Euro Tour MMXIX

All In The Small, Dopethrone

Le Dropkick, Reims (France)

le 25/08/2019

Les concerts le dimanche au Dropkick Bar de Reims se déroulent en fin d'après-midi, un horaire auquel je ne suis pas très habitué mais avec la route et le travail le lendemain, c'est finalement quelque chose d'appréciable. Ce soir, les Canadiens de DOPETHRONE investissent le petit bar marnais et un groupe local, ALL IN THE SMALL va avoir la lourde tâche d'ouvrir la soirée. Il est un peu étonnant de voir le groupe investir un si petit lieu lorsque l'on voit la liste des autres dates mais je dois avouer que le Sludge bien cradingue du groupe en configuration bar est certainement la situation la plus adéquate pour nous, le public.


Mais avant DOPETHRONE, c'est donc ALL IN THE SMALL qui investit la scène à l'heure de l'apéro, et on ne se fait d'ailleurs pas prier, le groupe opère en trio et propose un Doom très emprunt de Stoner ou un Stoner bien Doomy, c'est comme vous voulez. La dernière fois que j'ai vu le groupe, c'était il y a quelques années maintenant, c'était l'un de leurs premiers concerts et il y avait forcément un côté brouillon inhérent aux groupes qui débutent sur scène en plus du fait que je jouais moi aussi le soir là, pas forcément l'idéal pour se laisser porter par le groupe donc. Mais ce soir, le son est très bon, Loïc, le guitariste a ce son Orange si réputé dans la scène maintenant alors que la basse se fait bien présente également avec quelques parties bien relevées, le tout joué au doigt, la dextérité du jeune homme est à noter. Ce qui démarque clairement le groupe Rémois, c'est le chant, partagé entre le bassiste principalement et le guitariste. Les deux utilisent une large réverb' avec un chant monocorde et plutôt posé, un esprit très Stoner rôde donc sur le spectre vocal et c'est clairement ce qui peut décontenancer l'auditeur parce que si les gars jouent avec les limites de la justesse parfois, sans les effets, le chant ne ressort pas comme un élément fort du groupe. Au contraire de ces riffs bien Doom, lancinants, rampants même, qui peuvent s'animer pour des parties très directes qui font mouche, voilà une toile de fond bien appréciable. Et pourtant, ce chant si particulier se révèle à la fin du concert comme le point que l'on retient, alors c'est sur qu'il est clivant mais derrière cela se cache peut-être l'atout personnel d'ALL IN THE SMALL qu'il faudra revoir pour confirmer. En attendant, les gaillards prennent leur temps puisque aucun son n'est disponible sur leurs différents sites, si vous voulez savoir à quoi ça ressemble, il faudra vous déplacer ! Reste que le trio a offert une prestation très carrée, bien sombre, bien lente, un batteur qui cogne comme il faut, bref, une très bonne première partie qui récompense ceux qui sont venus à l'heure.

En effet, alors que DOPETHRONE entame son set, nous avons une petite soixantaine de personne dans la salle et dans le Dropkick Bar, cela donne un parterre bien rempli ce qui séduit considérablement les Canadiens. Alors depuis l'enregistrement du dernier album en date, Transcanadian Anger, Julie Unfortunate qui œuvrait déjà en tant que membre session depuis 2018, a été titularisée si on peut dire, mais ceux qui aimaient le chant du guitariste Vincent Houde ne sont pas dépaysés puisque l'on est dans le même registre. D'autant plus que le bonhomme continue de pousser de la voix régulièrement sur les titres joués ce soir. Souvent, Julie descend la minuscule marche qui matérialise la scène pour venir se coller au premier rang mais très vite, le public se met en mouvement, poussant la chanteuse au visage tatoué à rester un peu plus à côté de ses acolytes.
Le son est d'une lourdeur implacable, on retrouve très bien ce que DOPETHRONE propose sur disque, c'est sale, c'est crunchy avec un esprit Punk à peine déguisé. Shawn à la batterie cogne également très fort avec des mouvements amplifiés par des rotations de bras et de poignets au visuel assez surprenant mais alors quelle pêche insufflée par le groupe à ce Stoner Doom Sludge Metal franchement dégoulinant. Bon il est clair que tout le monde est bourré, même si le bassiste s'en sort honorablement, mais attention ça joue ! Vincent Houde signalera plusieurs fois que les dons en stupéfiant sont les bienvenus, bref, le décor est planté, c'est la face dangereuse du Doom que l'on a ce soir car le regard du guitariste entre les morceaux, tirant parfois la langue comme un fou, se tapant l'intérieur du bras avec son point (certains auront compris l'allusion) renvoient un sentiment que tout peut partir en couille à n'importe quel moment. La chanteuse aura même droit à son stage diving à l'initiative d'un membre du public, Julie n'est pas désorientée et se laisse portée tout en assurant sa ligne de chant, l'ambiance est bonne enfant, ça bouge énormément, comme j'ai rarement vu bouger le Dropkick ! On reconnait le titre d'ouverture du dernier album "Planet Meth" avec son refrain très haché et là encore, le regard de Vincent vous glace le sang. C'est pratiquement l'intégralité du dernier album qui est sur la setlist. Et je dis bien qui est sur la setlist car pour être franc, "Snort Dagger" a été joué en ouverture, suivi de "Planet Meth", "Tweak Jabber" mais il était inscrit l'énorme "Killdozer" pour clôturer mais que je n'ai absolument pas reconnu si c'est ce titre là qui a été joué, mais j'en doute. La setlist a certainement du être raccourcie car si le bar fait démarrer les concerts en fin d'après midi c'est pas pour faire concurrence à Vivement Dimanche avec Michel Drucker, c'est parce qu'il y a un horaire à respecter. Mais alors que le groupe quitte la scène non sans avoir remercier le public d'avoir répondu présent, quelques "encore, une autre" surgissent de l'assistance mais la musique d'ambiance se met en route, les roadies s'activent sur le matériel, les lumières sont allumées. Pour être franc, on a pris une heure de musique dans la tête, par une chaleur assez soutenue mais on aurait bien repris un petit dessert avant de reprendre la route tout de même... Énorme prestation de DOPETHRONE ce soir donc, les membres du groupe sont très disponibles ensuite, très détendus, très accessibles, très souriant, vraiment un groupe qui fait plaisir à voir même si leur hygiène de vie m'incite à vous inviter à les voir au plus vite si vous voulez les voir parce qu'à ce rythme, je ne sais pas combien de temps ils vont tenir.
La fin de soirée se déroule au stand de merchandising de DOPETHRONE pour quelques acquisitions nécessaires et sur la terrasse du bar avec les têtes connues de Reims, une excellente soirée au cours de laquelle DOPETHRONE a donné sa définition du Doom Metal et où ALL IN THE SMALL a été bien plus qu'un simple faire valoir, réussissant le pari d'emmener avec lui le public. Je sais désormais que pour DOPETHRONE, le déplacement pourra être envisagé si ils venaient à se produire encore un peu plus loin de mes bases.


par Simony le 28/08/2019 à 10:00
   620

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
28/08/2019, 17:30:48
Arf ! Quel couteau dans la plaie que voilà Simony bordel !
Pour cause de taf ce jour là, je n'ai pas pu m'y rendre.
Déception je suis donc...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51

Humungus

Ne nous voilons pas la face MorbidOM :Nous sommes vieux bordel !!!

17/04/2021, 08:51

Gargan

Très belle punchline finale haha !

17/04/2021, 08:41

MorbidOM

Je partageais les mêmes craintes d'autant que le dernier n'était pas forcément un accident (ça faisait un moment que le groupe tournait un peu en rond, d'ailleurs l'avant dernier si il était moins mauvais était déjà d&eacu(...)

17/04/2021, 02:21

Buck Dancer

J'etais parti pour dire du mal, j'en avais tellement envie vu ce qu'il reste du groupe et ce qu'il est devenu, mais je trouve le morceau presque bon. Surprenant dans sa construction, pas trop linéaire et avec des riffs pas si convenu. Puis il y a le chant bien hargneux (...)

16/04/2021, 23:53

Simony

J'y retrouve les mêmes défauts que les dernières sorties du groupe, titre lambda à la fin duquel tu ne retiens rien ! Au niveau des guitares c'est d'une pauvreté affligeante, indigne d'un groupe de ce niveau, y a pas de riff c'est de la r(...)

16/04/2021, 20:47

Wolf88

Tracklist:1- Intro 2:042- Die erste Levitation 5:073- Zelfkastijder 6:034- Hypnotisch Bevel - De daimonische Mensch 7:325- Zelfbestraffingstendenz en occulte Raadsels 6:106- Vom freien Tode 7:377- Scabreusheden uit hed Tuchtarsenaal 9:26(...)

16/04/2021, 14:07

Wolf88

voir aussi info:Rock'n Load 

16/04/2021, 13:57

RBD

De toute façon avec les moyens avancés par le label pour l'habillage, la production et mixage, le clip, c'est qu'il mise quelque peu sur un succès potentiel.

15/04/2021, 20:26

Jus de cadavre

Tout pareil, je suis encore ce groupe parce que j'aime beaucoup leur coté on "emmerde tout le monde" mais le dernier m'avait beaucoup déçu... et puis sur scène la dernière fois pour moi (un Hellfest) c'était bien pourri (et tr&egr(...)

15/04/2021, 19:51

KaneIsBack

J'ai à la fois hâte et peur, le dernier album en date était franchement mauvais, et la longue période (7 ans, quand même !) entre les deux ne me rassure pas vraiment. Mais c'est ImpNaz, donc j'écouterai ça avec attention quand mê(...)

15/04/2021, 19:14

Humungus

"De plus on parle de groupe 100% masculin tout aussi peu intéressant, si ça c'est pas une preuve !"AH AH AH AH !!! !!! !!!

15/04/2021, 16:23

Simony

Pour ce qui est de la présence de la news si ce n'était pas des femmes, bien sur que l'on en parlerait tout de même, d'ailleurs tu remarqueras que cet aspect (groupe 100% féminin) n'est absolument pas mis en avant et de plus on parle de groupe 100% m(...)

15/04/2021, 15:04

RBD

C'est une belle saloperie, mais il a l'air très optimiste. Peut-être que les médecins ont été rassurants. Je ne sais s'il en sortira en état de reprendre, mais il a déjà tellement fait pour le Thrash !

15/04/2021, 12:51