Ces Canadiens sont donc surprenants…Alors que tout le monde se plaît à les imaginer souriants, avenants, accueillants, doux et caressants, ils se montrent la plupart du temps sous un jour beaucoup moins complaisant artistiquement parlant. Un peu comme une pancake au chocolat au lait d’un côté, tartinée de harissa au goudron de l’autre. Pensez-donc, ils peuvent se justifier d’une scène Black Metal aussi froide que leurs hivers, et dont les représentants font office de chefs de file dans l’underground mondial, mais voilà qu’à présent ils osent nous attaquer par la face Death macabre, sans perdre de leur vilénie ni de leur dextérité diabolique. Donc, le combat est-il réglé d’avance ou avons-nous encore des chances de nous défendre ? A l’écoute de la seconde production des locaux de PROFANE ORDER, la reddition semble inévitable, tant ces barbares du nord manipulent le sadisme musical comme les offices de tourisme nationaux le sourire impeccable et chaleureux. Pourtant, chaude, cette démo l’est assurément. C’est même l’une des plus torrides qui soit sortie sur le marché en cette agonisante année 2017, reléguant dans les abysses du froid toute la concurrence. Et en termes d’intensité, l’objet va tellement loin qu’on pourrait presque l’apparenter à une forme très sale et primaire de Black Metal, alors même que le genre n’est qu’une composante horrifique parmi tant d’autres. Car ici, c’est bien le Death qui règne sur le tas d’immondice sonore proposé, d’une violence de fer et d’un enfer intense, à tel point que six titres sont largement suffisants pour mettre notre système nerveux à rude épreuve. Mais parlons-en plus franchement.

Fondé en 2015, ce quatuor (Olwyn - basse, Antoine - batterie, Taylor - Guitare et Illusory - guitare/chant), formé autour de deux ex-SPECTRAL WOUND a pris le temps l’année dernière de sortir un premier album/démo, Marked By Malice, édité en tape et qui ne versait pas non plus dans la tendresse guimauve. Tightened Noose of Sanctimony, seconde publication en format EP lui emboite donc le pas, et se voit distribué en version tape un peu partout par les bons soins de labels divers, dont Invictus Productions, qui peine à satisfaire la demande tant le produit en question est recherché par tous les fonds. Il faut dire que les canadiens de leur chaos précèdent leur excellente réputation, puisque leur Death éminemment cruel est l’un des plus écorchés de la planète, mais aussi un des plus intenses, tellement qu’il tire souvent vers un BM purement war, sans complaisance, mais avec beaucoup d’aisance dans la violence. Son intensité de vitesse est à peine tempérée par quelques breaks lourds mais bien amenés, qui loin d’amenuiser l’impact global, ont tendance à le renforcer de leur lourdeur figée. Et entre des soli complètement affolés et un batteur se prenant pour le Hellhammer de De Mysteriis Dom Sathanas, un chanteur puisant au fond de son larynx et de ses poumons les inflexions les plus graves et incantatoires, et des morceaux à la structure simple mais à la portée maximale, le tableau est complet, et assez impressionnant de volonté. Il m’est difficile de comparer le travail des PROFANE ORDER à d’autres œuvres déjà publiées, mais si vous aviez la capacité d’imaginer la méchanceté d’un INCANTATION dopée à l’énergie d’un NAILS, le tout joué comme l’oraison d’un REVENGE mis en terre, alors vous auriez largement de quoi dépeindre mentalement le carnage qui vous attend. Le tout interprété avec une précision diabolique, accentuant l’impression générale de massacre organisé du fin fond des enfers nord-américains…

Macabre, glauque, sans concessions, Tightened Noose of Sanctimony ne nous laisse aucun répit, et peut compter sur axe basse/batterie métronomique, égrenant ses BPM comme autant d’espoirs déchus. Point fort de cette réalisation, cette force de frappe à la puissance dantesque catapulte ce second effort au rang des travaux les plus denses jamais réalisés en termes de Death à tendance Black, qui peut aussi se reposer sur un duo de guitaristes à l’abattage sidérant, recyclant des riffs classiques pour le plus grand bonheur des fans de Death putride qui déplorent que leur style de prédilection ait sombré dans les affres de la surproduction, ou du Vintage scandinave bidon. Ici, aucune allusion opportuniste aux studios Sunlight, ni aux héros gelés d’ENTOMBED ou GRAVE, mais un pur déferlement de haine typiquement canadienne, qui ne semble connaître aucune baisse de régime, même lorsque le tempo cède le pas pour quelques secondes. Ainsi, le final « Morbid Lust » nous offre l’une des intros les plus grasses et graves de la création, avant de nous écraser contre une enclume d’oppression, qui elle-même cède sous les coups de boutoir de blasts en fusion, pour trois minutes et vingt-quatre secondes de Death millimétré en occlusion. Aucune déviance, mais beaucoup de défiance, pour un résultat qui dépasse l’entendement, et qui vous demandera pas mal d’abnégation. Certains se demanderont où tout ça veut en venir et resteront sans doute de marbre face à cette agression, alors que les autres y verront un extrémisme sans bride qui mérite tous les honneurs. C’est mon cas, et je dois reconnaître qu’une telle abomination force le respect, et se déguste comme une scène outrancièrement dérangeante, qu’on observe en voyeur passif/actif, en attendant toujours plus dans la douleur.

Une déclaration de guerre à la pudeur, et surtout, vingt minutes de terreur musicale qui renvoie une autre image de nos cousins du grand nord, qui ne sont décidément pas les derniers à verser dans l’horreur. Un genre de schizophrénie qui les rend encore plus attachants. Mais méfiez-vous qu’ils ne vous attachent pas au radiateur pour vous faire passer un sale quart d’heure.


Titres de l'album:

  1. Sick Seed Eradication
  2. Total Sacrifice
  3. Terror Worship
  4. Traitor's Perdition
  5. Summoning of Black Divinity
  6. Morbid Lust

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/01/2018 à 18:02
80 %    412

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bah j'ai vraiment bien aimé cet album.
Effectivement groovy à souhait.
A tel point que je vais me rebouffer toute la disco du groupe histoire de me refaire un avis plus précis sur la chose.
Par contre, pas trop de ton avis quand tu dis que "l’influence s’estompe".
LIZZ(...)


respect total à Sylvain ainsi qu' à tous les membres d'underground investigation pour leur investissement personnel afin de pouvoir aboutir chaque année à la mise en place de toutes ces journées concerts et ce depuis des lustres. Organisation au top, gentillesse des organisateurs, choix des gro(...)


Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D