Death of the Party

South Of Salem

19/01/2024

Spider Party Records

A Salem, les sorcières n’étaient pas à la fête. On brûlait de ci de là de pauvres femmes n’ayant rien demandé, et ayant commis comme unique faute d’être indépendantes, fortes, et donc, à l’opposé de la docilité imposée par la religion chrétienne. Il y a eu des cris, de la souffrance, des douleurs, des vengeances, et le marteau des sorcières a été jeté en pleine face des béni-oui-oui une fois la crise d’inquisition passée. Mais les fantômes rodent encore, et sortent de leur tanière une fois Halloween décorée et les bonbons préparés.

Salem est donc chargée d’histoire d’impies supposées, torturées puis cramées, de quoi inspirer pas mal de groupes depuis la nuit de temps. Et les baladins modernes de reprendre à leur sauce cette période traumatique de l’histoire qui a vu des millions de femmes balancées en enfer sans prendre de gants, ni surveiller le barbecue. Dernier collectif en date, les SOUTH OF SALEM, qui de leur Hard-Rock chantant et contemporain célèbrent l’esprit d’indépendance et de fête qui anime aujourd’hui les accros aux cauchemars les plus sensibles.

Partant d’un postulat Rock simple, ce quintet de Bournemouth nous passe un message certes puissant et mélodique, mais terriblement convenu. On ne peut certes pas taper la cible de l’originalité à tous les coups, et telle n’est pas la volonté de ces cinq tatoués (Joey - chant, Kodi & Fish - guitares, Dee - basse et Pip - batterie) qui préfèrent évoluer en terrain connu, celui foulé par les BACKYARD BABIES, les STRUTS et autres combo alternatifs entre fête horrifique et poignée de main sincère sur le perron d’une vieille bâtisse abandonnée.

Les plus au courant connaissent déjà The Sinner Takes It All, premier album paru en 2020 et qui de son titre parodiait ABBA alors que sa musique s’inscrivait dans une logique héritée des MISFITS et de MADINA LAKE. Evoluant dans un univers très fréquenté, les anglais se proposent aujourd’hui de revisiter le décorum du Metal moderne via quelques hits bien jumpy, énergiques ce qu’il faut, aux refrains évidemment mémorisables, et aux riffs bien costauds.

Et si le tout sent un peu le réchauffé, l’ambiance reste tout à fait fréquentable.

Le look et la musique s’accordent, et le classicisme est de rigueur. Dès le premier single « Vultures », le ton est donné, la chanson clipée, et l’attitude légèrement punky. Pas d’esbroufe, l’essentiel, des riffs gluants, et un style qui louche sur les USA, patrie de ce genre de Hard alternatif contemporain défendu par une horde de groupes aux naseaux percés et aux jeans élimés.

Agréable, digeste, et anecdotique. Tels sont les qualificatifs employés pour définir le champ d’action des anglais qui peuvent s’appuyer sur une rythmique performante, et compter sur les harangues d’un chanteur au timbre certes limité, mais toujours efficace. Aucun risque de s’endormir devant la énième rediffusion de Plan 9 From Outer Space, et au contraire, Death of the Party ressemble plutôt à la life of the party, avec sa popularité, son ton léger, et ses connaissances éclairées.

Sympathique, ce deuxième album joue donc avec les codes du Heavy moderne, pour l’alléger et en présenter une version édulcorée. On préfèrera sans doute l’odeur de sueur des HELLACOPTERS, mais si d’aventure, vous étiez du genre à repasser votre linge après l’avoir lavé, alors cet album saura vous conter fleurette entre deux doses d’adoucissant.      

Rien ne dépasse. Les guitares sont clean, formelles dans les échanges, et jamais le chant ne s’aventure en territoire ennemi trop rauque. On pourra sans doute reprocher au quintet sa façon de niveler par le milieu toutes ses compositions, même si parfois l’atmosphère se tamise un peu pour oser un mid tempo plus costaud (« Left For Dead »).

Plutôt réservé à un public jeune et avide de sons formatés, SOUTH OF SALEM ose quelques arrangements de claviers, des effets épars mais efficaces, un brin de sensibilité (« Hellbound Heart »), mais aussi quelques décharges d’adrénaline pour aller jusqu’au bout de la nuit (« Bad Habits (Die Hard) », qui n’est pas sans évoquer nos chers BLACKRAIN).

Beaucoup de redondance, des répétitions qui dansent, pour un album encore un peu trop tendre et prévisible. Le côté bondissant fonctionne un premier temps, avant de carier les dents, et de nous laisser le râtelier endommagé. La patience finit par être mise à mal par ce côté prévisible à outrance, avec toujours le même système couplet/pré-refrain/refrain, qui certes fonctionne, mais qui montre rapidement ses limites.

C’est joyeux, heureux, mais plus proche de l’horreur Netflix que du craspec italien. Un genre de Tales from the Crypt en famille, sans faire trop peur, et pour sourire plus que frémir. On ne peut pas condamner des musiciens qui jouent sincèrement leur carte, mais on n’est pas non plus obligé de les suivre dans leur monde un peu trop préfabriqué.

Cet album ne réveillera pas les esprits de ces pauvres sorcières trainant depuis des siècles dans les limbes. Elles seront tout au plus gênées par le bruit, sans vraiment devenir insomniaques



Titres de l'album :

01. Vultures

02. Static

03. Jet Black Eyes

04. Stitch The Wound

05. Left For Dead

06. Hellbound Heart

07. Bad Habits (Die Hard)

08. Death Of The Party

09. A Life Worth Dying For

10. Villain


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 27/04/2024 à 16:59
70 %    84

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Dobey swamp

Il y a décalage notoire entre ce report et la perception de ce pseudo journaliste qui a oublié d être objectif je pense et l avis du public. Ça arrive trop souvent malheureusement.

30/05/2024, 19:02

gory salope

@gory : on veut lire ton report alors, petite catin

30/05/2024, 14:16

GORY

Ce report, c'est du grand n'importe quoi rédigé par une personne qui n'y connaît rien (j'y étais). 

30/05/2024, 11:48

Jus de cadavre

Terrible. Le Thrash / Death au top. On dirait du Legion of the Damned en (bien) mieux avec un coté Slayer de vicelard. 

29/05/2024, 22:14

Jus de cadavre

Setlist de malade tout simplement. Tom est une brute absolue derrière les futs c'est taré. J'avais même pas entendu causer de cet album live ! Merci pour la chro et le rattrapage ;)

29/05/2024, 22:07

Saul D

"pense"

29/05/2024, 17:28

Saul D

Je le sais, je les avais interviewés il y a un moment, mais je ne pensent pas qu'ils aient des tendinites du bras, eux :-)

29/05/2024, 17:28

Gargan

Les birds, en mode vieux con, je les évite depuis leur retrait du dernier hellfest (en même temps, pas mon style donc je le vis bien :D). Raisons très vagues et tellement dans l'air du temps : z'en font pas assez pour les femmes (y'a pourtant rien de pire et d&a(...)

29/05/2024, 15:46

Steelvore666

Miam-miam !

29/05/2024, 07:54

Matürin/ Mobütu

Ici le chanteur du gang Mobütu.Il est vrai que j’ai cette fâcheuse habitude de trop parler entre les morceaux et je te le concède et te remercie pour le consei(...)

28/05/2024, 17:21

Jus de cadavre

Saul D : et bien pas tant que ça en fait ! Al-Namrood (qui veut dire "non-croyant" en arabe) est clairement anti-islam ! Au point que les membres restent anonymes car ils risquent (très) gros dans leur pays qui a le coup de sabre facile...

28/05/2024, 15:04

Saul D

Mettre en lien Al Namrood et Nokturnal Mortum, c'est cocasse :-)

28/05/2024, 12:44

PTT

Je trouve que DPD a raison. Et paradoxalement, je compose de la zique plutôt moyenne, on sort des albums qui sont certainement dispensables, 90% de nos "fans" sont nos potes. Mais je continue. Parce que j'aime ça, parce que sinon il ne me restera plus que d(...)

27/05/2024, 23:38

Johnny grossebite

Allez, après les boomers hivy mitol, voici venir les goudous en colère. De mieux en mieux

27/05/2024, 22:12

DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55