Dark Fate For Judgement Day

Rollywoodland

09/02/2024

M O Music

Un look improbable, entre les BEASTIE BOYS et trois pêcheurs plus portés sur la bouteille que sur la gaule, une musique d’une simplicité exemplaire, pour un nouvel album méchamment attendu. Les ROLLYWOODLAND sont du genre dilettante, et prennent leur temps avant de ferrer le poisson. En admettant que le poisson, évidemment, c’est vous. Alors, comment appâter des bestioles qui se sont habituées à votre absence ? Avec une pâte compacte, gouteuse, et surtout, un lancer de canne à la perfection.

Good job.

ROLLYWOODLAND, ce sont trois musiciens capables, sympathiques et assumant totalement leurs références. Rolly Wood (basse/chant), Ben Dog (batterie) et Yo Godon (guitare), plus d’une décennie après Appetite for Seduction, leur premier album qui n’était pas passé inaperçu se retrouvent enfin dans la position de trublions géniaux, un rôle qui leur va comme un gant. Et avec pas moins de quinze titres dans la musette, les français n’ont pas joué les pingres ni la prudence, s’exposant comme jamais au verdict d’amateurs de Rock n’Hard incisif, festif, et dansant.

Les caractéristiques du power-trio sont toujours les mêmes. Une ouverture d’esprit sur tous les sous-genres d’un Hard-Rock souple et mélodique, une approche jumpy et souriante, et des titres simples, efficaces, festifs, qui donnent le sentiment de planer au-dessus d’une époque trouble qui n’a guère le temps de proposer des entre-deux libérateurs.  

Dark Fate For Judgement Day et sa subtile allusion à TERMINATOR, serait plutôt du genre B.O d’une comédie d’été, avec protagonistes en chemise à fleurs et romances cocasses. L’intensité est modérée, la puissance bridée, mais le fun décuplé, ce que souligne avec beaucoup de légèreté l’imparable « Nunchaku ». Guitare docile au son clair gracile, rythmique fluide et chant juste, des ingrédients bien connus des amateurs de Rock généraliste, qui n’aime rien tant que ces cocottes de guitare et ces riffs joués en toute décontraction.

Quelque chose comme un compromis trouvé entre ROYAL REPUBLIC, la scène suédoise, et le rock agréable de nitre beau pays. Rien de crucial, rien de fondamental, juste une jolie bulle de savon qui éclate dans un cile d’azur. Largement de quoi oublier la routine quotidienne pour se rappeler que le soleil est l’antidépresseur le plus efficace sur le marché. Et avec cette production claire et immaculée, les trois amis jouent sur du velours, celui qui vous caresse la peau sur « Heaven for Paradise », qui réchauffe autant que les années 2000.

Difficile alors de définir le champ d’action d’un groupe qui justement brouille les pistes, sans se montrer élitiste. Le côté populaire de cette musique est loin d’être une tare, d’autant que l’énergie se manifeste régulièrement, pour mériter cette caution Hard-Rock accordée aux 7 WEEKS, BLACKRAIN et consorts. Un peu Glam sur les bords, totalement côte Atlantique en juillet, Dark Fate For Judgement Day est une soirée sous les étoiles, qui brillent de mille feux pour transformer vos vacances en rêve éveillé.  

Plus proche d’un D.A.D que d’un GUNS N’ROSES, ROLLYWOODLAND refuse le cloisonnement trop étroit, et s’affranchit des attentes en préférant un Hard Rock n’Roll versatile à un gros Hard prévisible. Et – chose importante s’il en est – confère à chaque morceau une âme, une personnalité propre, ce qui rend l’écoute de ce deuxième album fascinante et passionnante. En format court, les titres font merveille et laissent un souvenir durable. En mode évolutif, le Rock à la STONES reprend son leadership, tout en s’autorisant quelques accès mélodiques frais et dispo (« Militærritory »)

Fantastique retour au premier plan, Dark Fate For Judgement Day n’est ni un destin tragique ni le jugement dernier, mais plutôt une occasion de s’amuser en compagnie de musiciens qui sont plus ou moins l’équivalent de nos anciens DIRTY SIDE, en version plus solide et crédible.

Syncopé, haché, délié et fluide, aux harmonies classiques mais toujours efficaces, ce deuxième chapitre est une belle surprise dans l’actualité de notre musique préféré, même si certains affirmeront – sans doute à raison – que nous parlons plus volontiers ici de Rock n’Roll que de Hard-Rock.

Mais qu’importe l’étiquette, du moment que le t-shirt nous va et nous plaît.

Avec un humour permanent permettant quelques délires bien sentis, ROLLYWOODLAND brocarde des héros avec ironie sur « JCVD », petite perle de Hard Funk qui rend hommage à ce cher Jean-Claude, toujours aussi aware malgré les années.

Tracklisting impeccable, conviction, passion. Telles sont les qualités d’un disque qui ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas, et qui parvient même à tenir tête aux cadors suédois de la dernière décennie. « When You Cry » pourrait d’ailleurs avoir vu le jour du côté de Stockholm, capitale du Hard-Rock smooth qui aurait certainement apprécié ce « We All Come From Outer Space » endiablé et volontiers rigolard.

ROLLYWOODLAND comble douze ans d’absence de la meilleure des façons. En continuant de pratiquer un Rock sincère, honnête, qu’on qualifiera de travailleur et surtout pas d’opportuniste. Et Dark Fate For Judgement Day de nous faire danser jusqu’au bout du week-end, l’air satisfait et le sourire franc. NIGHT FLIGHT ORCHESTRA, ROYAL REPUBLIC, et une grosse poignée d’autres, mais surtout, un cachet frenchy authentique et sans complexe.

Bienvenue à Rollywood, la ville des vices où tous les boulons sont possibles.

 


Titres de l'album :

01. Judgement Day

02. Ugly

03. No Dogshit (On The Sidewalk)

04. Nunchaku

05. Heaven For Paradise

06. Jesse Jane

07. Militærritory

08. Action Movies Belong To Rock N Roll

09. First Blood

10. The Epic Split

11. JCVD

12. When You Cry

13. Another Part Of Me

14. Love Me

15. We All Come From Outer Space


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/04/2024 à 17:09
80 %    124

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2024 / Clisson

Jus de cadavre 15/07/2024

Live Report

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

On me dit dans l'oreillette que la femme de Rob (qui est française) est fan d'Indochine et qu'elle ne serait pas étrangère à cette décision de reprise... L'amour rend aveugle, mais sourd aussi apparemment.

18/07/2024, 14:59

Humungus

Monument.

18/07/2024, 13:39

Humungus

"Kirk et Rob reprennent "L'Aventurier" d'Indochine"... ... ...Le groupe qui aime à se tirer une balle dans le pied quoi !Après l'ignominie de la reprise de Johnny il y a quelques années...A la prochaine date franç(...)

18/07/2024, 09:35

Alain MASSARD

juste excellent!!!!

17/07/2024, 16:30

Tourista

''Shoot the babies in the nest, that's the real hunting''

17/07/2024, 08:37

Ivan Grozny

Pour ma part :Jeudi : Ashinhell / Immolation / Brujeria / Megadeth (aïe aïe) / Shining (le groupe norvégien) / Sodom / Cradle of FilthVendredi : Fear Factory / Savage Lands / Kanonenfieber / Satyricon / Emperor / Machine Head (la fin vite fait pour boire un coup) / (...)

17/07/2024, 01:16

Gargan

« Wher’ar’you Marshall ? » « yeahiyeaah wohooo !! »

16/07/2024, 21:51

LeMoustre

Sympa.En plus tête d'affiche au Pyrenean Open Air en septembre. Ça se loupe pas ça 

16/07/2024, 10:06

Cupcake Vanille

Ok c'est très différent de la période You Will Never Be One of Us qui était plus un mix sauvage et efficace entre un Slayer et Napalm Death. Todd Jones change encore de style vocalement, pour un truc plus vomissant rempli de glaire dans une ligne death(...)

15/07/2024, 11:11

RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08