The Last Full Measure

Civil War

04/11/2016

Napalm Records

Petit rappel des faits. En 2012, alors qu'ils viennent de sortir l'excellent Carolus Rex, le groupe SABATON explose en plein vol voyant 4 de ses membres (Daniel MÿhrDaniel MullbackRikard Sundén et Oskar Montelius) quitter le navire. Partis former leur propre groupe, nos 4 démissionnaires recrutent Nils Patrick Jonhansson (ASTRAL DOORS, WUTHERING HEIGHTS) au chant, CIVIL WAR est né.

Novembre 2016, The Last Full Measure, leur (déjà!) troisième album, s'apprête à sortir et ce seulement 18 mois après le très bon Gods & Generals leur précédente livraison. Ce dernier marquait une nette évolution dans la formule proposée par le groupe et s'éloignait un peu plus de l'influence envahissante de SABATON. La voix toujours aussi unique et reconnaissable entre mille de Nils Patrick Johansson contribue nettement à cette démarcation et ce malgrél a thématique historique et guerrière qui n'empêchera malheureusement pas les comparaisons avec leur ex. 

Nous proposant un heavy/speed des plus inspiré, CIVIL WAR continue de marquer les esprits et affine de plus en plus son style afin de nous proposer à ce qui s'apparente aujourd'hui à leur meilleur album. The Killer Angels (2013), leur premier album, posait les bases d'un groupe en construction encore marqué par le style de SABATON mais The Last Full Measure est l'album de l'émancipation (le fameux cap du troisième album) et dévoile un groupe qui semble enfin libéré.

Certes l'adn de SABATON se fait toujours ressentir sur quelques titres (Road To Victory, A Tale That Should Never Be Told) mais on ne peut les blâmer tant les musiciens de CIVIL WAR ont contribué à forger ce son, ce style qu'ils magnifient aujourd'hui avec des compositions d'une rare efficacité et ce n'est pas chose aisée lorsque l'on pratique ce type de musique codifié jusqu'à la moelle. 

Ainsi des titres comme Deliverance, savoureuse fusion du meilleur de DIO et du metal scandinave, Savannah et sa mélodie vocale envoûtante et la surprenante Tombstone démontrent la qualité et la variété de The Last Full Measure qui vient talonner de près les ténors du genre notamment SABATON qui va finir par payer son manque de prise de risques.

Titres de l'album :

  1. Road To Victory
  2. Deliverance
  3. Savannah
  4. Tombstone
  5. America
  6. A Tale That Should Never Be Told
  7. Gangs Of New York
  8. Gladiator
  9. People Of The Abyss
  10. The Last Full Measure

Page Facebook officielle



par JérémBVL le 03/11/2016 à 10:00
86 %    534

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42