Hyperion

Sol Draconi Septem

05/03/2021

Time Tombs Production

SOL DRACONI SEPTEM est un groupe français alliant Black Metal mélodique à un esprit Industriel présent en filigrane sur le premier album du trio, Hyperion, qui paraît sur ce tout nouveau label français qu'est Time Tombs Production. Le trio se forme en 2018 autour de Muon, le guitariste qui fait également les voix claires, Tauon, le batteur ainsi que Kaon le chanteur qui tient également le saxophone le temps de quelques passages bien sélectionnés ("The War Lovers").
Sur ce premier opus, on retrouve également quelques invités qui situent la place du groupe dans le milieu avec l'intervention de Johannes Judicaël (DECLINE OF THE I, MERRIMACK, VORKREIST) sur ("The War Lovers"), Sergio Da Silva (BORGNE, ANCIENT MOON) sur ("The Avatar"), Sven Vinat (HIMINBJORG, TAN KOZH) qui tient la basse et qui a également mixé et masterisé l'album au Howling Cliff Studio, et Quentin Fourreau qui assure la narration de ce concept album.
En effet, Hyperion est un concept album s'inspirant d'Hyperion, un roman de science-fiction écrit par Dan Simmons en 1989. L'histoire comte la rencontre de sept pèlerins réunis par l'Hégémonie, un ensemble de planètes reliées par une sorte de porte des étoiles. Chaque protagoniste a un rapport avec le monstre illustré sur la pochette de l'album de SOL DRACONI SEPTEM, le Gritche. Vous l'aurez compris, le groupe a poussé le concept jusqu'au bout et comme pour tout projet ambitieux, il faut pouvoir assurer au niveau musical derrière. Tout d'abord, lorsque l'on se frotte à un ouvrage de science-fiction, il est plutôt cohérent de ne pas avoir une démarche totalement ancrée dans une réalité contemporaine et c'est également sur cet aspect que le trio fait mouche. Ces touches Industrielles bien présentes mais pas omniprésentes ("The War Lovers", "The Avatar") associées à un saxophone utilisé bien au-delà du simple gimmick mais bien comme un instrument de base de la musique du groupe colore ce Black Metal qui tranche avec la froideur de l'Industriel décrit juste avant, et portant le tout s'opère dans une cohérence de tous les instants. Il faut dire que le groupe ne perd jamais vraiment de vue ce qui fait la base de sa musique, un Black Metal mélodique qui renvoie directement vers les années 90 ("The River Lethe's Taste Is Bitter"). Alors, certes, les amateurs de Black n'y retrouveront pas la crasse originelle du style, tout est propre et clinique, une vision futuriste d'un Black Metal sans pour autant le dénaturer complètement à l'image d'un "I Remember Siri" réunissant parfaitement tout ce qui fait l'originalité de SOL DRACONI SEPTEM.
Une fin d'album plus mélodique et lumineuse nous amène sur des terres encore un peu plus éloignées du Black Metal même le plus mélodique et c'est avec l'ambiant "Silenus" à la croisée de KRAFTWERK et DEAD CAN DANCE, que le groupe conclu ce premier opus qui le place clairement dans le peloton des groupes à suivre. L'effet de surprise n'opérant plus sur le deuxième opus, il ne sera pas évident de se renouveler sans dénaturer les bases construites par cet Hyperion qui évoquera des choses aux amateurs de La Masquerade Infernale d'ARCTURUS par exemple.

Tracklist :

  1. The Man Who Cried God
  2. The War Lovers
  3. The Avatar
  4. Hyperion Cantos
  5. The River Lethe's Taste Is Bitter
  6. The Long Goodbye
  7. I Remember Siri
  8. The Last Pilgrims
  9. Silenus

Bandcamp | Facebook


par Simony le 13/04/2021 à 16:00
82 %    575

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
13/04/2021, 21:37:17

Alors ça ! Je suis très peu consommateur de Black et moins encore quand c'est expérimental, mais par contre grand lecteur de Dan Simmons dont le cycle "Hyperion" est probablement l'oeuvre la plus culte. Il faut être ambitieux pour s'attaquer à un projet pareil. Je jetterai volontiers une oreille sur le produit complet pour voir.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Nightmare + Existance + Rhapsody Of Fire 24/01 : Le Petit Bain, Paris (75)
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Nightmare + Rhapsody Of Fire 28/01 : Le Metronum, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tétard Véloce

21/01/2022, 12:06

Vinnie Logan Paul

La blague continue et ça ne s'arrange pas.

21/01/2022, 11:53

Gargan

Clip moche et ça manque cruellement de riffs.

21/01/2022, 11:01

RBD

Je ne connaissais pas et je crois que ça va me plaire.

21/01/2022, 00:31

Kerry King

Les pochettes Old School ouais !Mon vinyle de Blackout je l'adore. 

20/01/2022, 19:04

eyziel

La cover est totalement insane.

20/01/2022, 17:53

Humungus

"Ils ont toujours des pochettes à chier"?!?!?!?!?!Alors oui, "Fly to the rainbow" est imbuvable, mais toute la série des "In trance", "Virgin killer" (la pochette la plus malsaine de tous les temps !), "Taken by force" (...)

20/01/2022, 11:16

Gargan

Erf, les claviers font un peu trop pouic pouic, dommage.

20/01/2022, 09:46

Gargan

Ils ont toujours des pochettes à chier, mais on leur pardonne. Je suis resté scotché sur taken et surtout fly to the rainbow (un parfait exemple de pochette horrible) et rien que pour ces deux albums (bon, ok, jj'avoue, j'adore aussi le radio-tubesque crazy world) i(...)

20/01/2022, 09:45

Capsf1team

SCORPIONS, c'est presque fini. Le groupe s'arrêtera après une longue tournée, avec 200 dates prévues étalées sur 2 à 3 ans tout de même, pour son 22ème et dernier album, "Sting in the tail". (Papy Cyril)(...)

20/01/2022, 09:10

Jus de cadavre

Ils nous enterreront tous ces cons là ! Même Drucker fera pas le poids !

19/01/2022, 19:20

foja

masters. jamais vraiment

19/01/2022, 19:15

Simony

J'avoue qu'elle est pas de moi, c'est Jus de cadavre qui avait proposé ce style pour SCORPIONS et j'ai trouvé que ça leur allait bien

19/01/2022, 18:10

pierre2

"Never Retired Hard Rock Masters, Allemagne"J'avoue, j'ai ri - merci !

19/01/2022, 15:11

Humungus

Merci grin.(sic)

19/01/2022, 13:36

grinder92

@humu : tu cliques sur le tag "Druid Lord", ça te proposera cette chronique et également celle-ci : http://www.metalnews.fr/chroniques/grotesque-offerings 

19/01/2022, 10:35

Simony

C'est un des groupes dont j'attends leur nouvel album, le titre partagé m'avait beaucoup plu, à creuser car la chronique donne clairement envie.

19/01/2022, 08:12

Humungus

Comment fait-on pour retrouver ta chronique de leur deuxième galette ?

19/01/2022, 07:29

Humungus

Une de mes découvertes de l'an dernier...Hâte de foutre une oreille sur cet album putain !

19/01/2022, 07:26

Simony

En rappel avec The Number Of The Beast, The Evil That Men Do, Iron Maiden et Sanctuary....   

18/01/2022, 23:20