Ce vendredi soir de grande chaleur, chez Paulette, un Pub Rock qui attire décidément de plus en plus de grands noms, deux formations sont au menu. La première, BOTTLE NEXT, totalement inconnue pour ma part, je me réserve la surprise de la découverte pour le concert, la deuxième, les Suédois de PAIN OF SALVATION qui sont là pour promouvoir leur dernier album In The Passing Light Of Day sorti en janvier dernier chez Inside Out Music.


Un réflexe désormais, c'est de regarder sur l'évènement Facebook pour voir un peu l'engoument qu'a pu susciter cette affiche et d'après cet outil, l'affluence ne s'annonce pas des plus grande. Une fois sur place, quelques personnes sont déjà là, un quart d'heure avant l'ouverture de la salle, ce qui nous permet d'accéder au bar, en attendant l'ouverture de la salle en elle-même ! L'âge moyen du public ce soir est plus avancé que d'habitude, l'étiquette Progressive Metal des Suédois aidant certainement à celà, mais cela veut également dire que la jauge Facebook n'est pas fiable. Alors si je ne suis pas un assidu auditeur de PAIN OF SALVATION, je dois avouer que One Hour By The Concrete Lake, Road Salt I et Scarsick, les 3 albums que je possède, me suffisent pour avoir ce que j'aime chez ce groupe, le côté Heavy Progressif avec le premier, la simplicité Rock du deuxième et la folie créatrice du troisième, autant de facette différente qu'il va être difficile de retrouver ce soir.

Mais avant cela, c'est donc BOTTLE NEXT qui ouvre les hostilités, le combo vient de Lyon et il a déjà ouvert pour PAIN OF SALVATION dans le sud de la France, à Puget/Argens le 20 juin dernier. C'est un duo batterie guitare électro acoustique mais qui va nous prendre à contre-pieds d'autant que sur l'affiche il est noté un style Hard Folk. Résultat, nous avons là une débauche d'énergie incroyable, un batteur ultra talentueux avec des cassures rythmiques qui paraissent être d'une simplicité mais qui demande une maîtrise pointilleuse et le tout avec une force de frappe percutante. Un côté QUEENS OF THE STONE AGE de l'album Lullabies To Paralyze remonte à la surface mais il y a quelque chose là de tout à fait personnel qui fait qu'il est très difficile de citer des noms pour essayer de situer ce groupe Lyonnais hors normes ! Bad Horses, c'est son album récemment sorti que je vous invite à aller écouter pour ceux qui aime le Rock qui bute avec un esprit rafraîchissant. Une belle découverte qui seront de nouveau chez Paulette le 30 septembre prochain et comme ce sont deux showmen incroyables, nul doute que la soirée sera encore très chaude !


















Après une rapide pause, 15 minutes, tout juste le temps de se rafraîchir, c'est au tour de PAIN OF SALVATION de prendre la scène d'assaut et c'est sur le lourd "Full Throttle Tribe" issu du dernier album en date que les 5 musiciens se présentent à nous. Pour célébrer le Midsummer's Eve, des feuillages ont été mis sur les micro de chant et puisque l'on parle de chant, premier choc pour moi qui voit ce groupe pour la première fois, tous les membres du groupe chantent (ou font des choeurs pour Léo Margarit à la batterie, Daniel Karlsson aux claviers et Gustaf Hielm à la basse) dont Johann Hallgren, de retour dans le groupe depuis le départ de Ragnar Zolberg qui officiait sur le dernier album et qui possédait un chant visiblement extraordinaire. Toutefois, pour supporter Daniel Gildenlöw, Johann n'est pas en reste et envoie une prestation qui lui fait vraiment honneur, sa présence scénique fait également remonter ce brin de folie que l'on connait au groupe. 

Le groupe est tout sourire, Daniel en bon frontman, s'assure de la participation d'un public qui garnit désormais honorablement la salle et avec "Linoleum" les 250 / 300 personnes présentent montrent leur soutient aux Suédois. Mais ce soir, le groupe opte pour des titres excellents mais qui mettent en avant une facette Progressive qui finit par donner quelques longueurs à ce show, "Beyond The Pale", "Ashes" et "Silent God" forment un ventre mou où la délicatesse si appréciable sur disque calme un peu trop ce public qui ne demande qu'à exploser. "The Physics Of Gridlock" extrait de Road Salt II, se charge de remettre un peu de rythme dans tout cela mais déjà le groupe quitte la scène, non sans être revenu pour l'interprétation du titre "The Passing Light Of Day" que Daniel Gildenlöw annonce comme étant très difficile pour lui d'interpreter sur scène et qu'il dédie à sa femme (lisez les paroles vous allez comprendre pourquoi cette dédicace). Toujours est-il que le chanteur se met à nu seul sur scène avec sa guitare tranquillement posée et son chant délicat avant que Daniel Karlsson ne le rejoigne puis l'ensemble du groupe. De nouveau c'est une facette Progressive Metal qui est mise en avant là mais quel titre pour clôturer ce show qui aura montrer de la maîtrise de la part de ce groupe chevronné.

Alors si je n'ai pas été totalement convaincu par la setlist de ce soir, il faut tout de même reconnaitre que ce groupe possède une présence assez unique mais surtout qu'étant donné que je ne possède pas, et que je ne suis pas fan non plus, des albums les plus appréciés des fans du groupe, j'imagine que le fan lambda de  PAIN OF SALVATION présent ce soir, lui, aura trouvé ce qu'il cherchait.





setlist PAIN OF SALVATION : Full Throttle Tribe / Reasons / Meaningless / Linoleum / A Trace Of Blood / Rope Ends / Beyond The Pale / Ashes / Silent Gold / On A Tuesday / The Physics Of Gridlock / The Passing Light Of Day

par Simony le 26/06/2017 à 07:50
   224

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Grand Design

Viva La Paradise

Pamela Moore

Behind the Veil

Kzohh

26

Crurifragium

Black Seed of Bestiality

Warfield

Wrecking Command

Ghöstwolf

Wild Blood

The Grotesquery

The Lupine Anathema and Other Blood Curdling Tales of Horror and The Macabre

‘77

Bright Gloom

Release The Hounds

Release the Hounds

Ragdoll

Old Habits Die Hard

Pseudogod

Sepulchral Chants

Power Trip

Opening Fire- 2008-2014

Axia

Pulverizer

Captain Black Beard

Struck by Lightning

Northwalk

Jaded

Black Matter Device

Modern Frenetics

Crosson

Invincible

Homewrecker

Hell is Here Now

Traitor

Knee-Deep In The Dead

Warfist, Excidium

Laws Of Perversion & Filth

Interview Arnault Destal (VARSOVIE)

mortne2001 / 18/05/2018
France

HELLFEST 2018 : Notre programme !

Jus de cadavre / 17/05/2018
Festival

MoshFest 4 (Napalm Death)

RBD / 15/05/2018
Grindcore

Photo-Report Havok + guests (Montpellier)

mazak / 11/05/2018
Thrash Metal

Master Class - LOUDBLAST : Studio Report. Exclu Metalnews !

Jus de cadavre / 10/05/2018
Loudblast

Concerts à 7 jours

Manzer + Insulter + Barbatos

22/05 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

+ The Lump + Inseminate Degeneracy

28/05 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Photo Stream

Derniers coms

AJOUT ESSENTIEL BORDEL !!! !!! !!!
CARNIVORE revient putain de merde !!! !!! !!!
Ressuscité d'entre les morts !!! !!! !!!
Mes prières auront donc été exaucées... ... ...
Je ne serai pas au HELLFEST comme depuis une paire d'année déjà, mais j'aurai l'occasion de les re(...)


Idem que JérémBLV, évolution très intéressante pour un groupe innovant, qui fait de qui a l’air de lui plaire.. on prend le train en marche ou on le quitte apparement..
Le clip « famous «  n’est qu’un objet promotionnel, faut aussi bouffer en fin de mois comme on dit..
tr(...)


Merde visuelle, je suis assez d'accord. Même si ça reste qu'une compilation Instragram avec cette horreur d'écran verticale. Pour la musique par contre je suis totalement séduit par les deux premiers titres proposés par le groupe. C'est la suite logique de l'évolution musicale de Ghost et j'ai(...)


Jus de cadavre + 1.


Merde visuelle ("Regardez-comme j'ai plein de potes connus !") et sonore totale.
De pire en pire ce groupe bordel...
Quand je repense à ce que pouvais-être "Opus eponymous", cela fait tout de même mal au cul hein... ... ...


Vivement les 40 ans du décès de Chuck, se sera l'occasion de tout ressortir en K7 collectors delux $$$


Très intéressante interview et un discours intelligent pour ces artistes que je suis depuis l'ère Forbidden Site ! Bravo, merci et longue vie à Varsovie


Pfffffff...
Toujours aussi bandant ce que nous pond ce mec.
Avec une voix reconnaissable entre toutes.


"le barouf paillard des VENOM"
Énorme ! C'est tellement ça Venom ! :D


Très belle chronique !
Finalement, le cultissime Forbidden Site n'était que la chrysalide Black sympho de ce fonds romantique, littéraire et profondément français, qui avait la chance de coller avec l'esprit de son époque tout en affirmant une personnalité alors à part, qui avait même(...)


Cette prog de fou sous la Valley quand même... Comme tout les ans remarques ! Pour moi c'est surtout avec cette scène qu'il se différencie encore des Graspop et compagnie.


Je les avais vus en 2004 en compagnie de... Gojira. Je pense que les fans de The Haunted n'ont pas manqué ce groupe.


"un nouveau chef-d'oeuvre", la bonne blague, c'est la même "soupe" depuis plusieurs album, c'est vide, creux, sans âme..... il ne vraiment pas être difficile pour apprécier ce type d'album


Vendredi
Matinée jusqu'en début d'après midi ce sera tranquille suivant l'humeur, puis Hards on, celeste ou benighted , origin, Joan Jett héhé, demolition hammer, solstafir pour la découverte, suffocation, Judas Priest (oui suis fan de napalm mais je n'ai jamais vu le Priest)


Merci pour le report, l'an dernier je m'en voulais de louper Inhumate et cette année c'est Napalm


Visiblement c'est le trio Shagrath, Silenoz et Galder pour la musique et Silenoz pour les paroles. Ensuite, a-t-il joué un rôle plus important que ce que lui accordent les crédits de l'album... peut-être.


Merci pour vos commentaires constructifs! Du coup SpinoutVS tu me fais douter pour Gerlioz...il a bel et bien interprété ses parties de claviers/synthés mais pour la composition il faut que je vérifie. N'ayant pas l'album physique, je n'ai pas accès aux crédits de l'album!


Alors celui là je l'attend bordel !


Bravo à Jérém pour cette chronique ! J'aurai-s aimé la faire mais je suis d'accord avec le contenu de ta chronique qui est très bien et en phase avec mon ressenti après plusieurs écoutes d'EONIAN déjà. Merci pour l'info sur GERLIOZ car je pensais que l'album n'avait été écrit que par Sha(...)


Tu penses bien mon pote !!!
Ma grande découverte Thrash/Crossover de ces dernières années.

PS : "Qui vous chasse les idées Mosh"...
Ah ah ah !!!