L'Appel du Néant

Salò

23/02/2024

Source Atone Records

SALO, le film maudit qui valut à son réalisateur des menaces de mort et autres réjouissances. SALO, ce film particulièrement ignoble décrivant les 120 jours de torture de neuf jeunes hommes et filles par un quatuor de libertins fascistes. SALO, ou l’horreur et la décadence, la soumission, l’humiliation, la coprophagie, les chairs fatiguées, les êtres transformés en objets de plaisir, avant la chute de l’empire et la mort assurée. Une dernière valse entre les tabous, qui n’a laissé personne de marbre et qui reste aujourd’hui l’une des œuvres les plus subversives du cinéma italien.

Tout ça pour dire qu’en choisissant ce nom, HCT (basse/chant), AVS (guitare) et DLE (samples/claviers) ont fait un pari difficile à remporter, la transposition musicale de cet univers hautement décadent relevant de la gageure.

Mais SALO n’est pas un groupe comme les autres. D’ailleurs son label le sait mieux que quiconque, lui qui ose en accroche fatale un définitif :

 

La musique de SALO n'est pas faite pour être adorée, elle est écrite pour être décriée        

 

Comme le film éponyme, dernier témoignage de Pier Paolo Pasolini avant la fin.

L'Appel du Néant fait suite à un EP très remarqué, Sortez Vos Morts, publié en 2021 et déjà symptomatique d’une démarche absolutiste. Dans la plus droite lignée des groupes incorruptibles, le trio nous propose un mélange explosif de Crust, de Black Metal et d’Indus, ridiculisant la concurrence bruitiste, comme si FANGE se faisait les dents sur le répertoire des Acteurs de l’Ombre. Un maelstrom de sons graves et obsédants, un déluge de plomb en plein mois d’août, une fournaise infernale, un dernier bal avant extinction.

Ou plus simple : une épreuve difficile à supporter, mais éminemment cathartique.

Je n’insulterai pas le trio en lui accolant une étiquette qui ne lui ira pas. L'Appel du Néant est un savant mélange de samples en français, de sons abrasifs, de Hardcore joué sombre et de Black joué la haine au ventre, le tout régulé par une raideur rythmique entre blasts intempestifs et lourdeurs oppressantes.

« Un Homme ça ne s'empêche » donne d’ailleurs le ton. En six minutes et des poussières, cette prise de contact expose tous les arguments, et cogne aussi fort qu’un père sur son fils maltraité. Enregistré par Manu Laffeach (PARLOR, GREGAIRE), mixé par Cyrille Gachet (FANGE, YEAR OF NO LIGHT, YAROTZ) et masterisé par Alan Douches (THE BLACK DAHLIA MURDER, SUICIDE SILENCE, CANNIBAL CORPSE), L'Appel du Néant est un trou noir avalant tout sur son passage, pour transformer la lumière en pénombre éternelle.

Redoutablement bien construit, ce premier long est de ceux qui affichent une confiance et une maîtrise insolente. Les samples aiguillent vers HYPNO5E et ses obsessions littéraires, mais le son, gigantesque, singe les tics de la nouvelle scène BM française, tout en rendant hommage aux héros Crust de la décennie 80. SALO réussit donc son pari en signant l’album le plus impressionnant de ce mois de janvier 2023.

Avec quelques participations notables, L'Appel du Néant pose les bases d’un nouvel extrême, libre, expérimental, mais toujours aussi incontrôlable. Entre Post-Hardcore et Post-Black, Crust, Powerviolence et Indus-Metal plus totalitaire que martial, SALO transpose l’univers de Pasolini dans un langage plus actuel, et nous propose une version musicale d’une époque où les petites salopes politiques ont pignon sur rue, et les fachos une légitimité dont ils n’auraient pu rêver il y a de cela trente ans.

De fait, l’humeur n’est pas badine. Elle est froide, congelée, autoritaire et sans compromis. On pourrait presque sentir l’odeur des excréments goûtés et de l’urine dégustée au détour d’un « Et Pourtant j'essaie », qui insiste et appuie sur les plaies, alors que la nudité juvénile nous plonge dans une perversion sans nom.

Sans vraiment retrouver l’abomination de son illustre modèle cinématographique, SALO en emprunte les codes, et transpose l’horreur dans un contexte de vingt-et-unième siècle souffreteux et ouvert aux diktats de la morale et du retour de l’ordre.

Mais tout le monde n’est pas encore prêt à affronter la réalité. Comme tout le monde n’est pas encore prêt à supporter une telle attaque sonique qui ne retient pas ses coups. « La Cendre et le Sang » en met d’ailleurs un dernier, droit dans l’estomac, qui nous achève et nous balance trente-six chandelles allumées dans les yeux.

Aussi froid, laid et violent que ce présent qu’on nous présente comme normal, SALO  déjoue, mais ne détourne jamais le regard de l’abjection. Vous êtes invités à en faire de même.

Si vous pouvez le supporter bien sûr, ce qui est l’inconnue de cette équation.       


           

Titres de l’album:

01. Un Homme ça ne s'empêche

02. Le Goût du Sang.

03. J'affronte la Mort (ft. Diego Janson - Karras)

04. Est-ce là mon Avenir ?

05. Il Faut qu'ils Crèvent

06. Liberté Surannée

07. Et Pourtant j'essaie (ft. Mütterlein)

08. La Cendre et le Sang (ft. Mütterlein)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 06/04/2024 à 17:22
88 %    427

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35