Banished by Sin

Deicide

26/04/2024

Reigning Phoenix Music

Lorsque j’ai reçu un mail m’avertissant de la sortie prochaine du dernier DEICIDE, je n’ai pas vraiment sauté de joie. Je crois que la dernière fois que je me suis enthousiasmé pour le groupe, c’était lors de la publication du clip de « Homage For Satan »…en 2006. J’avais trouvé la vidéo plutôt amusante et le titre efficace, mais depuis, plus rien…jusqu’à ce Banished by Sin qui nous est vendu comme un retour en arrière de la part des hordes de Glen Benton.

En un sens, le laïus promo tape dans le mille. Ce nouvel album sent en effet légèrement le même fiel que celui déversé durant les années 90, et se sert même dans le congélo Deicide, qui accuse quelques décennies d’existence. En est-il pour autant aussi important ? Loin de là, mais il n’est pas totalement anecdotique non plus. Ayant accueilli il y a deux ans le guitariste Taylor Nordberg (DRITT SKIT, EYE OF PURGATORY, GOREGÄNG, INFERNAEON, INHUMAN CONDITION, RAVEN GLARE, RIBSPREADER, SCAB, THE ABSENCE, ex-SMOKE & MIRRORS, FORE, UMBILICUS, ex-MASSACRE, ex-WOMBBATH, ex-Gus G. (live), ex-NECROMANCING THE STONE (live), ex-SOILWORK (live)), riffeur efficace et songwriter capable, DEICIDE se présente à nous aujourd’hui remonté comme une pendule diabolique, le blasphème en avant et l’air mauvais comme image de marque.

Mais le DEICIDE 2024 est une vraie démocratie. Glen y tient et le précise, en soulignant que chacun des membres du groupe a contribué à cet album à hauteur de trois chansons chacun. Nous retrouvons donc la méchanceté et l’efficacité de Benton, la patte progressive de Steve Asheim (batterie), le talent naturel de Kevin Quirion, et la nouvelle implication de Taylor Nordberg. L’équilibre est donc stable, et le quatuor a atteint une sorte de maturité dans la débauche, nous sevrant d’hymnes toujours aussi percutants, et évidemment uber-violents.

J’ai donc pris un certain plaisir à réécouter DEICIDE. Je l’avais découvert comme beaucoup d’entre vous suite à sa signature sur Roadrunner dans les années 80, et j’avais encaissé les pains que furent Deicide, Legion et Once Upon the Cross, perdant quelques dents à chaque fois. Trois décennies plus tard, la flamme s’est considérablement tamisée, mais je garde toujours une réelle sympathie pour ces deux musiciens que sont Glen et Steve, gardiens du temple maudit et assurances-vie en chair et en os du monstre. 

L’avantage, c’est que Glen ne ressent plus le besoin de créer un choc ou une controverse pour exister. Depuis son avènement à la fin des années 80, il a été une émulation pour nombre de disciples, qui l’ont largement dépassé en termes de blasphème et de charge virulente contre la chrétienté. Le Black Metal est passé par là, mais Benton et Asheim assument totalement leur âge, et leur position sur la carte de la bestialité. En découle une sérénité dans la brutalité, des riffs qu’on connaît déjà avant de les avoir entendus, la voix caverneuse de Glen, et la frappe surhumaine de Steve, qui une fois encore délivre une prestation hallucinante.

Banished by Sin, treizième entrée de la saga est donc un ajout de qualité, qui fait aisément la nique à certains essais plus anciens que même les fans n’ont pas encore pardonnés. La méthode n’a pas vraiment changé, des chansons de moins de quatre minutes, les textes bricolés par Kevin et Glen sont évidemment soumis à la sensibilité de chacun, mais le tempétueux et ombrageux leader n’a cure des contradictions éventuelles et du désaccord de certains suiveurs hardcore. Il le dit lui-même, avec beaucoup de second-degré :

A Glen Benton doing this for fun is a dangerous Glen Benton

Je ne jugerai certainement pas de la dangerosité de ce beau brun qui braille comme jamais, mais j’admets que son incarnation 2024 est sympathique. On retrouve des thèmes connus, un mélange entre tradition et modernisme modéré, et surtout, des riffs catchy, trademark de la bande. Largement de quoi animer les prochaines campagnes live, et donner à bouffer aux hordes en attendant.

Glen l’assure, ce disque n’a pas été l’objet d’une compression excessive à tous les stades de production. Benton ne tarit pas d’éloges sur le travail accompli par Josh Wilbur, qui s’est en effet  débrouillé pour garder une patine analogique à ces chansons pourtant chaotiques mais puissantes. Il est donc possible d’apprécier des charges virales de la trempe de « Bury The Cross…With Your Christ » ou « Ritual Defied », qu’on imagine déjà charcler dans les grandes largeurs on stage.

Bon son, compositions OK, le bilan est donc positif. DEICIDE se contente d’un fan service efficace et immédiat, qui permettra à la fanbase de s’exciter pendant quelques mois. Mais en l’état, Banished by Sin est plus efficace que bon nombre de produits estampillés old-school qui polluent les bacs virtuels à longueur d’année. DEICIDE a tenté fut un temps de s’adapter à son époque, et ne commettra pas deux fois la même erreur. Ce treizième album ne leur portera pas malheur, et trouvera facilement preneur.

Glen a pris du plaisir, et on le sent. Du coup, nous aussi.

   

Titres de l’album:

01. From Unknown Heights You Shall Fall

02. Doomed To Die

03. Sever The Tongue

04. Faithless

05. Bury The Cross…With Your Christ

06. Woke From God

07. Ritual Defied

08. Failures Of Your Dying Lord

09. Banished By Sin

10. Trinity Of None

11. I Am I…A Curse Of Death

12. The Light Defeated


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel



par mortne2001 le 30/04/2024 à 18:44
80 %    469

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
06/05/2024, 07:04:41

Über fan de DEICIDE depuis mes années lycée, je n'attendais vraiment rien d'extraordinaire de la part de cette dernière offrande.

En effet, pour moi, le dernier très bon album du groupe étant "Insinerathymn" (y'a 24 ans tout de même !), je me suis lancé dans celui-ci avec grande désinvolture...

Et ben effectivement, c'est un très beau retour aux sources. Comme le dit très justement mortne2001, c'est pas l'album de l'année, c'est pas le meilleur du groupe (forcément...), mais que ça fait plaiz d'écouter un DEICIDE sans toutes ces putains de branlettes de manche qui souillaient chacun de leurs titres sur toutes leurs précédentes réalisations !


Humungus
membre enregistré
06/05/2024, 07:08:20

AH !!!

Par contre !

Expliquez moi le pourquoi de cette pochette ???

Qu'un petit groupe underground fasse des économies en utilisant l'IA... Pourquoi pas dans l'absolu.

Mais qu'une formation avec une telle notoriété (et donc budget) se corrompe artistiquement là-dedans... Lamentable.


Arioch91
membre enregistré
06/05/2024, 10:43:49

@Humungus, je crois que Glen Benton s'en branle pas mal.

https://www.metalzone.fr/news/200887-glen-benton-controverse-pochette-album-banished-by-sin-deicide/

En réponse aux critiques (ndArioch91: sur la pochette de l'album), Benton a exprimé son désir de provoquer la réflexion et de susciter la controverse à travers son art. Il a souligné que Banished By Sin s’éloignait des pochettes d’album traditionnelles et visait à capturer l’essence de l’ère moderne. Malgré les réactions négatives, Benton est resté fidèle à sa vision créative, qualifiant ses détracteurs de “Rembrandt en herbe” et défendant son autonomie artistique.


Buck Dancer
@152.170.58.42
06/05/2024, 14:19:52

C'est effectivement un album un peu inespéré et qui fait plaisir à entendre. Mais il va tellement chercher dans le passé qu'il donne furieusement envie de réécouter les premiers albums.




Humungus
membre enregistré
06/05/2024, 16:44:17

Je crois que Benton s'en branle pas mal de tout en fait hé hé hé...

Quoi qu'il en soit, c'est vraiment dommage car si l'on prend celle d'"Overtures of blasphemy", celle-là était vraiment bien pour le coup.

Enfin bref... ... ...


Gerwaldan
@81.64.62.24
10/05/2024, 07:05:18

Se fout-il que l'on copie sa musique, la mette dans un pressoir à IA et on recrache à l'envi ? Probablement, oui.

Dieu merci, ça fait un bail qu'on en a plus rien à péter de Deicide aussi !   

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35