Trois ans après un premier album des plus remarqués (du moins en ce qui me concerne puisque c'était un de mes albums de l'année), les suédois de GOATESS nous reviennent avec "Purgatory Under New Management", un second album duquel j'attendais énormément.

GOATESS pour ceux qui ne les connaîtraient pas est un groupe suédois, originaire de Stockholm qui existe depuis 2009 (sous le nom de WEEKEND BEAST jusqu'en 2012) et au sein duquel on trouve Chritus, Christian Linderson de son vrai nom, connu pour avoir été chanteur de SAINT VITUS et de COUNT RAVEN, excusez du peu. Depuis 2007 il est également le chanteur de LORD VICAR groupe finlandais de doom metal qui, hasard du calendrier sort également un nouvel album ces jours-ci.

Avec de telles références vous aurez bien sûr compris que GOATESS officie dans un doom metal tout ce qu'il y a de plus traditionnel, directement hérité de BLACK SABBATH. La voix de Chritus qui évoque celle de Ozzy Osbourne n'est sûrement pas étrangère à cela. Pour être complet, on oubliera pas de rajouter une bonne lampée de Stoner et quelques touches psychédéliques ici ou là. Tout comme le premier, ce second album dépasse l'heure de durée pour huit titres. Un rapide calcul nous donne donc une moyenne de huit minutes par titres, pas de changement de ce côté là, le groupe n'a pas bouleversé ses habitudes.

Au premier abord, l'album peu sembler un peu rebutant. Des longues compositions assez redondantes et monolithiques, dans la droite lignée de celles du premier album. mais au fil des écoutes, pour peu qu'on lui donne sa chance, cette galette ne manquera pas de révéler aux plus persévérants toutes ces qualités: des riffs solides, une ambiance chaleureuse, chimérique et positive, bien éloignée du doom dépressif ou même de l'ambiance sombre des albums de BLACK SABBATH, notamment grâce à la fabuleuse voix de Chritus toujours aussi efficace et parfaitement en place.

Un second album qui n'apporte pas de grand changement par rapport au premier mais qui reste selon moi du même niveau, c'est à dire très bon. Si le premier skeud ne vous avait fait ni chaud, ni froid, peu de chance que celui-ci ne renverse la tendance. Si, en revanche, vous aviez craqué pour l'éponyme, ne loupez pas celui-ci, vous ne serez pas déçu.

Bandcamp

par Sheb le 31/10/2016 à 06:09
85 %    340

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
31/10/2016 à 10:08:30
Merci Sheb, j'avais bien craqué sur le premier... je vais donc me pencher sur celui-ci également.

vania pocket
@109.9.26.136
01/11/2016 à 14:44:58
J adore le premier album , que j'écoute encore régulièrement. Et si j'ai d'abord eu du mal avec celui-là, à cause du côté redondant évoqué dans la chronique et un virage un peu plus doom, le charme a fini par opéré. C'est lumineux et apaisant et idéal pour accompagner les longues soirées hivernal qui arrive.

Humungus
@37.58.180.76
02/11/2016 à 13:42:31
Chritus et non Christus. Erreur ma foi très récurrente qui doit bien faire chier le gaillard...
Album fantastique pour ma part. Tout comme le premier et en règle général comme tout ce que peut toucher le chanteur qui est vraiment exceptionnel.

Ajouter un commentaire


Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

The Neptune Power Federation

Memoirs of a Rat Queen

Hatriot

From Days Unto Darkness

Throes

In The Hands Of An Angry God

Enforced

At The Walls

Exhumed

Horror

Sekkusu

Satyromania

Soren Andersen

Guilty Pleasures

Kadinja

DNA

Blackrain

Dying Breed

Fanthrash

Kill the Phoenix

Burial Remains

Trinity of Deception

Exhorder

Mourn The Southern Skies

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

BEHIND THE DEVIL #9 - Interview avec Laurent de MYSTYK PROD.

youpimatin / 09/10/2019
Behind The Devil

Monolord / Firebreather [La Cartonnerie - Reims]

Simony / 08/10/2019
Stoner Doom Metal

Concerts à 7 jours

+ Nemost + Monolyth

13/10 : No Man's Land, Volmeranges Les Mines (57)

Chaos E.t. Sexual + Moonskin + Barabbas

19/10 : Le Klub, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

OVERKILL : "Comme si le fait qu'ils n'aient pas suivi les modes lui avait jouer des tours ou bien tout simplement, pas au bon endroit au bon moment"
Tout est dit... Et c'est d'ailleurs bien pour ça que j'adore ce groupe !
"WE DON'T CARE WHAT YOU SAY !!!"


Moi j'aime bien, mieux que le précédent album : le groupe joue bien, batteur excellent . J'attends la suite.


Arioch91 +1.
Il ne suffit pas de jouer (pathétiquement d'ailleurs) le mec énervé à l'image pour que la musique le soit également.
Je laisse décidément ce groupe au moins de 25 ans.


Ridicule.


Le clip donne le mal de mer. Quant au reste...


Mouais...

Je retourne m'écouter Burn my Eyes.


Bof... Le début sous influences hardcore se laisse écouter, mais dès que le tempo ralentit, c'est un peu la catastrophe.


Il a oublié Struck a Nerve le père et d'autre titre.


Pourquoi ne pas avoir gardé Kontos et Logan...


Ce festival est risible depuis l'épisode World Of Warcraft


Quelqu'un peut compter pour moi le nombre de "fucking fuck fucker"? Il me manque des doigts.


C'est vraiment bon...


Putain !!!
GORGON en live quoi !
Si c'était pas si loin de chez moi bordel...
Je croise les doigts pour qu'ils fomentent une prochaine tournée les bougres... ... ...


pop corn time !


Et pas un mot sur l'hommage à Chirac par Fange ?


Hallucinant live report . un torchon ! traiter le public de "beauf" venu soutenir des groupes avec presque 20 ans de carrière, ça c'est bof


Effectivement, pas très convaincu par ce report.

Je suis au moins d'accord sur un point : un chanteur français qui s'adresse en Anglais à un public parisien c'est con comme un film de Luc Besson.

Après j'ai ausssi pas les mêmes "goûts" que le chroniqueur, par exemple (...)


Sans vouloir être condescendant, j'aimerai bien connaître l'âge et le parcours musical du chroniqueur.
C'est assez récent d'associer stage diving et apéro metal quand même. C'est pourtant une pratique très courante depuis des décennies dans le metal extreme et n'a rien d'une pratique f(...)


Bravo, quel professionnalisme. J'espère que vous avez payé votre place pour écrire un tel torche-cul, parce que si vous avez été accrédité, honte à vous


Ca doit être une belle foire d'empoigne en ce moment. :-))))))))

Renoncement total pour ma part. Je ne vais plus à Clisson depuis 3 ans, sans regret.
Festoche vitrine, devenu le rassemblement des occasionnels venus s'encanailler.

Je vais continuer par contre avec g(...)