Nostromo + Nwar

Nostromo, Nwar

Antirouille, Montpellier (France)

du 30/05/2024 au 30/05/2024

Pour terminer ce joli mois de mai bien chargé, il y avait carrément conflit entre Treponem Pal et Nostromo le même soir. Après hésitation, j'ai opté pour le dernier. J'ai une histoire avec les deux groupes, mais j'ai préféré continuer celle avec les Suisses. J'aimais bien plusieurs formations de Genève, et je reste encore totalement fan de Mumakil qui rassemblait une grande partie du même line-up. Pour se démarquer subtilement, on va enfiler le t-shirt des Young Gods, plutôt que le Napalm ou tout autre typé Death Metal. Et j'étais bien content de ne pas avoir à prendre la voiture.

L'affiche était pour le moins assez élastique entre deux groupes qui ont peu à voir. Pour autant, beaucoup de gens présents étaient susceptibles de venir pour l'un comme pour l'autre. L'affluence était bonne à nouveau, sans toucher le plein sans doute. On discutait déjà en salivant du programme ambitieux du festival que l'association organisatrice What the Fest prépare pour l'automne, la saison se clôturant ce soir.


Pour l'ouverture, NWAR incarnait à la perfection l'identité locale. Ce duo est composé de l'ancien guitariste de Lunatic Age et de l'ancien batteur de Drive Blind et Tantrum, soit les formations qui ont incarné la scène Montpelliéraine des années 90 et fondé les bases pour les suivants. Le micro vocal sur pied en bord de scène n'a servi qu'à quelques commentaires, la musique étant purement instrumentale. Il s'agit d'un Sludge assez influencé par le Math Rock (mais pas franchement par le Mathcore…), aux compos travaillées, riche en riffs et en breaks lourds. Autrement dit, Nwar insiste sur ce qui me paraît essentiel quel que soit le style pratiqué. La variété des effets était certes facilitée par une caissette de pédales. Les vocaux sont remplacés par des samples, qui donnent concrètement une touche industrielle, ou une épaisseur ambiante soulignant l'arrière-goût oppressant et pessimiste de titres assez exigeants mais consistants. Comme toujours dans un duo, une complicité accrue s'observait, chaque musicien ne pouvant s'appuyer que sur un autre et non pas un ensemble. Le guitariste portait une poupée sur le majeur, ce qui devait compliquer son jeu sans que la performance en souffre tellement (ni qu'une ressemblance avec le Sab' n'en ressorte !). Logiquement, les réactions du public étaient relativement mesurées, car ce répertoire demande une certaine intériorisation incompatible avec les explosions spectaculaires de gratitude. Au reste, les quelques mots du guitariste entre certains titres ne recherchaient pas cela, signalant discrètement les albums gratuits au stand. Les trois gros quarts d'heure à ce régime ont montré qu'on devait toujours compter avec les vétérans.


Sans compter mes rencontres avec Mumakil, j'avais vu NOSTROMO une paire de fois lors de leur reformation et entretemps est sorti le marquant "Bucéphale". Le quartet s'est installé lentement dans la pénombre et une longue intro inquiétante avec un sample de film que j'ai déjà entendu mais pas su identifier exactement. Après quoi, ce fut une conflagration en règle de Hardcore Grind Death (et qui a peu à voir avec le Deathcore, pour sa part), le beugleur Xavier arpentant la scène en faisant tournoyer son micro filaire comme un fléau. Le registre des Genevois est frontal, brutal et carré au fil à plomb. Immanquablement, une fosse s'est formée et elle fut violente comme rarement. En me tenant à la bordure j'ai amorti quelques coups réglementaires et soutenu les slammeurs. Xavier quitta sa casquette, signe que la chaleur montait ailleurs que sous la clim où je me trouvais - en se bougeant, ça évitait de repartir avec le dos bloqué ! La part expérimentale de Nostromo se trouve dans les intros et breaks samplant des instruments inattendus comme ce fameux vieux titre commençant par une lente montée de bol tibétain parfaite pour amener une nouvelle météorite dans nos pauvres côtes. Mais les extraits de "Bucéphale", le plus aventureux, accentuent cette facette. Le nouveau bassiste, brièvement présenté, se coula sans difficulté dans cette machine à chocs. Avec un excellent album de plus, Nostromo peut assumer un statut de tête d'affiche et la longueur de set qui va avec, enfin. Même si nous aurions volontiers pris plus que les cinquante-cinq minutes de punition infligée. Les riffs très directs, massifs, secs jusqu'à une forme d'austérité font bien mal. De quoi en réclamer péremptoirement lorsqu'ils se retirèrent. Le rappel de deux titres acheva la soirée avec un ultime titre au style assez différent, lent et sombre, faisait presque office de bol d'air… mais il s'agissait d'une reprise de Knut en hommage à leur vieux camarade Didier Séverin décédé il y a deux ans. Il avait joué sur cette même scène il y a fort longtemps, nous en sommes témoins. Cela permettait de faire retomber un peu la fureur avant de cesser pour de bon le carnage.


Pour ceux qui en voulaient encore plus, il y avait presque toute leur discographie au merch', à part le live acoustique il m'a semblé. Claqué et manquant de sommeil, je n'ai pas trop traîné malgré la brièveté du trajet de retour. Le programme des semaines à venir reste à caler précisément, mais devrait taper dur en tout état de cause.


par RBD le 03/06/2024 à 17:53
   110

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08

Moshimosher

Un nouvel album ! Bonne nouvelle !

06/07/2024, 06:56

Moshimosher

Très cool, comme news !

05/07/2024, 19:06

Moshimosher

Du très bon ! Je viens juste de le recevoir ! 

05/07/2024, 19:06

Jeff

Cela fait toujours plaisir de te lire RBD

04/07/2024, 21:58

senior canardo

"Tes photos promo avec force chaines et autres bracelets cloutés pour revenir à l’époque de tes débuts sont grotesques." n'est pas Niefelheim qui veut lol

04/07/2024, 12:56

Gargan

Merci pour la découverte, je serai sûrement passé à côté. ça s'écoute étonnamment bien (la fluidité avec un tel mélange n'est pas donnée à toute le monde, c'est généralement une m(...)

02/07/2024, 08:24

LeMoustre

Acheté Disséqué Tuerie

02/07/2024, 07:00

Buck Dancer

RBD et Humingus: "C'est ce qu'on aime dans notre scène"Ce genre d'anecdotes aussi, on aime ( alors que je connais ni le groupe ni le disquaire en question)

02/07/2024, 05:23

Bastos

Putain ça défonce 

02/07/2024, 01:19