Harmony Corruption

Napalm Death

(NDR : Chronique rédigée en 2010, reproduite ici pour fêter les 30 ans de l'album)


Ce qui a toujours caractérisé NAPALM DEATH, c’est son intelligence. Je ne parle pas au niveau des textes, mais du comportement et des choix à faire. Et c’est une constante dans leur carrière.

Après deux albums quasiment insurpassables en intensité, en puissance et en haine sonore, le groupe sent qu’il faut trancher dans le gras, et se séparer des parties les plus embarrassantes. Ayant encore effectué un nettoyage en règle (néanmoins non volontaire) au niveau de son line up, avec le départ de Lee DORIAN parti former CATHEDRAL, et bientôt son label, Rise Above Records, et Bill STEER, qui rejoint de fait les apprentis fromagers de CARCASS, ND va en faire de même avec son style.

Il faut bien comprendre que le groupe a un message à faire passer. Et qu’il est très difficile de le répandre lorsque presque personne ne vous comprend. Je défie tout anglophone d’apprentissage (à contrario des anglophones de naissance, quoique…) de comprendre un vers entier de Scum ou F.E.T.O. sans avoir recours à une lecture des paroles imprimées.

Et il faut aussi admettre qu’après plus de 50 titres entièrement dédiés au Grind, il devient évident que le syndrome du chien qui se mord la queue n’est pas loin.

Alors, NAPALM DEATH choisit la voie du crossover. En insufflant une forte dose de Death à sa musique, il en garde l’essence, conserve le fond, tout en apportant de profondes nuances à la forme.

Mick et Shane, les deux seuls survivants, embauchent pour cette entreprise Mitch Harris (aucun lien de parenté entre le batteur et le guitariste), membre de RIGHTEOUS PIGS, Jesse Pintado des cultes TERRORIZER, et louent le gosier caverneux de Mark « Barney » Greenway, transfuge de BENEDICTION.

Avec cette solide formation, qui restera plus ou moins la même jusqu’au bout (à une ou deux variantes près…), ND se sent pousser des ailes et maximise son impact en solidifiant la sauce. Au risque de s’aliéner la frange la plus extrême et la plus Punk de son auditoire, le groupe prend un maximum de risques, se fait produire par l’incontournable Scott Burns, et prend un virage à 90 degrés.

Dès le premier titre « Vision Conquest », pourtant un des plus faible, le son surprend agréablement les oreilles, et la composante de la mort entre en jeu. Définitivement intégré au monde du métal grâce à l’apport de ses deux nouveaux guitaristes, le combo se la joue Suicidal Tendencies, et quitte presque définitivement les rivages punkoïdes anglais.

Le chant poussé mais intelligible de Barney offre une tribune jusque là inédite, et à condition de bien nettoyer son marteau et son enclume, on arrive presque à saisir l’intégralité du propos. D’aucuns ont déclaré à l’époque que Harmony Corruption avait fait rentrer ND dans l’âge du professionnalisme. C’est un fait.

Plus de course contre la montre, malgré une foultitude de passages défonçant toutes les limites de vitesse, un sens affiné du break bien placé, de longues tirades lourdes et pesantes, NAPALM signe son allégeance au Death Metal extrême, avec en guise de caution morale, deux figures du style venus apposer leurs chœurs doucereux sur l’énorme « Unfit Earth », j’ai nommé le grotesque Glenn BENTON et le pape de l’onomatopée d’outre-tombe, John TARDY.

Harmony Corruption est sans doute l’album dans lequel ND viendra piocher le plus souvent lors de ses incartades live (« Suffer The Children », « If The Truth Be Known », « Unfit Earth » et « Malicious Intent » restent encore des classiques sur scène). Avec une fois de plus des textes dans la plus droite lignée du social/individualisme anglais, tels l’écologie (« Unfit Earth »), l’asservissement du peuple par les arcanes du pouvoir (« If The Truth Be Known »), la Religion (« Suffer The Children »), et les addictions diverses (« Mind Snare »).

Pour les die hard, cet album sonnera le glas de ND. Pour les nouveaux fans, un commencement. Pour les vrais fans, une étape de plus sur un long chemin dont on n’a heureusement pas encore vu le bout.

Les deux morceaux les plus solides, « Unfit Earth » et « Suffer The Children », dament alors le pion à bon nombre de formations Death de l’époque, et comme le disait Metal Hammer dans sa chronique « propulsent NAPALM DEATH pas si loin de MORBID ANGEL ». Vous pouviez rêver plus beau compliment ?

En toute subjectivité, si l’on excepte un son pas toujours à la hauteur, notamment pour la batterie (quoique la basse…Le mini solo de « Inner Incineration » prouve que les British n’ont pas perdu leur sens de l’humour !), Harmony Corruption  reste selon moi le Magnus opus des flingués de Birmingham, celui où ils ont su mieux que quiconque établir la frontière entre bruit et vacarme contrôlé, ou la puissance et la vitesse sont les mieux dosées. Rien que d’entendre Barney et Tardy hurler « Silent screams, from an unfit earth, a future of provocation with nowhere to go” me file encore la chair de poule…

Alors maintenant, vous savez quoi faire si ce Cd n’est pas déjà sur vos étagères. Car il constitue un des chapitres les plus importants de la carrière de NAPALM DEATH, et surtout le dernier avec Mick HARRIS derrière les fûts.

Comme d’hab, il est sorti sous différentes versions, la première avec le Cd live Live at the ICA in London, puis avec juste le titre « Hiding Behind » en sus, et une dernière avec le Maxi « Mentally Murdered » à la suite.

De quoi faire de jolis cadeaux.


Tracklisting :

01. "Vision Conquest" 2:42

02. "If the Truth Be Known" 4:12

03. "Inner Incineration" 2:57

04. "Malicious Intent" 3:26

05. "Unfit Earth" 5:03

06. "Circle of Hypocrisy" 3:15

07. "The Chains that Bind Us" 4:08

08. "Mind Snare" 3:42

09. "Extremity Retained" 2:01

10. "Suffer the Children" 4:21

11. "Hiding Behind" (bonus track) 5:15

12. "Rise Above" (bonus track) 2:42

13. "The Missing Link" (bonus track) 2:17

14. "Mentally Murdered" (bonus track) 2:11

15. "Walls of Confinement" (bonus track) 2:56

16. "Cause and Effect" (bonus track) 1:26

17. "No Mental Effort" (bonus track) 4:08

+ Bonus LP Live I.C.A. London June 29 1990

  1. Rise Above
  2. Success?
  3. From Enslavement To Obliteration
  4. Control
  5. Walls Of Confinement
  6. Instinct Of Survival
  7. Siege Of Power
  8. Avalanche Master Song (Godflesh Cover)
  9. You Suffer
  10. Deceiver

Site officiel


par mortne2001 le 03/07/2020 à 18:21
%    193

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
04/07/2020, 01:21:42
Hmmm... Tu sais parler aux hommes, toi... J'ai la version avec "Mentally Murdered" en bonus non signalé. L'occasion de signaler qu'avec cet EP entre autres, la transition n'a pas été tout à fait aussi brutale que ce qui semble si on s'en tenait trop strictement aux albums, simplement.
C'est le plus Death Metal pur de toute leur disco', et l'un de mes favoris, à peu près pour les mêmes raisons, bien que je sois lassé d'entendre toujours "souffrir les enfants" à chaque tournée alors que le reste vaudrait autant le détour à mon avis... heureusement "Unfit Earth" notamment ressort parfois. Vive Napalm !

poybe
membre enregistré
04/07/2020, 09:39:12
Le clip de Suffer the Children ... je l'ai sans doute encore chez mes parents sur une vieille VHS (si ça n'a pas été jeté). Je l'avais enregistré au milieu d'autres clips diffusés sur M6. A l'époque j'avais halluciné. Quand je l'écoute maintenant, je vois que mes oreilles se sont bien habituées à l'extrême mais ce n'était pas du tout le cas il y a 30 ans. En revanche, le regarder reste difficile avec cet effet stroboscopique.

Humungus
membre enregistré
04/07/2020, 10:45:32
Je porte actuellement le t-shirt de cet album sur mes frêles épaules.
CQFD...

Buck Dancer
@191.85.129.210
04/07/2020, 14:33:07
Pareil que RBD j'ai la version avec "Mentally murdered" en bonus.
Certainement le Napalm que j'écoute le plus. L'enchaînement "Suffer..." avec le bonus "hiding behind" est pour moi toujours aussi fatal 30 ans après.

MorbidOM
@195.98.254.133
08/07/2020, 18:37:25
Comme beaucoup j'avais eu du mal avec cet album la prod a beau être du fameux Scott Burns, elle est pas extraordinaire, Barney n'est pas encore au sommet de son art et il était fort difficile de passer après Lee Dorian de toute façon plus pas mal de petits détails. En bref un album de transition à mes yeux, vraiment pas le meilleur du groupe par contre dès que tu as ne serait-ce qu'un morceau du niveau de Suffer the Children... (en plus dans la version présentée ici il y a les morceaux de l'EP qui est quand même bien costaud)

Thrashing Metropolity
@83.155.204.94
08/07/2020, 19:07:53
D'accord avec toi au sujet de la prod, MorbidOM. Très étouffée et décevante.
Sur Utopia Banished la puissance de feu sera décuplée en comparaison. Le son de caisse claire plus sec, les guitares plus massives, les vocaux se détachant mieux.

Je me souviens des toutes premières écoutes de cet Harmony Corruption. A chaud, l'approche très death m'avait quand même semblé un peu opportuniste de leur part. J'avais trouvé qu'ils avaient en quelque sorte rejoint le troupeau, alors qu'avec les 2 albums précédents ils s'étaient satellisés au dessus de toute concurrence en terme d'intensité et de NO LIMIT. Semi déception qu'ils "adoucissent" le propos, donc.
Passé ce temps d'adaptation j'ai écouté l'album en boucle. :-)

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Chimaira 2008

RBD 16/07/2020

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Des extrémistes religieux au pouvoir, ça n'a jamais rien apporté de bon nulle part.

03/08/2020, 19:49

Kerry King

Hum c'est terrible...

Ça vaut pas mieux niveau mentalité que le nazisme...

03/08/2020, 19:18

Kerry King

RIP.

Bordel tout les membres d'origine de Molly Hatchet sont morts...

Les 3 chanteurs surtout en plus, plus aucun des 4 premiers albums, triste.

03/08/2020, 19:05

LeMoustre

Quel pays d'arriérés. Honte à ces abrutis.

03/08/2020, 12:08

Humungus

Et du titre et de sa police de caractère...

03/08/2020, 09:36

Jus de cadavre

Interment juste excellent, la quintessence du Swedish Death. Et sur scène c'est la branlée aussi. Terrible !

02/08/2020, 20:19

Humungus

Me suis fait la même réflexion Gargan...

02/08/2020, 08:53

NecroKosmos

Deux albums absolument fabuleux. J'ai découvert ce groupe dans un magazine à l'époque qui ne savait trop que dire sur le deuxième album des canadiens dans sa chronique à sa sortie. Du coup, ça a attiré ma curiosité. J'ai la version CD avec les deux albums sur le même disque. Et je suis d'ac(...)

02/08/2020, 07:56

Kairos

J’aime assez le retour des sonorité gothiques, bon album, PL en a encore un peu sous le coude finalement.

01/08/2020, 23:29

Gargan

"cancer danger"

01/08/2020, 23:02

zsad

enfin une great news

01/08/2020, 22:36

LeMoustre

Quels souvenirs ces photos. Putain de crabe...

31/07/2020, 17:10

LeMoustre

Ah, tiens, sympa, j'avais bien apprécié les deux derniers albums, voyons ce que celui-ci nous réserve. Surprise, les Louds ne faisant jamais deux fois le même disque

31/07/2020, 17:08

Humungus

"Qui passent comme un avis de passage du facteur dans la boite aux lettres alors que vous êtes bien chez vous"
Oups !!!
Si j'oublie la partie la plus drôle du bazar... ... ...

30/07/2020, 20:33

Humungus

"Qui passent comme un avis de passage du facteur dans la boite aux lettres"
AH AH AH !!! !!! !!!
Apparemment, on a tous vécu ça : On attend un collector quelconque avec la fébrilité d'un jeune puceau et le mec des PTT qui nous rajoute de l'attente bordel de merde !

30/07/2020, 20:30

Jus de cadavre

Haha excellent Raumsog... La même pour moi : le fan absolu à la recherche de la moindre miette de ces géants... Mais la plupart des "chutes" de studio de l'époque Pantera ont été utilisées par Damageplan je pense...

30/07/2020, 19:35

JTDP

Oui, très très bon disque. Je ne suis pourtant pas le plus grand fan de ce style à la base, mais bon dieu, que c'est efficace ! Ça donne envie de mosher sévère avec son canapé !

30/07/2020, 16:24

Humungus

Hé hé hé + 1 Raumsog !

30/07/2020, 15:08

Simony

Je me suis fait la même réflexion que toi RBD, je trouve que la scène commence à s'exporter gentiment et avec de très bons groupes bien furax !

30/07/2020, 10:45

LeMoustre

Dead Brain Cells, bravo pour ce papier d'un groupe trop méconnu. Je trouve que la chronique analyse avec justesse le positionnement de ce disque, un peu le cul entre plusieurs chaises sans arriver à définir par lui-même un sous genre ou rendre l'album incontournable, ce qu'il n'est pas. Je le ra(...)

30/07/2020, 10:05