On ne vous l’a jamais faite celle-là ? Genre, « Si t’as faim, mange des cailloux ! ». Moi si. Et je connaissais même une grand-mère qui les suçait dans la cour de la maison. Bon la pauvre n’avait plus toute sa tête, et aussi marrante fut la scène, il y avait une grande tristesse là-dessous.

Et encore la pauvre ne faisait que manger des cailloux. Imaginez si elle avait suivi les conseils de cette horde de barbares US qui lui auraient certainement proposé de lécher une brique.

Quelle idée aussi…Mais gageons que si elle les avait connus, elle n’aurait pas gardé sa santé mentale intacte plus longtemps…

Concrètement, à quoi avons-nous droit ce matin ?

A un trio du Minnesota, basé à Minneapolis, et constitué de trois énergumènes (Jim Kahmann - Guitare/Chant, Joe Kahmann - Batterie, Tory Nelson - Basse/Chant), qui n’en sont pas vraiment à leur coup d’essai. Ils écument les bas-fonds du Brutal Death/Grind/Gore depuis plus de douze ans maintenant, ont sorti une jolie pelletée de skeuds tous aussi bourrins les uns que les autres, dont huit LP, ce Suck Brick étant le dernier en date.

Outre ces longues durée, et puisque la productivité à outrance est toujours de mise dans ce créneau bruyant, ils en ont profité pour collaborer avec d’autres tarés sur des splits pas vraiment formatés, du genre de BIRTH, NAK’AY, GIRTH, INOPEXIA, sans compter en sus toutes ces démos balancées comme autant de postulats de dégénérés.

Ici en effet, la raison est uniquement celle de celui qui joue le plus fort et le plus vite, alors autant dire que les DETERIORATION ont souvent le dernier mot.

Au vu de la pochette de ce huitième LP, il n’est pas certain que les trois olibrius aient de bonnes intentions à notre égard. Mais leur graphisme de pochette est à l’image de leur volonté de nous défoncer le crâne à coups de brique, et leur musique y parvient sans problème, avec force blasts, hurlements porcins, riffs bourrins, et accélérations de bon matin.

La recette employée est d’usage dans le Brutal Death à tendance Grind et Gore, même si les mecs évitent les débordements les plus sanglants ou les borborygmes planants à la MORTICIAN.

Non, leur optique est celle de l’attaque non-stop, bien franche, à peine interrompue par quelques samples disséminés de çà et là, aérant intelligemment leur suffocation musicale sans permettre vraiment de souffler.

La production - aussi compacte que leur barouf - est terriblement bien adaptée à ces tranches d’horreur d’une brièveté bienvenue (un seul « morceau » au-delà des deux minutes), qui développent des climats assez graves et glauques, mais diablement jouissifs dans leurs excès.

Nous évoluons donc en terrain connu, tablier de charcutier bien attaché autour du coup pour ne pas que les giclées souillent nos habits, et les trois maniaques se placent dans une continuité de violence si chère à ASSUCK, PIG DESTROYER, CEPHALIC CARNAGE, CATTLE DECAPITAION, en version beaucoup plus intense et affolante.

Mais le but du jeu étant de choquer tout autant qu’amuser, on se laisse prendre au jeu d’autant que l’interprétation est investie et le résultat bien saignant.

Alors, pas grand-chose de bien neuf à coucher sur papier, d’autant plus que l’effort n’atteint même pas le quart d’heure, et qu’il ne propose pas grand-chose de plus que les albums/EP/démos précédents.

Les guitares sont toujours à la limite de la rupture, écrasées par le poids d’une distorsion accablante, tandis que le chant hurle ses incantations d’un ton suraigu, mais quelques passages rythmiques bien troussés viennent savamment combler les trous pour quelques parties mosh sans le sou (« Lobotomy Gift Certificate »).

De la violence paillarde, de l’humour braillard, et c’est parti pour un dépeçage en règle, qui finalement, est assez plaisant.

Pas de quoi se relever la nuit pour crier à l’épiphanie, mais un titre comme le « progressif » (sic) « Doomsday Device », meuble agréablement le massacre, en intensifiant encore plus l’approche Heavy Gore de quelques solidités rythmiques en trio à la syncope bien chaude.

On a parfois un peu de mal à saisir le bon bout (« Speech Impediment », là j’avoue que je n’ai pas très bien compris), mais c’est exubérant, violent, et finalement, pas bien méchant mais assez marrant.

Alors si le Brutal Death à option Grind plutôt Gore vous sied de bon matin levé, jetez-vous sur ce Suck Brick, qui de son immédiateté non-dissimulée ne vous fera pas renverser de la lessive sur des gens ternes.

Un gros son (un peu trop parfois), pour un crossover extrême entre les GNAW THEIR TONGUES et ANAL CUNT, enfin de quoi passer quelques minutes en compagnie de tarés qui savent quand même faire sonner le bruit avec suffisamment d’ingéniosité.

Mais si après avoir écouté ça plein pot, vous remarquez une aïeule dans le jardin en train de lécher des briques allongée sur le dos, ne vous étonnez pas plus que ça.

 C’est l’effet Death/Grind encaissé un peu trop tôt par de vieux os.


Titres de l'album:

  1. Quasimodo
  2. Lobotomy Gift Certificate
  3. My Uncle
  4. Slobberknocker
  5. Me Llamo Belo
  6. Doomsday Device
  7. Krome Kap Warhead
  8. Suck Brick
  9. Curmudgeon
  10. The Revolting Blob
  11. Speech Impediment
  12. Black Lungs
  13. Tied Up Highway Ride

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 21/12/2016 à 18:28
65 %    325

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Pristine

Road Back To Ruin

Tytus

Rain After Drought

Palehørse

Palehørse

Statement

Force Of Life

Cara Neir

Part III - Part IV

Project For Bastards

Project For Bastards

Aftermath

There Is Something Wrong

Nostromo

Narrenschiff

Charge

Ain’t The One

Herod

Sombre Dessein

(false) Defecation

Killing With Kindness

Rosy Vista

Unbelievable

Gorgon

Elegy

Parad1gm

Parad1gm

Laceration

Remnants

Dragon's Daughters

Tits on Fire

Ad Patres

A Brief Introduction to Human Experiments

SOEN + GHOST IRIS + WHEEL - Backstage By The Mill - Paris

Kamel / 20/04/2019
Backstage By The Mill

Orphaned Land + Subterranean Masquerade

RBD / 18/04/2019
Folk Metal

Crippled Black Phoenix I Villingen-Schwenningen

Simony / 16/04/2019
Cold Wave

EVERGREY - Le Gibus - Paris

Kamel / 15/04/2019
Evergrey

LA CAVE : une sélection d'albums Metal Extreme #1

Jus de cadavre / 02/04/2019
Metal Extrême

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Bonjour, moi aussi j’ai été arnaqué de plus de 178.000 euros, je l’ai rencontré sur Meetic un site de rencontres, il est parti soi-disant en Côte-d’Ivoire à Abidjan pour travailler (photographe), il vit dans un hôtel, et bien sûr il s’est fait agressé en sortant de cet hôtel, plus (...)


Ah oui, quand même...


De la dentisterie au marteau piqueur ! Un bonheur !


RIP grand musicien.


Bah c'est une pochette de Prog quoi...


Cette pochette est comment dire ... ... ...


C'est une histoire de dingue là... Je comprend pas trop le but de ce genre d'arnaque en fait... C'est pas en vendant 3 albums de groupes totalement underground qu'on fait du fric bordel !?


Une plus grande exposition à l'internationale tout simplement. Si ça marche, l'aspect financier suivra mais ce ne sera qu'une conséquence indirecte. La médiatisation prime avant tout. Pour ce qui est de leur revendication comme tu dis, si tu regardes les commentaires de cette new sur leur facebo(...)


Sans compter le fait que les mecs de Metal Bastard Enterprises (Oliver et ralf Schaffelhuber) sont ceux qui ont fait le célèbre label rip off Turbo records/Turbo Music ! mais aussi Braincrusher records, Metal age, sont aussi ceux qui ont fait un label qui sortait des groupes de RAC néo nazi nom(...)


Oui Goughy, ce sont clairement des classiques, c'est indiscutable.
Loin de moi l'idée de descendre les albums qui ont précédé ce Russian.
Je voulais dire que les journalistes avaient un peu eu tendance à les faire passer pour les "seuls" classiques des allemands. Et c'est vrai qu'Ac(...)


Je suis bien content que quelqu'un aie pu y aller. Je suis encore vert que la date dans le Midi ait été annulée deux jours avant, je la guettais depuis des mois, réservation et tout... C'est la deuxième fois que je rate Soft Kill notamment sur annulation.


Quelque chose m'échappe totalement dans la démarche : ils ont toujours revendiqué d'être "à part" et là ils signent sur un label impersonnel. Il va falloir qu'ils m'expliquent ce qui a pu les motiver à quitter un label aussi pointu que Prophecy, hormis de basses considérations financières.


Je n'ai jamais vraiment écouté Accept, à part Balls... et encore, (je ne sais même pas vraiment pourquoi en fait... c'est pas ma génération on va dire...), mais vos coms de passionnés donne envie de s'y pencher un peu plus sérieusement.


Eh ben merci à Metalnews et à toi Monsterman, vous relancez un débat que j'ai avec moi même et quelques amis sur la place de cet album dans la discographie d'Accept (avec Udo hein, restons sérieux).
Pour l'instant il est derrière le quatuor indiscutable (j'ajoute "Breaker" aux trio que t(...)


En me relisant, je me suis mal exprimé : je voulais dire que j'ai fait écouter cet album il y a 4 ou 5 ans à un vieux fan de Heavy qui était totalement passé à côté... eh bien il avait pris SA CLAQUE ! Voilà le souvenir qui revient. :-)
un album qui a sacrément bien vieilli !


Sans doute le meilleur Accept. Le plus mur, le mieux produit...
des textes monstrueux et bien plus affutés que chez la concurrence (lisez attentivement ceux de "Heaven is hell" ou "TV War")...
cet album est un must à écouter à fort volume ! Tuerie de prod !!
Souvenir d'un pote (...)


Jamais accroché à ce groupe... Et ce n'est pas leurs dernières productions qui ont pu me faire changer d'avis. Néanmoins, très chouette live-report ! Bienvenue Kamel ! :-)


Groupe vu sur la tournée d'In Search of Truth, depuis je trouve que le groupe tourne en rond se reposant trop sur la voix exceptionnelle de son chanteur. Mais en live si je peux les revoir... j'hésiterais pas une seconde.
Bienvenue à Kamel !


Bienvenue à Kamel dans l'équipe!


Je pense que ça vient du fait que le groupe "travail" (ils sont payés quoi) et que c'est donc un visa particulier qu'il faut et non un simple visa touristique. En fait si j'ai bien compris il n'y a pas eu de refus de visa mais un retard (c'est très long les délais apparemment) et du coup le grou(...)