Two Shots At Glory

Crazy Lixx

16/02/2024

Frontiers Records

Vingt ans de carrière, une grosse poignée d’albums, et le dossard de leader de la vague nostalgique suédoise. Voilà peu ou prou résumé le parcours de CRAZY LIXX, l’un des orchestres scandinaves les plus appréciés de la scène Hard-Rock mondiale. Trois ans à peine après la sortie triomphale de Street Lethal, qui en avait laissé plus d’un sur le séant, le quintet revient avec des nouveautés dans ses bagages…mais pas que.

CRAZY LIXX aurait pu logiquement nous gratifier d’un nouveau chapitre inédit pour étoffer son CV. C’est en tout cas ce que nous espérions, guidés par une foi aveugle en l’un des prophètes les plus célèbres de son pays. Mais les suédois ont choisi une autre voie, plus facile, celle de la fausse compilation partielle, ce que les petits « ‘23 » entre parenthèses soulignent. Inutile de faire durer le suspense, Two Shots At Glory et sa pochette en western spaghetti n’est rien de plus qu’une actualisation d’anciens standards, remis au goût du jour pour célébrer deux décennies de carrière.

Est-ce pour autant que l’objet en perd tout intérêt ?

Pas vraiment, puisque ces nouvelles versions se paient le luxe d’un surplus de puissance, sans trahir les originaux. Une sacrée prouesse pour un groupe qui n’a de toute façon peur de rien, et qui offre un petit cadeau à sa fanbase la plus fidèle.

Danny Rexon (chant), Joél Cirera (batterie), Jens Anderson (basse), Chrisse Olsson & Jens Lundgren (guitares) se reposent donc sur des lauriers chèrement acquis à la sueur de fronts qui n’aiment rien tant que la transpiration qui coule d’efforts live ininterrompus. Petite pause dans une carrière menée tambour battant, Two Shots At Glory est un coup bu avec les fans, une santé souhaitée à tous les amateurs de Hard Rock explosif à tendance Glam, et une célébration de l’hégémonie suédoise en termes de revival.

Les hits sont donc là, au nombre de huit, entourés de petites surprises épicées qui fondent dans les oreilles comme des bonbons d’Halloween. Avec en amuse-gueule le nouveau tube du collectif, ce « Two Shots At Glory » qui est d’ores et déjà un classique qui va faire très mal en concert. Entre inédits et gâteries distillés avec parcimonie et standards liftés, ce « nouvel » album en donne beaucoup, et même si nous connaissons tous les versions originales, les entendre reprises à la sauce 2023 est quand même un plaisir que l’on partage entre afficionados.        

 

Voilà pour les précisions, et pour la mise en contexte. La décision d’’accorder sa chance à cette compilation sympathique vous appartient donc, mais sachez que lui tourner le dos vous priverait de sensations épidermiques systémiques, et de découvertes tout de même assez délicieuses.

Si le meilleur est évidemment représenté en majorité, avec les inévitables « Lights Out! », « Ain't No Rest In Rock N' Roll » et autre « Whiskey Tango Foxtrot », si les chœurs sonnent toujours aussi juvéniles et redevables envers POISON ou DEF LEPPARD, si l’ambiance générale nous renvoie aux trottoirs du Sunset Strip un vendredi soir de 1989, la fraîcheur de l’ensemble et son énergie sont bien ancrés dans leur époque, grâce à une production immaculée et digne du meilleur Bob Rock. On y sent du MÖTLEY, du W.E.T., et pas mal d’autres souvenirs agréables, mais on y trouve surtout l’essence même d’un party band qui n’a pas oublié le sens de la composition efficace dans son casier. Les guitares, totalement exubérantes, la rythmique pulsée, et le chant gouailleur et légèrement crâneur, les ingrédients sont tous là, et toujours aussi bien dosés, pour nous faire oublier la laideur d’un monde malade à en crever.

Une dernière fête avant la fin du monde ?

Les STEEL PANTHER seraient évidemment d’accord, tout comme les CATS IN BOOTS, CHEZ KANE, AIRBOURNE, KIX, D.A.D et autres chantres d’un plaisir adolescent jamais fané. Entre deux regards vers le passé, les suédois visent aussi l’avenir, via une poignée de chansons à la puissance fêtarde indéniable, et aux influences inévitables.

Aussi cathartique qu’un week-end tombant pile au bon moment après une semaine de souffrance au travail, Two Shots At Glory rameute les potes, aligne les verres sur le zinc, et sort ses plus beaux habits pour partir en ville dénicher deux ou trois blondes en goguette. L’aisance avec laquelle CRAZY LIXX domine son sujet est toujours aussi incroyable, et le bonheur ressenti inestimable. « In The Night » cristallise à lui-seul toutes les qualités d’un quintet qui n’a jamais eu d’autre ambition que de faire disparaître notre bourdon, avec son up-tempo diabolique et ses couches de chant qui se font la nique.

Comme un concert réduit à la taille d’un CD, Two Shots At Glory nous invite aux agapes d’un Hard tendance Sleaze qui n’oublie pas la sensibilité (« Only The Dead Know »), mais qui nous donne envie de hurler à pleins poumons.

Difficile d’en dire plus sans se répéter, d’autant que l’objet est fait pour être écouté à plein volume. Et si la déception d’un faux nouvel album laisse un petit arrière-goût dans les oreilles, le plaisir de retrouver un groupe majeur de la scène old-school suédoise l’emporte sur l’illusion d’un pas en avant.

Après tout, CRAZY LIXX a aussi le droit de temporiser, après tant d’années menées tambour très battant. Et sincèrement, des pauses aussi énergiques ne sont pas si fréquentes, alors autant les apprécier avec un minimum d’honnêteté.

Are you ready to party ?

Of course baby.     

       

Titres de l'album :

01. Two Shots At Glory

02. Fire It Up ('23)

03. Invincible

04. Lights Out! ('23)

05. Sword And Stone

06. Whiskey Tango Foxtrot ('23)

07. Ain't No Rest In Rock N' Roll ('23)

08. In The Night ('23)

09. Only The Dead Know ('23)

10. Sympathy ('23)

11. Church Of Rock ('23)


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 26/04/2024 à 17:45
80 %    74

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35