Antichristian Douchebag

Wan

25/02/2022

Corrupted Flesh Records

Quatrième album pour ces sympathiques suédois fans d’ABBA. Non, plutôt fans d‘abats, et de cimetières décatis, de vautours, de linceuls, de longues toges noires et de célébrations forestières un peu louches. Originaires d’Eskilstuna, les membres de WAN ont toujours été très productifs sur leur scène nationale, et nous offrent aujourd’hui la primeur de leur quatrième longue-durée, qui - tradition oblige - lâche treize titres comme autant de signes de malchance et de superstition.

Entamée avec l’impitoyable Wolves Of The North (2010) et mise en pause après Wan Way To Hell ‎(2017), la carrière de WAN, légèrement erratique ces dernières années a toujours été consacrée à diffuser la bonne parole d’un Black Metal âpre, dur, sec comme un été caniculaire, et sans pitié. D’obédience évidemment nordique, ce BM cru et simple fait donc la part belle à la tradition, une fois encore, en osant cette guitare lancinante aux médiums écorchés, cette rythmique plurielle entre blasts et blanches écrasées sur la caisse claire, et ce chant vomi des entrailles de l’enfer à s’en déchirer des cordes vocales déjà bien entamées.

Dès lors, quel intérêt d’écouter cet Antichristian Douchebag au titre péremptoire, plutôt qu’une autre sortie, d’autant que l’album accuse déjà une année d’âge ? Aucune vraiment valable, si ce n’est un plaisir certain de se replonger dans les ténèbres des années 90, et d’y retrouver l’essence des précurseurs, que le label allemand de la bande n’hésite pas à nommer: MAYHEM, HELLHAMMER, BATHORY et CELTIC FROST.

Pour MAYHEM, on peut à la rigueur comprendre le pont reliant Deathcrush à Antichristian Douchebag, mais pour le reste des citations, la filiation est beaucoup plus discutable. Car en effet, WAN, depuis le départ ressemble plus aux premiers crachats de DARKTHRONE ou IMMORTAL, avec cette petite touche catchy et n’roll qui a fait la joie des petits et des grands de la fin des années 90.

Du classique donc, jusqu’au bout des cordes fatiguées, un formalisme ne se démentant pas, une production exemplaire pour l’optique choisie, et un album qui une fois encore fait admirablement bien le job, nous précipitant dans le bain de lave de la nostalgie la plus assumée. Structures mouvantes mais riffs monolithiques, graves qui tremblent et sapent les fondations, line-up parfaitement au courant de son vocable et de sa syntaxe (Tsjud - chant

Isengrim - guitare, Drægg - batterie, Skoll - basse), pour plus de quarante minutes de fiel noir. On peut trouver ça méchamment redondant, mais il est impossible de nier au groupe sa capacité à recréer un vieux décor bien connu des fans de Metal noir.

Aucune surprise ne vient donc émailler l’écoute d’Antichristian Douchebag, manifeste pour les crétins satanistes de pacotille, qui vrille bien les tympans, et laisse une sensation de bien-être à tous les malades des sous-bois nocturnes, encapuchonnés pour aller sacrifier un moineau sur l’autel en plastique de tata Ginette.

Du velu, du costaud, et des titres qui s’enchaînent dans la bonne humeur, voilà donc le menu de ce quatrième album qui fait honneur au reste de la discographie des suédois. Un peu long évidemment, mais avec quelques accélérations cocasses (« The End of All Light », Black Thrash satisfaisant et ludique), ou au contraire de longues suites évolutives (« Svartrid »).

Largement de quoi sustenter tous les affamés old-school qui retrouveront le gout de la pourriture noble des années 90, sans avoir forcément besoin de comparer les WAN à d’autres idoles de l’époque. Même si le parrainage de DARKTHRONE semble inévitable…WAN, two, three, four, un quatrième album passé haut la main, et une course en avant qui reprend enfin en regardant en arrière. Image amusante pour une réalité sans fard.

Comme le dirait VENOM : Black Metooooooooool !!!

 

         

Titres de l’album :

01. The Viper

02. Tvinsot

03. Redeemer, Saviour, Skank

04. Midskog

05. Antichristian Douchebag

06. By Thousand Horns Impaled

07. Djefulsdrapa

08. Night of the Pagans

09. The End of All Light

10. Stupstocken

11. Svartrid

12. Dekket av snø

13. The Roots of Metal


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 20/04/2023 à 16:48
75 %    328

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Orphan

Plus vraiment fan du Hellfest depuis longtemps, mais avoir Julie CHRISTMAS à l'affiche c'est royal. D'autant qu'en face c'est Metallica, donc tout les boubourses seront absent.Elle est quand meme à l'origine avec Josh Graham d'une(...)

21/06/2024, 08:55

Humungus

Je pense que DL100 causait du clip...Et là, on peut pas lui donner tort hein... ... ...

19/06/2024, 06:55

Gargan

Plutôt injuste comme commentaire, je m’attendais à qqch de super cheap alors qu’il n’en est rienet musicalement ça se tient (parfois même l’impression d’entendre du Alastis !).

18/06/2024, 22:28

Gargan

La pochette évoque un retour au sources, mais ça ne me fera pas oublier phantoms, qui reste indétrônable.

18/06/2024, 22:20

Kiss the Goat

Un renouveau dans ce qui se fait en français 

18/06/2024, 21:43

DL100

Ah ouais, quand-même... C'est hautement ridicule et pathétique là...

18/06/2024, 12:07

Gargan

Hmmm j'ai tendance à préférer cette version, c'est mal. J'ai le sentiment que c'est plus lisible et pêchu et - heureusement - le son des toms est préservé, le genre de détail qui devait persister. Vont-ils nous refaire le coup po(...)

17/06/2024, 09:04

RBD

C'est une bonne surprise. Kerry n'a eu évidemment aucun mal à bien s'entourer mais ses partenaires ont apporté une pêche supérieure aux derniers Slayer. Ce Thrash à fond est mieux inspiré que celui de "Repentless" sans(...)

16/06/2024, 18:58

Humungus

De ces deux extraits proposés, il ne ressort effectivement pas grand chose...En tous cas, beaucoup moins que sur la réédition de "Morbid visions" qui m'avait bizarrement beaucoup plu l'année dernière.En même temps, et je s(...)

16/06/2024, 08:52

Moshimosher

Franchement, très bonne surprise ! Et vraiment content pour eux qu'ils puissent continuer ! Malgré la vie, la mort continue et c'est bon !!! \m/

15/06/2024, 20:44

Arioch91

L'édition originelle est intouchable, avec un son qui lui est propre et qui l'identifie dès les premières secondes. Sans oublier ce son particulier des toms d'Igor, comme sur le Pleasure to Kill de Kreator.Avec ce réenregistrement, on est loin de (...)

15/06/2024, 19:42

Humungus

Ouais... ... ...Bah à l'écoute de ce titre, cela ressemble comme deux gouttes de foutre à NIFELHEIM hein.Et à du très bon NIFELHEIM qui plus est !De fait, étant über fan de ce groupe, j'attends cette galette avec impati(...)

15/06/2024, 09:11

Moshimosher

Bon, par contre, l'extrait me laisse dubitatif...

15/06/2024, 06:37

Moshimosher

En tant que grand fan, je suis partagé... mais bon, pourquoi pas ! Surtout que j'ai tous les albums d'Edge of Sanity (Until Eternity Ends compris) et une bonne moitié des Nightingale... donc, qui sait... s'ils sont aussi en digital, je pourrais me laisser tenter par c(...)

15/06/2024, 06:33

RBD

Les concerts ne sont qu'une partie de ce petit festival. La dernière fois il y avait des conférences, des "masterclass", un marché aux puces, etc. Ce n'est pas évoqué ici mais je m'attends à retrouver tout cela. La progra(...)

14/06/2024, 11:18

Gargan

Pas un groupe de métal « trad » pour des « états généraux », ça donne vraiment beaucoup d’envie et de crédibilité…

14/06/2024, 07:43

metalrunner

Merci pour la redécouverte Ravage in peace c est trop bon

13/06/2024, 20:13

LeMoustre

Oh la torgnole thrash !Ah oui on sent bien l'influence du Dark Fuckin' Angel période Don Doty a plein nez. Le tempo effréné, les vocalises dans l'esprit. Parfait Achat direct cash de chez cash.J'adore, tout a fait pile poil ma cam(...)

11/06/2024, 20:30

Arioch91

Écouté ce matin en mode découverte tout en bossant, pas l'idéal mais pas le choix.Au premier ressenti, j'ai pensé à un croisement endiablé entre le Darkness Descends de Dark Angel et le Pleasure to Kill de Kreator. On a connu pire (...)

11/06/2024, 12:28

Humungus

"System Shock est un sérieux prétendant au titre d’album Thrash de l’année"Itou mec !!! !!! !!!Pour ma part, je vois plus dans ce superbe album la patte des "Trois Grands Teutons" (KREATOR, DESTRUCTION &(...)

11/06/2024, 11:01