Il fallait s’en douter, campagne présidentielle Américaine oblige…Il fallait bien se dire qu’une bande de tarés, en l’occurrence deux flingués dans leur coin, allaient brocarder un peu le candidat républicain si emblématique d’une Amérique de démesure, qu’il incarne en partie, et dans une certaine absence de mesure.

Il est vrai que l’homme à la coiffure improbable est si facilement caricatural qu’il en devient une caricature vivante, et donc une cible facile pour les blagues de potache en tout genre.

Et comme il n’est jamais avare de déclarations choc, de discours à l’emporte-pièce, d’aphorismes démagogiques, de saillies sexistes, racistes, homophobes, j’en passe et des plus lénifiantes, la constitution d’un répertoire pour narrer un peu son parcours durant cette campagne n’avait rien d’une énorme gageure à relever.

C’est ce qu’ont dû se dire Travis et Rob Trump, les deux abrutis à pseudo responsables de la formation ANAL TRUMP. D’ailleurs, l’un des deux ne cherche même pas la sécurité d’un anonymat absolu, puisque son identité a déjà été révélée sur les sites spécialisés…

Nous retrouvons donc au micro ce cher Travis Ryan de CATTLE DECAPITATION, et autant dire tout de suite qu’il n’a pas dû mettre une semaine pour enregistrer ses parties vocales…

Trente morceaux pour à peine trois minutes de boucan, nous sommes encore loin du record du monde de foutage de gueule, mais la performance est à souligner.

Mais avant toute chose, précisons que si le choix des titres, le graphisme du logo et de la pochette, et l’ambiance générale pourraient nous aiguiller sur un nouveau changement de patronyme de nos si chers ANAL CUNT, il n’en est rien, même si le mimétisme est flagrant. A moins qu’un des membres des chantres du Parodic Grind ne se cache derrière le deuxième masque/pseudo….

En dehors de ces considérations, et même si la précision ne s’impose pas, avouons tout de même que That Makes Me Smart! n’est rien de plus qu’une micro blague Grind destinée à procurer une bande son hilare à une élection chaotique à l’issue indécise. Si les débats entre Clinton et Trump sont finalement suffisamment théâtralisés pour se passer d’un tel pastiche, ce dernier s’impose non par son contenu musical, mais plutôt par le choix de ses intitulés qui reprennent tous des phrases clé du magnat de l’immobilier, ou d’autres qu’il aurait pu prononcer.

Et en trois minutes, pas le temps de traîner. Cet EP/LP/7’’ passe en effet aussi vite qu’un gros pet foireux lâché pendant une soirée de gala, et les pistes s’enchaînent sans temps mort, tant et si bien que lorsque tout est fini, on en demande encore.

Musicalement, la recette est simple. Du Grind rigolard, à mi-chemin entre les calembours d’AC et l’abattage des CATTLE DECAPITATION, des riffs interchangeables et une furie de blasts en symphonie de l’outrance rythmique.

ANAL TRUMP n’hésite pas à y aller à fond dans le fion du gros blond, et s’amuse beaucoup à empiler les faux hommages dont je me propose de vous relayer certains titres ici même.

Dans la plus grande tradition ANAL CUNT, les charges faussement homophobes sont légion, et nous avons donc droit à des « Le Journalisme, c’est Gay », « Changer des Couches, c’est Gay », mais aussi à quelques clins d’œil tout sauf innocents dont « Ted Nugent est cool » et « Dave Mustaine est cool » sont deux des meilleurs exemples…

Et puis, pêle-mêle, des trucs comme « Quelques Mexicains ne sont pas des Violeurs », « Tu dois les Traiter comme de la Merde », « Chope quelques Chattes », « Quelques Trucs que Saddam Hussein a réussis », « Construis ce Mur », ou encore « J’aime les Soldats qui ne se font pas Capturer », «Je Sortirais bien avec ma Fille » et évidemment, l’immanquable « Make America Great Again », histoire d’en rajouter une dernière couche, ce qui selon leur philosophie doit être gay aussi.

Rien de très sérieux là-dedans, bien au contraire, mais le Grind efficace du duo remporte l’adhésion, quoique sa brièveté un peu excessive finit par en minimiser l’impact.

On aurait quand même préféré que les deux clowns s’appesantissent un peu plus et proposent un véritable EP d’au moins une bonne dizaine de minutes, plutôt que cette piste de trois découpée en trente tronçons quasiment similaires.

Mais la blague est drôle, et s’inscrit parfaitement dans le contexte historique de ce duel qui n’en finit pas de s’enfoncer dans les scandales, les déclarations outrancières et les joutes verbales dignes d’un combat de catch oral. Mais je ne peux m’empêcher de regretter que le travail ait été pris un peu par-dessous la jambe, et que les ANAL TRUMP se soient contentés d’un gimmick, et d’aligner les titres de morceaux hilares, plutôt que de composer un tant soit peu pour enrichir leur pastiche.

 Du Grind OK, mais du bon, c’est mieux. Et même si les blagues les plus courtes sont les meilleures, il faut quand même parfois ajouter du fond au ton, même s’il est très con.

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/11/2016 à 10:56
60 %    385

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Concerts à 7 jours

+ Kryzees + Manigance

22/03 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms

merci pour la decouverte ! mais pas merci car je vais encore claquer des sous a cause de vous ;)


@Jus de cadavre : je plussois pour le livre ! Un véritable petit bijou !

Concernant ce documentaire, j'ai hâte de le voir, en espérant autre chose que du Get Thrashed # 2. Get Thrashed était un excellent docu sur la scène Thrash US (principalement), pas utile qu'un autre documentai(...)


Le bouquin est terrible en tout cas : bourré de photos bien rares (que je n'avais jamais vu ailleurs, et pourtant on parle de gros groupes !). C'est vraiment les tous premiers jours de la scène de Bay Area en image. Un livre d'histoire quoi ! :D


Itou.


Sympa !


Excellente nouvelle. Fan de toutes les périodes des norvégiens.


C'est pas le même illustrateur que les albums précédents et pourtant on trouve une continuité très forte sur l'ensemble des albums de la nouvelle ère du duo (depuis qu'ils mettent plus en lumière un Metal old-school très 80's plutôt qu'un Black Metal des débuts)


J'attends d'écouter ça avec fébrilité.
D'ores et déjà, un constat peut-être porté : La pochette est extraordinaire.


Ouaip... J'ai juste eu l'impression d'écouter x fois le même morceau. Même le batteur ne se fait pas chier et démarre les compos toujours de la même façon. Je passe mon tour sans regret.


(Quel naze ! Le nom exact de l'album est "Twilight Of The Thunder God", bien sûr...)


@humungus : C'est vrai, héhé ! A ta décharge, on ne peut pas nier que le groupe connait un certain polissage depuis quelques années, avec une tournure beaucoup plus Heavy (apparu avec "Thunder Of The God" je dirais, que j'adore pourtant, les ayant découvert avec cet album). Mais leur début de (...)


Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".


C'est génial! Merci pour cet itw ! ;-)


Bien sympa ce truc. Même les interludes acoustiques sont convaincants.

Au passage si je peux me permettre une petite critique, je pense que certaines chroniques gagneraient à être écrites plus simplement.
Pour illustrer mon propos deux petites définitions trouvées sur le Lar(...)


Bô ça va, y'a pire comme groupe "pas trve" ;-)


Putain !
Un groupe connu interviewé par METAL NEWS...
Bravo les gars.
... ... ...
Bon, je vais faire mon chiant : C'est juste dommage que vous débutiez votre success story par AMON AMARTH quoi... ... ...


Nan c'est de la merde quant même. C'est surement devenu culte pour tout ce qui entoure le groupe et le disque, mais clairement c'est de la merde. Album chiant, mou du genou et niveau violence et malsain on a fait mieux avant et après que cette daube.


Va falloir que je lui donne une deuxième chance mais cet album m'a jusque là laissé de marbre...


Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)