Treacherous Ways

Helms Deep

05/09/2023

Autoproduction

Vous pensez bien qu’avec un tel line-up, nous n’allions pas passer la chose sous silence. Car en découvrant le premier album des presque anonymes HELMS DEEP (un nom couramment employé qui n’indique pas grand-chose), on remarque immédiatement la présence de deux figures du milieu, ce qui a évidemment le don d’attiser la curiosité. Un projet réunissant la section rythmique du mighty RAVEN, avec le toujours fringuant John Gallagher à la basse et aux chœurs, et le cogneur surmené Mike Heller (AMAHIRU, APOXIOMEN, AZURE EMOTE, CRUELTY EXALTED, EXCOMMUNICATED, FLESH SERMON, GOREPUNCH, MALIGNANCY, RAVEN, REDSPHERE, WRETCHEDPAIN, ex-CONTROL/RESIST, THE 01EXPERIENCE, THE LUCID, ZEN FROM MARS, ex-CASTROFATE, ex-FEAR FACTORY, ex-SYSTEM DIVIDE, ex-WORLD UNDER BLOOD, ex-ZILLAH, ex-SUCCESS WILL WRITE APOCALYPSE ACROSS THE SKY, ex-DISEMBOWEL) à la batterie, c’est obligatoirement une chronique dans la foulée, d’autant que le trio propose un Heavy/Power délicatement passéiste, frit comme on l’aime.

Sans connaître les tenants et aboutissants de cette affaire, je ne peux que me réjouir de la remontée de deux tiers de RAVEN dans l’actualité. D’autant que le trio américain nous a récemment largué ce que beaucoup considèrent comme son meilleur album, et qu’il affiche donc une forme insolente.

Mais que pouvait donner l’association de cet axe basse/batterie sous l’impulsion de l’inconnu Alex Sciortino (chant/guitare) ? Un Metal de tradition, lourd mais souple ? Un Hard-Rock renforcé ? Un Power Metal échevelé ? La réponse est simple : tout ça à la fois, et même beaucoup plus.

Il est évident que dès les premiers morceaux, la tutelle de RAVEN veille sur son nouveau filleul. On reconnaît immédiatement la patte de John et Mike, poumon infatigable d’un corps rajeuni, et si l’agression est immédiate, les nuances le sont aussi. Et elles sont de taille, puisque dans l’absolu, on pourrait presque envisager Treacherous Ways comme un album de Heavy Power signé par le DREAM THEATER des années 80.

Autrement dit, fougue et technique, finesse et puissance. Si la voix haut-perchée et acrobatique de Sciortino peut être sujette à débat (elle est parfois limite en médium), l’instrumental ne saurait souffrir d’aucun reproche tant les trois acolytes multiplient les ambiances, pour proposer un melting-pot ahurissant de la première moitié Heavy des années 80. Un peu de CANDLEMASS, un peu d’ANVIL, pas mal de NWOBHM, et évidemment, une grosse louche de RAVEN, celui d’avant les années Atlantic, lorsqu’il était toujours jeune et athlétique.

Largement de quoi s‘agiter donc. Partagé entre tempo monté dans les tours ou pilonné par amour, HELMS DEEP donne une grosse leçon à la vague nostalgique, en lui expliquant par A+B comment détourner les riffs d’époque pour les rendre plus tranchants.

Cinquante minutes donc d’enseignement magistral, avec à la clé, des démonstrations individuelles incroyables de dextérité. Si John et Alex se tirent gentiment la bourre sur les descentes et autres frises, c’est Mike Heller qui sort grand vainqueur de cette confrontation amicale, l’homme multipliant les fills, les contretemps et autres figures de style. Le batteur prouve que ses années extrêmes ont laissé des traces, et sonne parfois comme un mix entre Mike Terrana et Mike Portnoy, tout en assumant l’héritage des Cozy Powell et autres destructeurs de baguettes de légende.

    

« Fire Rain » met donc le feu aux poudres, et signale via une sirène fort à propos l’attaque imminente en blitzkrieg d’un trio qui n’est pas venu pour faire de la figuration. La guitare, classique, la mise en place, traditionnelle, explosent soudain d’une montée d’énergie digne d’une puberté accélérée, et l’ombre du RAVEN de Wiped Out éclipse la lune pour mieux illuminer le ciel de sa passion hardante.

Heavy, Speed, Power, Doom parfois, HELMS DEEP endosse tous les rôles et enfile tous les costumes, toujours inspiré, et jamais fatigué. Même si parfois, les mid tempi traînent un peu la patte coté inspiration, la majorité du répertoire est inattaquable, et donne des suées même aux ménopausées.  

Plans qui s’imbriquent sur des mesures impaires, ton fier, dextérité indéniable, le ballet est enivrant et fait tourner la tête. Pris à la gorge immédiatement, l’auditeur ne se verra offrir aucune pause récupératrice, puisque le propos est simple, et honnête : attaquer, encore et encore, pour nous bloquer les souvenirs sur l’éphéméride d’une année 1984 endiablée.

Les classiques sont légion, et on comprend que les campagnes live (si tant est que le groupe tourne) se feront agressive, brutales, mais enjouées. Entre le boogie cramé de « Fight or Flight », la délicatesse travestie de « Medusa’s Requiem », la poigne de « Annihilation » et le massacre de « The Keep », le sang ne fait qu’un tour, alors que le cerveau est bloqué dans la voiturette d’un grand-huit mortel aux virages terribles.

Ainsi va donc la nostalgie, lorsqu’elle est manipulée par des experts. HELMS DEEP signe l’album old-school de cette rentrée 2023, sans faire de bruit, mais avec pugnacité. De quoi tester un nouveau mode de headbanging, en tournant la tête dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour voir si le temps passe plus vite.

Tous pour un, and one for all.

    

Titres de l’album:

01. Fire Rain

02. Treacherous Ways

03. Fight or Flight

04. Medusa’s Requiem

05. Annihilation

06. Breaking the Seal

07. The Keep

08. Sorcery

09. Mountains of the Scorpion

10. Headless Horseman

11. Serpent’s Eye


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 24/11/2023 à 16:25
82 %    144

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

@ Gargan : en parlant du best-of de Pestilence, les fans ont tellement gueulé qu'ils ont changé de visuel !  &(...)

05/03/2024, 11:42

Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24