A l'instar de METALLICA, DIMMU BORGIR a fait poireauter ses fans durant 8 longues années avant d'offrir un successeur au très correct Abrahadabra qui a vu le groupe se produire ensuite avec un orchestre symphonique le temps de quelques dates événementielles.

Après la diffusion sur les réseaux sociaux du premier extrait, Interdimensional Summit, l'inquiétude était de mise avec ce titre très axé sur les orchestrations et surtout les chœurs (grandioses) au détriment de la voix si caractéristique de Shagrath et ce malgré les riffs (bien qu'en retrait) très typé Black Metal des années 90...et le deuxième titre dévoilé, Council Of Wolves & Snakes, rassura quelque peu sur l'inspiration du groupe avec ce titre à la fois martial et tribal.

Eonian étant maintenant officiellement sorti, il est grand temps de se pencher sur cette nouvelle offrande des norvégiens et dès The Unveiling le ton est donné. DIMMU BORGIR pousse encore plus loin les expérimentations symphoniques tout en respectant son passé de groupe de Black Metal (atmosphérique). 

En effet, comme le laissé présager Interdimensional Summit, le groupe s'est appliqué à proposer des riffs et atmosphères rappelant fortement leur héritage de la scène Metal extrême norvégienne tout en apportant une fraîcheur bienvenue à cette recette déjà bien connue des amateurs du genre. 

Ne cherchant aucunement la facilité, le groupe s'est attelé à proposer des titres dignes de leur stature tout en innovant. Ainsi des morceaux comme The Empyrean Phoenix ou I Am Sovereign nous rappelle Puritanical Euphoric Misanthropia pour son coté venimeux et Death Cult Armageddon pour l'effet bande-originale.

Bien que peu mis en avant par le groupe et les médias, l'un des grands artisans de la haute qualité de cet album revient à Gerlioz, le claviériste du groupe depuis 2010. DIMMU BORGIR n'ayant pas fait appel à un orchestre symphonique pour la production de cet album (uniquement une chorale déjà présente sur le fameux live Forces Of The Northern Night), l'intégralité des orchestrations et ambiances n'est dû qu'à cet homme et la prestation mérite d'être saluée.

Bien que placées en fin d'album, Alpha Aeon Omega et Rite Of Passage figurent parmi les plus beaux morceaux du groupe. Riches en ambiances et en émotions, ces titres sont appelés à devenir des futurs classiques du groupe amenant le style de DIMMU BORGIR à son paroxysme.

Avec Eonian, DIMMU BORGIR prouve une nouvelle fois qu'il est un groupe à part dans le monde du Metal extrême et signe un nouveau chef-d’œuvre qui fera date.

Titres de l'album :

  1. The Unveiling
  2. Interdimensional Summit
  3. Aetheric
  4. Council Of Wolves & Snakes
  5. The Empyrean Phoenix
  6. Lightbringer
  7. I Am Sovereign
  8. Archaic Correspondence
  9. Alpha Aeon Omega
  10. Rite Of Passage

Page Facebook officielle


par JérémBVL le 10/05/2018 à 14:57
89 %    635

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire


Ritchie
@78.192.38.132
10/05/2018 à 15:13:19
groupe mort avec la sortie de Death Cult Armageddon en 2003 et cela n'est pas cette bouse infame d'hollywood metal qui va changer la donne

totoro
@83.157.179.222
10/05/2018 à 22:09:36
Je n'avais pas aimé "Abrahadabra" plus que ça, à l'exception de quelques morceaux ("Getaways" en particulier), donc j'étais assez dubitatif à l'annonce de cet album. "Interdimensional Summit" m'a laissé circonspect, même si finalement j'y suis revenu de plus en plus régulièrement. "Counil Of Wolves And Snakes" m'a quant à lui rassuré sur la créativité du groupe, même si j'y entends très clairement du Rotting Christ sur les "breaks mystiques". Et finalement, "Eonian" se révèle pour moi un excellent cru de Dimmu Borgir. J'y retrouve un peu de tout ce qui a fait le succès du groupe. La noirceur Black Metal, les orchestrations grandiloquentes somptueuses, le riffing Heavy/Thrash, et surtout la mélancolie que j'avais tant aimé sur "Spiritual Black Dimensions". Un album complet donc, et vraiment inspiré. Je ne peux pas m'empêcher de penser à Game Of Thrones en écoutant "I am sovereign", puis avoir l'envie de dessouder du marcheur blanc tandis que "Rite Of Passage" me tire les larmes avec ses mélodies à tomber. Vraiment une belle réussite pour un album finalement pas putassier pour un sou et qui montre un groupe battant en brèche l'immobilisme musical. Du Hollywood Metal de cet acabit, j'en reprends tous les jours !

SpinoutVS
@84.246.217.200
16/05/2018 à 10:09:03
Bravo à Jérém pour cette chronique ! J'aurai-s aimé la faire mais je suis d'accord avec le contenu de ta chronique qui est très bien et en phase avec mon ressenti après plusieurs écoutes d'EONIAN déjà. Merci pour l'info sur GERLIOZ car je pensais que l'album n'avait été écrit que par Shagrath et ses acolytes guitaristes. C'est effectivement une pointure de compositeur!

J'ai d'abord été fort surpris et même un peu déçu à la première écoute car je m'attendais à des morceaux épiques comme "Interdimensional Summit"... Après plusieurs, je me rend bien compte que DIMMU BORGIR a voulu INNOVER et ne pas rester sur ses acquis avec des morceaux plus complexes et recherchés ainsi que des sons indus par ci-par là. Il est bien différent des précédents et reste un bon album bien que je préfère quand même ABRAHADABRA a celui-ci. DIMMU BORGIR est bel et bien un groupe sur qui on peut toujours compter !
Bien d'accord avec Totoro pour : "Je ne peux pas m'empêcher de penser à Game Of Thrones en écoutant "I am sovereign" ".

JérémBVL
membre enregistré
16/05/2018 à 13:41:07
Merci pour vos commentaires constructifs! Du coup SpinoutVS tu me fais douter pour Gerlioz...il a bel et bien interprété ses parties de claviers/synthés mais pour la composition il faut que je vérifie. N'ayant pas l'album physique, je n'ai pas accès aux crédits de l'album!

Simony
membre enregistré
16/05/2018 à 14:11:35
Visiblement c'est le trio Shagrath, Silenoz et Galder pour la musique et Silenoz pour les paroles. Ensuite, a-t-il joué un rôle plus important que ce que lui accordent les crédits de l'album... peut-être.

Uter
@93.17.233.98
18/05/2018 à 08:58:51
"un nouveau chef-d'oeuvre", la bonne blague, c'est la même "soupe" depuis plusieurs album, c'est vide, creux, sans âme..... il ne vraiment pas être difficile pour apprécier ce type d'album

Ajouter un commentaire


Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

Concerts à 7 jours

+ Electric Shock + Praying Mantis

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Photo Stream

Derniers coms

1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...


Mon dieu c'te pochette ?!?!
Le père Joël nous avait pourtant habitué à bien mieux merde…
On se croirait ici en main avec un album de Synthwave bas de gamme bon dieu de dieu.


Attention le site du Bikini annonce la date à Toulouse le 20 mai. C'est un mercredi, veille de l'Ascension.