Les albums de WORMFOOD se font toujours attendre. Il s'était passé six années entre "France" et "Posthume" et il nous aura fallu attendre cinq longues années pour que El Worm vienne se rappeler à notre bon souvenir. Il ne vous faudra cependant pas bien longtemps pour vous rendre compte que cette longue attente en valait vraiment la peine.

Au premier abord, pas de grand changement dans ce que propose WORMFOOD: une musique que l'on qualifiera grossièrement de gothic metal, toujours aussi largement influencée par TYPE O NEGATIVE tout en proposant quelque chose d'abouti et de très personnel. Après plusieurs écoutes attentives, force est d'admettre qu'avec ce nouvel album, le combo a franchi un palier supplémentaire et s'impose aujourd'hui comme l'un des plus intéressants groupes hexagonaux. Il a raffiné son style à l'extrême pour n'en garder que le meilleur.

Le travail accomplit sur cette galette est des plus monstrueux. Les morceaux sont globalement relativement longs en dehors du "Prologue" et de "Gone on the Hoilst (G.O.T.H.)", seul titre qui ne soit pas chanté en français et qui joue plutôt ici le rôle d'interlude entre les deux actes bien distincts qui composent cet opus. Leurs durées évoluent entre 5:46 et près de 10 minutes pour "Ordre de mobilisation générale", plus long et peut-être morceau le plus abouti de l'album. Malgré leur durée les titres sont d'une cohérence incroyable, aucun enchaînement ni aucun arrangement ne semble un peu hasardeux ou même pas totalement convaincant. Chaque note est à sa place, chaque solo arrive à point nommé et surtout chaque mot, chaque phrase fait parfaitement mouche. Emmanuel Lévy le dit lui-même dans les paroles de "Serviteur du Roi", son verbe est plein d'audace (et son vit raffermi mais c'est une autre histoire...). C'est vraiment flagrant sur "Ordre de mobilisation générale", titre qui nous narre les destin tragique d'un poilu lors de la première guerre mondiale. Le tempo se fait plus rapide lors de la charge matinale et ralentit tout à coup lorsque notre héros se prend une balle en plein visage... Du grand art, vraiment.

L'album est comme je l'ai dit découpé en deux actes judicieusement séparés par le titre "Gone on the Hoilst (G.O.T.H.)" sur lequel Paul Bento vient une nouvelle fois (il l'avait déjà fait sur "Posthume" il y a cinq ans) joué de la sitar comme il l'avait fait sur un bon paquet d'albums de... TYPE O NEGATIVE. Le premier acte est le plus sombre et le plus violent. Le second n'est pas beaucoup plus léger mais propose cependant des tempos plus lents et une atmosphère différente mais tout aussi passionnante.

Le plus impressionnant sur cet album est peut-être l'ambiance très particulière qui s'en dégage, une ambiance très théâtrale vraiment unique, à tel point que l'on pourrait ici quasiment inventer un nouveau nom pour le style pratiqué ici par WORMFOOD et parler de "Théâtre Metal".

Bref, ne cherchez plus l'album français de l'année, c'est celui-ci. Rare sont les groupes qui arrivent encore à vraiment m'enthousiasmer et à proposer des albums capables d'éclipser toutes les autres sorties du moment et de squatter chaîne-hifi et autoradio pendant plusieurs semaines. WORMFOOD a réussi ce tour de force avec "L'envers", album qui nous arrive dans un digipack A5 des plus réussis.


Liste des titres:

1.     Prologue    
2.     Serviteur du Roi    
3.     Ordre de mobilisation générale
4.     Mangevers        
5.     Gone on the Hoist (G.O.T.H.)    
6.     Collectionneur de poupées    
7.     Géhenne    
8.     Poisonne    

Page Facebook


par Sheb le 29/10/2016 à 05:55
99 %    544

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Flo d'Hellefty
@78.120.93.104
29/10/2016 à 21:14:04
Excellent

Ajouter un commentaire


Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Find Me

Angels In Blue

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Haha, ouais. Bon en même temps, fallait pas s'attendre à voir autre chose venant d'eux.


Ca paiera les soins de Mustaine, touché par un cancer de la gorge. En espérant un prompt rétablissement au divin rouquin.
Endgame reste leur meilleur album depuis... Rust In Peace, et le plus agressif aussi.


Courage a ce monstre du Metal.


Ah bah merde ! J'étais content de pouvoir revoir le père Wino sur scène... Grand souvenir avec Spirit Caravan il y a quelques années sur cette même scène.


Ah merde Humungus, ce qui me plaît surtout dans le dernier Vltimas, c'est les influences orientales...Le mash-up Faudel/David Vincent m'a tellement fait rêver ! :)


Il a survécu à la dope, à l'alcool, à dieu et à Metallica en écrivant les plus belles pages du Heavy/Thrash alors je pense qu'il survivra à ce putain de cancer ! Pour moi, le Metal God, c'est lui. Le meilleur guitariste du Metal c'est lui, alors il ne peut pas mourir. Dave Mustaine ne mourra (...)


Vas y Dave, nique lui la gueule à ce putain de cancer.


Tout simplement parce qu’ils sont pourris...


Eh ben...
Fucking hook in mouth.... :-(


@humungus : tout à fait d'accord ! ;-)


En fait, je pensais que tu faisais une vanne et que tu sous entendais par là que c'était le meilleur fest d'Europe…
Alors, pour corriger "réellement" l'ensemble, le HELLFEST c'est :
L'un des plus grands d'Europe, le plus grand de France et le meilleur au monde mondial au niveau des (...)


Détrompe toi Humungus, on ne s'en branle absolument pas, c'est justement pour partager les attentes de chacun et pourquoi pas donner envie à ceux qui hésitent d'aller voir tel ou tel groupe. Et ton R.O. est plus que solide dites donc, je m'y reconnais assez !
Et pour "le plus grand festival(...)


J'imagine que tout le monde s'en branle, mais y'a pas de raison qu'il n'y ait que les chroniqueurs qui vous fassent part de leur destinations sur le fest (merde quoi !) :
- Vendredi : CONAN, POWER TRIP (jamais vu. Hâte de voir ça sur scène et surtout dans le pit hé hé hé), DIAMOND HEAD ((...)


Ah merci totoro !
Je ne suis donc pas le seul à penser qu'il n'y a pas plus de Crust là dedans que de références Raï dans le dernier VLTIMAS.


De mon coté j'y serais aussi pour le zine'... Mon RO du coup : Slayer, Slayer et Slayer (en gros quoi). Plus sérieusement y'a de quoi faire encore cette année ! Mais pour moi ça se passera, comme depuis des années maintenant, quasi uniquement sous les tentes... A part pour Slayer, Gojira et 1 o(...)


J'avais peur après "LIFAD" que je n'aime pas (trop facile, pas assez martial, aux chansons loin d'être inoubliables, à part "Waidmanns Heil"). Rassuré par l'énormissime "Deutschland" et "Radio", c'est désormais tout l'album qui me fait plaisir. Rammstein ne change pas vraiment mais a trouvé u(...)


Je n'entends pas du tout le truc Crust dans ce disque... Par contre, c'est un sacré putain de bon disque, avec un nombre de riffs qui tuent complètement affolant ! Entre Death Mélo et Dark Metal suédois. On oscille pour ma part entre du Tribulation plus vénère, moins prog' et du Dissection pé(...)


"Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired."

1988 soit 30 ans passé.

Oui ils ont quand même sorti un très bon album depuis indiscutable depuis...Le Black Album ! Il y a 28 ans...

-
<(...)


Voir un groupe aussi lourdaud que le Metallica actuel reprendre Thin Lizzy c'est quand même la honte. Finalement Jojo c'était parfait pour eux.


Hate d'écouter la suite un groupe que je trouve vraiment excellent dans le style...bref un beau voyage auditif pour moi.