‘Til Thrash Do Us Part

Axicator

01/01/2024

Autoproduction

Il faut être deux pour être heureux. J’espère que ce cher Balou ne m’en voudra pas d’avoir détourné les paroles de sa chanson culte, mais dans la jungle des sorties Thrash, il est parfois utile de jouer sur les mots. Deux, un, duo, les Etats-Unis, et même le Kentucky, pour fêter la sortie d’un premier album pour le moins étrange, concocté par des locaux qui n’ont cure des formalités d’usage.

ANNIHILATOR, KREATOR, VEKTOR, STRANGULATOR, VAGINATOR et aujourd’hui AXICATOR, le suffixe en tor a toujours eu les honneurs des groupes de Thrash qui n’ont d’autre volonté que de tout détruire sur leur passage. Mais si Thor écrase tout avec son marteau, les musiciens tentent souvent de dégager leur allée avec une pelle, et l’efficacité n’est pas toujours suffisante pour se faire remarquer de ses voisins. Certainement charmants, Ben Ooten et Layne Saegar, guitaristes et chanteurs ont-ils les arguments de leur agressivité ?

Oui, parfois, de temps en temps, mais il est difficile de juger.

Difficile, parce que cette mixture de Thrash, de Black et de Heavy a de quoi déconcerter. Alors qu’on s’attendait à un piège classique de violence lubrique, ‘Til Thrash Do Us Part nous prend à revers, et se traîne le long d’un mid tempo balourd pour fans d’extrême un peu sourds. Sourde d’ailleurs comme la production de ce premier album, victime de son autoproduction et qui a un peu de mal à mettre ses idées en valeur.

Mais tout ceci est-il vraiment du Thrash, ou quelque chose d’autre plus difficile à cerner ?

Les riffs penchent pour la première option, mais le chant grognon, le tempo carton et les arrangements maison  s’inclinent vers la seconde solution. Cette musique est en effet bricolée avec passion, mais laisse quelques points d’interrogation. A la manière des premiers groupes de proto-Black/Thrash sud-américains, AXICATOR déjoue et se défausse sur des possibilités autres, nous laissant circonspect face à tant de méchanceté.

A la manière d’un SLAYER jouant du POSSESSED en calmant les ardeurs de Dave Lombardo, à la mode SARCOFAGO plus éduqué et moins porté sur les rots, ‘Til Thrash Do Us Part est un drôle de machin qui déroute, et qui se gratte les croutes. Plus efficace qu’un énième pet nostalgique qui finalement ne pue pas plus qu’un gaz émis par un vieux clébard Punk, AXICATOR juxtapose les mélodies étranges et les riffs qui s’arrangent, et propose un entre-deux en ménage à trois, Heavy/Black/Death/Thrash, avec un invité de dernière minute.

Mais attention, qui dit original ne dit pas forcément létal. Un peu ambiguë, l’approche des américains ne convainc pas totalement, même si les riffs font le boulot la plupart du temps. Mais le son trop étouffé, la basse inexistante et le chant mixé en arrière-plan peinent à convaincre, et on a parfois le sentiment d’écouter une démo de PROTECTOR singeant gauchement les tics les plus Heavy de TESTAMENT.

Mais le coup est plutôt bien tenté. Conscients de leurs moyens limités, les deux compères misent sur l’originalité, et le démarquage old-school bien entamé. Proposant à intervalles réguliers des inserts harmonieux et doucereux, ils brouillent les pistes et brouillent l’écoute, sans brouter….Bref.

Plutôt concis mais ouvert, ‘Til Thrash Do Us Part est un petit OVNI qui passe dans le ciel du Thrash californien, et qui laisse s’échapper quelques gouttes de pluie pendant le pique-nique. Assez déroutant, il nous plombe parfois d’un nihilisme à la BATHORY des premières années, pour mieux nous exploser d’un lick redondant au possible, et graissé à l’huile de phoque (« The Torture Chair »).

A la manière d’une première démo des années 80, ce premier long plutôt court nous prend de court, et laisse un arrière-goût étrange dans les oreilles. Pas vraiment pro, pas vraiment carré, foutraque et élimé, ‘Til Thrash Do Us Part sent bon l’occulte et les parias d’un genre qui n’aime rien tant que rester collé aux basques de ses icones adorées.

Ici, pas de référence facile, pas de formule tactile, mais plutôt l’envie d’un ailleurs, moins prévisible, mais encore un peu confus.

Un disque à réserver à tous ceux qui abhorrent le conformisme et les produits manufacturés à la chaîne. Mais attention, parfois, l’inspiration est à la traîne.

Mais comme il en faut peu pour être heureux…  

 


Titres de l’album:

01. Secret Weapon    

02. Apocolypse         

03. Under the Wizards Spell 

04. ‘Til Thrash Do Us Part    

05. Rebirth     

06. The Torture Chair

07. Unto the Realm of Sin    

08. Evil Takes the Wheel      

09. Sacrifice



par mortne2001 le 09/04/2024 à 17:10
68 %    91

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35