Axe Of Superior Savagery

Barbaric Horde

08/06/2020

Godz Ov War Productions

Quand on choisit un nom de baptême comme BARBARIC HORDE, autant ne pas se tromper. Sinon, c’est la gamelle assurée, comme celle qu’a connue le petit Thomas, 11 ans, lorsqu’il s’est pointé en cours d’anglais avec un t-shirt de BEHERIT et un sac…Harry Potter. On ne mélange pas les torchons et les serviettes, et lorsqu’on jour du War Metal, on y va à fond sous peine de se faire fumer par les puristes. On sait le style exigeant dans la débauche, ferme dans l’intensité, intolérant dans les concessions. Ce qu’on attend d’un album de Black Death qui se réclame d’une atmosphère de guerre constante, c’est justement qu’il soit aussi bruyant et assourdissant qu’une…guerre constante. Et le premier effort des portugais de BARBARIC HORDE est justement une ode aux bombes qui tombent sur les toits, aux nuits passées dans une transpiration de peur, ou à courir comme des dératés pour se protéger comme on peut. Après deux démos, Gasmask Perpetrators en 2016 et Tainted Impurity en 2017, le duo de Lisbonne a donc mis trois ans à accoucher de son grand-œuvre, mais les fans ne se plaindront pas de ce silence de trois années. En effet, le groupe a en quelque sorte accouché du Reign in Blood du cru, une sorte de démarcation crade du Panzer Division Marduk, mais dans une version incroyablement plus sale, plus impitoyable, et surtout, plus enthousiasmante. Vingt-huit minutes d’agression sonore non-stop, aucune pause ou respiration pour qu’on puisse reprendre la nôtre, la vilénie à l’état pur, comme ce virus satanique de [REC] qui se serait propagé à toute la population de Lisbonne. Quelque chose de vraiment méchant, d’impur, qui respecte les dogmes, mais qui pousse la folie à fond pour nous faire reconsidérer nos propres limites de tolérance.

Pas grand-chose à dire sur le groupe, puisqu’il ne dispose même pas d’une page perso. Les rares photos promo en noir et blanc montrent deux musiciens cachés derrière un masque à gaz ou un crâne, histoire de faire plus couleur locale, et il est donc impossible de dire qui vomit sa haine, qui percute sa batterie, ou qui découpe ses riffs dans la peau des victimes. Mais à la rigueur, ce mystère ajoute à l’aura diabolique d’Axe Of Superior Savagery, qui n’est rien de moins qu’un excellent exercice de style à la lisière du chaos blanc pur et rude. Dans la veine de quelques groupes ne se satisfaisant que du mal absolu, les REVENGE, TRIUMVIR FOUL, BLASPHEMY, BLACK WITCHERY, et même BEHERIT pourquoi pas, BARBARIC HORDE taille dans le gras et ne propose que les riffs les plus sombres, les blasts les plus moisis, les arrangements les plus sourds, pour mieux torturer nos oreilles et nous plonger dans un climat moite d’horreur et de désolation. Si vous avez un peu de mal à comprendre, ne vous en faites pas, « Tyrant of the Dark Trynity » vous en dira plus en quatre minutes et quelques, une fois sa glauque intro dispersée dans les airs. Et une fois ce morceau assimilé par vos terminaisons nerveuses, rassurez-vous : elles ne seront pas mises à plus rude épreuve. En effet, la ligne de conduite du groupe est claire, jouer à fond dès le départ, et maintenir l’intensité jusqu’à la fin. Pas de déviation, pas de dérivation, pas de modulation, juste de l’agression pure, de la méchanceté underground, de la violence crue, et une terrible envie de personnifier les enfers de la guerre par l’entremise d’une musique infâme.

Vocaux hurlés du fond d’une crypte, batterie irrégulière mais constante dans ses blasts, guitare en redondance cyclique qui hypnotise, et quelques breaks plus médiums pour enjoliver le tout, la recette est connue, mais toujours efficace entre les mains de musiciens qui savent la mettre en pratique. Sans rien offrir de plus que les hordes diaboliques déjà sorties des abysses, les portugais mettent quand même la main à la patte, et se montrent convaincant dans l’ignominie. De là, que vous appeliez ça du Black Death, du War Metal, du Black tout court, l’issue est la même et la musique identique. Disponible en CD/LP/digital, et même sous textile avec un sémillant t-shirt, Axe Of Superior Savagery est une symphonie ininterrompue à la gloire de la misanthropie, du ressentiment, et des premières années du Black Death lusophone, sorte d’hommage à peine déguisé aux premières années de la scène brésilienne et de ses représentants les plus maléfiques. Mais en tant que première étape d’un parcours evil, cet album est solide, sent la mort, et ne propose rien d’autre qu’un maléfice géant de vingt-huit minutes pour les uns, et une grosse demi-heure de boucan pour les autres. Alors, choisis bien ton camp camarade, Lucifer n’aime pas beaucoup les tergiversations.           

               

Titres de l'album :

                        01. Tyrant of the Dark Trynity

                        02. Antichrist Command

                        03. Venomous Infernal Carnage

                        04. Barbaric Provocation

                        05. Bow Before the Altar of Satan

                        06. Axe of Superior Savagery

                        07. Storms of Primitive Violence

                        08. Wrath of Goetic Glorification

Bandcamp album label


par mortne2001 le 12/01/2021 à 18:24
70 %    85

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
12/01/2021, 22:34:04

"Sinon, c’est la gamelle assurée, comme celle qu’a connue le petit Thomas, 11 ans, lorsqu’il s’est pointé en cours d’anglais avec un t-shirt de BEHERIT et un sac…Harry Potter."

Hahaha !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Ah putain ouais   ! Y en a qui se sont fait sucrer leur vidéo pour moins que ça je pense sur YT !

21/01/2021, 18:06

Simony

Et c'est marqué "To Be Continued..."

21/01/2021, 17:42

Gargan

Vraiment bien foutu, que ce soit au niveau des paysages sonores que de la prod. Je me bois bien écouter ça sur un beau vinyl, installé dans un chesterfield râpé, faisant tournoyer gentiment un cognac dans son verre, le lévrier à poils ras m'app(...)

21/01/2021, 16:54

Moshimosher

J'ai le teddy bear plein de shrapnels ! Perso, ça me plaît ! 

21/01/2021, 16:49

Baxter

Réponse de Roseline : Cest quoi ce truc de sauvage, je comprends rien, par contre je sais que j'ai ordre de dire non, non ,non car le médicale buisness désire étendre son marché jusqu’à fin 2021, le temps de se goinfrer un peu encore pu(...)

21/01/2021, 14:31

Kairos

Oui certe le mot est mal choisi mais ça ne change pas grand chose

21/01/2021, 12:52

tonculpueducul

Une tentative de coup d'état... on était plus proche du cirque Pinder que d'un putsch.

21/01/2021, 12:45

tonculpueducul

A la cuisine les radasses! C'est mauvais!

21/01/2021, 12:42

Simony

Inattendu que ce groupe de la région de Nancy attérisse sur ce label. 

21/01/2021, 12:38

Seb

J'ai jamais aimé ce groupe ...

20/01/2021, 22:05

Stink

Très sympa ce clip dis donc !  

20/01/2021, 21:55

Kairos

une tentative de coup d'État avec agression sur forces de l'ordre, avec pour consequences 5 morts, t'as le droit de penser que c'est moins grave que des vitrines cassées et quelques vols, mais bon je partage pas vraiment cet avis.Je suis loin d'excuse(...)

20/01/2021, 20:41

Kerry King

Le metal est loin de ce résumé a Napalm Death ouvertement gauchiste, il y a de tout bord politique clairement, et perso je ne juge pas une personne sur ses idées politiques, je m'en branle complet. Tu peux avoir des idées plus ou moins proche de Schaffer(partie ex(...)

20/01/2021, 18:23

Moshimosher

La booze est bien acide et mes neurones me coulent dans le cœur... Une bien bonne distillation que voici ! A écouler dans le noir...

20/01/2021, 17:41

Chemikill

le solo...

20/01/2021, 12:55

KaneIsBack

Pas mal, pas mal. En tous cas un peu plus varié que le tout-venant de la production Brutal Death. Maintenant, de là à retenir le nom du groupe, il y a un pas

20/01/2021, 10:34

Moshimosher

A écouter ce morceau, j'ai tous les poils du corps qui me flagellent ! Je crois que ma crinière et cette musique ont une mauvaise influence sur eux !

20/01/2021, 01:20

Moshimosher

What a beautiful corpse! Franchement, du son putréfié comme je l'aime ! Achat sanctionné de mon sang corrompu ! Faites rouler le cercueil !

20/01/2021, 00:22

Adolf benssoussan

Ça sent la tôle tous ses chefs d’accusation, il a a au moins les couilles de défendre ses idées pas comme ici ou c’est devenu tarlouze land. 

19/01/2021, 22:35

LeMoustre

Comme KKing dit, il a fait une connerie, ben il assume, basta. Irreconcilables, ces deux Ameriques, en effet. Bah, lui il fera un peu de taule ou qques semaines d'intérêt general. Et franchement, les thèmes du groupe et cette connerie, je vois moye(...)

19/01/2021, 19:23