Left Hand Path

Entombed

Oubliez que nous sommes en 2020, pour vous replonger dans les années fin 80 et début 90 où l'industrie musicale est encore un terrain en construction. Bien que les BLACK SABBATH, IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST, METALLICA voire SLAYER... contribuent à forger l'histoire du métal, il reste encore de la place, notamment avec l'arrivé du Death Metal qui veut également sa part du gâteau.
Les groupes de la scène de Tampa comme DEATH, DECIDE, MORBID ANGEL... vont ainsi apporter une nouvelle pierre à cet édifice et s'imposer comme les pionniers du genre sur le marché. Mais loin du climat subtropical de la Floride, le Death Metal immigrera également dans les terres du nord, plus précisément en Suède ou un certain ENTOMBED va également prendre place.

Né d'abord sous le nom de NIHILIST en 1987 à Stockholm, le groupe ne tarde pas à se faire un nom dans la scène underground en proposant de très bonnes démos où se flaire déjà un gros potentiel à exploiter. En 1989, nos suédois découvrent que le nom NIHILIST est déjà pris par un groupe américain, alors ils optent pour ENTOMBED, très vite le succès du groupe remonte aux oreilles des labels comme Nuclear Blast ou Earache Records qui sont à l'affût de nouveaux talents, le choix se tourne vers le dernier et comme le dira Nick Anderson plus tard "C'était Earache Records ou rien" de quoi faire plaisir à Diggy Pearson qui voit encore dans le roster de son label, entre autre NAPALM DEATH, CARCASS ou DEICIDE, une nouvelle pépite.
Fan du son du groupe TREBLINKA, ENTOMBED décide de confier l'enregistrement de leur premier album à Tomas Skogsberg avec son fabuleux Sunlight Studio. Enregistré cette même année, Left Hand Path est donc prêt pour être publié le 01/05/1990.


Ce Left Hand Path est loin de pratiquer le style de Tampa, il se pose plus comme un Death Metal sombre d'où se dégage une ambiance qui suinte, très mortuaire (comme l'artwork). Le son de guitare possède quelque chose de bien particulier, cela est beaucoup moins gras que les américains et conserve une sonorité plus rêche tout en étant agressif, à l'oreille on dirait le bruit d'une tronçonneuse qui tourne à plein régime et ça ENTOMBED le doit à une manipulation d'une pédale à distorsion, la fabuleuse "Boss Hm2" (qui deviendra avec le temps, un objet culte). Même le jeu de batterie est différent, Nick Anderson n'est pas branché par la technique du blast-beat préférant transpirer comme un dingue sur des frappes très rythmiques.
Vocalement Petrov apporte lui aussi une touche plus personnalisée, avec son timbre, l'émotion est palpable, un feeling growl/scream très percutant arrivant à emmener l'auditeur également. Avec Left Hand Path, ENTOMBED sonne l'arrivée d'un nouveau Death Metal marqué au fer rouge et qui ne connait pas la pitié. Si les américains balancent leur style avec une batte de baseball, nos Suédois eux vous le servent à la hache aiguisée.
L'album est rempli de morceaux implacables, rien que le début avec la chanson titre où l'intro et son cri de film d'horreur permet de vite comprendre où on met les pieds (enfin les oreilles). Ce morceau, une fois en route, envoie un violent uppercut, c'est rapide, net et précis, le tout avec des breaks à s'en briser la nuque, puis des solos sortis de nulle part et c'est pas avec la seconde compos "Drowned" que le ton change. Celui-ci disposant de riffs à faire saigner les doigts. Tout au long de cet album le rythme est à couper le souffle, on sent que le groupe musicalement s'inspire du mouvement Punk pour  obtenir une telle vitesse, il est même difficile de vous citez un ou quelques morceaux sortant du lot, car le style de ENTOMBED est  comme un album de Grindcore, attention pas dans la durée des titres, mais conçu dans le but de faire le vacarme le plus violent possible pour rafler la première position au Death Metal des ricains.
Bien que ce disque soit une sorte de magma en fusion, il joue sur son atmosphère. ENTOMBED le savait, si le groupe jouait simplement sur de la violence pure jus, la pilule aurait du mal à passer, c'est pour cela qu'on trouve dans l'album une ambiance macabre et glaçante qui permet de donner une profondeur mais aussi un intérêt à leur musique et ça fonctionne à merveille.

Loin du Death Metal de Floride qui domine, avec cet album, le groupe obtient lui aussi une reconnaissance dans ce business. Ce disque se veut tout aussi puissant avec une production rivalisant de celle de l'époque comme Scott Burns voire Colin Richardson.

Left Hand Path reste un album gravé dans le marbre, il a su influencé bon nombre de groupes au fil du temps tel un mythe. Mais bien qu'aujourd'hui, ENTOMBED ne soit plus (enfin entre une formation semi-membre originale pour du projet live et ENTOMED AD) ce disque a fêté ses 30 ans depuis le 01/05/2020 et reste incontournable et efficace. Reste également le sentiment de nostalgie musicale d'une époque où se trouvait une certaine franchise qui, de nos jours, s'est perdue avec la musique actuelle.

Track-List :

1.Left Hand Path                  
2. Drowned                          
3. Revel In Flesh                  
4. When Life Has Ceased                    
5. Supposed to Rot              
6. But Life Goes On              
7. Bitter Loss                        
8.Morbid Devourment                          
9.Abnormally Deceased                      
10. The Truth Beyond                          
11. Carnal Leftovers                            
12.Premature Autopsy


ENTOMBED BANDCAMP 



par Baxter le 16/05/2020 à 12:00
80 %    166

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


stench
@88.121.208.239
21/05/2020, 10:56:19
"C'était Earache Records ou rien" de quoi faire plaisir à Diggy Pearson qui voit encore dans le roster de son label, entre autre NAPALM DEATH, CARCASS ou DEICIDE, une nouvelle pépite."

Sauf erreur de ma part, Deicide n'était pas sur Earache.

MorbidOM
@78.246.0.128
21/05/2020, 14:59:55
Deicide était chez Earache de "The Stench of Redemption" à "Till Death Do Us Part"

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Gateways To annihilation

Baxter 29/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Dusk...And Her Embrace

JérémBVL 25/05/2020

Indecent & Obscene

Baxter 23/05/2020

Programmed

mortne2001 22/05/2020

Concerts à 7 jours
Blue Oyster Cult 02/06 : Le Trianon, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Pour ma part, je rejoignais surtout asqer sur le fait que je n'aimais pas le bazar...
Après, j'aurai très bien pu moi aussi utiliser ce genre de phrase fourre tout (c'est d'ailleurs tout à fait mon style) car et d'une j'ai une fâcheuse tendance à amalgamer très facilement Power et Sympho(...)

01/06/2020, 05:58

JTDP

Très content de voir que BOISSON DIVINE a les honneurs de ta plume, mortne2001, tant j'estime ce groupe. Pour moi, ils n'ont pas d'équivalent dans la scène Folk Metal française actuelle (bon faut dire qu'elle est bien sinistrée aussi). "Volentat" était déjà un bijou, celui-ci enfonce le clou(...)

01/06/2020, 01:20

Humungus

Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas écouté celui-ci, du coup je me le retape dans les esgourdes en ce moment.
Et c'est vrai que c'est, une fois de plus, une putain de tuerie merde !
Rien que pour ce rappel à l'ordre, merci Baxter.

PS : Les Grands Anciens exi(...)

31/05/2020, 22:41

Buck Dancer

Je n'ai pas parlé de la chronique dans mon premier commentaire pour ne pas être désobligeant envers l'auteur, mais c'est vrai que, on dirait une... traduction Google.

31/05/2020, 14:51

stench

Je n'ai jamais pu me faire à cet album qui m'a déçu à sa sortie. Il a probablement ses qualités mais rien à faire, ma première impression n'a jamais changé (et je perds sans doute quelque chose)... Pour le coup, je vais encore me le passer aujourd'hui pour voir !
Par ailleurs, je suis (...)

31/05/2020, 09:34

Gargan

Qu'est ce que c'est que ce groupe ? Merci pour la découverte.

30/05/2020, 22:36

aras

plutôt moyen voire mauvais, Entre 2 eaux à l'image du groupe

30/05/2020, 20:42

KaneIsBack

Je vais la faire courte, et je vais paraphraser le public d'une autre discipline dont je suis fan : BOOOOOOOORIIIIIIIIIIIIING !!!

Nan, mais sans déconner, je me suis un peu - beaucoup - emmerdé en écoutant ce disque. J'avoue m'être mis à Nightwish uniquement à cause de Floor, mais(...)

30/05/2020, 18:20

NecroKosmos

Ah, ce titre me plaît bien ! Je surveille.

30/05/2020, 17:37

Riffing Curiosity

Premier Morbid qui m'ait déçu aussi. UNe moiteur et ds ambiances lourdes, un gros travail sur le son mais j'ai jamais accroché, CD revendu bien vite. Aujourd'hui je regrette et lui donnerais bien une seconde chance.
Et malgré moi, j'y peux rien, Morbid Angel c'est avec David Vincent ou ri(...)

30/05/2020, 15:27

steelvore666

Pfiou c'est intéressant soit, mais pas évident à lire !

30/05/2020, 14:25

grinder92

Le guitariste sur "The Crimson Idol", l'un des albums qui a changé ma vie... une page se tourne...

30/05/2020, 13:26

RBD

Il n'a pas attendu les contestés "H" et "I" pour être assez apprécié, cet album. Parce qu'il reste bien au-dessus de la production lambda de toute la scène. Tucker est un bon growleur et en revenant aux bases, ils ne pouvaient pas se planter.

30/05/2020, 13:10

Saddam Mustaine

RIP

Guitariste de Alice Cooper et WASP surtout je me souviens.

30/05/2020, 12:58

RBD

Reste à voir ce que ce retour en arrière managérial va donner. J'aimais bien la rétrogradation mesurée du dernier vers un Death toujours très technique mais revenu à un certain niveau d'efficacité basique.

30/05/2020, 12:56

MorbidOM

Premier album de MA qui m'ait un peu déçu, non pas qu'il soit mauvais mais il manque un peu de personnalité. À la limite je préfère presque H qui malgré tous ses défauts n'aurait clairement pu être pondu par aucun autre groupe en ce monde.
(il faudrait faire un peu attention à l'orth(...)

30/05/2020, 06:28

MorbidOM

Bizarrement, j'avais vu le groupe à l'époque de Vempire, je les connaissais pratiquement pas et j'avais plutôt une image de poseurs mais j'avais été assez impressioné (et j'étais loin d'être le seul), puis je le ai revus quelques fois et c'était vraiment tout pourri, même à l'époque de C(...)

30/05/2020, 04:25

Humungus

Je confirme la merde en live.
"Tellement inaudible que le groupe en était ridicule sur les planches..."
Mais même sans ça de toutes façons, ils étaient ridicules sur scène !
Je me souviens de gars en échasse au HELLFEST... C'te poilade bordel !!!

29/05/2020, 22:46

quaraz

plastigroup

29/05/2020, 22:14

lolilol

Nez Crotte quel nom ridicule pour un groupe...

29/05/2020, 22:12