Lower Form Resistance

Dissimulator

26/01/2024

20 Buck Spin

Pas un jour ne passe sans charrier son lot de nouveaux groupes, qui tentent de se faire une place au soleil de l’actualité. Entre les gros labels, les indépendants, l’autoproduction, le choix est vaste, mais il est aussi ardu. Comment faire le tri sans avoir à se mettre les mains dans le cambouis ? Comment séparer le grain de l’ivraie ? Comment repérer les têtes d’affiche de demain, les espoirs à confirmer et les scories tout juste bonnes à combler une fissure dans un muret ?

Il n’y a pas de solution miracle. Il faut se relever les manches, et faire confiance à son instinct. Tout en prenant garde aux détails. Et ce matin, deux détails ont attiré mon attention vers les canadiens de DISSIMULATOR.

Malgré un nom clichesque au possible, ce trio a en effet deux avantages à mettre immédiatement en avant. Leur musique évidemment, étiquetée Death/Thrash technique, et leur label, 20 Buck Spin, grand pourvoyeur de brutalité devant l’éternel. Largement de quoi tendre une oreille, qui finalement vous remercie de votre vigilance. Car ce premier album, modeste dans les proportions, se montre très généreux dans la distribution, de pains évidemment, dans un registre casse-gueule et plutôt entre deux chaises.

Claude Leduc (guitare/chant), Antoine Daigneault (basse) et Philippe Tyrant Boucher (batterie) flirtent ensemble depuis 2021, année de publication de leur première démo qui a alléché les maisons de disques. Faisant état d’un potentiel non négligeable, les trois montréalais s’épanchent dans un registre complexe et touffu quelque part entre SUFFOCATION et DEMOLITION HAMMER, le tout recouvert d’un glaçage SADUS et d’une cerise MORBID ANGEL. Du beau monde dans les vestiaires donc, pour un résultat en tout point enthousiasmant. De la violence intelligente et lettrée, qui nous ramène tout doit au début des années 90, lorsque les musiciens injectaient une grosse dose de finesse dans leur boucan d’enfer.

Lower Form Resistance et sa pochette énigmatique est donc une sorte de mini-révélation 2024. L’assertion de résistance de musiciens exigeants, et peu enclins à se jouer de la facilité old-school pour sortir de leur tanière. Dominé par un guitariste/chanteur qui connaît son boulot, le trio canadien nous joue une partition dense, truffée de breaks, de plans évolutifs, de cassures nettes et de dérivations alambiquées, comme un CORONER boosté au Red Bull et aux amphétamines.

La formule est connue mais efficace, et chaque morceau compte un nombre d’idées assez effarant. Singeant parfois les tics froids et cliniques du VOÏVOD des grandes années, pour mieux pulvériser la statue d’un coup de boutoir typiquement floridien, les DISSIMULATOR ne dissimulent finalement pas grand-chose, et nous percutent de plein fouet de leur brutalité calculée et incroyablement précise.

Testez votre résistance sur le monstrueux et imbriqué « Automoil & Robotoil », petit chef d’œuvre en up tempo qui ose le binaire appuyé et le catchy enrobé. Entre cette base Thrash qui provoque les syncopes et cette préparation Death riche et épaisse, l’entre-deux est parfaitement rodé, et les échos porteurs. Les trois acolytes ont donc décidé de jeter toutes leurs forces dans la bataille menée contre la médiocrité vintage, osant même défier les cadors les plus capés du conservatoire Techno-Death.

Avec une production rude et rêche, les canadiens jouent l’honnêteté et la proximité. Avec en insert quelques mélodies pures et développées, des allusions plus ou moins poussées à la Californie mais aussi l’Angleterre, et quelques signes de la main aux héros de TESTAMENT (« Cybermorphism Mainframe »), Lower Form Resistance est totalement irrésistible, fascinant, passionnant de son entame à son épilogue, et mis en forme par des musiciens vraiment investis dans leur sujet.

Le retour en arrière est immersif, et cette brutalité élitiste systémique. On sent le legs du PESTILENCE des années 90, mais aussi l’opacité d’un MORBID ANGEL occupé sur tous les fronts, dans cette guerre contre la morosité d’antiquaires plus prompts à refourguer de la camelote sans intérêt qu’à dénicher les perles en acajou sans encaustique.

Disponible intégralement sur YouTube (dites merci à tonton 20 Buck Spin), Lower Form Resistance annihile toute résistance mentale et s’insinue dans le cerveau comme un virus inconnu. Et entre les insistances insidieuses de « Neural Hack » et l’attaque frontale de « Hyperline Underflow », le bilan est lourd, et les neurones méchamment sollicitées.

Mais comme il faut bien trouver quelque chose à redire, je pointerai du doigt le son un peu trop grotesque de cette grosse caisse qui tambourine comme un fusil mitrailleur de dessin animé. Là est le seul (petit) point négatif d’un album qui fait preuve de culot et qui affiche des prétentions claires. Bousculer mais avec classe, raser mais avec précision, et apprendre quelques astuces acrobatiques, mais en toute humilité.

La grosse claque, qui justifie amplement les plombes passées sur le net pour trouver de quoi gloser.                  


                      

Titres de l’album:

01. Neural Hack

02. Warped

03. Outer Phase

04. Automoil & Robotoil

05. Cybermorphism Mainframe

06. Hyperline Underflow

07. Lower Form Resistance


Facebook officiel


par mortne2001 le 07/04/2024 à 17:26
88 %    139

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


LeMoustre
@89.226.39.212
22/04/2024, 18:04:25

Excellent disque avec un gros point fort sur le riffing atomique. 

La pochette m'évoque clairement celle de Nothingface, version bio-mécanique

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35

Pierrot

Toujours aussi envoûtant, darkthrone combine continuité et qualité 

22/05/2024, 09:14