AFTER PARTY - Dimanche 7 Juillet

Bon le festival n’est pas vraiment terminé, car comme chaque année, il reste cette ultime journée où s’enchainent les groupes qui ont déjà foulé la grande scène le reste du week-end. Comme à chaque fois il ne reste plus rien, sauf cette tente qui abrite une scène et un bar. L’ambiance y est toujours différente, et le comité y est bien plus réduit.
Et comme depuis quelques éditions un groupe surprise fait office de tête d’affiche, et on découvre le groupe que le soir même.
Une rumeur plus que insistante évoque ROT, sauf que dès mon arrivée sur les coups de 18H, c’est un stand SIEGE / DROPDEAD qui accompagne les autres groupes déjà annoncés.
Le mystère plane, mais des trois j’aimerais surtout revoir SIEGE.

En tout cas on connait déjà le début de programme, avec PODRIDO qui va délivrer son meilleur set de la semaine. Je vais pas revenir en détail sur chaque set car c’était exactement les mêmes que lors du festival. Mais là en tout cas la formule d-beat était plus que convaincante. A noter une reprise de CRIPPLE BASTARDS en plus de celle de GG ALLIN.
Il fait comme tous les ans beaucoup trop chaud sous ce chapiteau à la toile très épaisse.
HOLY COST revient aussi pour le troisième concert de cette semaine. Bien sûr il va être difficile de faire aussi bien qu’il y a deux jours, pourtant ça défonce tout autant. L’ambiance est moins propice certes, mais ça reste un plaisir d’entendre du pitch ce soir.
INVIDIOSUS va délivrer son set le moins convaincant, alors que les deux autres était déjà pas bien terrible.
Que rajouter de plus également sur la prestation de FEKAL ADDICTION ? Ce genre de concert est appréciable sur une grande scène, avec l’ambiance OEF qui colle avec, mais là sous une tente à bière, c’est tout sauf terrible. Je crois l’avoir déjà souligné dans mon report de l’année dernière mais c’est pas vraiment un cadre adapté pour les concerts, ça donne un rendu bizarre.

Je suis déjà plus enjoué de revoir le duo FINAL EXIT. Même topo que pour leur premier concert, le guitariste va passer de longues minutes pour chercher le bon son. Le groupe doit jouer 30 minutes, et je pense qu’il s’agit surtout d’une manière pour eux de gagner du temps, car leur set dure bien moins longtemps. Le sketch se répète, une fois la guitare accordée, il présente les membres, le groupe, nous demande si nous sommes prêt au moins six fois, puis commence enfin le bruit.
C’est clairement la meilleure prestation des Japonais ce week-end, c’est bien plus efficace, ça va déjà plus droit au but, avec, j’ai l’impression moins d'expérimentation. Peut-être que mon avis est dû au fait que nous sommes en petit comité sur une plus petite scène aussi. Le batteur gigote partout et joue même debout à certains moments. Il va même perdre une cymbale en plein set, à l’image de tout concert de noisecore qui se respecte. Le concert arrive déjà à sa fin, je suis bien content d’avoir repris une petite dose de violence auditive, le batteur en profite pour slammer dans le public, pendant que le chanteur continu à crier.
Difficile de passer après ça, surtout quand tu joues du death comme UGRA KARMA. L’ambiance d’une petite scène leur va mieux et je suis moins fatigué qu’hier soir pour apprécier le set. Je trouve ça quand même toujours trop incipide malheureusement, en tout cas ça me touche pas.
Mais c’est avec plaisir que je retrouve VISCERA INFEST, qui revient avec la même formule, introduction sur “Genital Grinder” et batteur en slip comprise. Je trouve un côté beaucoup plus brutal dans le concert de ce soir, notamment des relents de BRODEQUIN dans le jeux de batterie, que j’avais pas perçu deux jours avant.
La fin est comme la dernière fois, un blast cymbale / caisse claire pendant que le public exécute la danse des cafards.
Je sais pas si l’engouement autour du groupe va durer, en tout cas c’était bien cool de les voir en Europe.

Place donc maintenant à la surprise, et c’est ROT du coup qui monte sur scène comme ce que j’avais pu entendre. Clairement, j’apprécie bien plus le set des Brésiliens ce soir, malgré un son de batterie très téfal qui ne colle pas au groupe. A force on s’y fait et je rentre pleinement dans ce concert. Un petit pit se forme face à cette exécution de violence ! Là encore pas de temps morts et le groupe exécute 20 / 30 titres. Un véritable plaisir et une vraie chance d’avoir vu deux fois cette formation légendaire qui ne bouge pourtant jamais de chez elle.
Mais qui de SIEGE ou de DROPDEAD pourtant tous présent ce soir ? C’est simple, nous avons droit à une seconde surprise avec un set des seconds !! Il y a vraiment qu’ici que ce genre d'événement peut se produire.
Voir le groupe sur une scène aussi petite, et à 15 centimètres des musiciens, ça fait quelque chose. Bien sûr la tente n’est pas constituée que de fan du groupe, mais l’ambiance reste particulière, comme l’impression d’assister à un mini évènement entre chanceux. La setlist reste identique, mais ce soir pas de long discours, ou alors très peu, on va droit à l'essentiel, et les gars se contentent juste de jouer. Un set follement intense, avec l’occasion de chanter quelques paroles littéralement avec Bob Otis !
Les gars quittent la scène sans un mot, laissant le public les oreilles pleines de riffs.



BILAN

C’est ainsi que s’achève cette édition de l’OEF, par un concert des plus intense de DROPDEAD.
Encore une fois cette semaine était une vraie expérience, des vacances à écouter des groupes rares, des groupes cultes, discuter avec des contacts de toute l’Europe et du monde entier (67 nationalités cette année) avec qui je parle uniquement sur Facebook le reste de l’année. Rencontrer encore quelques passionnés, car oui, malgré le fait que ce festival se transforme d’année en année en Metaldays des musiques extrêmes, il reste autre chose que des metalleux débiles venus uniquement profiter de la bière à pas chère.
Je vais pas raconter la même chose que l’année dernière, mais ça manque encore de groupe de death / grind pointus et qualitatifs qui font l’actualité (ils étaient ou les RAWHEAD, HEINOUS et autre INCINERATED ??). Il y a trop de groupes “exotiques” sans grand intérêt à part leur situation géographique. Après c’est les choix de Curby, mais forcément je regarde toujours plus les anciennes affiches avec cette sensation du “c'était mieux avant”.

Cette année je vais surtout accentuer ce bilan sur un point négatif : l’insécurité.
Comme sur chaque event Metal, on prône la chose comme un rendez vous de gens bienveillants, passionnés, d’autant plus ici. L’Obscene Extreme est vendu comme une sorte de safe place coupée du monde le temps d’un week-end. Sauf que non, c’est pas totalement vrai. Déjà comme chaque année nous avons été (cette année presque 200 tentes) victimes de vols durant la nuit. Toute les tentes étaient ouvertes au petit matin le deuxième jour, et une légende raconte que les voleurs gazent ceux qui dorment pour pas qu’ils se réveillent. Info ou intox ? en tout cas moi j’ai rien entendu…
De plus le camping grouille de personnes sans pass, venu ici juste pour profiter de l’ambiance. C’est pas un mal, mais quand ces personnes viennent en groupe, dans des camions déglingués et accompagnés de chiens, ça renforce ce côté insécuritaire.
De plus les problèmes de drogues (dures) et d’alcool à outrance sont récurrents, et ça c’est en partie la faute du festival. Cette année, en plus de promouvoir l’alcool à pas chère (absinthe, bière…), le festival vendait de la weed sur le site : il y a une réel promotion de la débauche, et forcément ça entraîne des dérives.
Il faut donc rester sur ses gardes afin de pas avoir de mauvaises surprises, mais c’est dommage qu’un festival aussi cool ait un envers du décors beaucoup moins glorieux.
Je ne suis pas là pour faire de la morale, juste que d’année en année le camping regorge de son lot de mauvaise aventure (en 2018 un camion avait roulé sur des tentes en pleine journée, camion remplis de drogues dures et d’animaux) que je ne retrouve pas dans les autres festivals.

Mais au delà de ça, c’est avec joie que, comme chaque année, j’attends les premiers noms pour 2020 !


par Mold_Putrefaction le 03/08/2019 à 10:59
   158

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
03/08/2019 à 12:29:13
Merci Mold pour tout ces reports !
Tu fais très bien de donner ton avis sur l'insécurité du camping dans ton bilan. C'est bon à savoir !
Un fest qui en tout cas me botte fortement. Je le ferais, un de ces jours !

RBD
membre enregistré
03/08/2019 à 17:18:49
Et puis bravo pour l'effort de mémoire. Se rappeler de quelque chose pour chacun des groupes qui sont montés sur scène pendant une semaine de festival, c'est fort.

Buck Dancer
@80.215.88.204
03/08/2019 à 17:37:55
Oui, impressionnant de se rappeler en détail de chacun des groupes ! Et toujours sympa à lire même si je connais pas 97% des groupes.

Humungus
membre enregistré
06/08/2019 à 05:40:50
1) Je me joins donc à mes petits camarades du dessus pour te féliciter...
Des reports comme ça, cela relève clairement du sacerdoce hein !
2) Un très bon pote à moi y va depuis deeeeees lustres et a donc tenté à plusieurs reprises de m'y amener.
Sans moi pour de multiples raisons :
- C'est loin.
- C'est (à 4 ou 5 groupes près) pas ma came auditive.
- Les circle pits en mode H 24 agrémentés de bouées et autres déguisements, c'est pas du tout mon truc non plus (oui, je sais, je suis un vieux con...).
- L'insécurité sur le camping qui n'est effectivement pas une nouveauté. Chaque année, mon fameux ami me "vante" les vols en masse se produisant au niveau des tentes. A ton instar, il a eu l'extrême chance de ne jamais y avoir droit. Allez savoir pourquoi au vu de ce qu'il a déjà pu m'en dire...
Bref, bien vu d'en causer ici... ... ...

Ajouter un commentaire


Acid Reign

The Age Of Entitlement

Babymetal

Metal Galaxy

Numen

Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Mister Misery

Unalive

Goatess

Blood And Wine

Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

The Neptune Power Federation

Memoirs of a Rat Queen

Hatriot

From Days Unto Darkness

Throes

In The Hands Of An Angry God

Enforced

At The Walls

Exhumed

Horror

Sekkusu

Satyromania

Soren Andersen

Guilty Pleasures

Violent Instinct

Simony / 15/10/2019
Roman

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

Concerts à 7 jours

Chaos E.t. Sexual + Moonskin + Barabbas

19/10 : Le Klub, Paris (75)

+ Gutalax + Spasm

21/10 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Oui, superbe album. Surtout que c'est le vieux fan que je suis qui parle. Certes, c'est moderne et différent mais la réussite est totale !!


Sur les extraits clippés présentés, je leur trouve un (gros) côté AVATAR aussi, non ? En tout cas, c'est efficace, aussi bien visuellement que musicalement !


Pareil que Kerry King, je reste sur Burn My Eyes (vus pour ma part avec Emtombed début années 90) et The Blackening qui reste un excellent disque. Pour le reste, je passe mon tour, mais live, ça sonne différemment en fonction de l'orientation de l'album en promotion. La tournée Locust fut bien (...)


Pareil vinyle d'époque et compile d'Agressor sortie il y a peu pour la version CD. Bon, les morceaux inédits, ce sont les démos ?


Ils ont pas dû aimé Secondé B...


C'est parce que j'ai loupé cette tournée à l'époque que j'ai la motivation dès que le Flynn Band passe dans mon périmètre.

Machine Head est en pleine refondation. C'est un moment très ressemblant, en plus important, à la période de gestation de "Through the Ashes...". Ce titre(...)


Morceau pas terrible voire assez ridicule, mais je serai à Lyon et pourtant j'ai bien plus de 25 ans. Ça me rappellera leur tournée avec meshuggah et mary beats jane.


J'aime et j'aime pas Machine Head suivant les albums, mais en live c'est très bon.


Très belle pochette.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Excellente nouvelle


Arrêtez, merde, je me prends un sale coup de vieux à cause de vous ! ^^


Il était meilleur dans VIO-LENCE, c'est clair...


Achat obligatoire !! Même si je l'ai en vinyle d'époque, hé, hé...


AH AH AH !!!
Superbe vanne de quarantenaires effectivement...


Buck Dancer + 1.


J'ai jamais aimé, ni même en encadrer Machine Head et j'ai pourtant essayé. En plus Robb Flynn me paraît insupportable sur scène.... Mais 3h30 de concert et ça sur quasiment toute les tournées c'est RESPECT.


Merci pour la piqûre de rappel sur la sortie de ce nouvel album, dont j'étais passé à côté. A l'écoute du titre sorti il y a quelques semaines, Chritus manquait, mais le côté un peu plus direct du morceau n'était pas fait pour me déplaire. J'espère, en tout cas, un aussi bon album que le(...)


Mon bientôt futur pays d'adoption ! ( 3615 My life) J'espère y faire quelques concerts bien cool. Ça risque d'être intense