baffe n.f. : Dérivé de l'onomatopée baf qui évoque ce qui est enflé, gonflé, goulu, l’ancien français buffe (« coup de poing, tape ») ou le latin médiéval buffa « id. ». 

Je me rappelle encore de la précédente... de baffe, venu de BATUSHKA, je ne m'étais pas méfié et c'est pourtant là où elles font le plus mal... les baffes, lorsqu'elles sont inattendues ! Alors on apprend un peu tous les jours, mais visiblement il y a des leçons plus difficiles à retenir, lorsqu'un groupe Roumain sort un nouvel album estampillé Death Metal avec des racines Black Metal et Doom Metal, on n'est pas forcément sur ses gardes, aïe grosse erreur. A la première écoute, tu te prends quelques taquets mais tu ne bronches pas, tu te dis que tu vas réussir à dompter cet adversaire qui donne tout dans le début du combat... penses-tu ? SINCARNATE n'est pas du genre à se coucher au premier round !

Dès la deuxième écoute, des brûlots comme "Attende Domine", "Agrat Bat Mahlat", "In Nomine Homini" ou "L̄iviᾱṯᾱn" accrochent l'oreille et on commence à prendre conscience qu'on la perd justement, la conscience, on est dans les cordes et on se prend uppercut sur uppercut. Car oui le Death Metal de SINCARNATE n'est pas rapide mais il frappe fort, les parties de batterie sur la chanson titre sont claquantes, la basse à peine apaisante ne suffit pas, ni même les chœurs qui jalonnent ce titre mais aussi une bonne partie de l'album. La gestion des changements de rythme pour mieux saisir à la gorge l'auditeur est juste parfaitement équilibrée et lorsque vous avez conscience de tout cela, alors un "The Grand Inquisitor" prend tout son sens avec ce riff mélodique entêtant bien encadré par les blasts de rigueur, de même que ce sublime "Dies Illa" qui renvoie un peu plus vers OFFICIUM TRISTE par exemple avant que la furie Death Metal ne reprenne ses droits.

Vous l'avez compris le chant majoritairement guttural peut se faire plus Black, c'est à dire criard, plus posé également avec des parties parlées du plus bel effet. Les nombreux chœurs arrivent toujours à point nommé et si la qualité d'écriture surprendra ceux qui, comme moi, découvre ce groupe, la qualité des arrangements est absolument impressionnante, il faut écouter le traitement réservé aux claviers sur l'excellent "In Nomine Homini", tout seul, cet instrument doit sonner comme un Bontempi du pauvre mais là c'est juste le son qu'il faut au moment qu'il faut, signe que SINCARNATE impose sa personnalité et ne sa cache derrière aucune influence motrice, il serait d'ailleurs bien difficile de citer un groupe pouvant laisser présager de ce qui se passe sur cette galette nommée In Nomine Homini

Pourtant, je ne peux m'empêcher de me demander pourquoi suis-je resté aussi longtemps dans les cordes sans me rendre compte de ce qui se tramait et la réponse ne tient que dans la production. Le mixage de l'album est extrêmement intéressant ne serait-ce que sur les niveaux des claviers, la batterie, elle, est bien présente mais manque un peu d'espace dans le spectre sonore, les guitares manquent de peps et de gnaque mais sont loin d'être ridicules, certaines parties vocales paraissent un peu brutes et auraient peut-être méritées une production un peu plus fines pour pouvoir s'exprimer pleinement. C'est peut-être cet aspect qui pourrait freiner l'ascension de cet album vers des sphères plus grandes mais l'audace et la qualité sont bien là. Un album à découvrir d'urgence !

Track-listing :

  1. Attende Domine
  2. Agrat Bat Mahlat
  3. Curriculum Mortis
  4. She-Of-The-Left-Hand (Sophia Pistis)
  5. In Nomine Homini
  6. The Grand Inquisitor
  7. Lamentatio Christi
  8. Dies Illa
  9. L̄iviᾱṯᾱn

Facebook


par Simony le 13/10/2017 à 07:47
91 %    318

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

Concerts à 7 jours

Uneven Structure + Mobius

18/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

+ Valley Of The Sun + Dirty Raven

18/09 : Supersonic, Paris (75)

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Photo Stream

Derniers coms

Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...


Mon dieu c'te pochette ?!?!
Le père Joël nous avait pourtant habitué à bien mieux merde…
On se croirait ici en main avec un album de Synthwave bas de gamme bon dieu de dieu.


Attention le site du Bikini annonce la date à Toulouse le 20 mai. C'est un mercredi, veille de l'Ascension.


Le nouveau Korn m'a l'air excellent du coup.

A mince c'est Lacuna Coil.


J’ignore le niveau d’affinité de leclercq avec le heavy speed mélodique, mais à la base c’est un fan d’extreme. Il suffit d'écouter sinsaenum, projet plus personnel et qui n’a vraiment rien a voir avec dragonforce
Perso kreator, jamais accroché, mais c’est un grand groupe et u(...)


Ca promet... Ce groupe va s'enfoncer encore plus dans la melochiasse.


Cela aurait été vraiment la grande classe il y a plus de 15 ans.
Désormais beaucoup (beaucoup !) moins.
Mais bon, cela sera toujours mieux que d'être membre de DRAGONFORCE... Ca c'est certain... ... ...


Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...


Bien vu ! Razor que j'ai découvert honteusement il y a peu seulement. Verdict sans appel : la grosse volée !