Les archives de la Mort 1984 - 1994

Jørn « Necrobutcher » Stubberud

Editions des Flammes Noires

J'avais déjà rapporté en ces pages virtuelles, une fascination certaine pour les événements norvégiens du début des années 90. Comment expliquer la folie meurtrière qui a embrasée la Norvège d'alors, en même temps que ses églises, enfantant par la même d'un style éraillé, sombre et brutal dont je me délecte encore aujourd'hui avec la même passion qui a accompagné mes découvertes adolescentes ?


Si le temps et les ouvrages divers parcourus m'ont permis de découvrir que tout cela n'était probablement qu'une faste farce jouée par une bande de punks un peu extrêmes et cherchant dans l'interdit le moyen de s'affirmer, il n'est reste pas moins une ambiance, une histoire, un style, une imagerie et, accessoirement, 21 ans de taule pour le plus frappadingue des protagonistes.

Et ce n'est pas le premier concert du groupe auquel j'ai assisté il y a quelques années qui a permis d'atténuer l'attrait que je confère à la Norvège, au Black Metal et à Mayhem.

Tout le monde a donné son avis sur les faits de cette époque, je suis sûr qu'en cherchant encore, on devrait trouver quelque sorcier ayant interviewé Dead ("Quelqu'un aurait un corbeau ? C'est pour consommer de suite" aurait-il demandé) et Euronymous ("Varg m'a tuer" aurait-il déclaré). Il est toutefois une voix, pourtant majeure sur la scène actuelle, actrice de l'époque maudite, et donc naturellement légitime, à qui il n'a pas forcément été tendu le crachoir aux ragots, ou, plus probable, qui n'a pas souhaité ajouter du sordide à l'outrance. Necrobutcher est en effet le bassiste originel de Mayhem, remplacé en 1991 par Louis Cachet, revenu en 1993 et, depuis, pièce maîtresse et fer de lance du groupe. Tout (et n'importe quoi) ayant été dit sur le sujet, ne comptez pas sur Jørn Stubberud pour en rajouter une couche.

Et de la période, Necrobutcher, plutôt qu'ajouter de l'eau au moulin des hypothèses, a préféré se décaler et livrer un témoignage concret en publiant des photos issues de ses archives personnelles. Cet ouvrage, publié par une petite maison d'édition bretonne, est traduit en français avec la participation du NORLA, un organisme d'accompagnement à la traduction des livres norvégiens.

Tout au long des 260 pages de l'ouvrage, on retrouve donc des photos inédites illustrées des récits de Necrobutcher expliquant le contexte des images : sa jeunesse, la naissance et les premiers mois d'existence du groupe, la galère des musiciens d'alors, la vie entre membres du groupe, les premières tournées promo, les répétitions dans un ancien poulailler, les premiers enregistrements, l'arrivée de Dead, la montée en puissance du groupe, la mort de Dead et ses funérailles, le retour aux affaires du groupe...

Le récit monte en puissance au fur et à mesure que le groupe devient plus extrême et sombre dans la froideur d'une nuit norvégienne et jusqu'à l'explosion finale que fut le suicide de Dead. On sent Necrobutcher très marqué par cet événement. Il quittera d'ailleurs le groupe quelque années suite à cet épisode.

Cet ouvrage magnifique et unique en son genre, car produit par une personne ayant pleinement vécu l'histoire du groupe, est un patchwork de la vie d'un groupe, mais pas n'importe lequel. Necrobutcher a la pertinence de contextualiser systématiquement ses récits plutôt que de tenter d'entretenir une stature d'icône.

Et plus qu'un récit organisé, ce sont une multitudes d'anecdotes illustrées par des photos inédites qui sont livrées par Necrobutcher nous immergeant un peu plus encore dans les méandres de ce groupe génial...

Pour se procurer ces Archives de la Mort : https://edt-flammes-noires.com/


par grinder92 le 14/10/2020 à 12:00
   418

Commentaires (19) | Ajouter un commentaire


MorbidOM
@78.246.0.128
14/10/2020, 12:38:40

"Necrobutcher (...) pièce maîtresse et fer de lance du groupe"

Comme tu y vas, caution historique, ça c'est sûr mais quand tu ne composes pas une note, que tu es techniquement très en dessous de tes camarades et qu'on entend pratiquement pas ton instrument (enfin sur Chimera la basse est très en avant mais c'est Blasphemer qui l'a enregistrée) on peut difficilement parler de "pièce maîtresse"


Arioch91
@92.174.137.249
14/10/2020, 13:32:38

Si le Black Metal m'est presque totalement hermétique (à de rares exceptions près), son histoire est un truc qui me passionne.

Merci pour le tuyau sur le bouquin.

Il est indiqué en préco sur le site de l'éditeur. J'attends de connaître la date de parution pour commander !


Simony
membre enregistré
14/10/2020, 14:18:09

Les livres sont arrivés cette semaine chez l'éditeur, ils sont expédiés à partir de ce jeudi 15/10.
C'est le dernier comm' de l'auteur. A noter que, puisque la tournée a dû être annulée en raison de la situation sanitaire mondiale, une carte signée va accompagner les premiers (200 je crois avoir lu) exemplaires.


Arioch91
@92.174.137.249
14/10/2020, 14:44:15

Merci pour l'info ;)


grinder92
membre enregistré
14/10/2020, 15:55:48

@MorbidOM : Il reste le seul membre d'origine du groupe et effectivement, je parle de pièce maîtresse plus en terme d'aura qu'il dégage qu'en terme de maîtrise musicale, effectivement. C'est en tous cas le ressenti que j'en ai...


Satan
@81.250.126.241
17/10/2020, 19:34:37

En effet, je partage l'avis de MorbidOM sur le caractère secondaire de Necrobutcher (pour ne pas dire autre chose...), malgré qu'aujourd'hui il profite allègrement du nom Mayhem.
Manifestement il se raisonne dans ce livre, ce qui malheureusement est totalement contraire à un ensemble de déclarations qu'il a tenu sur le net. Car il a déclaré avoir failli tuer Euronymous, et se moque aussi de Dead par rapport au sang qu'il a fait gicler sur le public (et des réactions produites sur le public présent). Et si véritablement il respectait Dead, pourquoi fait-il partie de ces gens qui ont vendu aux enchères un bout de son crâne? Ca ne tient pas debout car il a tenu des propos franchement abjects. Je ne lui reproche pas d'avoir été en opposition avec ses anciens compères, mais plutôt de ne pas avoir fait preuve d'un silence synonyme de décence tout simplement.


Arioch91
@86.247.3.199
17/10/2020, 19:42:39

Commandé hier, le livre part lundi. J'ai hâte !


Saddam Mustaine
@78.125.185.56
18/10/2020, 19:20:25

Qui est Louis Cachet ?

Sinon vous me ferrez un debrief du livre sur cette page svp. :)


grinder92
membre enregistré
19/10/2020, 07:43:00

@Saddam : la page Wiki de Louis Cachet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Varg_Vikernes   


Saddam Mustaine
@78.125.185.56
19/10/2020, 10:37:16

Ptdr il a fait changer son nom.


SV_Njord
@185.108.106.52
19/10/2020, 11:43:03

Bonjour,


Je n'ai pas l'habitude de commenter mais j'aimerais juste faire un petit recapitulatif par rapport aux affirmations de Satan sur l'attitude de Necrobutcher concernant la mort de Dead. 

Tout d'abord c'est euronymous qui a envoyé ces fragment d'os, ensuite lorsque ce dernier à commencer à exhiber les photographies du cadavres Necrobutcher lui à demandé de les détruire en le menacant de quitter le groupe si il ne s'executait pas.

On sait comment cela a finit les photos réarrangées du cadavre de dead on finit sur un bootleg et Necrobutcher a quitter le groupe. C'est également le seul membre de mayhem à avoir assisté au funeraille a Stockholm.

Pour moi c'est le seul membre à avoir fait preuve de décence lors du suicide.  


Saddam Mustaine
@78.125.185.56
20/10/2020, 11:41:03

Le seul a du groupe qui était  "normal" dans sa tête je trouve, et la tête sur les épaules.

Hellhammer encore aussi, meme si il a des propos ou des actions douteuses parfois.


Arioch91
@86.247.3.199
02/11/2020, 13:33:30

@Saddam Mustaine

Suis en train de lire l'ouvrage, j'en ai lu les deux tiers.

Et j'adore.

Bon, les photos d'époque sont sympas à mater mais, n'étant pas fan du groupe, j'y porte moins d'intérêt qu'à la partie écrite. Dommage d'ailleurs car les photos représentent plus de la moitié des pages :o)

J'apprécie toujours de découvrir la genèse d'un groupe ou d'un artiste et les débuts de Mayhem sont sympas. Z'étaient vraiment dans une de ces dêches, ces gars là...

C'est surtout l'aspect "condition de vie" que Necrobutcher décrit, plus que la façon dont tel ou tel morceau a été composé. Là ne semble pas être son propos. On découvre dans quelles conditions ils ont bossé la sortie de tel ou tel disque, comment la pochette a été concoctée, comment le disque a été distribué, leurs premiers concerts.

Là, j'en suis à l'arrivée de Dead dans le groupe. Avec Necrobutcher expliquant qu'il ne voulait pas de corpsepaint car il trouvait ça bof et qu'il trouvait que Euronymous avait l'air pas fin avec sa tronche fardée de blanc, ses tiags et son jean troué.

'fin bref, l'ouvrage est bourré d'anecdotes d'époque et j'aime beaucoup.


Saddam Mustaine
@78.121.129.103
02/11/2020, 19:49:57

Merci du résumé, j'adore les anecdotes d'époque.

Surtout Mayhem qui reste une énigme du métal.

Sont-ils vraiment méchant ? Un rôle et dépassé par les évènements ?


Necrobutcher n'a jamais été maquillé en effet.


Arioch91
@86.247.3.199
02/11/2020, 20:00:48

> Sont-ils vraiment méchant ? Un rôle et dépassé par les évènements ?

A leurs débuts, ils me font juste penser à une bande de potes qui veulent s'éclater à jouer de la zique. Ils ont une attitude rock'n'roll quoi. Ils écoutent Venom, Motörhead, Metallica. Ils veulent juste passer du bon temps et la musique, c'est leur passion.

Bon, c'est vrai qu'avec leurs têtes de cochon comme gimmick, c'est pas forcément la foire à la saucisse (hum, quoique...) mais ils ont juste une attitude de méchants sans en être.

J'ai l'impression que la plongée dans la noirceur est surtout amorcée à l'arrivée de Dead. L'arrivée du corpse paint, un vocaliste macabre jusqu'au bout du slip (en décomposition, le slip).

J'en suis là pour l'instant de ma lecture mais je pense que ce type a blackisé le groupe. Bon, pis par la suite, sa mort et celle d'Euronymous n'ont rien arrangé.


Jus de cadavre
membre enregistré
02/11/2020, 20:40:02

Arioch91, sans avoir parcouru ce bouquin (mais d'autres), je n'aurais pas dis mieux... L'histoire que tout le monde connait et retient (suicide de Dead, églises cramées, meurtre d'Euronymous) a certainement complètement transformée la réalité. Et clairement au début c'était un groupe comme un autre je pense... Ni plus ni moins que des potes qui jouent du Metal extrème pour s'éclater en éclusant des bières.


grinder92
membre enregistré
02/11/2020, 21:58:26

@Arioch91 : c'est également la première choses que j'ai ressenti, qu'avec l'arrivée de Dead, le groupe avait franchi une étape dans le "professionnalisme" (toute proportions gardées) mais aussi dans le macabre. Moins de photos de soirée de potes à faire les cons en écoutant de la zique et en fumant des clopes... Arrivée du corpse paint, des sessions photos plus travaillées, du faux sang, des têtes de cochons...


Humungus
membre enregistré
03/11/2020, 07:28:50

Hâte de l'avoir celui-là...

Un de mes potes est totalement dévoué à la cause Brutal Death / Grind et ce depuis des lustres.

Pourtant, il adore ce groupe.

Pourquoi ?

Car pour lui, définitivement, cette formation pue le malsain dès ses premières réalisations. Une aura bien particulière s'échappant du bazar.

CQFD.


Kerry King
membre enregistré
22/11/2020, 13:19:52

Maniac le premier chanteur avant Dead était un peut dérangé aussi non ?

Ilse scalpé aussi sur scène non ?

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

@Bones : merci pour l'idée, vais m'écouter les trois albums de Hail of Bullets, juste histoire de rattraper mon retard concernant le père Van Drunnen.

25/01/2021, 20:12

Bones

Ce dernier Asphyx n'est pas une montagne de nouveautés mais il est super efficace. On sent les vieux briscards qui connaissent parfaitement leur affaire.Etant un gros fan de Van Drunen, je vais décortiquer ses paroles en ne doutant pas que les morceaux vont s'en tro(...)

25/01/2021, 18:39

Jus de cadavre

Ouais, ils frappent fort les anciens avec cet album ! 

25/01/2021, 18:17

LeMoustre

Chez Accuser, en période récente, c'est Demoniac qu'il faut écouter. Plus violent, sorte de Testament sous amphétamines, il est à mon humble avis le meilleur de ce que Thoms  a produite depuis Who Dominates Who. Ah, si, le premeir album est aussi (...)

25/01/2021, 17:03

LeMoustre

Opposer les casseurs qui seraient bons à expédier aux bagnes de Cayenne pour casser des cailloux et les envahisseurs du Capitole n'est pas une bonne idée. L'objectif est pas le même, les casseurs sont souvent des racailles de délinquants multiréc(...)

25/01/2021, 11:47

Stench

Très étrange à dire mais sur le titre "Tree years of famine", j'entends Overkill de "Skullkrusher". Sinon, excellent album, bien sûr !

25/01/2021, 11:46

Arioch91

Je suis fan du timbre vocal de Van Drunnen depuis le Consuming Impulse de Pestilence mais j'avoue n'avoir jamais accroché au The Rack d'Asphyx et ne me suis jamais penché sur les sorties du groupe. Pas plus pour Hail of Bullets (si je me gourre pas).Mais &ccedi(...)

25/01/2021, 11:04

Solo Necrozis

Piñata of Pus, Necro Thicc, Uteronecrotic Descent of the Divine...Haha ces titres de merde, j'en ris comme un con devant mon PC.

25/01/2021, 10:12

Simony

En tout cas, le livestream proposé samedi était une boucherie totale. Avec ou sans public, les mecs se donnent, Martin plaisantent entre les morceaux et v'là comment ça défouraille sévère. Total respect pour ces mecs qui en imposent, vraiment (...)

25/01/2021, 08:17

POMAH

L'ambiance est chaude par ici...

25/01/2021, 08:06

Humungus

J'en suis déjà à ma troisième écoute consécutive...ACHAT OBLIGATOIRE BORDEL !!! !!! !!!PS : Martin je t'aime.

25/01/2021, 04:25

Pozo (bass)

Thanks for the review!I'll put our spotify link if you wanna follow ushttps://open.spotify.com/artist/0QwY3TM6Lvo6Ba8VGC67YL

25/01/2021, 01:07

Chemikill

Parler de la musique serait déjà un gros morceau.

24/01/2021, 22:59

jtdef

Avec Joe Bidon et l'imposteur Harris ils sont mal barrés.

24/01/2021, 21:11

Gargan

J'étais sur la défensive, le hard français des 80s étant pour moi ce que l'ail est à la mauvaise haleine, mais là, effectivement, c'est nase.

24/01/2021, 20:39

Gargan

HumHUM... On en parle du clip de sors immanis ? 

24/01/2021, 20:17

Jus de cadavre

Encore une putain de sortie signée Iron Bonehead...Du Death de puriste. Les mecs sont restés bloqués dans une faille temporelle. Excellent.

24/01/2021, 16:12

Kairos

Si tu veux pas passer pour un connard prétentieux, fais l'effort d'expliquer ce que moi pauvre idiot n'ai pas compris, mais de façon courtoise, sinon je t'invite juste à fermer ta gueule

24/01/2021, 14:08

Orphan

Kairos, tu ferais mieux de fermer ton claque merde et en rester au métal.La politique Américaine, et manifestement la population de banlieue et ce qu'il s'y passe, tu ne maitrise pas !Et toi qui parle de lumière à tout les étages....

24/01/2021, 11:30

Invité

En soi le morceau est correct, mais j'ai juste attendu 4'50 un break guerrier qui te roule dessus et que ça parte...

24/01/2021, 10:39