Whitewashed Tomb

Grave Sermon

14/10/2019

Autoproduction

GRAVE SERMON est un quintet (David Hynes - chant, Mark Lennon & Greg Clarke - guitares, Cory Annatar - basse et Jason Connolly - batterie) irlandais, originaire de Kildare, à l’ouest de Dublin. Fondé en 2018, le groupe aura donc rodé son moteur pendant un an avant de nous proposer son premier EP en autoproduction, ce Whitewashed Tomb aux trois titres bien corsés. Pourquoi ce titre ? J’oserais une référence biblique, celle de Matthieu, 23 :37 :

« Woe to you, scribes and Pharisees, you hypocrites! You are like whitewashed tombs, which look beautiful on the outside, but on the inside are full of dead men's bones and every impurity. »

En gros, et pour les non anglophones, une tombe immaculée, belle de l’extérieur, mais rongée par la puanteur et la vermine en dedans. Quoi de mieux comme contexte lorsqu’on se situe dans un créneau de Death Metal traditionnel, barbare, sec comme un coup de trique, et à peu près aussi gai qu’un dimanche de Toussaint sous une pluie battante, les chrysanthèmes à la main ? Rien je le concède, mais à l’inverse, niveau informations, pas grand-chose à vous divulguer puisque le groupe se montre très discret sur ses influences et sa biographie. Et mis à part l’accroche laconique de sa page Facebook et de son Bandcamp (« In thrall to the eternal spectre of death.. »), rien à se mettre sous la dent. Mais comme l’objet en question ne dure que douze minutes pour trois morceaux, inutile de s’attarder sur un manque d’éléments, le but étant de savourer cette délicieuse claque infligée par les irlandais qui connaissent bien leur bréviaire mortuaire. Deux paragraphes bien tassés seront donc suffisant pour vous parler de Whitewashed Tomb.

 

Tout commence par « Whited Sepulchre », une grosse attaque Death en règle, avec blasts bien Grind qui donnent le tempo. En quelques secondes et mesures, GRAVE SERMON prouve déjà qu’il ne se contentera pas de ruer dans les brancards comme une vache folle, mais qu’il a bien l’intention de structurer sa destruction. On sent une pointe de Floride des origines, mais aussi des traces de Death bien nineties, avec des allusions à SUFFOCATION, ou DEICIDE, sans oublier des ralentissements bien méchants, le tout en moins de trois minutes. Bonne entame…Techniquement, les musiciens sont affûtés, jouent carré sans en rajouter des tonnes, même si la section rythmique n’est pas avare de cassures et autres breaks au biseau. Les guitares, exultant de riffs tous plus chirurgicaux les uns que les autres, s’en donnent à cœur joie dans le carnage, mais c’est la voix diabolique de David Hynes qui reste le point de focalisation, avec ses doublements possédés dignes de Glen Benton. Le vocaliste, complètement investi, lâche des couplets d’un timbre un peu rauque et sourd, module son chant pour ne pas rester monolithique, et s’accorde très bien des nombreuses variations que les morceaux proposent. Nous évoluons donc en terrain plus technique que putride, malgré une sublime et glauque pochette en noir et blanc et un patronyme plutôt sombre. Sans tomber dans les travers du Technical Death moderne, les irlandais manipulent leur partition pour insérer un maximum d’idées dans les trois morceaux, et parviennent à nous convaincre du bien-fondé de leur démarche sans difficultés. Et puisqu’ils le méritent bien, je soulignerai en outre que leur production est impeccable, avec une batterie qui occupe beaucoup d’espace, malgré une basse inexistante. Et « Motionless Terror », en tant que final nous offre le feu d’artifices de violence que nous étions en droit d’attendre, avec encore une fois quelques licks à la MORBID ANGEL noyés dans un maelstrom de bestialité qui n’est pas sans évoquer l’intensité BM des 1349 sur le légendaire Hellfire.

Difficile d’ailleurs sur ce dernier morceau de savoir si les GRAVE SERMON peuvent être complètement et uniquement affiliés au Death Metal, mais la question n’est pas vraiment d’importance. Le plus important est de panser ses plaies une fois la beigne Whitewashed Tomb mangée, ce qui n’est pas chose facile. Mais ce qui est certain, c’est que même si leur carrière s’arrête à la suite de cet EP, leur tombe ne restera pas anonyme…   

  

Titres de l’album :

                          1. Whited Sepulchre

                          2. Esau, the Sin Eater

                          3. Motionless Terror

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/05/2020 à 14:50
78 %    333

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Baxter

Janvier étrangement ça encore le flop hélas. Tant que ce virus persiste dans la civilisation et sans un moyen miracle, hélas concert et autres ça sera encore pas avant quelques temps. 

28/10/2020, 22:30

Kerry King

En meme temps que le nouveau Soulburn, ah ah.Et Soulburn c'est comme Asphyx mais penchant vers le Black, double ration ! 

28/10/2020, 19:06

Humungus

AAAAAAHHH !!! !!! !!!En voilà une bonne news !!!

28/10/2020, 15:34

NecroKosmos

Oui, là aussi, groupe sous-estimé à l'époque. Trop violent pour les fans d'HELLOWEEN et trop soft pour les fans de KREATOR (comme RAGE, par exemple). Dommage car LIVING DEATH avait une empreinte qui lui était propre. Personnellement, j'adore surto(...)

28/10/2020, 09:50

NecroKosmos

Groupe original, totalement sous-estimé. Achat indispensable.

28/10/2020, 09:43

NecroKosmos

Groupe chiant. Jamais compris l'intérêt qu'on pouvait y porter.

28/10/2020, 09:42

Humungus

Jamais réellement accroché à ce groupe qui pour moi ne propose jamais rien d'innovant ni même d'un tant soit peu accrocheur...Idem donc à l'écoute de cet album.PS : mortne2001 enculé !

27/10/2020, 20:29

Jus de cadavre

Pas encore écouté attentivement, mais ça me semble très bon en effet !

27/10/2020, 18:12

Simony

Voilà qui confirme quand même que 2021 va être très compliquée pour les acteurs du monde artistique, tout art confondu, et de la culture. 

27/10/2020, 13:14

Humungus

Mouuuuuuuh que c'est bon ça !Riffs binaires... Voix de porcasse...J'achète !!!

27/10/2020, 09:37

Humungus

Leur meilleure galette effectivement.

27/10/2020, 09:22

Humungus

Malgré le Covid, cela bouge encore foutrement de la guibole à l'EHPAD !

27/10/2020, 09:21

Hipparion33

Fan de metal depuis les années 80 , je suis tombé semaine dernière dans un magasin Cash sur cet album en vinyl . Je ne connaissais absolument pas et je me suis dit " tiens un album de heavy , je prends".Arrivé chez moi , direct dans la platine. Quelle (...)

26/10/2020, 17:57

Simony

Après maintes écoutes de la bête, franchement pas déçu. C'est du pur FUNERAL ORCHESTRA ! Dans le genre glauque, sombre et franchement abyssal, difficilement égalable ces mecs là.

26/10/2020, 17:22

Raumsog

Ah on les voit les anciens crevards de VS!   

26/10/2020, 10:13

Betrayed

Je ne savais pas que ça existait encore ce truc.Souvenirs de VS...   

25/10/2020, 09:26

KaneIsBack

Haha, Shaka écrit des news ici, maintenant ?   

24/10/2020, 17:03

Solo Necrozis

Pas de nibards mis en évidence. Voilà, je fais gagner du temps à certains.

24/10/2020, 11:40

Humungus

Ca sonne effectivement à mort CANNIBOUL.Très bon donc.Pis j'adore cette pochette.

23/10/2020, 19:51

Saddam Mustaine

Il y a 8 mois il n'y avait de pandémie, et tout le monde s'en foutait les stades étaient pleins comme les concerts...Donc dans 8 mois impossible a dire, et les plus pessimistes ne vous laissez pas décourager par la dictature sanitaire de ce pauvre monde de fo(...)

23/10/2020, 19:41