Whitewashed Tomb

Grave Sermon

14/10/2019

Autoproduction

GRAVE SERMON est un quintet (David Hynes - chant, Mark Lennon & Greg Clarke - guitares, Cory Annatar - basse et Jason Connolly - batterie) irlandais, originaire de Kildare, à l’ouest de Dublin. Fondé en 2018, le groupe aura donc rodé son moteur pendant un an avant de nous proposer son premier EP en autoproduction, ce Whitewashed Tomb aux trois titres bien corsés. Pourquoi ce titre ? J’oserais une référence biblique, celle de Matthieu, 23 :37 :

« Woe to you, scribes and Pharisees, you hypocrites! You are like whitewashed tombs, which look beautiful on the outside, but on the inside are full of dead men's bones and every impurity. »

En gros, et pour les non anglophones, une tombe immaculée, belle de l’extérieur, mais rongée par la puanteur et la vermine en dedans. Quoi de mieux comme contexte lorsqu’on se situe dans un créneau de Death Metal traditionnel, barbare, sec comme un coup de trique, et à peu près aussi gai qu’un dimanche de Toussaint sous une pluie battante, les chrysanthèmes à la main ? Rien je le concède, mais à l’inverse, niveau informations, pas grand-chose à vous divulguer puisque le groupe se montre très discret sur ses influences et sa biographie. Et mis à part l’accroche laconique de sa page Facebook et de son Bandcamp (« In thrall to the eternal spectre of death.. »), rien à se mettre sous la dent. Mais comme l’objet en question ne dure que douze minutes pour trois morceaux, inutile de s’attarder sur un manque d’éléments, le but étant de savourer cette délicieuse claque infligée par les irlandais qui connaissent bien leur bréviaire mortuaire. Deux paragraphes bien tassés seront donc suffisant pour vous parler de Whitewashed Tomb.

 

Tout commence par « Whited Sepulchre », une grosse attaque Death en règle, avec blasts bien Grind qui donnent le tempo. En quelques secondes et mesures, GRAVE SERMON prouve déjà qu’il ne se contentera pas de ruer dans les brancards comme une vache folle, mais qu’il a bien l’intention de structurer sa destruction. On sent une pointe de Floride des origines, mais aussi des traces de Death bien nineties, avec des allusions à SUFFOCATION, ou DEICIDE, sans oublier des ralentissements bien méchants, le tout en moins de trois minutes. Bonne entame…Techniquement, les musiciens sont affûtés, jouent carré sans en rajouter des tonnes, même si la section rythmique n’est pas avare de cassures et autres breaks au biseau. Les guitares, exultant de riffs tous plus chirurgicaux les uns que les autres, s’en donnent à cœur joie dans le carnage, mais c’est la voix diabolique de David Hynes qui reste le point de focalisation, avec ses doublements possédés dignes de Glen Benton. Le vocaliste, complètement investi, lâche des couplets d’un timbre un peu rauque et sourd, module son chant pour ne pas rester monolithique, et s’accorde très bien des nombreuses variations que les morceaux proposent. Nous évoluons donc en terrain plus technique que putride, malgré une sublime et glauque pochette en noir et blanc et un patronyme plutôt sombre. Sans tomber dans les travers du Technical Death moderne, les irlandais manipulent leur partition pour insérer un maximum d’idées dans les trois morceaux, et parviennent à nous convaincre du bien-fondé de leur démarche sans difficultés. Et puisqu’ils le méritent bien, je soulignerai en outre que leur production est impeccable, avec une batterie qui occupe beaucoup d’espace, malgré une basse inexistante. Et « Motionless Terror », en tant que final nous offre le feu d’artifices de violence que nous étions en droit d’attendre, avec encore une fois quelques licks à la MORBID ANGEL noyés dans un maelstrom de bestialité qui n’est pas sans évoquer l’intensité BM des 1349 sur le légendaire Hellfire.

Difficile d’ailleurs sur ce dernier morceau de savoir si les GRAVE SERMON peuvent être complètement et uniquement affiliés au Death Metal, mais la question n’est pas vraiment d’importance. Le plus important est de panser ses plaies une fois la beigne Whitewashed Tomb mangée, ce qui n’est pas chose facile. Mais ce qui est certain, c’est que même si leur carrière s’arrête à la suite de cet EP, leur tombe ne restera pas anonyme…   

  

Titres de l’album :

                          1. Whited Sepulchre

                          2. Esau, the Sin Eater

                          3. Motionless Terror

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/05/2020 à 14:50
78 %    386

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

De savoir que Rutan fait désormais partie du groupe éveil ma curiosité pour l'album, mais le morceau s'écoute et s'oublie une fois terminé. Certainement un résumé de ce que sera l'album a mes oreilles. 

25/02/2021, 15:58

Moshimosher

Intéressant, intéressant...

25/02/2021, 13:59

Arioch91

Le clip est juste insoutenable. Tellement que je trouve la zique de CC en décalage avec les images. Trop propre pour ce qui est montré. Mais je dois reconnaître qu'avec cette vidéo sur du trafic d'organes immonde, Canniboul fait fort, très fort. Pas pr&(...)

25/02/2021, 11:30

Arioch91

La voix est juste horripilante   Next !

25/02/2021, 08:56

Arioch91

Ca dépote ! Mais ça, je le dis souvent, j'écoute l'album et souvent, je finis par dire : next !Donc je vais pas m'emballer et écouter l'album plus en détails avant de me prononcer.

25/02/2021, 08:52

Humungus

Ah là oui !C'est effectivement très cliché dans le genre (ce qui reste quasi obligatoire d'ailleurs dans le style), mais effectivement, c'est largement au dessus de la moyenne pour ce qui est de la "clarté" de l'ensemble.Tr&e(...)

25/02/2021, 08:14

Humungus

Mouuuais...Au vu de vos avis dithyrambiques, je me suis donc penché sur ce bazar que je ne connaissais pas du tout :Je n'y ai absolument rien trouvé de ce que vous a fait frissonner les gars.Cela m'a fait penser à du Deathcore.J'avai(...)

25/02/2021, 08:10

Jefflonger

Très sympa à regarder cette vidéo, merci. De mon côté j'ai vu plusieurs fois le groupe en concert sans posséder les albums. L'erreur est réparée  et je les écoute maintenant régulièrement sauf sign of the d(...)

24/02/2021, 17:41

POMAH

C'est pas mal du tout. Cela manque un poil d'agressivité, mais y'a du bon la dedans.Cela me rappel Betray my secrets - Shamanic dreams. 

24/02/2021, 17:15

Gargan

Vraiment hâte d'écouter, en espérant un mix entre nostalgie et des riffs de qualité de l'époque plus récente.

24/02/2021, 13:02

RBD

En voilà qui ont mangé du Slayer quand ils étaient petits. On dirait du The Haunted.

24/02/2021, 12:10

Gargan

Vidéo sympa, bien que j'ai du mal avec le rythme et la lecture de notes. ça viendra.Scène découverte sur le tard, avec comme favoris le contamination rises de No return et le sublime dementia des Louds, symposium d'Agressor et signs of the decline vena(...)

23/02/2021, 18:42

Buck Dancer

Une petite mise en bouche avant la sortie d'un EP de nouvelles compos.... dans 4 ou 5 ans ? 

23/02/2021, 13:41

Arioch91

Massacra, un pote de bahut achetait des CD par palettes entières tous les mois.Il m'en passait quelques uns. J'en copiais certains sur K7 mais j'avais trop d'un coup. Aussi le premier Massacra fut vite passé aux oubliettes, comme malheureusement plein d&a(...)

23/02/2021, 09:17

Humungus

Je ne connais pas le groupe mais il est toujours triste que des fans de BLACK FLAG et de Suze se sépare...

23/02/2021, 09:10

Humungus

AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!! !!! !!!J'en rêvais !!! Ils l'ont fait !!!En souhaitant effectivement que la légende perdure putain !

23/02/2021, 08:58

POMAH

Si c,est aussi bon qu'Iron Man, achat direct.

23/02/2021, 08:50

Solo Necrozis

Hâte d'entendre ça... Iron Man, c'était quelque chose.

23/02/2021, 08:06

Bones

Exact, encore du Thrash vendu au mètre. Maîtrise, codes bien présents... mais la magie n'opère pas non plus chez moi.

23/02/2021, 07:47

Bones

Ah merdum, dommage qu'ils cèdent à cette facilité là.  J'y jetterai forcément une oreille mais ça fera forcément moins tripper que des compos personnelles.   Manque d'inspiration ? Paresse ?Je suis en plein retour no(...)

23/02/2021, 07:44