Brace For Impact

Colony Drop

25/08/2023

Nameless Grave Records

Allez, maintenant, ça va bien. La dinde est digérée, le gigot fini et les flageolets pétés, donc nous pouvons enfin passer à autre chose…en attendant le grand raout de la Saint-Sylvestre qui permettra aux pochetrons d’en remettre une (épaisse) couche. Mais nous, bourrins devant l’éternel, nous replongeons dans les derniers traumas de l’actualité musicale pour refermer définitivement la page 2023.

Des centaines de chroniques, pour un bilan largement au-dessus de la moyenne. Je ne pouvais décemment pas terminer mon parcours par une sortie en demi-teinte, et j’ai donc écumé une fois encore les Bandcamp pour vous faire découvrir des musiciens méritants. Et c’est à Seattle, dans l’état de Washington que je les ai dénichés, mais ne vous rongez pas les sangs. Ces gus ne sont pas des nostalgiques de l’ère Cobain, mais bien de gros thrasheurs de leur race, prompts à défendre la violence musicale au prix de leur crédibilité.

Ce quintet est sympathique, je ne vois rien d’autre à dire. Formé en 2019, il est resté jusqu’à présent discret, ne publiant qu’une démo en 2021, avant de passer le turbo d’un longue-durée cette année. Se définissant comme un combo high speed, COLONY DROP nous propose avec son premier album un concentré d’énergie pure, piochant dans les barils les plus dangereux du camion pour alimenter ses pistons. Et comme le sens de la formule compte plus qu’une longue explication, imaginez un MOTORHEAD tapant le carton avec un SUICIDAL TENDENCIES plus proche de NYC que de Venice.

Ou bien, un EXCEL dopé aux amphétamines LEEWAY, le tout saupoudré d’un peu de coke piquée à BULLDOZER. Un GAMA BOMB moins potache et plus rapace. En gros, la quintessence du Crossover le plus épais et lourd, allégé de fulgurances en BPM élevés.

Brace For Impact, ce sont trente-cinq minutes qui nous redonnent foi en cette vague old-school qui a souvent tendance à regarder le nombril des autres. Une leçon d’appropriation des codes, pour les adapter aux impératifs modernes, sans en trahir les dogmes. Et croyez-moi, une fois que vous aurez ingurgité le nucléaire « Supplicant », vous verrez exactement de quoi je veux parler.

Incroyablement doués, ces cinq lascars (Ari Rosenschein – basse, Eric Harris – batterie, Ben Burton – guitare, Ryan Moon – guitare/claviers, et Joseph Schafer – chant) sont tout sauf des troglodytes apprenant les rudiments du solfège. Avec un duo de guitaristes qui riffent comme un DEATH ANGEL inspiré, une section rythmique qui pulse comme un réacteur en surchauffe, et un hurleur qui vocifère comme un italien dont les pâtes ont refroidi, COLONY DROP s’appuie sur des individualités notables pour souder un collectif en béton. Entre Hardcore métallisé et Thrash à l’arraché, Brace For Impact est une gigantesque calotte qui pique des idées à BLACK SABBATH et la vague NOLA pour les redistribuer aux coreux américains les plus ouverts.

Il est difficile de ne pas envisager l’affaire comme un pugilat entre les vrais et les traitres. Et les traitres s’en mangent une bonne, car l’épaisseur de l’œuvre les renvoie à leurs chères études. Incroyablement persuasif au niveau de sa production, Brace For Impact est à l’image de notre société actuelle, débordant de violence gratuite et de clashs plus ou moins méchants. Fascinés par la science-fiction, la Pop culture et les jeux vidéo, les marsouins nous racontent donc des histoires simples qui parlent à l’adolescent que nous sommes toujours, tout en lui bottant le cul d’une paire de riffs agressifs et peu complaisants.

Mais comme la bestialité ne fait pas tout, de grands espaces ont été aménagés pour que les mélodies se fassent bronzer. Et pas seulement sur l’intermède délicat de « Heartfelt », qui met Mike Muir de côté pour fricoter avec Jeff Waters, mais aussi sur les titres les plus revêches, comme ce surpuissant « Heartwrench », plus Hardcore qu’un slip de Roger Miret.

En jouant constamment avec les limites de vitesse, COLONY DROP aère ses parties (non, pas celles-là bande de petits pervers), et agence ses idées avec logique, alternant les séquences avec un brio indéniable.

Lourd comme une enclume, oppressant comme un CROWBAR soudainement passionné par l’histoire de la violence californienne, supersonique comme un jet WEHRMACHT en pleine accélération Thrashcore, Brace For Impact se dépêche de raconter son histoire de peur qu’elle n’en devienne caduque. Mais entre vitesse et précipitation, le quintet a choisi la bonne option, et nous entraîne dans un formable tourbillon dominé par une basse ronflante et des soli qui enchantent.

Il n’est guère difficile d’admettre que ce premier longue-durée frise la perfection dans son créneau pourtant exigeant. Il me fallait quelque chose de vraiment savoureux pour oublier le goût des festivités de fin d’année, et ces américains m’ont fourni exactement ce dont j’avais besoin. Remarqué plus tôt, j’aurais même pu le glisser dans mon top de fin d’année, mais ce n’est que partie remise.

Avec un peu de chance, les COLONY DROP y figureront l’année prochaine.

  

 

Titres de l'album :

01. Colony Drop (Brace for Impact)

02. Remade

03. Stand Against the World

04. Supplicant

05. The Clockwork Grip

06. Heartfelt

07. Heartwrench

08. Patient Xero

09. The Guillotine

10. Fantasize the Beast

11. (MS-07) The Gouf


Bandcamp officiel 


par mortne2001 le 25/02/2024 à 17:10
88 %    80

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52

grosse pute

Le karma

11/04/2024, 12:40