PISSGRAVE a absolument tout pour me plaire. J'ai pourtant découvert cet incroyable groupe sur le tard. L'année dernière, en fait, en tombant par hasard sur leur premier album sorti en 2015. J'en avais même fait une chronique ici même tellement ça m'avait secoué. Même si c'était forcément après la bataille vu que l'album avait déjà 3 ans au compteur.

Je disais donc que PISSGRAVE avait tout pour me plaire. D'abord ils font du très bon Death Metal, ça c'est la base. Ensuite ils n'ont pas de Facebook ou autres réseaux sociaux. Ça doit être parce qu'on a affaire à des asociaux indécrottables. Non, leur truc à eux c'est plutôt la communication par le choc, par la musique. Pas besoin de pub (le label - l'excellent Profound Lore Records - s'en charge de toute façon). Et ils ont surtout compris ce que voulait dire Metal Extreme, du moins c'est sans doute moi qui ai la même définition qu'eux. On pousse le bouchon le plus loin possible. Trop loin même. Et on l'assume.

Le Death et le Metal Extreme ce n'est pas fait pour tout le monde, ce n'est pas une musique pour la masse humaine grouillante sur la planète, ce n'est pas pour la plèbe quoi (n'y voyez là aucun élitisme mal placé, nous fans de musique extrême ne valons pas mieux que les autres, mais c'est mon avis). On a tendance à l'oublier un peu ces temps-ci où on essaie de nous faire croire que les métalleux sont tous des "Bisounours", qui ne font rien de mal à part montrer leurs culs aux caméras. Et bah non, PISSGRAVE est là pour te le prouver. PISSGRAVE c'est le caillou (que dis-je, le rocher !) dans la chaussure des innocents qui voudraient rendre le Metal acceptable pour tout le monde.

PISSGRAVE lui il te chie dans les grolles, vomit sur la bienséance, et urine sur le bon goût. Sur ce second album le groupe nous propose rien de moins que le Death Metal le plus dépravé qui soit. Être extrême, c'est ça qui les mène, qui les pousse à sortir un nouvel opus. Alors qu'ils avaient finalement déjà exprimé tout le dégoût qu'ils éprouvent pour l'humanité sur leur premier album (et leur démo), les américains remettent le couvert en 2019. Pas grand chose de nouveau à l'horizon vous l'aurez deviné sur ce Posthumous Humiliation. Un son un peu moins raw, un peu moins rêche, en gros... une meilleure production. Mais n'allez pas imaginer que le but de cette "amélioration" est de passer sur les ondes (haha)... Non, bien entendu, on est encore loin des prods bien propres sur elles, bien aseptisées largement en cours dans la scène Death actuelle. Pour tout le reste on garde les mêmes ingrédients. Son naturel (et toujours raw quand même), chant pitché (passé dans un filtre) bien dégueulasse et haineux. On pense plus que jamais aux vomissures d'un REVENGE. Riffs vicieux aussi. Passages mid-tempo assez présents, pour mieux repartir sur des blasts à l'ancienne la minute suivante. Plusieurs grands noms du Death viennent à l'esprit durant l'écoute, MALEVOLENT CREATION, VOMITORY, DERANGED... Mais il y a un truc en plus chez les américains, une radicalité, une malsanité plus poussées que chez les autres. Quand les autres ont des illustrations gores dessinées, parfois risibles, eux ont des photos réelles. C'est très imagé mais c'est l'exemple qui me vient tout de suite. On n'est pas dans la blague potache, dans les paroles d'horreur "parce que c'est comme ça dans le Death Metal". Chez PISSGRAVE on est clairement pas là pour rigoler voilà tout. On imagine pas le Death comme un passe temps "cool" et inoffensif. 

Posthumous Humiliation est sans doute un peu moins marquant que Suicide Euphoria, l'effet de surprise est passé et ce dernier album est un peu moins cru que les précédentes réalisations du combo, mais tout de même... Ça remet les choses à leur place un tel moment de Death Metal...

Un mot sur l'artwork, on en parlait, pour terminer. Immonde, comme d'habitude avec les américains. Pas besoin de le préciser, mais oui, c'est bien une vraie photo une fois de plus. Plus brutale que pour le premier album mais moins vomitive tout de même. Je rajouterais que jamais une cover d'album de Death Metal n'avait été autant en adéquation avec le titre dudit album. Posthumous Humiliation, c'est ça. De la misanthropie même pour les morts. Même après la mort, l'humanité ne mérite que moqueries et mépris. 

Et de la pisse sur sa tombe.


Tracklist :

1. Euthanasia 2. Canticle of Ripping Flesh  3. Funeral Inversion  4. Catacombs of Putrid Chambers  5. Into the Deceased  6. Posthumous Humiliation  7. Emaciated 8. Celebratory Defilement 9. Rusted Wind


par Jus de cadavre le 11/03/2019 à 09:00
85 %    218

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Concerts à 7 jours

+ Kryzees + Manigance

22/03 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms

@Jus de cadavre : je plussois pour le livre ! Un véritable petit bijou !

Concernant ce documentaire, j'ai hâte de le voir, en espérant autre chose que du Get Thrashed # 2. Get Thrashed était un excellent docu sur la scène Thrash US (principalement), pas utile qu'un autre documentai(...)


Le bouquin est terrible en tout cas : bourré de photos bien rares (que je n'avais jamais vu ailleurs, et pourtant on parle de gros groupes !). C'est vraiment les tous premiers jours de la scène de Bay Area en image. Un livre d'histoire quoi ! :D


Itou.


Sympa !


Excellente nouvelle. Fan de toutes les périodes des norvégiens.


C'est pas le même illustrateur que les albums précédents et pourtant on trouve une continuité très forte sur l'ensemble des albums de la nouvelle ère du duo (depuis qu'ils mettent plus en lumière un Metal old-school très 80's plutôt qu'un Black Metal des débuts)


J'attends d'écouter ça avec fébrilité.
D'ores et déjà, un constat peut-être porté : La pochette est extraordinaire.


Ouaip... J'ai juste eu l'impression d'écouter x fois le même morceau. Même le batteur ne se fait pas chier et démarre les compos toujours de la même façon. Je passe mon tour sans regret.


(Quel naze ! Le nom exact de l'album est "Twilight Of The Thunder God", bien sûr...)


@humungus : C'est vrai, héhé ! A ta décharge, on ne peut pas nier que le groupe connait un certain polissage depuis quelques années, avec une tournure beaucoup plus Heavy (apparu avec "Thunder Of The God" je dirais, que j'adore pourtant, les ayant découvert avec cet album). Mais leur début de (...)


Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".


C'est génial! Merci pour cet itw ! ;-)


Bien sympa ce truc. Même les interludes acoustiques sont convaincants.

Au passage si je peux me permettre une petite critique, je pense que certaines chroniques gagneraient à être écrites plus simplement.
Pour illustrer mon propos deux petites définitions trouvées sur le Lar(...)


Bô ça va, y'a pire comme groupe "pas trve" ;-)


Putain !
Un groupe connu interviewé par METAL NEWS...
Bravo les gars.
... ... ...
Bon, je vais faire mon chiant : C'est juste dommage que vous débutiez votre success story par AMON AMARTH quoi... ... ...


Nan c'est de la merde quant même. C'est surement devenu culte pour tout ce qui entoure le groupe et le disque, mais clairement c'est de la merde. Album chiant, mou du genou et niveau violence et malsain on a fait mieux avant et après que cette daube.


Va falloir que je lui donne une deuxième chance mais cet album m'a jusque là laissé de marbre...


Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)


Aaaaaahhh !!!
A PALE HORSE NAMED DEATH !!!
Un des rares groupes actuels dont j'attends les sorties et tournées avec toujours la même réelle impatience.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu par leur dernier ouvrage.
Comme le dit très justement Simony, il faut toujours u(...)