Infest the Rats' Nest

King Gizzard

16/08/2019

Flightless

Si vous aimez les inclassables, les parias, les étrangetés, les bizarres, les éclopés, les handicapés de la certitude et tous les mécréants de la variété, vous êtes surement déjà tombé sous le charme des australiens de KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD. Pensez-donc, un septuor austral formé en 2010 et qui fête en 2019 son quinzième album studio et son énième changement de cap, ça ne passe pas inaperçu, même pour les plus étourdis. Alors dites-vous une chose, une bonne fois pour toutes, nous tenons-là nos Zappa à nous, capables de faire le grand écart entre Stoner et Thrash, entre Hard vintage et Metal contemporain, entre Country et Punk, sans que cela ne paraisse incongru ni stupide. Il faut dire que les lascars sont plutôt talentueux, et un rapide coup d’oreille à leur pléthorique discographie suffit à s’en rendre compte. Listons pour le plaisir les œuvres des marsouins, 12 Bar Bruise (2012), Eyes Like the Sky (2013), Float Along – Fill Your Lungs (2013), Oddments (2014), I'm in Your Mind Fuzz (2014), Quarters! (2015), Paper Mâché Dream Balloon (2015), Nonagon Infinity (2016), Flying Microtonal Banana (2017), Murder of the Universe (2017), Sketches of Brunswick East (2017; avec MILD HIGH CLUB), Polygondwanaland (2017, lâché gratos, comme ça…), Gumboot Soup (2017), Fishing for Fishies (2019) et ce final Infest the Rats' Nest, leur second long de 2019, et certainement pas le dernier…Soit la bagatelle de cinq albums rien qu’en 2017, certes loin des scores pharamineux atteints par BUCKETHEAD, mais à des miles de toute raison normale d’un groupe lambda. On ne peut donc pas dire que les sept musiciens soient à court de jus, puisqu’en plus de leur productivité, il convient de louer leur stabilité dans la qualité, même si les fans de distorsion et de boucan auront du mal à s’attacher à un album comme Fishing for Fishies, plus volontiers Country, Blues et tout le toutim. Mais qu’il en soit ainsi, et c’est justement cette pluralité qui les rend encore plus attachants, attachement et affection que ce quinzième LP ne risque pas d’affecter…

Mais pour les néophytes, qu’est-ce donc que la magie KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD dans les faits ? Un sacré mélange, un refus des conventions, un choix qui n’en est pas un, et le Crossover le plus maousse qu’on puisse trouver sur le marché. Un truc qui vous rappellera les mélanges bizarres Jazz/Progressif/Thrash de BLIND ILLUSION, les démarches de guingois de PSYCHOTIC WALTZ, une union bizarre entre KYUSS et METALLICA, le tout supervisé par SLAYER, trop heureux d’avoir encore converti quelques brebis. Sans aller jusqu’à disséquer le travail entier des australiens et en se bornant à ce Infest the Rats' Nest, nous tenons là un petit miracle du Doom/Stoner/Thrash psychédélique, encore plus délirant qu’un discours de Timothy Leary complètement stone, mais largement aussi puissant qu’un délire de THE OBSESSED re-vu et re-corrigé par SODOM (enfin presque, n’exagérons rien…). Deuxième jet de l’année pour le groupe, ou plutôt le collectif articulé autour de Stu Mackenzie (chant, guitare, basse, claviers, flûte, zurna, clarinette, saxophone, harmonica, sitar, baglama), Ambrose Kenny-Smith (chant, harmonica, claviers), Cook Craig (guitare, basse, chant), Joey Walker (guitare, basse, claviers, chant), Lucas Skinner (basse, claviers), Michael Cavanagh (batterie, percussions), et Eric Moore (batterie, percussions), qui ressemble à une bande d’allumés fans de HAWKWIND ayant découvert les joies du Thrash sur le tard, ce qui est d’ailleurs un peu le cas si on s’en réfère au parcours de Stu McKenzie, leader et poly-instrumentiste qui déclare à ce propos : « J’ai connu un gamin fan de RAMMSTEIN (…) C’était mon introduction au Heavy Metal. RAMMSTEIN a mené à METALLICA, METALLICA a mené à SLAYER, SLAYER a mené KREATOR et SODOM. Les groupes allemands m’ont vraiment botté le cul et m’ont foutu la trouille aussi. Plus tard, quand j’ai pris une guitare, j’ai réalisé que c’était trop dur à jouer, alors je suis entré dans le Rock’n’ roll et le Garage. C’était libérateur. ».
Dont acte. Sauf que le gus est tout à fait capable de jouer du Thrash avec son équipe, mais qu’il préfère varier les plaisirs, et mélanger l’extrême au classique, et le mainstream Hard au pointu violent. La plupart du temps, les camps sont bien divisés et les styles scindés, ce qui n’empêche nullement certains morceaux de sonner comme des classiques du Thrash, enregistrés dans les années 70 par un groupe ayant trop forcé sur la fumette (« Organ Farmer », sorte de démo champêtre de SLAYER reprise par Jello Biafra et les Bouseux Anonymes). Même constat pour le terrifiant « Venusian 1 », voyage intersidéral dans la galaxie QUEENS OF THE STONE AGE avec Lemmy et Kerry King pour guides (le solo est d’ailleurs proche du mimétisme, c’est assez bluffant). « Venusian 2 », avec des caractéristiques similaires sonne quant à lui comme du MOTORHEAD dopé au VAN HALEN de Venice, tandis que le final « Hell » est plus proche des débuts de la côte californienne des années 83/84, avec son riff à la James Hetfield et son chant un peu sourd et geignard. Drôle de tableau ? Paragraphe trop long et pas assez aéré ? C’est normal, c’est fait exprès.

Mais le reste, sans s’ancrer dans la même démarche et présentant un caractère plus formellement Rock N’Hard, vaut aussi largement le coup d’oreille. Et je suis assez pantois de constater que les branleurs sont capables d’enregistrer comme on va pisser autant de chansons valables, sans se poser la moindre question. Ces certitudes sont d’ailleurs très troublantes, et des morceaux du niveau de « Superbug » conviendraient parfaitement à pas mal de groupes de Stoner pour meubler leur carrière chancelante, avec ses changements de ton, ses brisures, ses bifurcations d ‘humeur, et son humour aussi pesant qu’un incunable de BLACK SABBATH joué par feu Peter Steele. Niveau intro, et en prenant en compte cette double grosse caisse à ridiculiser « Overkill », « Planet B », nous dresse un constat alarmant et Thrash de l’état de la planète, avec ce leitmotiv « il n’y a pas de planète B ! » qui revient comme un mantra entre deux riffs tronçonnés façon MEGADETH. Et alors que « Mars For The Rich » sombre dans le boogie si cher à nos barbus texans de ZZ TOP, « Self-Immolate » fait à peu près ce qu’il veut, et s’amuse de PRIMUS tout en louchant sur le décolleté de Gary Holt, écrase les pédales, laisse la basse s’envoler dans la stratosphère, et la lead décoller vers des paradis slayeriens. En gros comme en détail, un massacre qui laisse au tapis, d’admiration et d’interrogation, et même K.O pour le compte, on hallucine encore du potentiel de ces trous-du-cul qui se permettent de blinder leur parcours sans jamais se répéter. Génies ? Peut-être, mais alors farouchement indépendants et libres, mais surtout, une nouvelle contribution des KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD à un non-style qui n’appartient qu’à eux. Et si vous aimez les inclassables, les parias, les étrangetés, les bizarres, les éclopés, les hybrides entre WHITE ZOMBIE et KREATOR et MONSTER MAGNET, bah chopez ce truc pendant qu’il est encore bouillant. Quoiqu’il risque de le rester longtemps…

 

Titres de l’album :

                        1.Planet B

                        2.Mars for the Rich   

                        3.Organ Farmer         

                        4.Superbug

                        5.Venusian 1

                        6.Perihelion

                        7.Venusian 2

                        8.Self-Immolate

                        9. Hell

Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 28/01/2020 à 17:45
90 %    508

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

Suis plus abonné.Je verrai à l'occasion si je le vois en kiosque mais bon.

04/03/2021, 13:26

metalrunner

Quelle pochette je pense quelle ont bcp aide maiden  

04/03/2021, 07:44

Ragnar56

Je viens d'apprendre la nouvelle via un commentaire sous une vidéo YouTube

03/03/2021, 22:55

MorbidOM

Une double provocation assez géniale ?Les true métalleux le prennent pour un guignol depuis longtemps et la ménagère Polonaise le vois sans doute comme le rebelle de salon indispensable à ce genre d'émission, une sorte de JoeyStarr

03/03/2021, 04:08

Bones

Ca fait une publicité maousse autour de Behemoth et leur donne la "crédibilité" qu'ils recherchent.Faire le buzz => vendre des disques.Je ne m'en fais pas pour Nergal, ce petit malin fait bien parler de lui et c'est l'objectif.

02/03/2021, 18:47

RBD

Nergal est un provocateur né, comme bien des artistes surtout dans des sociétés conformistes. Le fait d'aller cachetonner et se montrer dans une émission de télé-crochet est une double provocation assez géniale, autant envers les true mé(...)

02/03/2021, 16:07

Jus de cadavre

Message pas posté entièrement... bizarre...Du coup suite :"Nous en sommes à une période charnière" là je suis d'accord. Quand sur un site comme ici les gens commencent à defendre le christianisme c'est (...)

02/03/2021, 09:30

Jus de cadavre

"Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre"Mais tout le monde du coup crieraient au lâche ou au vendu ! Si à chaque fois qu'il y a un truc qui nous plaît pas dans notre pays on doit l(...)

02/03/2021, 09:26

Gargan

Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre. Tu assumes quand tu t'exposes ainsi, c'est pathétique ce oin-oin alors que ça joue les durs sur scène. Ceci étant, je réécoute Sv(...)

02/03/2021, 08:21

Yolo

Merci pour vos commentaires les guignols.

02/03/2021, 08:09

Satan

@ Jus de Cadavre : En effet, le délit de sale gueule semble se manifester à l'égard de Nergal. Et tu as raison de dire que c'est quand même lui qui se fait chier devant les tribunaux.Le christianisme ne fait plus peur aujourd'hui, mais il faudrait se (...)

01/03/2021, 16:06

Jus de cadavre

Débat épineux ! Mais pour le coup que ça plaise ou pas, Nergal (même si c'est uniquement pour se faire de la comm on est d'accord) lui il va au tribunal et il a des emmerdes judiciaires... Dans la scène aujourd'hui, et même parmi ceux qui se (...)

01/03/2021, 14:49

Satan

@ Orphan : Ce n'est pas du tout ce qu'a dit Yolo, là tu t'en fais le ventriloque. Après, sur le courage ou non de Nergal ça se discute en effet, mais dans ce cas-là il convient de mettre dans le lot 99% des artistes dits "blasphématoires"(...)

01/03/2021, 14:10

Simony

Ben d'ailleurs, à part de la bière et des T-Shirts, il n'y a même pas l'album en vente sur leur shop ? C'est quand même bizarre !

01/03/2021, 14:00

Orphan

@Yolo : Je te rejoins à 200%Il est facile de pietiner le christ et le catholicisme ...... pas sur qu'il ferais la même pour d'autre.A partir de la pour moi fin du débat.

01/03/2021, 12:12

Gargan

Vu aussi ce live de King Diamond sorti il y a quelques jours par Metal Blade : Songs for the Dead Live - The Fillmore in Philadelphia

28/02/2021, 19:16

Stench

Du coup, on peut écouter où, ce truc ? Même sur leur site il n'y a rien alors que moi, quand je vois qu'on parle de Gus, ça m'intéresse...

28/02/2021, 17:24

Bones

Pour les amateurs de PENTAGRAM, il existe un docu assez dur sur la vie chaotique de son leader. Il donne plutôt envie de se mettre à la camomille et aux cigarettes russes.

28/02/2021, 13:54

Satan

@ Yolo : Soit c'est de l'ignorance, soit de la bêtise... ou de l'humour sacrément mal formulé. Un petit peu comme ton orthographe en somme.

28/02/2021, 12:37

Invité

@Yolo : Ce qu'il y a de bien avec les opinions tranchées, c'est qu'ça relance le débat. En somme vous êtes une sorte de provocateur, quoi.

28/02/2021, 11:28