Rot Among Us

Acid Witch

01/10/2022

Hells Headbangers Records

ACID WITCH est un groupe qu’on prend toujours plaisir à retrouver, spécialement après une longue période de silence. Depuis Witchtanic Hellucinations, le quatuor de Detroit ne nous a jamais déçus avec son mélange de Heavy Metal, de Psychedelic Doom et de Death larvé, jetant ses riffs sur le pavé pour voir les badauds hébétés. Et même s’il nous a fallu moins de temps pour apprécier ce Rot Among Us qu’Evil Sound Screamers, cinq années sont tout de même un espace difficile à combler, alors autant jouer la qualité. Mais comment se méfier d’un groupe capable de nous pondre des hymnes horrifiques comme un curé des sermons du dimanche ?

Toujours hébergés par Hells Headbangers Records, ACID WITCH se propose donc de pourrir avec lui, avec un clin d’œil aux MISFITS de Walk Among Us, et une fois encore, l’opération séduction fonctionne à plein régime. Sonnant toujours comme un pauvre CARCASS perdu dans les limbes de la NOLA, ACID WITCH prône toujours des valeurs de vice rassurantes, et remplit sa musette d’hymnes occultes, de délires d’halloween, pour un trick or treat de l’enfer, bien au chaud entre deux parties de guitare monolithiques.

Dix nouveaux titres, pour un résultat similaire. Enrobé dans une production parfaite entre le Heavy Doom de la fin des seventies et le Thrash des années 87/88, Rot Among Us traîne sa misère avec un sourire narquois, et continue le travail de sape entrepris sur les trois albums précédents. On jouit donc d’une écoute tout confort, avec arrangements passéistes, volonté rétrograde revendiquée et passion pour BLACK SABBATH sur la tasse de thé, et ces quarante minutes passent très vite, comme dans un cauchemar éveillé qu’on ne veut pas voir s’évanouir.

Les sorcières ont donc battu le rappel des leurs, et le sabbat peut commencer. Et en tombant au gré du hasard sur le pavé « 5508 Martin St », on visualise assez bien les membres du groupe encapuchonnés, lâchés dans la rue et prêts à commettre leurs atrocités. Cette lenteur délicieuse, cette voix échappée d’une crypte suédoise entrent en faux avec la légende brute de Detroit en proposant un monde fantasmagorique à cent lieues des préoccupations réalistes de l’ancienne cité de l’automobile.

Toujours prompt à dégainer une référence, toujours aussi à l’aise dans la fiction goguenarde, ACID WITCH nous brosse quelques petites vignettes de terreur, avec un chanteur qui habite vraiment son personnage et un guitariste qui sait exactement quel motif jouer (« Evil Dad (Dad By Dawn) », DEATH et DEICIDE en version plus rigolote). Rois des bidouillages sonores à la Hammer, les américains sortent parfois le grand jeu, et convoquent le sinistre docteur Phibes pour un solo d’orgue et d’humeurs assassines (« Tommyrotters », et un petit coucou à Stephen King en passant), tout en pleurant la disparition d’une jeune fille sur fond de Doom occulte et convaincant (« Chelsea Didn't Come Home Last Night »).

A vrai dire, il n’y a pas grand-chose à dire justement sur cette quatrième réalisation longue-durée. Le style est le même, l’approche convaincante, et le résultat impeccable. Depuis son émergence, ACID WITCH a toujours tenu ses fans en haleine, proposant de véritables courts métrages musicaux, et Rot Among Us est un nouveau film à sketches pour les oreilles, gentiment sombre, sympathiquement glauque, et raisonnablement Doom. Ce Heavy passionné qui sait aussi se montrer terriblement accrocheur lorsqu’il le faut (« Rot Among Us » méga tube qu’on ne retrouvera jamais sur les compiles de l’été), et même parois énervé et violent est donc une sacrée échappatoire à la réalité actuelle, étouffante et anxiogène.

Collection de riffs à faire se pâmer Tony Iommi lui-même, linéarité de surface pour une réelle exploration des bas-fonds, redondance, insistance, pour un chemin menant vers un épilogue irrésistible, sorte d’opéra dément pour psychopathes de bande-dessinée (« Gundella the Green Witch »).

Du tout bon donc, un nouveau voyage dans un univers de fête foraine déviante, et un album qui se savoure de la première à la dernière note, et qui sait distiller ce qu’il faut de claviers pour sonner authentique, nous sauvant ainsi d’un marasme old-school de plus en plus difficile à supporter.

 

         

Titres de l’album :

01. Gather Each Witch

02. Rot Among Us    

03. The Sleeper          

04. Psychedeathic Swampnosis        

05. Devil's Night Doom        

06. 5508 Martin St    

07. Evil Dad (Dad By Dawn)          

08. Tommyrotters      

09. Chelsea Didn't Come Home Last Night

10. Gundella the Green Witch


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 28/09/2022 à 16:14
80 %    197

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
28/09/2022, 18:32:50

Il faut que j'écoute cet album, groupe hautement sous-estimé selon moi.


Humungus
membre enregistré
29/09/2022, 06:50:05

Pas par moi en tous cas !

A l'instar du dernier DISMA, c'est typiquement le genre de groupe dont je vais acheter le dernier album sans même l'avoir écouté.

Valeur sûre putain !


Wildben
@163.116.176.63
30/09/2022, 08:03:34

Cool, je les avais un peu perdu de vue après Stoned, la faute peut-être à une certaine forme de dispersion discographique (combuien d'EPs / splits?). Mais là, je me retrouve totalement dans cette usine à riffs et cette "linéarité de surface pour une réelle exploration des bas-fonds". Comme souvent Humungus a tout résumé: une valeur sûre.


Buck Dancer
@86.218.126.165
02/10/2022, 22:56:15

Je découvre. Musicalement la qualité est clairement au rendez-vous, reste le côté "théâtral grand guignol" qui pourrait me lasser sur la longue. Mais découverte intéressante, d'un groupe qui sort du lot. 


Buck Dancer
@80.215.85.209
19/10/2022, 22:54:08

Réévaluation obligatoire maintenant que j'écoute cet album en boucle depuis mon commentaire précédent. Excellent album de doom/death/stoner, et même le chant de "sorcière" passe tout seul. 

Merci pour la découverte !! 


Simony
membre enregistré
19/10/2022, 23:11:29

C'est le genre de groupes pour lequel il faut s'immerger totalement dans leur univers, un peu comme ABYSMAL GRIEF, tu peux pas te dire, tiens je vais écouter ça entre la poire et le fromage, et c'est en ce sens que c'est un groupe unique ! Après soit tu adhères, soit tu détestes, c'est certain.
Ça sent l'achat également pour ma part.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51