Of Sunless Realms

Inferi

09/10/2020

The Artisan Era

J’ai toujours eu beaucoup de mal avec le Death technique, spécialement lorsqu’il est vraiment technique. J’ai souvent le sentiment d’écouter des plans mis bout à bout sans autre désir de logique que celui de flatter l’ego de musiciens se prétendant au-dessus de la masse. Certes, à bientôt cinquante ans, j’ai connu les origines du genre, et à l’époque, les productions étaient encore analogiques, peaufinées, et les musiciens capables de proposer des idées discernables dans le cadre de vraies chansons. Je suis sans doute un vieux con attaché à son passé, mais je sais quand même reconnaitre entre deux crises de sénilité un excellent groupe qui justement casse les codes et offre plus qu’une simple démonstration de dextérité ultime. Les américains d’INFERI font justement partie de cette catégorie, eux dont la carrière commence à accuser le coup des années. Fondé en 2006 du côté de Nashville, Tennessee, ce groupe unique a pris le temps de se construire une discographie impeccable, révérée par tous les amateurs de Death hautement performant et démonstratif, et si nous étions restés sur l’excellente impression laissée par le phénoménal The End of an Era/Rebirth l’année dernière - qui aurait encore pu alimenter nos fantasmes pendant quelques mois - le quintet a pris la décision de se rappeler à notre bon souvenir en 2020 par l’entremise d’un EP court, mais dense comme la production d’un combo au rendement actif. Certes, Of Sunless Realms ne propose rien de vraiment neuf pendant vingt minutes, mais il démontre que les américains ne se reposent pas sur leurs acquis, et cherchent toujours à se dépasser pour atteindre les sommets d’intensité du Technical Death le plus recommandable.

Pour qui n’est pas rompu à l’exercice, l’écoute de ces vingt minutes de chaos pourra sembler épuisante. En effet, les cinq musiciens (Malcolm Pugh - guitare, et seul membre originel, Mike Low - guitare, Spencer Moore - batterie, Andrew Kim - basse et Steve Boiser - chant, les deux petits derniers depuis 2018) ont une fois encore exagéré sur le Red Bull et se démontent les cervicales en lâchant les plans et licks les plus infernaux et rapides du monde. Capables de ridiculiser les FLESHGOD APOCALYPSE et autres PROMETHEAN dans tous les secteurs de jeu, les originaires de Nashville sortent encore le grand jeu, et sonnent de plus en plus comme une version d’EMPEROR en fusion, avec cette grandiloquence de ton qui les rend si uniques. Of Sunless Realms est d’ailleurs si puissant qu’il piétine la frontière le séparant d’un Black symphonique parfois, même si les riffs employés par la paire Pugh/Low sont purement Death Metal. Mais il est impressionnant de constater la vitalité d’un ensemble qui repousse les cloisons depuis les années 2000, et qui se montre toujours capable d’être créatif et euphorisant, en utilisant pourtant des recettes déjà largement éprouvées sur ses albums précédents. Et avec une entame aussi massive que « The Abhorrent Art », cet EP se place directement dans les bacs des sorties les plus intéressantes du mois, en développant des arguments instrumentaux dont la plupart des musiciens bestiaux ne peuvent que rêver. D’ailleurs, INFERI aurait pu se contenter de ce single pour nous signifier son retour, tant ce morceau contient plus d’idées que des albums entiers récents. On note toujours le délié d’Andrew Kim qui nous entortille dans ses parties de basse lunaires, tandis que la batterie compressée de Spencer Moore en fait toujours des tonnes, comme dans un solo permanent.

Dualité vocale, passage en revue des mélodies les plus accrocheuses, enchaînements en massacre organisé, ce dernier jet des cinq tueurs à gages est encore une fois l’équation la plus impressionnante du circuit mathématique Technical Death, constellée d’inconnues en soli stellaires, ce fameux équilibre auquel le groupe tient tant et qui pose sur le même plateau violence et harmonie. Et si « Eldritch Evolution » enfonce encore un peu plus la partition dans la gorge des sceptiques, si « Spellbound Unearthed Terror » représente la quintessence d’un art brutal en le débarrassant de toutes ses scories les plus encombrantes, « The Summoning » propose un petit courant d’air Ambient instrumental avant que la dernière attaque ne nous achève. « Aeons Torn » pourtant, accentue l’aspect le plus séduisant de la personnalité d’INFERI, ralentissant le rythme pour retrouver la magie originelle de DEATH, avec encore une fois une puissance à décoiffer les typhons, et des parties de guitare à déchiffrer pendant des mois à la loupe. On aurait pu croire que les cinq américains n’avaient pas encore grand-chose à dire depuis leur chef d’œuvre The End of an Era/Rebirth, et pourtant ils prouvent avec Of Sunless Realms que leur inspiration est loin d’être tarie, et qu’ils ont encore beaucoup à offrir. Quel beau cadeau de fin d’année pour ceux qui attendent l’apocalypse avec impatience.    

                    

 Titres de l’album:

01. The Abhorrent Art

02. Eldritch Evolution

03. Spellbound Unearthed Terror

04. The Summoning

05. Aeons Torn


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 23/07/2021 à 17:30
88 %    549

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


faser
@78.192.38.132
24/07/2021, 00:45:05

du bon gros moderno metal deathcorisant bien chiasseux pour pre ados

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50