MOONSPELL, de passage dans l’est de la France pour y célébrer les 20 ans d’Irreligious, j’ai décidé d’aller tailler le bout de gras avec le sympathique batteur du groupe Miguel Gaspar. Alors que VOLKER puis DER WEG EINER FREIHEIT font leurs balances dans la salle d’à côté, le Portugais nous parle du passé et du présent de ce groupe dont il rythme la musique depuis 25 ans. Un grand merci à l’équipe de Chez Paulette dont l’accueil est toujours aussi impeccable.

Bienvenu dans le froid Français, la tournée touche à sa fin avec un dernier show demain à Eindhoven si je me souviens bien.

Oui c’est exactement ça, ensuite ce sera le temps du repos.

Vous célébrez les 20 ans de l’album Irreligious en le jouant en intégralité sur scène, que représente cet album à vos yeux ?

Irreligious est un album magique, il nous a ouvert de nombreuses portes de beaucoup de pays, il y a vingt ans, on ouvrait pour TYPE O NEGATIVE. Lorsque l’on pense qu’en 1994 on sortait un disque sur un label français underground et qu’en 1996 on avait un tel soutien de la part du public qui nous venait d’un peu partout, l’Angleterre, l’Allemagne, les Etats-Unis. On se découvrait dans nos magazines préférés.

Wolfheart était différent pourtant, qu’est-ce qui vous a amené à faire Irreligious ?

Je pense que l’arrivée de Ricardo Amorim à la guitare a été déterminant, il a pris part à la composition en amenant son jeu de guitare. Lorsque tu écoutes "Opium", le riff est très simple mais il se passe quelque chose, il dit en 3 minutes ce que nous essayions de dire en 5 auparavant (rires). Cette énergie était vraiment nouvelle pour nous et l’expérience des concerts avant cet album a été bénéfique. Ensuite, Century Media a beaucoup contribué à nous soulager sur bien des domaines comme avoir un technicien batterie, un producteur dévoué, nous n’avions qu’à nous pointer en studio et nous concentrer sur la musique. Nous venons de l’underground et n’étions pas habitués à cela et Waldemar (ndlr. Sorychta producteur de l’album) qui avait déjà produit THE GATHERING, TIAMAT et bien d’autres nous a également amenés à ce résultat. En tout cas ce fut incroyable de voir des Portugais comme nous dans les charts de nombreux pays comme l’Allemagne.

Lorsque l’on écoute la suite de votre discographie, on comprend pourquoi vos trois premières sorties étaient aussi différentes, vous mélangez Black, Gothic, Heavy, Death, Doom Metal mais aussi Darkwave par exemple. Quels sont les artistes qui vous ont donné envie de monter ce groupe ?

Le groupe qui nous réunit c’est BATHORY…

C’est ce qui explique qu’il règne sur Wolfheart un esprit Folk comme BATHORY a pu le faire en fin de carrière ?

Non je pense que l’on tire vraiment l’aspect Black Metal de BATHORY, ensuite nous l’avons associé à nos racines et notre culture. Ensuite, nous écoutions également TYPE O NEGATIVE, DANZIG par exemple et au Portugal des groupes comme SLAYER, METALLICA, SEPULTURA ont eu une grosse influence. Du Hard Rock au Grindcore, nous sommes très ouverts, nous aimons TERRORIZER par exemple ou MORBID ANGEL, dont je suis fan absolu.

J’ai découvert MOONSPELL avec Sin Pecado qui a été un énorme choc et j’ai retrouvé cet esprit Gothic sur Extinct. Es-tu d’accord pour dire que l’on retrouve cette ambiance sur ce dernier album ?

 Il y a des éléments Gothic c’est certain mais il y a bien plus d’éléments Extreme sur Extinct. Je pense que ce dernier album regarde un peu plus notre passé mais offre aussi une musique plus agressive. Ensuite, je suis d’accord il y a plus de mélodies sur cet album mais aussi beaucoup de chant agressif. Un titre comme "Dominia" rappelle ce que l’on faisait il y a 20 ans mais ce titre n’aurait pas sonné de la même manière si on l’avait enregistré à cette époque. Notre expérience nous permet aussi de refaire des choses que nous avons abordées mais qui sonnent mieux maintenant grâce à nos expériences dans différents studios et différentes scènes.

Après deux albums réalisés avec Tue Madsen, vous avez fait appel à Jens Bogren pour Extinct. Mais surtout Waldemar Sorychta, avec qui vous collaboriez depuis de nombreux albums, n’est pas crédité sur ce dernier album ? Est-ce un choix ou une question de timing ?

Jens Bogren a une expérience avec de nombreux groupes différents, il sait comment faire sonner la musique. C’est également important d’aller de l’avant et d’expérimenter de nouvelles choses, Waldemar faisait le travail que Jens a fait en venant à la maison et retravailler avec lui avait ses bons et ses mauvais côtés. D’un côté on connaissait sa façon de travailler et d’un autre côté on connaissait sa façon de travailler (rires). Ca a été une décision de groupe mais rien de personnel envers Waldemar. Pour tout te dire à l’origine on voulait travailler avec Peter Tägtgren de PAIN et HYPOCRISY mais on a un timing à respecter. Cependant, nous gardons le projet pour plus tard.

Après cette tournée, je pense que vous allez dormir un peu…

Pas tant que ça, ça a été une petite tournée, ça va !

Pour Extinct, vous avez donné pas loin de 100 concerts, je pense que c’est l’album pour lequel vous avez fait le plus de dates, non ? Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Oui on a beaucoup joué pour Extinct mais surtout on a fait ces concerts sur un ou deux ans là où on prenait plus de temps pour les faire auparavant. Là entre les concerts avec EPICA aux Etats-Unis et les concerts en Europe, on a été très occupé, c’est vrai.

Pour finir, je te propose quelques questions rapides :

  •  Quel membre du groupe est le plus drôle ?

Peut-être moi, je pense.

  • Le moins drôle ?

Le moins drôle… peut-être Pedro (ndlr. Paixão, le claviériste)

  • Quel membre du groupe est le plus charmeur ?

Fernando ! C’est sur !

  • Quel membre du groupe est le meilleur musicien ?

Techniquement ? Je dirais Aires, le bassiste.

  • Quel titre de MOONSPELL représente le mieux le groupe ?

"Full Moon Madness" je pense. Tout d’abord parce que, même 20 ans après, c’est un titre toujours réclamé par les fans. Ensuite, c’est un titre avec beaucoup d’espace et où on sent beaucoup de nos influences comme TYPE O NEGATIVE ou PARADISE LOST (désignant mon T-Shirt), c’est le groupe qui est à l’origine du Gothic Metal dans lequel on trouve aussi KATATONIA. Dans ce titre il y a tout, les guitares, les claviers, c’est l’esprit Gothic Metal même.

  • Quel est l’album d’un autre groupe que vous auriez aimé sortir ?

L’album d’un autre groupe ? Aucun (rires) Il y a beaucoup de bons groupes mais je dirais celui d’un groupe de Death comme OBITUARY dont je suis un grand fan.


par Simony le 12/01/2017 à 07:02
   341

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Slipknot

We Are Not Your Kind

Excuse

Prophets From the Occultic Cosmos

Cruella

Metal Revenge

Northtale

Welcome To Paradise

Mutilate

Contagium

Volt

The Grand Deception

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Un album ou il faut pas réfléchir, c'est beaucoup de bruit, ça tremble c'est juste fait pour nous détruire la cervelles et les oreilles c'est assumé et ça marche, ça te met la dose.

J'assume aimé dans ce sens mais je n'y vois rien d'autre et ça me suffit de m'explosé la tete.<(...)


Pour information le groupe est emmené par des membres de Impaled Nazarene (Mikael Arnkil), Abhorrence et Unholy (Pasi Äijö)


Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...


Et bien messieurs, merci pour cette explication qui me permettra d'aller me coucher moins con ce soir...


@Humungus : une résidence (residency en anglais) désigne le fait pour un musicien ou un artiste de se produire pendant une certaine période au même endroit. On parle alors d'artiste en résidence.


La résidence c'est lorsqu'un artiste loue une salle pour y répéter son concert en vue d'une tournée. C'est une répétition en grandeur nature en quelques sortes


1) ManOfShadows + 1 !
2) C'est quoi "la résidence" ?


Bonne nouvelle. Je n'attendais pas un nouvel album de leur part si tôt.


J'ai eu peur ! En lisant les deux premières lignes et en voyant la photo, c'est mon cœur qui a faillit s’arrêter de battre. Murphy est un vocaliste unique et légendaire. Bon courage et bon rétablissement à lui.


C’est pas trop tot


Pas un petit passage par chez nous, dommage...


A noter qu'il s'agit d'un EP (5 titres) et non du 3ème album des chiliens à proprement parler.


Oui le morceau en écoute est... éprouvant ! Bien plus violent que certains groupes de métal. Je suis pas sur que ce soit pour moi par contre...
PS: Elle donne une interview dans le dernier New noise.


Ouch... je n'ai écouté qu'un seul morceau et pourtant je suis sur les rotules. C'est d'une intensité rare. Cathartique. Quand elle hurle, on a juste envie de hurler avec elle, encore plus fort pour... je ne sais pas vraiment en fait ! Tout bonnement impressionnant. Et éprouvant !
Merci mec(...)


Enjoy The Violence !