L'Envers

Wormfood

20/05/2016

Apathia Records

Les albums de WORMFOOD se font toujours attendre. Il s'était passé six années entre "France" et "Posthume" et il nous aura fallu attendre cinq longues années pour que El Worm vienne se rappeler à notre bon souvenir. Il ne vous faudra cependant pas bien longtemps pour vous rendre compte que cette longue attente en valait vraiment la peine.

Au premier abord, pas de grand changement dans ce que propose WORMFOOD: une musique que l'on qualifiera grossièrement de gothic metal, toujours aussi largement influencée par TYPE O NEGATIVE tout en proposant quelque chose d'abouti et de très personnel. Après plusieurs écoutes attentives, force est d'admettre qu'avec ce nouvel album, le combo a franchi un palier supplémentaire et s'impose aujourd'hui comme l'un des plus intéressants groupes hexagonaux. Il a raffiné son style à l'extrême pour n'en garder que le meilleur.

Le travail accomplit sur cette galette est des plus monstrueux. Les morceaux sont globalement relativement longs en dehors du "Prologue" et de "Gone on the Hoilst (G.O.T.H.)", seul titre qui ne soit pas chanté en français et qui joue plutôt ici le rôle d'interlude entre les deux actes bien distincts qui composent cet opus. Leurs durées évoluent entre 5:46 et près de 10 minutes pour "Ordre de mobilisation générale", plus long et peut-être morceau le plus abouti de l'album. Malgré leur durée les titres sont d'une cohérence incroyable, aucun enchaînement ni aucun arrangement ne semble un peu hasardeux ou même pas totalement convaincant. Chaque note est à sa place, chaque solo arrive à point nommé et surtout chaque mot, chaque phrase fait parfaitement mouche. Emmanuel Lévy le dit lui-même dans les paroles de "Serviteur du Roi", son verbe est plein d'audace (et son vit raffermi mais c'est une autre histoire...). C'est vraiment flagrant sur "Ordre de mobilisation générale", titre qui nous narre les destin tragique d'un poilu lors de la première guerre mondiale. Le tempo se fait plus rapide lors de la charge matinale et ralentit tout à coup lorsque notre héros se prend une balle en plein visage... Du grand art, vraiment.

L'album est comme je l'ai dit découpé en deux actes judicieusement séparés par le titre "Gone on the Hoilst (G.O.T.H.)" sur lequel Paul Bento vient une nouvelle fois (il l'avait déjà fait sur "Posthume" il y a cinq ans) joué de la sitar comme il l'avait fait sur un bon paquet d'albums de... TYPE O NEGATIVE. Le premier acte est le plus sombre et le plus violent. Le second n'est pas beaucoup plus léger mais propose cependant des tempos plus lents et une atmosphère différente mais tout aussi passionnante.

Le plus impressionnant sur cet album est peut-être l'ambiance très particulière qui s'en dégage, une ambiance très théâtrale vraiment unique, à tel point que l'on pourrait ici quasiment inventer un nouveau nom pour le style pratiqué ici par WORMFOOD et parler de "Théâtre Metal".

Bref, ne cherchez plus l'album français de l'année, c'est celui-ci. Rare sont les groupes qui arrivent encore à vraiment m'enthousiasmer et à proposer des albums capables d'éclipser toutes les autres sorties du moment et de squatter chaîne-hifi et autoradio pendant plusieurs semaines. WORMFOOD a réussi ce tour de force avec "L'envers", album qui nous arrive dans un digipack A5 des plus réussis.


Liste des titres:

1.     Prologue    
2.     Serviteur du Roi    
3.     Ordre de mobilisation générale
4.     Mangevers        
5.     Gone on the Hoist (G.O.T.H.)    
6.     Collectionneur de poupées    
7.     Géhenne    
8.     Poisonne    

Page Facebook


par Sheb le 29/10/2016 à 05:55
99 %    723

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Flo d'Hellefty
@78.120.93.104
29/10/2016, 21:14:04
Excellent

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Chimaira 2008

RBD 16/07/2020

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

Par contre, quand même fort de voir que la sortie d'un morceau de Gojira est devenue un évènement mondial dans la scène metal.
Les mecs sont vraiment au sommet.

07/08/2020, 18:44

RBD

Ça fait rebut retravaillé des sessions de "Magma". Le clip cartoon à base de prêche écolo dans l'air du temps avec références ciné évidentes peut agacer ceux qui préfèrent un Metal plus obscur et rebelle, c'est sûr. Mais ces thèmes ne sont pas nouveaux du tout chez Gojira. La référenc(...)

07/08/2020, 12:24

Satan

A Kairos : Exactement. Il est l'homme de l'ombre, une sorte de fil-rouge. D'ailleurs souvenons-nous comment Abbath galérait à la guitare sur la tournée de "Blizzard Beasts" (si mes souvenirs sont bons).

07/08/2020, 12:20

David Martin

Mortuary mérite vraiment , pour leur 30 ans, de sortir leur meilleur album !! Les connaissant depuis 1989 (Leurs premiers gigs furent les premières parties d'Asshole à Nancy dont j'étais le chanteur) et les ayant suivis depuis tout ce temps, je me réjouis de voir qu'enfin, ils ont un label qui (...)

07/08/2020, 12:19

LeMoustre

C'est a cause de l'argent comme dirait Popeye

07/08/2020, 07:15

Kairos

Kerry king, demonaz a toujours été impliqué dans le groupe, au niveau compo et textes, mais il était dans l’incapacité de tenir la guitare pour raisons de santé.

07/08/2020, 06:59

adrtq

on s'en cogne, les 2 projets sont merdiques,

07/08/2020, 06:46

adrtq

rien de vraiment clack metal ici. Un black thrash bien boring

07/08/2020, 06:45

Satan

Immortal a réussi l'exploit d'être encore plus ridicule que les anciens démêlés de Gorgoroth. Chapeau bas!

06/08/2020, 22:24

Kerry King

Deja Horgh est arrivé tard dans le groupe je crois ?

Mais en soit seul Abbath était sur tout les albums et depuis le début, Demonaz a quitté le groupe pendant une dizaine d'année je crois...

Bref n'y queue n'y tête...

06/08/2020, 21:48

Buck Dancer

C'est vraiment triste et pathétique à lire ce genre de news.

06/08/2020, 21:25

Vincent

C’est PAS BATUSHKA bordel c’est le mec qui a volé le nom et qui a fait Hospodi. Vous le faites exprès c’est pas possible ? Vous voyez bien que la musique n’a rien à voir avec Litourgiya et Panihida.

06/08/2020, 17:53

Humungus

Il est loin le temps ou le Black se voulait aussi le garant d'une certaine spiritualité et intégrité... ... ...

06/08/2020, 17:14

JTDP

En attendant, il y en a un qui doit bien se marrer...

06/08/2020, 14:48

Tranbert

Le R'n'B metal à retenu mon attention donc j'ai ecouté...Ah oui quand même. Faut de tout pour faire un monde. Je dois être trop vieux. Les instrus passent encore, mais la façon de chanter... !NON!

06/08/2020, 12:43

Tranbert

Je l'aime bien aussi ce morceau, et le clip est vachement bien foutu. Rien de très original dans le son et le visuel mais ça le fait bien

06/08/2020, 12:39

Invité

Interstellar 666.6

06/08/2020, 09:32

Gargan

Comme le climat, mouarf.

05/08/2020, 21:55

Oliv

Réchauffé

05/08/2020, 18:54

JTDP

Oui d'accord avec toi Buck Dancer, c'est dans la droite ligne de "magma". Et je le trouve aussi plutôt bon, envoûtant ce morceau. Et le clip est franchement bien foutu !

05/08/2020, 17:29