Cela ne vous est jamais arrivé de vous demander que devient tel groupe en retombant par hasard sur un album dans un vieux carton poussiéreux ou encore l'évoquer dans une discussion ?
Alors le nom de TORCH RUNNER, cela vous dit quelque chose ? Je parie que non. Bon à l'époque tous ces groupes tendances Dark Crust Grind Hardcore Blackened Sludge deviennent un genre surexploité voir même bénin qu'on ne puisse pas faire la différence entre eux, il fut un temps ou on pouvait compter sur des pionniers du genre tel que DEAD IN THE DIRT, TRAP THEM, BLACK BREATH PULLING TEETH, ALL PIGS MUST DIE... ou tout ce petit monde se donnaient à cœur joie d'investir le marché avec ces styles mélangés, signant soit chez Deathwich Inc ou encore Southern Lord à croire que ces deux là s'étaient lancés la compétition de qui aura ces gars sur son roster. Bref revenons à nos moutons. Le 31 octobre 2014, en découvrant lors des news de VS Webzine (RIP) c'est en cliquant sur celle-ci par curiosité que TORCH RUNNER se présente ainsi à mes oreilles.

(Re) voyons le background de ce groupe : Formé à Greensboro en Caroline du Nord le groupe est  composé de Rob Turner (chant), Scott Hughes (guitare), Chuck Johnson (basse) et Josh Plat (batterie), le combo pratique un son proche Hardcore/Crust suivant même les traces d'un nommé CONVERGE. Véritable outsider dans la scène mais il compte à leur discographie leur premier EP Colony (2009), d'un premier album Locust Swarm (2010) puis un split avec YOUNG AND IN THE WAY (2011),  cela leur vaut quelques tournées avec DEAFHEAVEN, COUGH, MAGRUDERGRIND. Par la suite avec le départ de Chuck le groupe devient un trio, Rob prend décision de chanter avec le poste de bassiste. A partir de 2012 TORCH RUNNER change aussi de dimension pour du plus viscérale, alliant tout ce qui peut faire lourd et violent à savoir du Crust, Grind, Hardcore voir un peu de Sludge attirant ainsi l'intérêt de Southern Lord chez qui, ils vont sortir Committed To The Ground se plaçant du coup dans la cours des grands et pour finir avec Endless Nothing en 2014.
Lorsque que Endless Nothing est prêt  le groupe annonce dans un petit communiqué : “We all feel like we are really hitting our stride with the songs on this record. We've been a band for seven years now, and everything we're writing is stronger than ever. This is the fastest record that we've written without a doubt. En résumé cela peut se traduire par  "Nous avons tous le sentiment d'avoir vraiment atteint notre rythme avec les chansons de cet album. En 7 ans nous avons composés quelques chose de plus fort qu'auparavant, c'est le disque le plus rapide que nous avons pu faire".
    Endless Nothing c'est alors treize titres courts mais extrêmement efficaces. On commence vraiment à découvrir ce qui est vendu  avec le titre "Attirition" qui est  frontal, entre un début qui monte en tension pour déboucher sur du larsen combiné à des blast-beat nous mettant ainsi dans le sujet directement, les hurlements sont presque des aboiements d'un chien enragé. A partir de la, le disque avance très vite pas de break tout s’enchaîne dans une brutalité qui atteint son paroxysme, grande tradition du Grindcore oblige ! Mais TORCH RUNNER vous lances des sonorités accrocheuses que vous vous souviendrez quand même de quelques titres.
Avec ce genre de Grind-Crust ultra violent c'est comme si NAPALM DEATH (voir NAILS) combinait ses éléments avec du CONVERGE sur un son de guitare qui se rapproche plus ou moins de la fabuleuse Boss Hm2, devenu un objet incontournable dans un pedalboard pour sa sonorité si particulière. Mais on peut constater qu'il y'a un titre qui sort du lot, "Circle Of Shit" qui s'éloigne vraiment du sentier, celui-ci se résume à  du Sludge et Noise où la basse domine totalement, véritable balade nauséeuse d'une durée de quatre minutes, c'est la piste la plus sale et en suffocation mais idéale pour trouver un peu de souffle et de répit dans toute cette barbarie.  

Alors oui ce disque n'a rien d’innovant ou même d'un génie absolu. Bien que des groupes comme NAILS, PIG DESTROYER ou encore FULL OF HELL continuent à nous caresser les tympans, il y'avait aussi des gars comme TORCH RUNNER qui offraient une certaine qualité de violence. Si vous ne connaissez pas cette bande, je vous conseille de prendre 22 minutes de votre temps qui est la durée de Endless Nothing puis de juger la bestiole. Attention ce disque s'adresse à un public amateur de ces catégories bêtes et méchants.
Pour info le groupe n'a pas annoncé la fin de ses activités, chaque membres du groupes étant occupés à des projets personnels, hors ils offrent de temps un temps un concert en signe de vie. On espère quand même un jour que le trio puisse reprendre le chemin des studios.  

Tracklisting :

01.Attrition
02.Bound By Misery
03.Congregation
04.Circuition
05.Godlust
06.Rebirth
07.Calloused Mind
08.Circle Of Shit
09.Wordless
10.Endless Nothing
11.A.L.E.L.
12. All We Have
13.Unspoken

Torch Runner Bandcamp 



par Charles Whateley le 25/06/2019 à 09:00
80 %    101

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Protector

Summon the Hordes

Majesty

Legends

Dead Horse

Horsecore: An Unrelated Story That's Time Consuming

Затемно (zatemno)

В петле

Hollow Haze

Between Wild Landscapes and Deep Blue Seas

Nyss

Dépayser

Shit Life

Reign In Bud

Teleport

The Expansion

Alcotopia

It Hits the Spot

Pounder

••

Night Screamer

Dead of Night

No Sun Rises

Ascent/Decay

Vilest Breed

Live Fuck Die

Riot City

Burn the Night

Barbarian

To No God Shall I Kneel

Crypt Crawler

To the Grave

Forged In Black

Descent of the Serpent

Apotheosis Omega

Avoda Zara

Faruln

The Black Hole of The Soul

Xentrix

Bury The Pain

Live-report - Impetuous Ritual / Ascended Dead / Scumslaught

Jus de cadavre / 14/07/2019
Death Metal

Napalm Death + A.C.O.D.

RBD / 12/07/2019
Black Metal Symphonique

Municipal Waste + Terror Shark + Dirty Wheels

RBD / 10/07/2019
Hardcore Metal

Live-report HELLFEST 2019 / Dimanche

Jus de cadavre / 07/07/2019
Hellfest Open Air

Live-report HELLFEST 2019 / Samedi

Jus de cadavre / 06/07/2019
Hellfest Open Air

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Un album absolument excellent !


Je ne connaissais même pas de nom. Merci pour cette chro (d'utilité metallique et historique !) qui donne méchamment envie de se pencher sur ce groupe !


Quasi tous les titres du premier album sont rejoués...
Miam miam !


Énorme album de violence musicale ! Merci pour la chro ;)
Ça me rappel un peu Phobia en effet, en plus bourrin encore !
"C’est simple, le tout à des allures de fête paillarde tournant très mal, avec deux mecs pas invités qui viennent pour tout picoler et tout ruiner, et qui lais(...)


"Napalm Death demeure un monument incontournable, qui ne déçoit jamais ses fidèles, ni ses valeurs"
Je pense d'ailleurs n'avoir jamais lu une critique négative vis à vis du groupe...
Et c'est de fait totalement normal !


Plutôt d'accord avec Satan, le prix est abusé et le titre est bon mais assez standard et de la part de 1349, j'en attend un peu plus. Et je dois avouer que le dernier album ne m'a pas emballé plus que ça...


le précédent album est excellent


Ouais... moi qui est un grand fan du groupe, je dois reconnaitre que la pochette est d'une incroyable laideur et que le titre est dans la continuité du (lamentable) précédent album. Qui plus est, le prix de l'objet est du pur foutage de gueule...


Une fois de plus, un excellent concert, joué par des musiciens passionnés malgré des conditions de tournée précaires !
Respect et merci à eux.
On en redemande.


Plaisir partagé cher L'anonyme....


La news qui vous met la banane pour la journée.
Vous venez d'embellir ma journée à un point inespéré. Merci beaucoup !


Pour donner quelques détails sur Vltimas, j’adhère vraiment à la musique mais j’ai vraiment du mal avec le visuel. David Vincent dans basse c’est pas trop grave, mais David Vincent avec sa belle couleur de cheveux, son chapeau et son attitude de faux méchant, j’accroche vraiment pas du t(...)


Merci pour le report toujours excellent !


@ Jus : je n'étais pas au courant de ces autres détails pour l'affaire MANOWAR, mais quoi qu'il en soit entièrement d'accord avec toi...sur toutes les lignes...


@JTDP : oui bien sur que Manowar n'a pas découvert ça la veille, les 6 mois de silence radio entre le groupe et l'orga le démontrent bien. Manowar, savait pertinemment avant même de venir qu'ils n'allaient pas jouer. Mais là encore, pour des questions de contrat, ils ne pouvaient pas annuler av(...)


@Humungus et Simony : ils ont été remplacé par SABATON, qui étaient restés sur site après leur show au Knotfest pour voir MANOWAR justement. Ils se sont spontanément proposés pour les remplacer. A noter que Leur chanteur s'est pété la voix la veille, du coup c'est l'un des gratteux qui l'a(...)


"Je n'ai pas vu passer le set même sans être fan, tellement le quintet illustre parfaitement ce qu'est le Thrash Metal, pour l'éternité, et non pas un simple phénomène de génération il y a une grosse trentaine d'années."
Je plussoie totalement. Municipal Waste sur scène c'est juste e(...)


"Soigner sa mort (…) JOY DIVISION"...
Putain Simony, si tu souhaites cette fin à tous les groupes cultes en pleine gloire, v'là l'hécatombe !
(sic)


Remplacés par personne, en tout cas à ma connaissance, on est d'accord... mais ce n'est pas grave, personne ne sera en mesure de remplacer IRON MAIDEN et beaucoup d'autres grands noms mais c'est ce qui les rendra intemporels et indémodables, on continuera à parler des albums aux nouveaux Metalhe(...)


Et pas vraiment besoin de le rappeler mais le tribunal ne prendra pas en compte un "manowar c'est des cons irrespectueux ! ". Ce qui rentrera en compte c'est les contrats signés entre les 2 parties.
Je rajouterai pour finir que ce serait tout de même très étonnant qu'un groupe (même eux,(...)