires sans passer par le titre du thème concerné, mais pas grave.


Sans conteste, ce qui précède est en lice pour être la meilleure discussion dans le futur top 2019...


Putain, ça donne envie tout de même hein...
Pis le "Based on truth and lies" est tellement bien trouvé bon dieu de dieu !


Vive le Méan !


Lemmy disait : "Tant qu'il y aura 2 ou 3 mecs pour jouer et 2 ou 3 autres pour les écouter, le rock se portera bien".
Donc tant qu'il y a aura 2 ou 3 personnes pour écrire et 2 ou 3 autres pour les lire, Metalnews se portera bien ! :-D
Lemmy disait aussi : "C'est pas ta soeur qui m'i(...)


Putain, vla l'équipe :D ! Entre un promoteur de boxe véreux, moi qui pète une durite pour rien et un Bernard Pivot sous je ne sais quelle(s) substance(s) ! Les gens vont se barrer !


Pas eu le temps d'appeler le docteur... je m'excuse ! :-)


... et de consulter... oui, de consulter... vite !


Alors non, une bonne fois pour toutes, on ne s'excuse pas ! C'est bien trop facile !!! On demande pardon, on présente ses excuses, on prie de bien vouloir nous excuser mais tout ! L'excuse est à présenter à l'autre et non à soi même !

"Salut M'dame, je viens de m'introduire chez t(...)


Enfoiré :D Mais c'est ça, lu (beaucoup) trop vite donc compris de travers et je m'en excuse ;).
Rien à voir mais j'en profite, y'a du monde qui va à Morlaix pour la date la plus bestiale de l'année ce samedi ?


On a lu le même livre Grinder92 !!