Even Angels Fail

Ghost Avenue

07/08/2020

Autoproduction

En admettant que vous adorez le Heavy Metal classique au point de vous précipiter sur la moindre sortie du cru, il y a de grandes chances que vous vous jetiez sur le quatrième LP des norvégiens de GHOST AVENUE, qui représente en quelque sorte une quintessence absolue dans le genre. Fondé dans les années 2000 sous le nom de GHOST, ce groupe se contente en effet de recycler des méthodes en vogue dans les années 80, se satisfaisant très bien du traditionalisme de son son, et il faut avouer que sous la surface conventionnelle, leur musique cache un gros iceberg de passion capable de transpercer les coques des doutes les plus solides. C’est ainsi qu’après trois premiers longue-durée aux destins divers, les originaires d’Oppegård confirment leur bonne réputation avec ce flamboyant Even Angels Fail, qui à l’encontre de son titre, prouve que les anges ne faiblissent jamais. Autant être honnête, je n’ai pas vraiment été transcendé par ce LP qui a pourtant des allures d’hommage définitif au Heavy Metal allemand et anglais des eighties, et pour une simple et bonne raison. La voix de Kim Sandvik est de celles qui divisent et qui gâchent le plaisir de l’instrumental si l’on n’en supporte pas les intonations, ce qui est malheureusement mon cas. Avec son timbre un peu particulier et ses inflexions à la Dylan du Metal, le vocaliste s’embourbe souvent dans des envolées lyriques peu supportables, alors que ses collègues en arrière-plan tricotent un sérieux et solide canevas à base de riffs francs et de rythmiques puissantes. Alors, si les souffles de canard sont votre tasse de thé, cous n’aurez aucun mal à apprécier le contenu de ce quatrième album qui ne fait aucunement tâche dans le parcours des nordiques.

Lâché en autoproduction, Even Angels Fail est un manifeste de foi qui réunit sous sa bannière les passions de MAIDEN, ICED EARTH, SAVATAGE, SAXON, DIO, et tout autre pourfendeur de false Metal. Comme à l’ordinaire, la bande se penche sur tous les aspects les plus fondateurs du HM d’antan, avec ces splendides parties de guitare, ces soli incandescents, ces chœurs à l’unisson typiques de l’école germaine, ces breaks écrasant tout sur leur passage, et ces reprises pleines d’allant. On évolue en terrain plus que connu, mais l’approche des norvégiens dans toute sa noblesse permet de s’immerger dans une époque pas si révolue (et même loin de l’être), et de se croire revenu à sa période d’adolescence, lorsque l’apprentissage des valeurs musicales était la chose la plus importante au monde. Le line-up (outre Kim Sandvik au chant, on retrouve Thomas Eljarbø et André Berger aux guitares, Magnus Liseter à la basse et Petter Chris Lein à la batterie) est toujours aussi solide et uni dans sa quête d’absolu, et si les choses n’ont pas vraiment changé depuis Impact, on apprécie toujours autant ces hits qui sonnent vrais, et surtout, ces riffs qui accrochent l’oreille, parfois emphatiques et lourds, parfois plus légers et subtilement Hard Rock (« Hero », le tube incontestable de l’album qui rapproche les norvégiens de leurs collègues nostalgiques). Et avec une intro de l’envergure de « Best Of The Best », qui fait fi de toute humilité pour transcender la grandiloquence, le groupe peut se permettre de bomber le torse et de revenir en conquérant, prêt à mettre le monde à ses pieds. Certes, le groove est connu, les astuces d’usage, mais il y a quelque chose de fascinant dans ce passéisme de composition, un peu comme si notre regretté Ronnie James revenait à la vie pour prendre le micro au sein d’une mouture d’ACCEPT des années 83/84.

Les influences sont évidemment incontournables, et le groupe ne prend même pas la peine de les nommer tant elles sont évidentes. Entre NWOBHM naissante et évolution Heavy vers une approche plus commerciale sans trahir les dogmes, Even Angels Fail est une sorte de bréviaire des attitudes les plus efficaces et pertinentes, et si le quintet ne pourra jamais revendiquer une tête de liste quelconque, il s’avère une fois de plus habile faiseur, enchaînant les titres presque parfaits les uns à la suite des autres. Basse lourde et ambiance sévère (« Breakdown »), allègement mélodique pour up tempo diabolique (« Wasted Generation »), chaloupé héroïque et charge massive (« Northman »), on sent toute l’importance d’un MAIDEN retravaillé à la sauce nordique, et écrémé des galops de basse de Steve Harris pour ne pas tomber dans le plagiat. L’impression globale est plaisante, l’interprétation au-dessus de tout soupçon, et toutes les parties travaillées pour sonner imperfectibles, ce qui donne à ce quatrième LP des allures de Best-Of d’une carrière loin d’être terminée. J’ai de mon côté une préférence pour les morceaux les plus enlevés et catchy (« Take Cover »), et s’il n’y avait cette satanée voix, j’aurais certainement fait de cet album celui de mon chevet en tant que fils du Metal, mais les échos un peu trop nasillards de Kim Sandvik m’empêchent constamment de plonger complètement dans le trip proposé par les GHOST AVENUE, regrettant amèrement le timbre d’un Dickinson, d’un Oliva sans aller jusqu’à parler de Geoff Tate ou même Udo.

Mais le bilan est largement positif pour cette quatrième étape, qui prouve que le groupe a trouvé son rythme de croisière, et que les trois ans séparant ses deux dernières offrandes n’a pas altéré sa foi. Nous sommes même parfois gratifiés d’une montée dans la violence, avec des morceaux flirtant avec le Heavy Thrash le plus féroce (« A Violent Disturbance Of The Peace »), et la fin de l’album montre d’ailleurs le visage le plus séduisant du groupe, avec enfin des compositions plus culottées et qui s’éloignent des sentiers battus. L’épilogue épique de « Even Angels Fail », de toute beauté offre une conclusion parfaite à un album qui n’est pas loin de l’être pour peu qu’on accepte les clichés d’usage, et développe enfin des mélodies plus prononcées, avant de repartir sur la piste d’un MAIDEN endurci par un combat à mort avec le PRIEST. Un disque tout à fait honnête de la part des intègres GHOST AVENUE, qui sans bousculer la hiérarchie vintage mondiale, y mettent leur grain de sel qui ne supporte aucun grain de sable dans la machine.                              

                            

Titres de l’album:

01. Best Of The Best

02. Breakdown

03. Wasted Generation

04. The Fallen

05. Still Craving

06. Take Cover

07. Northman

08. Hero

09. A Violent Disturbance Of The Peace

10. Even Angels Fail


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 18/05/2022 à 18:07
78 %    63

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44

Arioch91

D'accord avec Simony. Les vieux groupes de Thrash ne valent plus le pet. Mais Megadeth arrive encore à se hisser au-dessus.J'avais bien aimé Distopia, je me laisserai tenter par ce nouvel album.

24/06/2022, 20:45

Moshimosher

Franchement, il déchire ce clip !

24/06/2022, 19:53

Humungus

Moi je vénère MANOWAR !Hormis "Warriors of the world" et "Gods of war", la discographie est absolument exceptionnelle.

24/06/2022, 18:32